La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.cclt.ca www.ccsa.ca Directives de consommation dalcool à faible risque du Canada Présenté par Nom du présentateur et de lorganisation Au nom du Comité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.cclt.ca www.ccsa.ca Directives de consommation dalcool à faible risque du Canada Présenté par Nom du présentateur et de lorganisation Au nom du Comité"— Transcription de la présentation:

1 Directives de consommation dalcool à faible risque du Canada Présenté par Nom du présentateur et de lorganisation Au nom du Comité consultatif sur la Stratégie nationale sur lalcool Évènement, ## mois, année

2 Stratégie nationale sur lalcool Élaborée, par le biais du consensus, par le Groupe de travail sur la Stratégie nationale sur lalcool (SNA), formé de 25 représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, dorganisations non gouvernementales (ONG), de chercheurs et de lindustrie des boissons alcoolisées Les 41 recommandations de la SNA ont un effet conjoint sur les politiques et le comportement pour réduire les méfaits liés à lalcool 2

3 Mise en œuvre de la SNA Comité consultatif sur la Stratégie nationale sur lalcool (CCSNA) 25 spécialistes multisectoriels guident lapplication, la surveillance et lévaluation des recommandations de la SNA, y compris celles liées aux éléments suivants : –Directives de consommation dalcool à faible risque (DCAFR); dépistage, intervention rapide et orientation; étiquettes normalisées sur les contenants d'alcool; politiques sur les prix; et politiques municipales en matière dalcool Coprésidé par le ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse, les Mères contre l'alcool au volant (MADD Canada) et le CCLT 3

4 Pourquoi ces Directives? Ces Directives nationales ont été élaborées afin de : Fournir des conseils uniformes à tous les Canadiens et réduire les risques à court et à long terme Sensibiliser le public à des niveaux de consommation plus sécuritaires et le renseigner sur la taille de verres standard Refléter les ouvrages scientifiques les plus récents qui soulignent tant les risques importants que les bienfaits potentiels d'une faible consommation d'alcool 4

5 Survol des DCAFR au Canada 5 SourceLimites – HommesLimites – Femmes aLPHa, CAMH, OPHA (1997) 2 par jour 14 par semaine 2 par jour 9 par semaine CARBC (2007) 4 en un seul jour 20 par semaine 3 en un seul jour 10 par semaine CMFC (1994) 4 par jour 12 par semaine 3 par jour 12 par semaine Educalcool (2007) 5 en une seule occasion 14 par semaine 4 en une seule occasion 9 par semaine DCAFR (2011)3 par jour 15 par semaine 2 par jour 10 par semaine

6 Groupe consultatif dexperts Présidé par le Dr Peter Butt du Collège des médecins de famille du Canada Chercheurs de chaque organisme canadien ayant publié auparavant des directives sur la consommation dalcool à faible risque: le CCLT, le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), le Centre de recherche en toxicomanie de la C.-B. (CARBC), le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et Educalcool Évaluation par les pairs : experts internationaux et membres du CCSNA 6 Orientation factuelle – experts-conseils

7 Recherche dans de nombreuses bases de données bibliographiques, pour trouver : –Des revues systématiques et méta-analyses de limpact de lalcool sur les maladies et les blessures (17 ouvrages trouvés) –Des études dans les services durgence portant sur le risque à court terme ou « aigu » de blessures dans les 6 heures précédentes Évaluation critique de revues et détudes individuelles Risque relatif préférable au risque absolu Études sur la mortalité toutes causes confondues utilisées pour trouver un équilibre entre les risques et les bienfaits 7 Orientation factuelle – analyse documentaire

8 Lanalyse du risque est compliquée en raison du degré de complexité du risque et de la présence de bienfaits pour la santé Les DCAFR nationales fixent un niveau de consommation quotidienne où le risque net de décès prématuré est identique à celui d'une personne n'ayant jamais bu 8 Critères dune consommation à « faible risque »

9 Si tous au Canada suivaient les DCAFR et si ceux qui boivent peu naugmentaient pas leur consommation, on estime que : La consommation dalcool diminuerait denviron 50 % Le nombre de décès liés à lalcool diminuerait denviron 4600 par année 9 Si tout le monde suivait les DCAFR …

10 Brochure sur les Directives 10

11 Brochure sur les Directives 11

12 Pourquoi des limites différentes pour les hommes et les femmes? Pour des raisons physiologiques et autres, le risque de méfaits associé à de nombreux types dalcool est plus élevé pour les femmes à chaque niveau de consommation Par exemple, même avec une consommation quotidienne moyenne dun verre, le risque dune cirrhose augmente de 139 % pour les femmes et de 26 % pour les hommes 12

13 13 Rehm, Kehoe, Taylor et Patra. Evidence base for the development of Canadian Drinking Guidelines, Rehm et coll., 2003, 2006 et Risque de décès prématuré (hommes)

14 14 Rehm, Kehoe, Taylor et Patra. Evidence base for the development of Canadian Drinking Guidelines, Rehm et coll., 2003, 2006 et Risque de décès prématuré (femmes)

