La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lexpérience canadienne au regard de la Loi Sarbanes-Oxley: le cas des sociétés contrôlées Stéphane Rousseau 2 novembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lexpérience canadienne au regard de la Loi Sarbanes-Oxley: le cas des sociétés contrôlées Stéphane Rousseau 2 novembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 Lexpérience canadienne au regard de la Loi Sarbanes-Oxley: le cas des sociétés contrôlées Stéphane Rousseau 2 novembre 2007

2 Importance de la gouvernance Objectifs Favoriser la maximisation de la valeur Empêcher la destruction de valeur La qualité de la gouvernance importe Conditions de financement Compétitivité des entreprises

3 Gouvernance: système anglo- américain Auto-réglementation Décentralisation Conseil dadministration Actionnaires Sentinelles (gatekeepers) Marchés financiers Régulateurs / tribunaux

4 Scandales financiers

5 Adoption du Sarbanes-Oxley Act the most far-reaching reforms of American business practices since the time of Franklin Delano Roosevelt. George W. Bush (2002)

6 Sarbanes-Oxley Act: une vue densemble Objectifs Restaurer la confiances des investisseurs; Responsabiliser les dirigeants;

7 Sarbanes-Oxley Act: une vue densemble Approche parcellaire Information financière Vérification et vérificateurs Gouvernance Attestations Contrôles interne Interdictions Application de la loi Sonneurs dalarme Infractions Approche impérative fondée sur des règles

8 Critiques Absence de fondements empiriques aux mesures proposées; Coûts; Intrusion dans le droit étatique des sociétés;

9 Quelques réponses aux critiques Nécessité dune réforme While there may be an optimal amount of fraud, nothing about the Enron- WorldCom era seems optimal; suggestions to turn back the clock are myopic. Brown (2006)

10 Quelques réponses aux critiques Valeur pédagogique But the rhetoric accompanying [SOX], echoed dutifully throughout American power centers, will on its own stiffen spines throughout corporate America, promote the ability of those with integrity to deter (perhaps educate) those lacking it and, thus, to provide underlying fairness on which public investors may justifiably rely and in which they may place earned trust and confidence. Cunningham (2003)

11 Réponse canadienne Débat: opportunité dintégrer SOX Approche réglementaire Règles vs Normes Particularités du contexte canadien Taille des sociétés ouvertes Concentration de lactionnariat

12 Réponse canadienne it is essential that we undertake in Canada a second phase of corporate governance reform focusing primarily, but not exclusively, on reforms that have been proposed and/or implemented in the U.S. and elsewhere David Brown (OSC – 2002) But it is not obvious […] that the best way to restore investor confidence in Canadian capital markets that are working is making them more like American markets that are not. Nor is it obvious to me that the U.S. has found the answer in Sarbanes/Oxley to its corporate governance troubles Barbara Stymiest (TSX – 2002)

13 Réponse canadienne Solution intermédiaire retenue ACVM Objectifs Proportionalité Flexibilité Mesures Normes impératives: qualité et intégrité de linformation Pratique de gouvernance: divulgation et pratiques exemplaires Législateur Recours civil Nouvelles infractions

14 Réponse canadienne Analyse coûts/bénéfices: optimisme The aggregate benefits of the Proposed Instruments for Certification, Audit Committees and Auditor Oversight are in the range of $ billion. the lower end of the estimated benefits range significantly outweighs the high end of the aggregate cost estimates, which totalled $ million O.S.C. (2003)

15 Où en sommes-nous maintenant?: le cas des sociétés contrôlées ACVM révise les pratiques de gouvernance en portant « une attention particulière » aux sociétés contrôlées Avis du Personnel des ACVM 28 septembre 2007

16 Sociétés contrôlées: problématique Contrôle de lopportunisme des dirigeants par lactionnaire dominant Opportunisme de lactionnaire dominant: appropriation de bénéfices privés (tunnelling) Why do public shareholders mark down the value of Canadian firms by almost 10% ? On possible reason […] is that Canadian controlling shareholders siphon off private benefits Morck & Yeung (2006)

17 Sociétés contrôlées: réforme? Nécessité dun équilibre: Concentration de lactionnariat et surveillance des dirigeants implique une rémunération de lactionnaire dominant; Éviter appropriation abusive de bénéfices privés

18 Sociétés contrôlées: réforme? Reconnaissance du rôle du droit des sociétés Devoir de loyauté et dindépendance It may well be that the corporate life of a nominee director who votes against the interest of his appointing shareholder will be neither happy nor long. However, the role that any director must play (whether or not a nominee director) is that he must act in the best interests of the corporation. Règles régissant les conflits dintérêts; Recours en oppression

19 Sociétés contrôlées: réforme? Encadrement du droit des valeurs mobilières Règlement Q-27 et Règlement (projet) Approbation de la majorité de la minorité Évaluation

20 Sociétés contrôlées: réforme? Nécessité de nouvelles règles et pratiques de gouvernance? Efficacité des normes actuelles Of our major jurisdictions, the U.S. may be the most willing to impose a duty of fairness toward the corporation and its shareholders directly on controlling shareholders. Hertig & Kanda (2004) U.S. law, unlike Ontario, adopts the view that majority shareholders have a fiduciary duty to minority shareholders; Ford Motor Co. of Canada v. OMERS (2004)


Télécharger ppt "Lexpérience canadienne au regard de la Loi Sarbanes-Oxley: le cas des sociétés contrôlées Stéphane Rousseau 2 novembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google