La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Initiation à lutilisation du logiciel STATISTICA Joseph LARMARANGE Intervention du 9 janvier 2004 2 ème année en Ressources.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Initiation à lutilisation du logiciel STATISTICA Joseph LARMARANGE Intervention du 9 janvier 2004 2 ème année en Ressources."— Transcription de la présentation:

1 Initiation à lutilisation du logiciel STATISTICA Joseph LARMARANGE Intervention du 9 janvier ème année en Ressources Humaines GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) IUT dOrléans

2 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 2 Plan zSaisie des données zStatistiques descriptives zCorrélation linéaire zTest du Khi 2

3 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 3 Principes dun fichier STATISTICA zLes données sont saisies sous la forme dun tableau. zEn colonnes, des variables (soit le nombre dinformation que nous avons pour chaque individu). zEn lignes, des individus (cela peut-être des personnes physiques, des ménages, des institutions, etc.).

4 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 4 Exemple de données à saisir zIl sagit du montant des ventes dune équipe de 15 vendeurs. Pour chacun deux, on dispose du sexe, de lâge et du chiffre daffaire réalisé.

5 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 5 Création dun nouveau fichier (Fichier > Nouveau) zIndiquer le nombre de variables (3) z Et le nombre dobservations (ici 15) zCliquez sur OK.

6 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 6 Création dun nouveau fichier zApparition du fichier de données. zOn va maintenant spécifier le nom des variables

7 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 7 Nommer les variables zOn donnera un nom court mais explicite. Mieux vaut éviter les caractères particuliers. zIl est aussi possible de faire une description détaillée des variables.

8 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 8 Nommer les variables zOn donnera un nom court mais explicite. Mieux vaut éviter les caractères particuliers. zIl est aussi possible de faire une description détaillée des variables.

9 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 9 Les variables qualitatives zOn privilégiera de saisir un code chiffre plutôt quun texte pour éviter les erreurs de saisie. zCependant, il est toujours possible de donner une étiquette (valeurs- texte) aux différentes modalités. ATTENTION : Avant de cliquer, sur Valeurs-Texte, il faut d abord sélectionner la variable concernée.

10 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 10 zDonner un texte court pour la Valeur-Texte. zPréciser la correspondance numérique. zUne étiquette pour préciser la modalité est disponible. z > servent à passer d une variable à lautre. Le nom de la variable concernée apparaît en haut à droite Modifier les Valeurs-Texte

11 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 11 Saisie des données Exemple 1 :

12 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 12 Saisie des données On peut choisir dafficher les Valeurs-Texte ou leur équivalent numérique en allant dans le menu Affichage > Afficher les Valeurs-Texte ou en cliquant sur le bouton

13 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 13 Statistiques descriptives zAller dans le module Statistiques Élémentaires disponible dans le menu Statistiques.

14 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 14 Statistiques descriptives zChoisir les statistiques descriptives.

15 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 15 Choisir les variables zUn clic sur le bouton Variables.

16 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 16 Choisir les variables zSélectionner les variables retenues pour lanalyse zPour une liste continue de variables, utilisez la touche SHIFT (ou ) et pour une liste discontinue la touche CTRL

17 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 17 Statistiques descriptives zCliquer sur le bouton Synthèse

18 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 18 Résultats

19 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 19 Pour poursuivre lanalyse zCliquer sur ce bouton

20 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 20 Onglet Avancé zCet onglet donne accès à un nombre plus important de statistiques

21 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 21 Petit rappel sur le coefficient de corrélation r

22 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 22 Exemple 2 : Corrélation

23 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 23 Saisie des données

24 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 24 Corrélation zChoisir les matrices de corrélation dans les Statistiques élémentaires.

25 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 25 Définir les variables de lanalyse zUn clic sur le bouton 2 listes.

26 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 26 Définir les variables de lanalyse

27 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 27 zSous longlet Options, choisir Tableau détaillé. zCliquer sur Synthèse. Lancer lanalyse

28 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 28 Résultats détaillés zr(X,Y) est le coefficient de corrélation. zLes résultats sont en rouge si les résultats sont significatifs avec un risque derreur de 5% (p<0.05, le seuil est paramétrable sous longlet options). La valeur de p est fournie. t correspond à la statistique du test utilisé.

29 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 29 Résultats détaillés zN rappelle le nombre dobservations considérées. zLa moyenne et lécart-type de chacune des deux variables sont donnés à titre indicatif.

30 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 30 Résultats détaillés zRappelons que le principe est de trouver une droite qui représente le mieux les deux variables. On cherche donc à modéliser le rapport entre X et Y de la forme Y = a X + b. zMais il est aussi possible de modéliser sous la forme X = c Y + d.

31 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 31 Résultats détaillés zStatistica donne ces 4 coefficients : Y = a X + B X = c Y + d zAinsi ici,Y = 0,18 X + 1,39 et X = 4,87 Y - 4,34 b a d c

32 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 32 Afficher la droite de régression zUn clic sur Nuages de points en 2D.

33 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 33 Afficher la droite de régression zStatistica trace la droite de régression ainsi que les valeurs observées représenté es par un petit cercle.

