La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion de concertation CHARLEVILLE-MEZIERES – 15 septembre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion de concertation CHARLEVILLE-MEZIERES – 15 septembre 2005."— Transcription de la présentation:

1 Réunion de concertation CHARLEVILLE-MEZIERES – 15 septembre 2005

2 1 – INTRODUCTION : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC Situation générale de la région Champagne-Ardenne R&D et Innovation en Champagne – Ardenne Infrastructures et activités liées aux TIC 2 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°1 : « Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? » 3 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°2 : « Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? »

3 Page 3 Signes de fragilité du tissu socio-économique : évolution démographique Seule région en déclin démographique depuis 1999 Solde migratoire fortement négatif, surtout dû au départ des jeunes > – < 60 Densité de population (hab/km² en 2003) Evolution de la population entre 1990 et 2004 > + 10 % + 7% à +10% + 3% à +7% + 0% à +3% < 0 Source : INSEE

4 Page 4 Signes de fragilité du tissu économique : Risque de décrochage économique Croissance plus lente du PIB régional par rapport au PIB national depuis 2000 Diminution de 4% de la valeur ajoutée, indicateur majeur de performance économique, entre 1998 et 2002 Dégradation récente des termes de la balance commerciale

5 Page 5 Signes de fragilité du tissu économique : Une région particulièrement concernée par les mutations économiques Accroissement sensible du nombre de défaillances dentreprises en 2004 Nombre important dentreprises en restructurations Problématique de la transmission dentreprise dans les PME (industrie, commerce, artisanat) Faible poids de la recherche publique & privée et du potentiel dinnovation des entreprises

6 Page 6 Evolution des défaillances dentreprises entre 2003 et 2004 Une forte augmentation des défaillances en 2004 : + 25 % Un taux de défaillance de 1,7% (part du nombre total dentreprises), légèrement inférieur à la moyenne nationale (1,8%)

7 Page 7 Les effectifs de R&D des entreprises en 2001 Faiblesse de la R&D dans les entreprises régionales La Champagne-Ardenne accueille moins de 1% des effectifs nationaux de R&D en entreprise Source : Ministère délégué à lenseignement supérieur et à la recherche (2001)

8 Page 8 Emploi et qualification : une situation préoccupante Une augmentation rapide du chômage Le 6 e taux de chômage le plus élevé en France : 10,5% à fin juin 2005 (France 10,1 %) Le tertiaire et la construction créent des emplois, mais en nombre insuffisant pour compenser les pertes dans lindustrie > 13,0 % 13,0 % << 11,0 % 11,0 % << 10,0 % 10,0 % << 8,5 % < 8,5 % Source : INSEE France Métropolitaine (Juin 2005) Par zone demploi (Mars 2005)

9 Page 9 Emploi et qualification : une situation préoccupante Un problème de sous-qualification Prédominance des emplois peu qualifiés Champagne-Ardenne et Franche-Comté : plus fort pourcentage demplois non qualifiés 20 ème région sur 22 en termes de pourcentage de chefs dentreprises et de cadres ; fonctions de R&D fortement sous-représentées Niveau de formation inférieur à la moyenne nationale Difficulté des entreprises à recruter de la main-dœuvre qualifiée Faible nombre dapprentis

10 Page 10 1.Un territoire bénéficiant dune situation géographique exceptionnelle et doté dinfrastructures de transport de qualité Armature autoroutière TGV Est Aéroport International de Vatry Potentiel de développement fluvial 2.Une région attractive pour les investisseurs français et étrangers, grâce à une offre daccueil adaptée Un potentiel de développement pour lavenir 3. Une structuration des pôles dexcellence régionaux (Emballage/Conditionnement – Automobile, Bois, Textile…) et une évolution des industries traditionnelles vers des activités à plus forte valeur ajoutée (Médical/Santé, Logistique, Textiles techniques …)

11 Page Le pôle de compétitivité « industries et agro-ressources » à vocation mondiale : une puissante dynamique et un vecteur dimage et dattractivité (7 ème sur 67 dossiers retenus dans le cadre du CIADT du 12/07/05) 5.Un réel potentiel de développement dans le tourisme et les loisirs 6.Un potentiel de « rattrapage » important en matière de R&D et dans les services aux entreprises et aux personnes Un potentiel de développement pour lavenir

12 Page 12 Face à ces constats, une double nécessité : Une forte mobilisation de tous les acteurs du développement économique pour relever le défi et inverser la tendance La définition dune stratégie régionale : axes de développement et cadre daction partenarial Une démarche délaboration du Schéma Régional de Développement Economique et de lEmploi articulée en quatre thématiques : 1. Renforcer lattractivité économique de la région 2. Améliorer la compétitivité des entreprises par linnovation 3. Soutenir les nouvelles activités et structurer les pôles dexcellence régionaux 4. Contribuer à la promotion de lemploi et développer la formation Lenjeu du SRDE

