La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quel partenariat entre forestiers et industrie du bois ? APTALUMNI Mardi du Quai Voltaire décentralisé Henri PLAUCHE-GILLON Forêt privée de France Philippe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quel partenariat entre forestiers et industrie du bois ? APTALUMNI Mardi du Quai Voltaire décentralisé Henri PLAUCHE-GILLON Forêt privée de France Philippe."— Transcription de la présentation:

1 Quel partenariat entre forestiers et industrie du bois ? APTALUMNI Mardi du Quai Voltaire décentralisé Henri PLAUCHE-GILLON Forêt privée de France Philippe SIAT Scierie SIAT - BRAUN

2 Contexte général Forêt française au cœur denjeux politiques mondiaux forts et porteurs –Augmentation de la consommation mondiale de bois –Développement dune filière pourvoyeuse demplois ruraux –Matériau renouvelable aux performances technologiques et environnementales fortes –Développement de lénergie verte –Mise en place de compensation carbone pour son rôle actif dans la séquestration du carbone –Multifonctionnalité des forêts

3 Contexte français La France pays très forestier, mais quelle forêt ?

4 La forêt française est surtout une forêt feuillue avec plus de 59% de sa surface en peuplements feuillus purs, et plus de 15 espèces sciables les peuplements résineux sont les plus productifs. Leur production unitaire annuelle est supérieure de 65% à celle des peuplements feuillus. IFN 2012: campagnes 2006 à 2010 in Mémento Agreste, mai 2012 IFN : La forêt en chiffres et en cartes, 2008 Une forêt surtout feuillue

5 Tenure forestière : diversité et éclatement Structure de la forêt privée française se partagent 11,582 millions ha distribués selon les mêmes classes 6% 12% 14% 16% 25% 27% S <1 1< S <4 4< S <10 10< S <25 25< S <100 S >100 3,5 millions de propriétaires distribués selon la taille de leur forêt 73% 16% 6% 3% 2% 0% <1 1< S <4 4< S <10 10< S <25 25< S <100 S >100 Source :Mémento FCBA 2008 Forêt publique : 25 % de la surface Forêt privée : 75 % de la surface Forte contrainte de mobilisation sur 1/3 de la surface (hors autres contraintes) Propriétaire motivé? Volume unitaire mobilisable faible desserte inappropriée

6 Production des scieries en 2010 Source : Memento FCBA 2012 Récolte commercialisée de lexploitation forestière en 2010 PM : merrain et tranchage : 0,265 Mm 3 Agreste 2011 Validité des démarches avec ce chiffre : 62% de la récolte feuillue ?

7 Une mobilisation partielle –Une production annuelle estimées à 85 M m 3 –Une récolte estimée à 60 M m 3 –Accessibilité des parcelles Partiellement incontournable : coût économique de création/entretien (montagne…) Partiellement mobilisable avec un réseau correct et des techniques appropriées –Qualité des bois produits et productivité: une part non négligeable de la forêt méditerranéenne –Des aléas non négligeables Feux de forêt surtout en zone méditerranéenne et Aquitaine Aléas climatiques et phytosanitaires Objectif politique : discours dURMATT : « récolter plus… », mais aussi récolter mieux Mobilisation de la ressource Déficit apparent de 25 M m 3 Mais disponibilité réelle ?

8 Les sciages résineux: les marchés Production 2012 : 7,2 Mm 3

9 Une balance commerciale extérieure très négative : 7700 M (chiffres Douanes 2010) Balance du commerce extérieur de la filière bois en France déficitaire la filière bois emploie de lordre de personnes Les secteurs très déficitaires : Meuble Pâtes Sciages Les secteurs positifs : Emballage Bois ronds : illustration de la faiblesse de notre première transformation surtout feuillue

10 Adéquation entre demande industrielle et production forestière La forêt française –est essentiellement feuillue, –produits des bois à forte croissance, –est riche en gros bois. Les industries de sciage résineux, surtout conditionnée par les gros producteurs nordiques sorientent vers une ressource de petits bois / bois moyen Développement de nouveaux marchés : Energie, carbone –Opportunité industrielle de diversification?

11 Les évènements récents et tendances actuelles Disparition du FFN et de ses aides au reboisement Tempête de 1999 –Fortes destructions immédiates –Destruction induites sur le long terme (scolytes) –Déstructuration de certains marchés (hêtre,..) –Gros effort de reconstitution mais en favorisant la régénération naturelle de manière pragmatique (moyen financiers) mais aussi politique (forêts publiques…), –Augmentation des populations dongulés et des dégâts Réchauffement climatiques augmentant les risques sur les peuplements et restreignant les espèces adaptées au milieu Forte montée en puissance des plantations hyper productives des pays émergeants du Sud PRIX

12 Conséquences Très forte baisse des plantations résineuses en France –Répercussion directe pour les pépiniéristes –Crainte pour lapprovisionnement sur le long terme des scieries Conjoncture économique mondiale (surtout crise USA mais qui a affaibli léconomie mondiale) qui a provoqué –Une forte baisse dactivité sur les sciages résineux –Une diminution drastiques des aides de lEtat au reboisement en France (appuyée sur le raisonnement : doit-on encore augmenter la surface forestière en France?) Répercussion sur les prix des bois ronds –Baisse du marché mondial des sciages –Baisse des prix du bois en forêt baisse des revenus forestiers et démobilisation des propriétaires

13 Comment revitaliser un secteur pourtant davenir au niveau planétaire : quelques pistes ? Modification des habitudes de chacun –Les modes commercialisation des bois –Lexploration de solutions techniques plus performantes de sciage et dutilisation du bois –Explorer rapidement les marchés potentiellement très prometteurs et source de diversification industrielle Concertation entre propriétaires et industriels en sachant que chacun dépend de lautre Initiatives de dynamisation des plantations

14 Pour en discuter Henri Plauche Gillon Président de la Fédération des propriétaires forestiers privés – adhérents –2M ha de foret (20% de la FP et du CNPF Du CNPF dont le rôle danimation de la forêt privé est essentiel –Lien avec lIDF, pour la vulgarisation et la formation a ce titre négociateur principal avec les industriels de la filière aval au niveau national Philippe SIAT Président directeur général du groupe SIAT-BRAUN –Premier scieur résineux français –Dont le groupe est en pleine croissance malgré la conjoncture nationale –Propriétaire forestier conséquent (près de 2000 ha) Vice président de la Fédération nationale du bois

15 investissement scierie : 42 M Parc à grumes et informatique : 25 M Cogénération et pellets : 32 M Diversification filière aval

16 Bon débat


Télécharger ppt "Quel partenariat entre forestiers et industrie du bois ? APTALUMNI Mardi du Quai Voltaire décentralisé Henri PLAUCHE-GILLON Forêt privée de France Philippe."

Présentations similaires


Annonces Google