La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le langage VDL Jean-Paul Sansonnet. Mardi 18 décembre 2 Pourquoi un format spécial ? Pour représenter – La structure – Le fonctionnement Pour raisonner.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le langage VDL Jean-Paul Sansonnet. Mardi 18 décembre 2 Pourquoi un format spécial ? Pour représenter – La structure – Le fonctionnement Pour raisonner."— Transcription de la présentation:

1 Le langage VDL Jean-Paul Sansonnet

2 Mardi 18 décembre 2 Pourquoi un format spécial ? Pour représenter – La structure – Le fonctionnement Pour raisonner sur un format maîtrisé – Parcours de structures de données Granularité objet Schémas de données prédéfinis – Raisonnement sur les actions Statique : Inv[f,g] ; Idem[f] Dynamique : Chroniques de lexécution effective

3 Mardi 18 décembre 3 Quel format ? Expressions arborescentes – Pour une représentation symbolique – F[e 1,e 2,…e n ] où F balise Granularité – Encapsulation objet – Méta données : middleware entre lutilisateur et le composant effectif

4 Mardi 18 décembre 4 La boucle Modale User Interface Médiateur Composant effectif Question Commande Display Perception Composant Perçu

5 Mardi 18 décembre 5 Versions de VDL VDL 0.1Arbre de concepts VDL 0.2View Query Language (VQL) VDLPRaisonnement procédural (Scripts) VDL 0.31 concept 1 lexicalisation VDL 0.4Granularité objet VDL 0.5Schémas et observateurs

6 Mardi 18 décembre 6 Concepts : Médiateur Un médiateur est composé de deux environnements : – Un ensemble de définitions de vues : cest la représentation statique de la structure. – Un ensemble dinstanciations de vues : cest le runtime du médiateur. Il évolue au cours de lexécution au fil du comportement modal de la boucle ou modless des processus physiques du composant

7 Mardi 18 décembre 7 Concepts : Vue Entité de structuration de base de VDL Syntaxe de définition : DEF[id,, {farg,..}, (rule|inst)*;.. ] Instanciation de vue : NEW[id, Vi, args,..] Prédéfinition de vues dans le Ground.

8 Mardi 18 décembre 8 Concepts : Schémas

9 Mardi 18 décembre 9 Concepts : Observateurs Un observateur est un opérateur prédéfini applicable à toute vue dans le runtime dun médiateur : i (V j ) KVRLFP 1 2 i,R n

10 Mardi 18 décembre 10 Squelette de show SHOW[V_{i}]:= Switch[, K|V, Text[NAME[V_{i}],"="VAL[VAL{i}]], R|L, Switch[ORIENT[V_{i}], VERTDOWN,Displaydown[Map[SHOW,VAL[V]]], VERTUP,Displayup[Map[SHOW,VAL[V]]], HOR,Displayhor[Map[SHOW,VAL[V]]] ], F, Button[NAME[V_{i}]], P, Text['a process'] ]

11 Mardi 18 décembre 11 DEF[RED,K,{}, NAME=LEX[SYNSET['red']]; ISA=COLORS; VAL=RGBColor[1.,0.,1.]] DEF[FIGURE,K,{alias_,shape_,color_,size_}, NAME=LEX[SYNSET[alias], SYNSET['figure'],SYNSET['drawing']]; SHAPE=shape; COLOR=color; SIZE=VAL[size]; SHOW=ON[COLOR[$],RESIZE[SHAPE[$],SIZE[$]]]] DEF[STACK,R,{alias_,size_}, NAME=LEX[SYNSET[alias],SYNSET['stack']]; VAL=NIL; DIM=size; MIN=0; ORIENT=VERTUP] Exemple : Ground

12 Mardi 18 décembre 12 INITDEF[];(*init and loading of the Ground *) DEF[move,F,{}, NAME=LEX[SYNSET['move'],SYNSET['displace']]; ARGS={{STACK, not EMPTY},{STACK}}; CHECK=(EMPTY[#2] Or SIZE[READ[#1]]

13 Mardi 18 décembre 13 Conclusion et Perspectives Développer VQL 0.5 Notion de Common Sense Requests Relations avec le monde XML Traitement de la référence - modèle Applet driven - Modèle à résolution de contraintes sémantiques.


Télécharger ppt "Le langage VDL Jean-Paul Sansonnet. Mardi 18 décembre 2 Pourquoi un format spécial ? Pour représenter – La structure – Le fonctionnement Pour raisonner."

Présentations similaires


Annonces Google