13 1 – INTRODUCTION : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC Situation générale de la région Champagne-Ardenne R&D et Innovation en Champagne – Ardenne Infrastructures et activités liées aux TIC 2 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°1 : « Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? » 3 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°2 : « Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? »

14 Page 14 La R&D en Champagne-Ardenne Chiffres 2002 Champagne - Ardenne % du total France Métropolitaine PIB (M) ,1 % DIRD (Dépenses intérieures de R&D) en M dont recherche privée dont recherche publique ,7 % 0,5 % 0,8 % Dépenses de R&D Progression récente, mais encore seulement 0,8 % du PIB régional, contre 2,3 % en moyenne au niveau national (2003) Effectifs 20e rang national pour le nombre de chercheurs chercheurs en 2001 Les effectifs de R&D représentent 0,5% de lemploi total en Champagne-Ardenne, contre 1,3 % en France en 2002 Brevets français 179 brevets français publiés en Champagne- Ardenne en 2003 (toutes catégories) Hausse de 6,5 % par rapport à 2002 Répartition départementale : Ardennes (29), Aube (28), Marne (95), Haute-Marne (27) Sources : Ministère Délégué à lEns. Sup et à la Recherche, INSEE, INPI, MINEFI Un tissu de R&D reconnu pour sa qualité mais insuffisant en volume

15 Page 15 La R&D dans les entreprises (2001) Source : Ministère délégué à lenseignement supérieur et à la recherche Moins de 1% de leffectif national de R&D en entreprise Quelques facteurs explicatifs Poids des secteurs dactivité « traditionnels » et notamment de la sous-traitance Faiblesse des fonctions stratégiques, dont la R&D, dans les entreprises régionales : des établissements de production qui intègrent de linnovation générée à lextérieur de la région Manque de taille critique des PME-PMI pour innover

16 Page 16 1.Pôle de compétitivité « industries et agro-ressources » Collaborations anciennes dans le domaine industriel (mutualisation des moyens au sein de coopératives) Structuration de la recherche publique sur cette base grâce à la création dEuropol'Agro (1991) Obtention du label pôle de compétitivité à vocation mondiale : opportunité de renforcer des effectifs de R&D encore insuffisants 2.Pôle Mécanique-Matériaux Structuration de la R&D autour du PMMC qui regroupe le Cetim (mécanique), le CTIF (fonderie), le CRITT MDTS (matériaux, dépôts et traitements de surface), lENSAM, lIFTH, lIFTS, lURCA et lUTT Organisation des industriels autour de lIUMM 3.Pôle biotechnologique médical-santé-biomatériaux Structuration de la R&D autour de lInstitut Fédératif de Recherche 53 hébergé par lUniversité de Reims Moyens : 10 laboratoires (CNRS, Inserm, équipes reconnues par le MNERT) Autres structures : IBT et IMS (Troyes), CHRU, Institut Jean Godinot (Cancérologie) Liens plus distendus avec les industries chimiques et pharmaceutiques 4.Pôle Technologies logicielles Pôle Technologies Organisationnelles et dAccompagnement (TOA) centré sur les équipes de recherche de lUTT (reconnues CNRS depuis 2004) et ouvert aux équipes de lURCA Pôle de recherche et de transfert de technologies autour des nouveaux services développés grâce aux TIC Un tissu de R&D organisé autour de 4 pôles structurants

17 Page 17 Un réseau dense et maillé dappui aux entreprises Des acteurs généralistes Champagne-Ardenne Technologie (RDT), ARIST (CRCI) : animation, information, accompagnement ICAR (Incubateur) : valorisation, accompagnement OSEO Anvar/BDPME : financement, accompagnement IRPAC, CAC : financement Technopole de lAube, Reims Technopole : animation, hébergement, accompagnement URCA, ENSAM, UTT : formation et recherche, valorisation Des acteurs spécialisés Agro-alimentaire : EuropolAgro, partenaire privilégié du Pôle de compétitivité Emballage-conditionnement : CNRT, ESIEC, Packaging Valley Textile : Club Textile Intégral, IFTH Mécanique-matériaux : CETIM, CRITT MDTS, CTIF, plates-formes technologiques Bois : Valeur Bois, CTBA, plates-formes technologiques Productique – électronique – informatique : Pôle TOA, 2 IUT, plates-formes technologiques Nogentech : instruments chirurgicaux et outils coupants Pôle dexcellence automobile Mais loffre dappui aux entreprises manque encore de lisibilité

18 Page 18 Deux Centres de Ressources Technologiques à valoriser 2 des 39 CRT qualifiés français : Le CRITT MDTS à Charleville- Mézières et antenne à Nogent LIFTH (Textiles Techniques) à Troyes Le Directeur du CRITT MDTS est aussi le président du réseau des CRT

19 1 – INTRODUCTION : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC Situation générale de la région Champagne-Ardenne R&D et Innovation en Champagne – Ardenne Infrastructures et activités liées aux TIC 2 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°1 : « Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? » 3 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°2 : « Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? »

