La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rendez-vous 2012, Ottawa. 22 Plan de match 1- Introduction Approche chronologique 2- Méthodes 3- Deux grands résultats 4- Le modèle 5- Leçons apprises.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rendez-vous 2012, Ottawa. 22 Plan de match 1- Introduction Approche chronologique 2- Méthodes 3- Deux grands résultats 4- Le modèle 5- Leçons apprises."— Transcription de la présentation:

1 Rendez-vous 2012, Ottawa

2 22 Plan de match 1- Introduction Approche chronologique 2- Méthodes 3- Deux grands résultats 4- Le modèle 5- Leçons apprises du modèle

3 33 Point de départ 1- Diversité des CFASM et des bonnes pratiques 2- Rencontre du RISF, juin 2009: EVMLO 3- Indicateur de demande Q01A, « À quel point est-ce important pour vous dobtenir des services de santé en Français/Anglais? » 4- Indicateur doffre Q02, « En général, à quel point pensez-vous quil serait difficile pour vous dobtenir des services de santé en Français/Anglais? »

4 44

5 5 0100

6 6 Indicateurs doffre et de demande de services de santé en français selon les questions Q02 et Q01A de lenquête EVMLO, par province ou territoire Variables d é pendantes Provinces ou territoires (avec codage) Taille d é chantil- lon de l enquête EVMLO Indicat. de la demande en % Indicat. de l offre en % Ratio offre /demande (Indicateur de r é alisation) Nouveau-Brunswick (NB) Manitoba (MA) Ontario (ON) Nouvelle- É cosse (NE) Alberta (AB) Colombie-Britannique (CB) Territoires (TR) Saskatchewan (SA) Î le-du-Prince- É douard (IPE) Terre-Neuve & Labrador (TNL)

7 7

8 8 Cinq variables indépendantes 1- % de francophones 2- # de francophones 3- densité de francophones 4- % de francophones qui parlent français à la maison 5- # de francophones qui parlent français à la maison

9 9 Recherche dune mesure de masse critique Demande Proportion de francophones (69%) Offre Proportion de francophones (77%) Proportion de francophones qui parlent français à la maison (12%)

10 10 Indice de vitalité linguistique, Lacroix et Sabourin (2006) « Les services de santé au Canada : Une perspective linguistique » Nombre de locuteurs langue dusage divisé par le Nombre de locuteurs langue maternelle (données des recensements nationaux de Statistique Canada)

11 11 Indice de vitalité linguistique Indicateur de demande Demande

12 12 Indice de vitalité linguistique Premier grand résultat Indicateur doffre

13 1313 Résultats 1 Il existe un patron national doffre et de demande et la vitalité communautaire est la clef qui est au cœur de sa dynamique 2Loffre et la demande diminuent plus la vitalité linguistique est faible 3 Loffre est perçue comme étant moindre que la demande, et ce dautant plus que la vitalité linguistique est faible

14 1414 Résultats 4La dynamique sinscrit à lintérieur de contraintes structurantes nationales (linéaires) qui prescrivent lévolution des CFASM 5 Il ya 3 regroupements qui correspondent aux phases de sensibilisation, de structuration et de consolidation du CCCFSM (2001)

15 1515 Résultats 6 La santé est intimement liée à la vitalité des CFASM ce qui valide certaines approches stratégiques : - Le schéma du CCCFSM (2001) et du mouvement Santé en français - Les obligations fédérales au regard de lépanouissement des CFASM (Feuille de route) - Plan fédéral daction sur les langues officielles (2007) Le besoin d'agir autant sur l'offre que sur la demande La nécessité d'un effort concerté La reconnaissance des différences régionales L'importance de la participation des communautés

16 1616 Validation des résultats 1. Demande en f (IVL) : 91% 2. Offre en f (IVL): 86% 3. Le même facteur sapplique pour loffre comme pour la demande (lIVL) et aucun autre facteur entre en jeu 4. Les résultats sont basés sur des bases de données probantes de Statistique Canada, lenquête EVMLO pour laxe « Y », et les données pondérées du recensement de 2006 pour laxe « X » 5. La taille de léchantillon Axe des Y: plus de Axe des X: plus de

17 17 Indice de vitalité linguistique Indicateurs doffre et de demande Deuxième grand résultat

18 18 2 facteurs associés avec lindicateur de réalisation (régression sur 17 variables socio-démographiques) Le pourcentage danglophones (57%) - Le pourcentage dimmigrant dans la communauté francophone (26%) - Total: 83%

19 19 « … les facteurs qui sont fortement associés avec lindicateur de réalisation de services en français sont des facteurs représentant la diversité ethnique et/ou linguistique dune juridiction. Plus une juridiction est anglo-dominante (et par conséquent moins une juridiction est diversifiée dune perspective linguistique), plus lindicateur de réalisation est petit. En contrepartie, plus la communauté francophone de cette juridiction est diversifiée, plus lindicateur de réalisation est petit. Ce résultat suggère que lindicateur de réalisation est affecté par des attitudes conservatrices basées sur la cohérence linguistique et culturelle dune communauté par rapport à lautre. » 2010

20 2020 Cohérence de ce résultat avec… Forgues et al. (2011) « Les niveaux de service reflètent létat des rapports sociaux entre les francophones et les anglophones et lévolution de ces rapports. » « Les contraintes qui préviennent la prestation des services en français sont les suivantes : 1- Les attitudes des anglophones, 2- Les attitudes des professionnels francophones et francophiles, et 3- Les attitudes des francophones des CFASM. »

