La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyse de cycle de vie appliquée aux quartiers Bruno PEUPORTIER Mines ParisTech – CEP Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyse de cycle de vie appliquée aux quartiers Bruno PEUPORTIER Mines ParisTech – CEP Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive."— Transcription de la présentation:

1 Analyse de cycle de vie appliquée aux quartiers Bruno PEUPORTIER Mines ParisTech – CEP Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive 31 mars et 1 er avril 2010

2 1 Objectifs Réduire les impacts environnementaux liés aux activités humaines et en particulier aux quartiers Identifier les sources dimpacts pour rechercher des solutions techniques et/ou organisationnelles Mieux cerner les relations de cause à effet entre les décisions, les émissions de polluants dans lair, leau et le sol et les effets sur la santé, la biodiversité, le climat… Projets ANR COIMBA et ACV Quartiers

3 2 Echelle du quartier Quartier = concept avant tout sociologique Modélisation physique dun système incluant des bâtiments, espaces publics (voiries, espaces verts…), réseaux (eau, énergie…), adaptable au contexte Degrés de liberté supplémentaires dans le processus de décision : plan masse (orientation des bâtiments, compacité), mutualisation déquipements (réseaux dénergie, compost…), transports Adapter lapplication de lACV aux objectifs de létude

4 3 Evaluation des impacts, phase dinventaire Substances émises et puisées dans lenvironnement Matières premières, combustibles… Émissions dans lair Émissions dans leau Émissions dans le sol, déchets Jusquoù peut-on simplifier les données, ex. dioxines Données sur les procédés : énergie, eau, déchets, transports… Interactions entre secteurs industriels (modèle matriciel) Aspects dynamiques (ex. production délectricité)

5 4 Indicateurs orientés dommages dérivés de modèles Émissions, compartiments écologiques, transport, (bio)dégradation -> concentration, transferts (eau potable, nourriture) -> dose -> effet (risques) substances commercialisées, quelques centaines (inventaires), 250 (modèle européen EUSE) Interactions entre substances non prises en compte Modèles orientés dommages : DALY (Disability adjusted Life loss years), PDF x m 2 x an (percentage disappeared fraction of species)

6 5 Logiciel EQUER : cycle de vie dun bâtiment Simulation par pas de temps dun an

7 6 Comparaisondalternatives Vers la modélisation des quartiers Bâtiments Espaces publics (rues, espaces verts…) Réseaux (eau, chaleur…)

8 7 Limites de l approche Manque de données sur certains produits / procédés incertitudes sur les procédés (gestion des déchets en fin de vie, mix de production délectricité) incertitudes sur les indicateurs (ex. 35% sur le GWP des gaz autres que le CO2) analyse multicritères Échelle dun bâtiment élargie à un îlot puis à un quartier -> Action de coordination de recherche LORE LCA

9 8 Comparaison doutils ACV européens, PRESCO Maison suisse ossature bois, chauffage gaz, 80 ans Écarts +- 10% sur le cycle de vie

10 9 Exemple dapplication : Formerie (Oise, 2007) 2 maisons passives de 135 m 2 Entreprise : Les Airelles EN ACT architecture ACV sur 80 ans Comparaison à une Référence RT2005 avec chauffage gaz Impacts réduits sauf rad. -> intérêt de lénergie >0

11 10 Bilan en énergie primaire Durée de vie considérée : 80 ans

12 11 Exemple dapplication : Lyon Confluence Îlots A, B et C, environ m 2 de logements et m 2 de bureaux, m 2 despaces verts, rues, quais…

13 12 3 îlots, 20 bâtiments Prise en compte des masques générés par les bâtiments adjacents Variation de 1 à 3 des besoins de chauffage selon la forme architecturale

14 13 Résultats de lanalyse de cycle de vie Base : impacts environnementaux réduits sauf éco-toxicité et toxicité humaine (chaudière bois) Meilleures pratiques, réduction de tous les impacts

15 14 Conclusions et perspectives Importance des bâtiments, en particulier de leur performance énergétique, dans le bilan global Contribution croissante des matériaux, évaluation par analyse de cycle de vie Quelques outils, incertitudes, encore peu de données françaises (procédés), Santé : encore plus de lacunes Intégrer des niveaux de performance dans les programmes, ex. Lyon Confluence (CO 2 et rad.) Implications des bâtiments à énergie positive sur les impacts (en dynamique), la densité urbaine (transport)


Télécharger ppt "Analyse de cycle de vie appliquée aux quartiers Bruno PEUPORTIER Mines ParisTech – CEP Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive."

Présentations similaires


Annonces Google