La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Organisation de la formation professionnelle depuis lantiquité Un peu dhistoire Nous avons vécu cinq périodes : 1.De lantiquité à la révolution française.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Organisation de la formation professionnelle depuis lantiquité Un peu dhistoire Nous avons vécu cinq périodes : 1.De lantiquité à la révolution française."— Transcription de la présentation:

1 Organisation de la formation professionnelle depuis lantiquité Un peu dhistoire Nous avons vécu cinq périodes : 1.De lantiquité à la révolution française. 2.De la révolution à la fin du 19 éme siècle. 3.De la fin du 19 éme siècle à la 2 éme guerre mondiale. 4.De la 2 éme guerre mondiale début des années Du début des années 90 à nos jours.

2 De lantiquité à la révolution française

3 Il y avait nécessité de transmettre essentiellement des : « savoir-faire ». doù une formation professionnelle qui sorganise autour de lapprentissage Au cours des siècles les techniques évoluent et se complexifient. Regarder ne suffit plus pour apprendre. Le compagnonnage au sein des corporations apporte « sa réponse » à la transmission des savoirs technologiques et des savoir-faire. La transmission des savoir-faire sorganise.

4 De la Révolution française à la fin du 19 éme siècle

5 En mars et mai 1791? les décrets dAllarde et la loi Le Chapelier suppriment, au nom de la liberté du travail, toute forme dassociation ouvrière (les corporations comme les syndicats). Ces décisions vont peser lourdement et entraîner, pour la période à venir, le déclin de lapprentissage en France. Cet effet législatif est renforcé par : La réticence de la plupart des « anciens compagnons » à transmettre leur savoir-faire. La recherche du profit à court terme, des familles, des jeunes et des patrons. Cette situation va engendrer loriginalité du système français de formation professionnelle initiale, « sous statut scolaire ». Ce qui ne sera pas le cas des autres pays qui vont sindustrialiser comme lAngleterre et surtout lAllemagne.

6 De la fin du 19 éme siècle à la 2 éme guerre mondiale

7 En France lapprentissage nest plus en mesure de répondre à la demande. On assiste alors à plusieurs tentatives de créations décoles professionnelles, municipales, patronales, … avec des pondérations entre lenseignement général, lenseignement technologique et la pratique qui seront lobjet de polémiques sans fin (lesquelles sont dailleurs, constatons le, toujours dactualité) Création des écoles manuelles dapprentissage de Paris et du Havre Loi « des Écoles Manuelles dApprentissage » qui offre enfin un cadre législatif à la formation professionnelle et technologique Création des premières Écoles Nationales Professionnelles. Cest lacte de naissance de la Formation Professionnelle Initiale sous statut scolaire qui, par défaut, se substitue à lapprentissage

8 1911Création des Certificats de Capacité Professionnelle 1919Vote de la loi Astier qui veut encadrer et organiser la FPT. 1919Transformation des CCP en Certificat DAptitude Professionnelle 1925 Création de la taxe dapprentissage 1928 Réglementation de lapprentissage en entreprise. On assiste alors à un développement constant des : ENPÉcole Nationale Professionnelle. EPCIÉcole Professionnelle de Commerce et dIndustrie. EPSÉcole Primaire Supérieure. Et de lapprentissage sous statut contrat de travail avec des formes et de résultats très divers. qui restent, de très loin, incapables de satisfaire quantitativement les besoins de formation professionnelle 1925 Institution des chambres des métiers qui sont chargées dorganiser les cours professionnels des apprentis dans lartisanat.

9 Se développe alors, en même temps lorientation par léchec

10 Et par voie de conséquence lorientation vers les voies technologiques et professionnelles sest toujours faite par léchec. Depuis que des structures denseignement existent, elles se sont appuyées sur ce que lon appelait jadis les humanités et que lon appelle aujourdhui lenseignement général. Lexercice comme lapprentissage des « métiers » étaient réservés à la « plèbe », à condition que lapprenti paye sa formation à son maître dapprentissage. La révolution française na peu ou pas changer cela pour la majorité de la population, même si elle a permis laccès au savoir à un plus grand nombre. En général ceux qui avaient les moyens de payer leurs études. La voie générale, malgré toutes les réformes entreprises, est restée très élitiste : Elle ne garantit pas laccès au savoir pour tous. Elle fonctionne de façon pyramidale pour faire émerger une élite. Lécole de Jules FERRY pas plus, même si elle a réussit lalphabétisation des différentes classes sociales de la France.

11 De la 2 éme guerre mondiale au début des années 90

12 Cest lâge dor de lenseignement technologique et professionnel sous statut scolaire, qui dure jusque vers la fin des années 70, il passe par : La création des Centres dApprentissage: CA La création des Lycées dEnseignement Technique : LET La transformation des Centres dApprentissage en : 1.CET :Collège dEnseignement Technique. 2.LEP :Lycée dEnseignement Professionnel. 3.LP :Lycée Professionnel. La transformation des Lycées Techniques en : 1.LT :Lycée Technologique 2.LGT : Lycée Général et Technologique La création des CPC : Commissions Paritaires Consultatives La création des Centres de Formation dApprentis: CFA

13 Au cours de cette période on assiste à la stabilisation et la création de diplômes professionnels reconnus Création du baccalauréat Mathématiques et Techniques 1952 Création du BEI, BEH et du BEC 1954 Création du baccalauréat Techniques Économiques de Gestion 1962 Transformation des BEI, BEH et BEC en Brevet de Technicien 1962 Création du BTS par transformation du Brevet de Technicien préparé par les ENP après le Bac ou le BEI Création du Brevet dEnseignement Professionnel BEP Création du Diplôme Universitaire Technologique DUT Création du Baccalauréat Professionnel Bac Pro. 1990Transformation progressive du BEP en propédeutique du Bac Pro. (de 1990 à 2000) 1998 Création des licences professionnelles. 2001Modification du règlement général et repositionnement du CAP.

14 La création des baccalauréats professionnels à été une véritable bouffée doxygène. Leffet daffichage, larticulation des contenus de formation avec les BEP ainsi que la construction des référentiels de formation à partir des Référentiels des Activités Professionnelles ont permis de répondre à la nécessaire élévation des qualifications professionnelles. Cest une période développement et de structuration des moyens, qui menée de pair avec une créativité pédagogique originale, a permis de répondre assez convenablement aux besoins de formation. Dans le même temps les BTS et les DUT ont connu le même développement et la même reconnaissance.

15 Les exigences de formation augmentent : 1.Les échecs scolaires sont plus nombreux : Il nous faut répondre à ce défi ! et que lorientation par léchec est de plus en plus prégnante 2.La situation sociale se dégrade : et que la violence rentre à lécole Dans le même temps où Qualitativement : Loutil informatique devient transversal à tous les métiers, comme les notions de services et de communication … Quantitativement : Dans les dix prochaines années le départ à la retraite des générations « baby boom » et larrivée sur le marché du travail de cohortes moins nombreuses, font quil faudra former de professionnels qualifiés, du niveau V au niveau II.


Télécharger ppt "Organisation de la formation professionnelle depuis lantiquité Un peu dhistoire Nous avons vécu cinq périodes : 1.De lantiquité à la révolution française."

Présentations similaires


Annonces Google