La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mesure de la prévalence du VIH dans les pays en développement - principaux résultats - Joseph LARMARANGE Mail : Web.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mesure de la prévalence du VIH dans les pays en développement - principaux résultats - Joseph LARMARANGE Mail : Web."— Transcription de la présentation:

1 1 Mesure de la prévalence du VIH dans les pays en développement - principaux résultats - Joseph LARMARANGE Mail : Web :

2 2 Données les plus fréquentes Prévalence des femmes qui consultent en clinique prénatale (ANC). 39 pays dAfrique sub-sahariennes sur 43 disposent dun système sentinelle de suivi prénatal.

3 3 I. Comparaison ANC / population générale

4 4 Un profil différent plus jeunes, plus éduquées, plus souvent mariées. Glynn 2001, dans une étude sur le Cameroun, le Kenya et la Zambie a montré que les femmes qui consultaient étaient : lâge, le statut matrimonial, loccupation de la femme, le fait davoir déjà eu un enfant. Dans la même étude, les niveaux de prévalence varient selon : Glynn JR, Carael M, Auvert B, et al. Why do young women have a much higher prevalence of HIV than young men? A study in Kisumu, Kenya and Ndola, Zambia. AIDS 2001,15 Suppl 4:S51-60.

5 5 Dautres effets possibles Lâge Niveau déducation Statut matrimonial Migrations Religion Milieu de résidence Dautres études ont mis en évidence des effets possibles de : Nécessité dajuster les données au minimum selon lâge et le milieu de résidence.

6 6 Prévalence selon lâge Source : UNAIDS/WHO 2003 Sous- estimation

7 7 Un différentiel de fécondité sont moins fertiles plus de fausses couches et avortements spontanés ont une stérilité préexistantes (autres IST) ont moins de rapports sexuels utiliseraient plus souvent un moyen de contraception Les femmes séropositives : risque de veuvage plus élevé baisse de la production de spermatozoïdes moins de rapports sexuels en raison de létat de santé du conjoint Elles ont plus souvent un partenaire séropositif : une rupture du couple un remariage plus difficile Une suspicion de séropositivité pourrait entraîner :

8 8 Prévalence selon lâge Source : UNAIDS/WHO 2003 Sous- estimation Surestimation aux jeunes âges

9 9 Aux jeunes âges Une sur fécondité des plus jeunes due à un effet de sélection : Les moins de 20 ans enceintes ont commencé leur vie sexuelle plus tôt et ont donc été plus soumises au risque dinfection par le VIH.

10 10 II. Méthodes dajustement possibles

11 11 1 ère méthode dajustement

12 12 1 ère méthode dajustement a Estimation à partir dune étude à Masaka, Uganda ( ) (Carpenter 1997). b Calculé en faisant le ratio FR*HIV+ sur FR*HIV-.

13 13 2 nde méthode dajustement Source : Zaba BW, Carpenter LM, Boerma JT, Gregson S, Nakiyingi J, Urassa M. Adjusting ante-natal clinic data for improved estimates of HIV prevalence among women in sub-Saharan Africa. AIDS 2000,14:

14 14 2 nde méthode dajustement Source : Zaba BW, Carpenter LM, Boerma JT, Gregson S, Nakiyingi J, Urassa M. Adjusting ante-natal clinic data for improved estimates of HIV prevalence among women in sub-Saharan Africa. AIDS 2000,14:

15 15 Efficacité de ces méthodes Source : Fabiani M, Fylkesnes K, Nattabi B, Ayella EO, Declich S. Evaluating two adjustment methods to extrapolate HIV prevalence from pregnant women to the general female population in sub-Saharan Africa. AIDS 2003,17: Erreur relative (en %) des données ANC ajustées par âge -31,2 -20,7 -21,4 - 8,0 -23,7 -23,8 -28,7 -31,9 Erreur relative (en %) des deux autres méthodes - 0,4 + 10,6 +12,8 - 0,6 + 3,3 + 3,7 +22,9 + 6,5 - 2,1 + 7,0 +25,1 - 3,8 Ces méthodes sont plus efficaces, à une exception.