20 Page 20 Priorité donnée à la recherche et à la formation Ouverture dun réseau régional à très haut débit pour lenseignement et la recherche dès 2003 : Télémus, réseau indépendant, interconnecté au réseau RENATER Des initiatives locales : politiques départementales et actions des intercommunalités pour favoriser laccès haut débit Un taux de couverture satisfaisant 86% des entreprises, 85% de la population et 73% des administrations à fin Mars 2005 (source : étude ORTEL) Mais il reste des zones dombre dans certains territoires ruraux Nécessité dinfrastructures performantes et dune offre diversifiée en matière de services haut débit Facteur de compétitivité Facteur dattractivité (influence sensible sur le maintien ou limplantation dune PME sur une zone) Présence du haut débit est un critère de sélection dans la labellisation des parcs et zones dactivités Volontarisme politique pour développer le numérique

21 Page 21 Couverture DSL Zones sur lesquelles les fournisseurs daccès à internet proposent leurs services daccès DSL (fin Mars 2005) Source : ORTEL, 2005

22 Page 22 Couverture des réseaux de téléphonie mobile Une couverture à compléter en Haute- Marne et sur certaines poches rurales des trois autres départements Source : ORTEL, 2005 Secteurs couverts Secteurs non couverts Couverture prévue en « itinérance locale » Couverture prévue en « mutualisation »

23 Page 23 Sous-représentation du secteur parmi les entreprises Plus dune centaine dentreprises, soit près de salariés Un secteur informatique composé de petites entreprises Sous-représentation du secteur par rapport au reste de la France et poids faible des activités de conseil et de logicielsl Un secteur électronique concentré sur des fonctions de production Présence de grandes entreprises de dimension européenne et dentreprises étrangères Une activité sous-représentée mais dynamique : les télécommunications Utilisation limitée des TIC par les entreprises (Étude ORTEL) Des PME relativement bien équipées : taux déquipement informatique de 95 % Une pénétration inégale sur le territoire Zones « en retard » : Sud-Ouest champenois, Marne Moyenne Zones bien équipées : zones dÉpernay et de Reims Une bonne qualité de connexion pour un usage limité Mode de connexion dominant : lADSL Usages conformes à la moyenne nationale (courrier et recherche documentaire) Faible utilisation des applications permettant des gains de productivité (accès distant au réseau de lentreprise, relations clients-fournisseurs) Des programmes en cours pour combler le retard technologique régional Exemple : projet ALFA avec le CRITT pour le développement des échanges numériques dans la filière automobile La pénétration des TIC dans les entreprises

24 Page 24 Un retard certain, mais des atouts à faire valoir Des acteurs volontaires pour travailler en réseau Exemple du Pôle de compétitivité industries et agro-ressources : mobilisation pluridisciplinaire et interrégionale Des coopérations soutenues par les pouvoirs publics UTT : une réussite encourageante Des investissements en augmentation Hausse des budgets R&D, développement dinfrastructures en rapport avec les pôles dexcellence Phénomène de rattrapage : faible niveau dinvestissement initial et soutien relativement récent des collectivités publiques Effet de levier de la commande publique Telemus sur loffre de services de télécom compétitive Des efforts menés pour sensibiliser les entreprises Pôle de compétitivité : une nouvelle dynamique à exploiter Changement de limage de la Champagne-Ardenne Attractivité accrue Les activités induites couvrent des domaines très variés Développement des industries de la 2 e transformation

25 1 – INTRODUCTION : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC Situation générale de la région Champagne-Ardenne R&D et Innovation en Champagne – Ardenne Infrastructures et activités liées aux TIC 2 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°1 : « Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? » 3 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°2 : « Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? »

26 Page 26 Atelier 1 : Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? Développement des usages des TIC dans les entreprises (objectifs, conditions de succès, conséquences, attentes par rapport aux pouvoirs publics) Développement des réseaux infrastructures et des services Téléphonie mobile Réseaux très haut débit Equipements et services rattachés aux Pôles dActivités Economiques Qui fait quoi?

27 1 – INTRODUCTION : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC Situation générale de la région Champagne-Ardenne R&D et Innovation en Champagne – Ardenne Infrastructures et activités liées aux TIC 2 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°1 : « Quelle stratégie TIC pour le développement économique de la région ? » 3 – QUESTIONS A DEBATTRE DANS LATELIER N°2 : « Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? »

28 Page 28 Atelier 2 : Quelle stratégie coordonnée pour linnovation dans les entreprises ? Approche « collective » (via pôle de compétitivité, pôles dexcellence, opérations collectives …) et/ou approche individuelle ? Le renforcement des centres de compétences et/ou des structures de transfert de technologie Qui fait quoi ?


Télécharger ppt "Réunion de concertation CHARLEVILLE-MEZIERES – 15 septembre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google