34 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 34 Autre exemple : Un psychologue de larmée américaine a remarqué que les soldats qui fumaient le plus avaient tendance à contracter plus de rhumes que les fumeurs légers. Par ailleurs il pense que les fumeurs sont des personnalités plus stressées que les non-fumeurs et que ce facteur stress pourrait être responsable de leur santé fragile. Variables relevées : CIGA :nombre de cigarettes fumées par semaine RHUM :nombre de rhumes contractés dans lannée écoulée STRE :mesure du stress sur une échelle de 1 (faible) à 5 (élevé) Exemple 3 :

35 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 35 Autre exemple : Exemple 3 :

36 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 36 Résultats zNous avons affiché la matrice de corrélation simple. zIl apparaît à p=5% quil y a une corrélation significative entre le nombre de cigarettes et le nombre de rhumes. zPar contre, le stress nenregistre aucune corrélation significative avec les deux autres variables.

37 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 37 Test du Khi 2 Lors d'une étude sur la connaissance du sida chez les femmes guinéennes âgées de ans, on a construit un indicateur de connaissance du sida répartie en quatre groupes : faible, moyenne, bonne et très bonne. Les données sont issues de l'Enquête de Démographie et de Santé On a comparé cet indicateur avec le niveau d'instruction des femmes. Les effectifs sont les suivants (elles portent sur femmes) : Exemple 4 :

38 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 38 Saisie des données zNous avons individus et 2 variables. Nous devrions donc remplir un tableau comportant lignes et 2 colonnes. zCependant, il apparaît que certains individus sont identiques (cest- à-dire présentant exactement les mêmes valeurs pour chaque variables). Ainsi, nous avons 888 femmes qui ont toute une faible connaissance du sida et aucun niveau dinstruction. zNous constatons quil y a en tout 16 « profils dindividu » différents. zAu lieu de rentrer les caractéristiques des femmes, nous allons saisir les caractéristiques des 16 profils type et indiquer dans une troisième variable (le poids) le nombre de femmes que ce profil représente. zCest le principe de la pondération.

39 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 39 Saisie des données zNous allons donc créer un fichier comportant 16 observations et 3 variables. zPour la connaissance du sida, nous coderons 1 une faible connaissance, 2 une moyenne, 3 une bonne et 4 une très bonne. zPour le niveau dinstruction, 0 pour aucun, 1 pour primaire, 2 pour secondaire et 3 pour supérieur.

40 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 40 Saisie des données zVoici le fichier de données que nous obtenons.

41 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 41 Test du Khi 2 zChoisir les tableaux et tris croisés dans les Statistiques élémentaires.

42 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 42 Saisir les variables zUn clic sur Spécifier les tables.

43 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 43 Saisir les variables zSélectionner les variables de lanalyse

44 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 44 Préciser la pondération zCliquer sur ce bouton Ce bouton est accessible dans toutes les fenêtres de Statistica, la pondération pouvant être utilisée pour nimporte quel calcul.

45 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 45 Préciser la pondération zSélectionner la variable de pondération zActiver la pondération Un double clic dans le champ dédition du nom de la variable ouvre une liste de l ensemble des variables du fichier.

46 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 46 Lancer lanalyse zCliquez deux fois sur OK. zAller sous longlet Options. zSélectionner Chi² & Pearson et Effectifs théoriques

47 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 47 Premier tableau de résultats Pour naviguer dun tableau à lautre zIl sagit du tableau croisé des effectifs.

48 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 48 Second tableau de résultats zAffichage des effectifs théoriques Rappel : il sagit des effectifs que lon aurait si les deux variables étaient parfaitement indépendantes. zIci p est inférieur à 0,05. On en déduit quavec une erreur de première espèce de 5% que les deux variables ne sont pas indépendantes. NB : petit hic, normalement on ne doit pas avoir deffectifs inférieurs à 5 (ou à 10 pour plus de précision). Il serait donc préférable de regrouper auparavant certaines catégories.

49 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 49 Autre exemple : Dans une enquête sur le réseau Internet auprès de 1006 personnes, une des questions posées était la suivante: " Personnellement quelle est votre attitude à l'égard de cette nouvelle application de la micro-informatique ? Vous êtes... Passionné, Intéressé, Indifférent, Dépassé, Agacé, ou ne se prononce pas (NSP). Les personnes interrogées ont été regroupées en 5 catégories d'âge : ans, ans, ans, ans, plus de 65 ans. Exemple 5 :

50 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 50 Autre exemple : Exemple 5 : Voici les données observées. Étant donné le très faible nombre de NSP, nous nen tiendrons pas compte. Lanalyse portera donc sur 992 individus.

51 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 51 Fichier de données zTableau à 3 colonnes et 25 lignes (puisquon ne tient pas compte des NSP)

52 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 52 Résultats zp < 0,05 Lattitude à légard de Internet diffère avec l âge.

53 Initiation à STATISTICAJoseph LARMARANGE 53 Liens zCe diaporama est disponible, ainsi que les fichiers des exemples, à ladresse zLes statistiques élémentaires sont disponibles gratuitement dans la version de démonstration de statistica disponible sur internet :


Télécharger ppt "Initiation à lutilisation du logiciel STATISTICA Joseph LARMARANGE Intervention du 9 janvier 2004 2 ème année en Ressources."

Présentations similaires


Annonces Google