La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INSPECTION. INTRODUCTION Suite à lanalyse effectuée sur les factures et les mesures hebdomadaires des consommations obtenues le prof. Marco Casini a décidé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INSPECTION. INTRODUCTION Suite à lanalyse effectuée sur les factures et les mesures hebdomadaires des consommations obtenues le prof. Marco Casini a décidé"— Transcription de la présentation:

1 INSPECTION

2 INTRODUCTION Suite à lanalyse effectuée sur les factures et les mesures hebdomadaires des consommations obtenues le prof. Marco Casini a décidé deffectuer une inspection dans l'École avec les techniciens et les élèves de la classe IV ELA afin de déterminer et qualifier les utilisateurs électriques alimentés dans les heures vides (quand l'École est utilisée relativement peu), c'est-à-dire de 14h30 à 16h, et seulement les services de sûreté et d'émergence devraient être alimentés. Par la même occasion on a aussi recensé les gaspillages d'eau courant. Les résultats sont exprimés selon la typologie de gaspillage : Énergie électrique, Chauffage, Eau

3 ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Criticités observés La campagne de mesures a mis en évidence que : Le chargement électrique dans les heures de 7 heures à 23 heures, dans les jours où l'école fonctionne à régime, est principalement lié à l'éclairage. Dans les heures nocturnes, dans les périodes de congé et dans la fine semaine on relève une absorption de 30 kW en hiver. Les consommations électriques annuelles se montent à 514 MWh. Dans l'an 2005, dont on a fait lanalyse des factures, cela correspond à une dépense de euro. En conditions de consommations constantes, on dépasserait actuellement les euro

4 Certaines installations d'éclairage sont caractérisées de considérables gaspillages d'énergie. Dans les couloirs en face aux secrétariats et au bureau de présidence se trouvent 17 lampes halogènes pour une puissance totale de 5.1 kW, absorbée pendant 3000 heures annuelles pour un total de 15 MWh. Souvent les salles et le bureaux sont éclairées artificiellement aussi en absence de personnes. Parmi ces milieux on cite les vastes travées des ateliers mécaniques restent éclairés même dans le cours des heures où elles ne sont pas utilisées. Beaucoup d'appareillages, distributeurs de boissons chaudes et froides et machines de bureau restent en veille même hors du horaire de travail.

5 À l'intérieur de l'école on trouve environ 400 ordinateurs, 400 moniteur, 200 imprimants, 11 photocopieurs, placés en 150 locaux à emploie didactique (en comprenant dans ce nombre les salles, les ateliers et les laboratoires) et 20 bureaux, souvent laissés en veille. Les pompes de circulation de j'installe de chauffage restent en fonction dans les mois d'hiver même dans les heures où la chaudière a été désactivée suite à la programmation horaire. Les 29 chauffe-eau électriques restent alimentés sans interruption pour tout l'an. Ils ont une puissance globale environ de 35 kW, je consomme présumé de 21 MWh/an et une puissance moyenne présumée de 5 kW. Les 6 réfrigérateurs présents ne sont pas réalisés en classe A, toutefois ils constituent une fraction négligeable de l'énergie consommée.

6 Criticités observées : Les centrales thermiques sont cinq. Ici dessous les données sur les consommations relatives à la saison (correspondant à l'automne- hiver - printemps dans lequel le chauffage est en fonction) CHAUFFAGE BâtimentkWh thermiques Coût en euro A-BIENNIO Gaz B-TRIENNIO Gaz C- NOUVEAU Méthane D- VIEUX Gaz

7 Les centrales thermiques

8 Cest dans le chauffage qu'on détermine les majeures frais et les majeurs gaspillages dans le nombre du budget énergétique de l'école. Le gaspillage d'énergie référé aux centrales thermiques est considérable : 1) Les locaux sont caractérisés de plafonds hauts plus de 5 m 2) Les fenêtres favorisent dispersions considérables 3) Le chauffage du Triennio est aussi utilisé pour le chauffage du bâtiment des labos d'électronique, qui reste réchauffé même de 14 heures à 6 heures du matin, lorsque elle n'est pas fréquentée (en général), mais il faut réchauffer le Triennio pour les cours des adultes dans le soir 4) Les pompes de circulation restent en fonction 24 h non stop pour toute la saison, indépendamment du fait que les chaudières soient ou moins en fonction.