16 16 Efficacité de ces méthodes Source : Fabiani M, Fylkesnes K, Nattabi B, Ayella EO, Declich S. Evaluating two adjustment methods to extrapolate HIV prevalence from pregnant women to the general female population in sub-Saharan Africa. AIDS 2003,17: ,2 -20,7 -21,4 - 8,0 -23,7 -23,8 -28,7 -31,9 - 0,4 + 10,6 +12,8 - 0,6 + 3,3 + 3,7 +22,9 + 6,5 - 2,1 + 7,0 +25,1 - 3,8 La plus grande efficacité de lune sur lautre dépend du site.

17 17 Conditions de validité Pays à épidémie généralisée Faible usage de la contraception Suivi prénatal élevé. Ces méthodes sont efficaces sous certaines conditions : En cas dutilisation importante de la contraception, ces ajustements ne sont plus aussi efficaces.

18 18 Une certaine représentativité À un niveau général, les données ANC sont assez représentatives de la prévalence des adultes (hommes & femmes). La sous-estimation due à la sous fécondité des femmes HIV+ est compensée par la prévalence plus faible des hommes.

19 19 Une certaine représentativité Source : UNAIDS/WHO 2003 Sous-estimation Surestimation

20 20 Une certaine représentativité Ne le sont plus à un niveau plus fin. Exemple : ANC montre une plus forte prévalence chez femmes instruites. Résultat inverse dans enquêtes en population générale. Néanmoins, donnent une bonne idée des tendances.

21 21 III. Au niveau national

22 22 Apparition dautres biais Choix des sites sentinelles et leur représentativité. Variation de la population captée par un site sentinelle. Exemple : La construction de routes peut permettre aux femmes rurales de consulter ( baisse de la prévalence observée). Variation du nombre de sites sentinelles

23 23 Variation du nombre de sites Source : UNAIDS/WHO 2003 Nombre de sites sentinelles ANC par année, selon le milieu de résidence, pour deux pays.

24 24 Une sensibilité du système sentinelle ? Sources : Epidemiological Fact Sheets

25 25 Une sensibilité du système sentinelle ? Sources : Epidemiological Fact Sheets

26 26 Une sensibilité du système sentinelle ? Sources : Epidemiological Fact Sheets

27 27 Une sensibilité du système sentinelle ? Sources : Epidemiological Fact Sheets 41,6% 28,6% 18,5% 0,0% 33,2% 22,3%

28 28 IV. Autres points peu documentés

29 29 Prévalence des hommes En général, prévalence des hommes plus faibles. Les ratios par âges varient dun pays à lautre. Estimation à partir de lâge du partenaire des femmes en ANC : résultats peu concluants. Sous représentations des jeunes hommes alors que leur poids dans la pyramide des âges est important.

30 30 Liens incidence / prévalence Estimations à partir de modèles mathématiques. Utilisation de la prévalence des ans comme indicateurs de lincidence (préconisé par lUNAIDS).

31 31 Une mesure imprécise de la prévalence à ans. Source : UNAIDS/WHO 2003

32 32 Représentativité des enquêtes en population générale Des taux de non-réponse élevés. Les personnes refusant le test pourraient être plus souvent séropositives que les autres. Mise en place denquêtes nationales avec test HIV : la qualité des données doit encore être analysée.

33 33 En conclusion

34 34 Une assez bonne estimation générale Sous certaines conditions, les ANC fournissent une bonne idée du niveau de prévalence et des tendances sur le moyen terme. Ne permettent pas des analyses fines des déterminants.


Télécharger ppt "1 Mesure de la prévalence du VIH dans les pays en développement - principaux résultats - Joseph LARMARANGE Mail : Web."

Présentations similaires


Annonces Google