15 15 Un verre, cest…

16 Diminuez les risques à long terme pour votre santé en respectant les limites suivantes : –Femmes 10 verres par semaine 2 verres par jour, la plupart des jours de la semaine –Hommes 15 verres par semaine 3 verres par jour, la plupart des jours de la semaine Chaque semaine, prévoyez des jours sans alcool pour ne pas développer une habitude. Il sagit de limites et NON dobjectifs! Si votre consommation actuelle natteint pas ces limites, ne laugmentez pas Le contexte est essentiel 16 Vos limites

17 Diminuez vos risques de blessures et de méfaits en ne buvant pas plus de : –Femmes 3 verres –Hommes 4 verres Prévoyez boire dans un milieu sûr et respectez la limite hebdomadaire décrite dans Vos limites. 17 Occasions spéciales

18 18 Butt, P., D. Beirness, L. Gliksman, C. Paradis et T. Stockwell. L'alcool et la santé au Canada : résumé des données probantes et directives de consommation à faible risque, Ottawa, Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, Conséquences de la consommation excessive et chronique dalcool

19 Évitez de boire lorsque vous : utilisez un véhicule, une machine ou un outil prenez un médicament ou dautres substances qui interagissent avec lalcool faites une activité physique dangereuse vivez avec une maladie physique ou mentale avez une dépendance à lalcool êtes enceinte ou prévoyez le devenir êtes responsable de la sécurité dautres personnes devez prendre dimportantes décisions 19 Limite zéro

20 Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, ou avant dallaiter, le choix le plus sûr est de ne pas boire dalcool 20 Enceinte? Vaut mieux sabstenir

21 Lalcool peut nuire au développement du cerveau et du corps Les adolescents devraient parler de lalcool avec leurs parents Sils choisissent de boire, ils devraient le faire sous supervision parentale et ne jamais boire plus de 1-2 verres par occasion, et jamais plus de 1-2 fois par semaine Les adolescents devraient être prévoyants, respecter les lois locales concernant l'alcool et tenir compte des Conseils pour une consommation sécuritaire 21 Retarder lusage

22 Directives quotidiennes pour jeunes adultes Les directives quotidiennes recommandent une consommation plus limitée aux jeunes adultes : Le taux de consommation à risque présente un maximum pour la catégorie des jeunes adultes; près de la moitié dentre eux ont consommé plus que la quantité quotidienne recommandée par les DCAFR (donc plus de 4 verres en une seule occasion pour les hommes et plus de 3 verres en une seule occasion pour les femmes) au moins une fois par mois au cours de l'année précédente Par rapport à une seule occasion, les nouvelles directives recommandent aux jeunes hommes de ne jamais prendre plus de 3 verres, et aux jeunes femmes de ne jamais prendre plus de 2 verres, et ce jusquà lâge de 24 ans Ce seuil plus bas reflète le corpus de données grandissant cernant les effets nocifs de la consommation à risque sur le cerveau en développement des jeunes adultes 22

23 Fixez-vous des limites et respectez-les Buvez lentement et ne prenez pas plus de 2 verres par période de 3 heures Pour chaque verre dalcool, buvez une boisson non alcoolisée Mangez avant et pendant que vous buvez Tenez toujours compte de votre âge, de votre poids et de vos problèmes de santé qui peuvent justifier la réduction des limites suggérées Même si lalcool est parfois bon pour la santé de certains groupes de personnes, ne commencez pas à boire et naugmentez pas votre consommation en raison des bienfaits de lalcool pour la santé 23 Conseils pour une consommation sécuritaire

24 Association des agences locales de santé publique Association des brasseurs du Canada Association canadienne des chefs de police Association canadienne de santé publique Association des distillateurs canadiens Association médicale canadienne Association des vignerons du Canada BC Council on Substance Abuse Centre canadien de lutte contre les toxicomanies Centre de recherche en toxicomanie de la Colombie-Britannique Centre de toxicomanie et de santé mentale Collège des médecins de famille du Canada Conseil des médecins hygiénistes en chef Educalcool MADD Canada Médecins de santé publique du Canada Ministère de la Santé de la Colombie- Britannique Ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse Société canadienne de pédiatrie Société médicale canadienne sur laddiction Société des obstétriciens et gynécologues du Canada 24 Supporteurs officiels

25 Ressources pour promouvoir les DCAFR 25

26 Ressources (suite) Le guide Dépistage, intervention brève et aiguillage (DIBA) pour lalcool est une nouvelle ressource en ligne fondée sur les Directives de consommation dalcool à faible risque : Conçu par le CCLT et un comité consultatif dexperts Propose un protocole simple en trois étapes pour aider les médecins de famille et autres professionnels de la santé à dépister et à traiter la consommation problématique dalcool En novembre 2012, le CCLT a transféré le contrôle de DIBA au Collège des médecins de famille du Canada 26

27 Le site Web DIBA 27

28 Questions pour les participants Travaillez-vous activement à la promotion des Directives? Planifiez-vous promouvoir les Directives? Avez-vous besoin dappui? 28

29 Coordonnées Pour plus de renseignements sur la Stratégie nationale sur lalcool, y compris les Directives de consommation dalcool à faible risque du Canada, veuillez communiquer avec : Centre canadien de lutte contre les toxicomanies 75, rue Albert, bureau 500 Ottawa (Ontario) K1P 5E Twitter 29


Télécharger ppt "Www.cclt.ca www.ccsa.ca Directives de consommation dalcool à faible risque du Canada Présenté par Nom du présentateur et de lorganisation Au nom du Comité"

Présentations similaires


Annonces Google