9 Eau Criticités observées On signale un flux dispersé continu en correspondance des 48 urinoirs. Leur fonctionnement pas automatisé comporte une portée de 4000 m3 par an. La tarif actuelle, spécifique pour lemploi public, est de 1.01 euro/m3, dont on déduit une dépense au-dessus de 4000 euro, sans tenir compte de laspect éthique de tel gaspillage. 34 des 48 urinoirs sont servis par des autoclaves. Donc le gaspillage d'eau s'étend même à la consommation d'énergie électrique. La consommation est estimé en peu plus du 1% du total annuel.

10 Solutions proposées :ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Installer des révélateurs de présence dans chacune des 170 locaux, compréhensifs de salles, de laboratoires et de bureaux, de façon à éclairer automatiquement les mêmes seulement lorsque il est nécessaire Propager des circulaires et former le personnel de garde auquel revient le roulement de fermeture et d'ouverture Activer une campagne de sensibilisation adressée au personnel et aux élèves afin d'empêcher que des machines, utilisateurs, installations soient laissés alimentés ou en mise en veille hors du horaire de fonctionnement des bureaux et de l'école Dans les locaux et dans les couloirs actuellement éclairés de lampes halogènes de façon indirecte (en manière entièrement inefficiente vue la hauteur des plafonds et la couleur des murs), il faudrait substituer ces dernières avec des lampes à épargne énergétique. Exclusion des pompes de circulation de l'eau du circuit du chauffage dans les heures et dans les jours où le chauffage n'est pas utilisé.

11 Solutions proposées:CHAUFFAGE Rendre autonomes les centrales qui servent des édifices différents par une différente gestion télématique, selon une programmation temporelle diversifiée et les bandes horaires spécifiques pour chaque portion de j'installe. Isoler les tuyaux exposés appartenants à toute linstallation, maintenant source de dispersion considérable Installer des soupapes thermostatiques, à programmer comme je l'utilise des individuelles salles Substitution des infixes, souvent abîmés des agents extérieurs ou de leur emploi, prives actuellement de garnitures et avec de verres de très petite épaisseur Reconversion à méthane de toutes les chaudières

12 Solutions proposées:EAU Douer chaque urinoir de soupape à commande manuel (à vérifier les qualités hygiéniques pour milieux le milieu de lécole) douée de fermeture temporisée. Démanteler les urinoirs, en rétablissant le décorum et la hygiène des milieux avec la solution plus économique possible.

13 OPERATION ENERGIE EPARGNÉE [MWh] NATURE DE L ENERGIE TONNES DE CO 2 EPARGNÉES Rélévateurs de présence Electrique Circulaires à propager au personnel de lécole Electrique Campagne de sensibilisation adressée aux étudiants et aux profs 6.4 Electrique Substitution des lampes halogènes avec des lampes fluocompactes 10Electrique 6 Programmation des pompes de circulation, intervention sur les cadres électriques relatifs 20 Electrique 12 Programmation des pompes de circulation, intervention sur les cadres électriques relatifs Thermique Isolation des tuyaux TOTAL536 – TOTAL % 25 – 33 % 24 – 32 % EPARGNES ENERGETIQUES EN EMISSIONS DE CO 2


Télécharger ppt "INSPECTION. INTRODUCTION Suite à lanalyse effectuée sur les factures et les mesures hebdomadaires des consommations obtenues le prof. Marco Casini a décidé"

Présentations similaires


Annonces Google