21 2121 Cohérence de ce résultat avec… Landry (2012) « une tension ou une relation dialectique entre, dune part, un déterminisme social qui provient dune collectivité de langue haute dont la vitalité est forte et, dautre part, lautodétermination dune collectivité de langue basse dont la vitalité est faible. Selon ce modèle, un endogroupe minoritaire est dans un rapport de force avec un exogroupe dominant » « comme les CFASM sont issues historiquement dune culture sociétale de langue française jadis partagée à lépoque du nationalisme canadien- français, elles doivent partager plus déléments culturels communs que de différences même si elles ont évolué sur des territoires géographiques et juridiques distincts. »

22 22 Modèle du développement des services de santé en français

23 2323 Conclusion Il nous semble donc que ce modèle heuristique est une représentation concrète du modèle dautonomie culturelle de Landry (2012), tel que perçu au travers du prisme des services de santé en français, et que notre modèle valide la théorie linguistique sur lequel le modèle de Landry est fondé. Le cadre national structurant présenté ici (les deux droites de régression) peut donc être interprété comme étant la manifestation/lillustration de la cohérence dune intention nationalitaire culturelle et historique, lorsquappuyée par une politique juridique fédérale commune. Héritage de « faire société en français au Canada » (Thériault 2012), facette santé!

24 2424 Leçons apprises (discussion) 1. Par rapport au modèle dans son ensemble 2. Par rapport à la dynamique du modèle (la vitalité linguistique et communautaire) 3. Par rapport aux contraintes structurantes du modèle

25 2525 Lensemble du modèle 1 Si le résultat national est perçu comme étant seulement le résultat dactivités de développement communautaire régionales, notre capacité de « faire » sera limitée ( des gains de vitalité considérables sont requis sur le chemin des 2 diagonales ), 2 Il faut donc travailler sur les contraintes du volet national de façon balancée et complémentaire par rapport au volet régional (le chemin le plus court va à la verticale)

26 2626 La dynamique du modèle (la vitalité linguistique): 1ère leçon Dans la pratique, un réseau de santé francophone doit dabord se poser les questions suivantes avant de sinvestir ou dinvestir dans un projet ou un programme auprès du système : Est-ce que ce projet ou programme contribuera significativement au développement et à lépanouissement à long terme de la communauté francophone, et Est-ce que ce projet ou programme prendra la place dun autre projet santé qui lui pourrait contribuer significativement au développement et à lépanouissement à long terme de la communauté francophone.

27 2727 La dynamique du modèle ( la vitalité linguistique): 2ème leçon o Il est impératif que les CFASM inventorient leurs pratiques prometteuses et leurs bonnes pratiques et quils les évaluent en tenant compte de leurs contextes de sensibilisation, de structuration et de consolidation. Une bonne ou une meilleure pratique de développement communautaire au Nouveau-Brunswick ne lest pas nécessairement dans une CFASM de sensibilisation en raison de la grande différenciation qui existe entre les CFASM. o Pratique prometteuse Pratique exemplaire (best practice) basée sur des données probantes o p. ex., Terre-Neuve et Labrador

28 2828 Les contraintes structurantes Forgues et al « On [les répondants anglophones] comprend mal comment, dans un contexte multiculturel, on fait plus defforts pour les francophones que pour les autres minorités ethniques. On met ainsi sur le même pied dégalité le droit des immigrants et celui des francophones, oubliant lexistence de la Loi sur les langues officielles. Le droit des patients de recevoir des services en français se définit dans une perspective de gestion : la langue de communication ayant une influence certaine sur la qualité des soins offerts, il ny a pas de différence entre un patient francophone et un nouvel arrivant qui parle une autre langue que langlais. » p. 13

29 2929 Les contraintes structurantes (suite) o Lenvironnement anglophone est à la base de lécologie du modèle; o Il faut que les réseaux sinvestissent plus dans des activités de sensibilisation des acteurs anglophones, et ce avec un positionnement et un message clair et commun (y compris les plans stratégiques). o Limmigration a grandement changé la carte démographique et le contexte global fait que les communautés anglophones se positionnent de plus en plus par rapport à un contexte multiculturel; pour eux les francophones cest de plus en plus le Québec; le reste cest le problème dOttawa (dramatization…).

30 3030 Les contraintes structurantes (suite) o Le défi est donc de contrer cette perspective anglophone englobante et de les interpeler en positionnant les CFASM, dans un contexte provincial ou territorial, par rapport aux autres grandes minorités (immigrantes ou autochtones). La complétude institutionelle est le positionnement qui répond aux aspirations et au mieux-être des CFASM (Cardinal et González Hidalgo, 2012) et est à la fois complémentaire avec le positionnement des minorités immigrantes (non-disrimination ou inclusion) et des minorités autochtones (autonomie) aux deux extrêmes du continum de lautonomie culturelle. o Cest un enjeu sur lequel tous les secteurs doivent travailler

31 3131 Joyeux anniversaire à la Société Santé en français et à tous ses réseaux membres !


Télécharger ppt "Rendez-vous 2012, Ottawa. 22 Plan de match 1- Introduction Approche chronologique 2- Méthodes 3- Deux grands résultats 4- Le modèle 5- Leçons apprises."

Présentations similaires


Annonces Google