La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les blooms phytoplanctoniques hivernaux dans le Golfe de Gascogne. Etude rétrospective des fenêtres spatio-temporelles favorables à leur déclenchement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les blooms phytoplanctoniques hivernaux dans le Golfe de Gascogne. Etude rétrospective des fenêtres spatio-temporelles favorables à leur déclenchement."— Transcription de la présentation:

1 Les blooms phytoplanctoniques hivernaux dans le Golfe de Gascogne. Etude rétrospective des fenêtres spatio-temporelles favorables à leur déclenchement. Conséquences écologiques potentielles. –HERBLAND Alain, Daniel DELMAS et Francis GOHIN. –Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins Aquacoles, BP 5, 17137, LHoumeau. –Centre IFREMER, BP 70, Plouzané.

2 Le calendrier de la production primaire dans les « North Atlantic Shelves Provinces » (Longhurst, 1998) n Quatre saisons: –Winter: mixed conditions + light limitation = > Low Production –Spring: thermostratifcation +light increase – => « Nutrients limited spring blooms » –Summer: thermostratification + High light => Low Production –Autumn: Turbulence +Medium Light – => Moderate Production –

3 DEUX SCENES SIMULTANEES …!

4 OBJECTIFS n n Les blooms phytoplanctoniques hivernaux des panaches fluviaux du du Golfe de Gascogne : n n n n Evénements récurrents ou épiphénomènes anecdotiques? n n Conséquences sur l écosystème?

5 LES CONDITIONS DE DECLENCHEMENT DES BLOOMS PRECOCES AVERES (i) période densoleillement quasi maximal (ii) durée typiquement entre 5 et 10 jours. (iii) couche de mélange superficielle (20 à 40 m) (iiii) une turbidité faible

6 L ensoleillement maximal à La Rochelle

7 Comparaison RG max et fenêtres à blooms avérés

8 Blooms hivernaux et stratification (Gohin et al.,soumis) n Stratification de la colonne (thermique et haline) ab

9

10 n n RG cumulé Janvier Février Mars n n RG> n n >RG> n n 7500>RG> n n RG< n n Total Récapitulation par période mensuelle des fenêtres à RGmax

11

12 Nombre des coïncidences entre RGmax et indices de stratification depuis 1985 n Coincidences avec phi>30 n Coïncidences avec CM<40m

13 CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES n Fréquence: ~Deux années sur trois n Déclenchement: coïncidences hydro-météo n Extension spatiale: débit des fleuves et vent n Intensité: quantité de PO4 n Devenir: Sédimentation ou broutage? n Colonne d eau centrale: « pauvre au printemps » n Communautés benthiques: Enrichies? n « Les deux façades » du Golfe de Gascogne

14 Distribution des sels nutritifs en surface Campagne PEL Mai 2000

15 CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES n Fréquence: ~Deux années sur trois n Déclenchement: coïncidences hydro-météo n Extension spatiale: débit des fleuves et vent n Intensité: quantité de PO4 n Devenir: Sédimentation?? n Colonne d eau centrale: « pauvre au printemps » n Communautés benthiques: Enrichies? n « Les Deux façades »

16 Fonction cosinus de la forme : Emax(i) = Emaxmin + (Emaxmax - Emaxmin) * (0,5 + 0,5*Cos ((2pi * (ji – t0)/T))) Fonction cosinus de la forme : Emax(i) = Emaxmin + (Emaxmax - Emaxmin) * (0,5 + 0,5*Cos ((2pi * (ji – t0)/T))) –Avec : n E max(i) = Le RG maximum au jour i n E maxmin = Le RG maximum mesuré au solstice dhiver n E maxmax = Le RG maximum mesuré au solstice dété n j i = Le jour i n t 0 = le numéro du jour où E max(i) = E maxmax n T = le nombre de jours correspondant à une période. n (Merci à Cédric Bacher et Jean-Marc Guarini pour létablissement de la formule)


Télécharger ppt "Les blooms phytoplanctoniques hivernaux dans le Golfe de Gascogne. Etude rétrospective des fenêtres spatio-temporelles favorables à leur déclenchement."

Présentations similaires


Annonces Google