La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Partenaire Lénergie la moins chère et la plus propre est celle que lon ne consomme pas Lenjeu CO 2 et énergie dans le secteur du bâtiment.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Partenaire Lénergie la moins chère et la plus propre est celle que lon ne consomme pas Lenjeu CO 2 et énergie dans le secteur du bâtiment."— Transcription de la présentation:

1 Partenaire Lénergie la moins chère et la plus propre est celle que lon ne consomme pas Lenjeu CO 2 et énergie dans le secteur du bâtiment

2 AGENDA 1. ISOLONS LA TERRE: qui sommes nous? 2. Enjeux disoler 3. Comment isoler correctement ? 4. Quelles conséquences pour la filière bâtiment

3 1. ISOLONS LA TERRE: qui sommes nous? 2. Enjeux disoler 3. Comment isoler correctement ? 4. Quelles conséquences pour la filière bâtiment

4 10 industriels leaders mobilisés Ventilation Isolation Vitrages Efficacité énergétique

5 Nos convictions Lénergie la plus propre et la moins chère est celle que lon ne consomme pas. Diviser par 4 les consommations énergétiques pour le chauffage dans le secteur du bâtiment est techniquement et économiquement faisable politiquement et socialement indispensable Jouer la complémentarité isolation + vitrages + ventilation + équipements performants + énergies renouvelables sans opposer les uns et les autres Impliquer, pour réussir, lensemble des acteurs de la filière, maîtres douvrage, maîtres dœuvre, entreprises, distributeurs, industriels, banques et pouvoir publics

6 Campagne 2004 Campagne 2005

7 Campagne 2007

8 1. ISOLONS LA TERRE: qui sommes nous? 2. Enjeux disoler 3. Comment isoler correctement ? 4. Quelles conséquences pour la filière bâtiment

9 Changement climatique : une évolution dont les inconnues sont lampleur des dégâts et quand ?

10 Et le prix de lénergie va senvoler Vers un pétrole à 140 $ le baril ?

11 Les préoccupations énergétiques et environnementales : un véritable enjeu pour toute la filière du bâtiment

12 La situation en France

13

14 Le contexte Plan Climat (publié en juillet 2004) Réglementation thermique pour le neuf et existant Loi Energie (votée en juillet 2005) Loi de finance Directive efficacité énergétique EPBD

15 Le chauffage, principale source de consommation énergétique dans le bâtiment

16 Par où part lénergie et donc largent ? Pertes de chaleur dune maison individuelle non isolée

17

18 La réduction des besoins en énergie Isolation et ventilation Se fixer un objectif, concevoir, mettre en place, mesurer le résultat Conception bioclimatique + Les niveaux disolation nettement plus exigeants que pour un bâtiment neuf actuel traitement des ponts thermiques résistances thermiques très fortes systèmes disolation et étanchéité à lair Les différentes techniques constructives sont utilisables: respect des règles de lart Concevoir, mettre en œuvre les détails dexécution Des fenêtres pour lété et lhiver: ouvrants portes et fenêtres performants, étanches et bien installés Une enveloppe non étanche à lair représente 1 à 8 kWh/m 2.an et 7 à 11% de la consommation Une mauvaise performance en matière détanchéité à lair se traduit par un fonctionnement et une efficacité altérés du système de ventilation Simple flux hygroréglable ou double flux avec échangeurs, Efficacité de léchangeur > 80%,Puissances des ventilateurs et faible consommation électrique, Entretien et gestion de léchangeur en saison chaude systèmes de chauffage efficaces et adaptés à des bâtiments à faibles besoins de chauffage

19 DPE, diagnostic de performance énergétique

20 Consommation (kWh/m².an – énergie primaire) pour les besoins de chauffage, climatisation, ventilation et production deau chaude sanitaire Etat du parc actuel RT 2005 chauffage électrique RT 2005 autres chauffages Bâtiment réhabilité "basse énergie" Construction "basse énergie" Bâtiment à énergie positive La basse consommation

21 Lenjeu de la division par 4 dans le bâtiment une consommation annuelle dénergie de 50 kWh dénergie primaire par m² de surface chauffée et son équivalent CO 2 Techniquement et économiquement faisable

22 EFFINERGIE …

23 1. ISOLONS LA TERRE: qui sommes nous? 2. Enjeux disoler 3. Comment isoler correctement ? 4. Quelles conséquences pour la filière bâtiment

24 Les 3 facteurs qui influencent le plus la consommation dénergie Jouer les complémentarités sans opposer Prendre le meilleur dans chaque domaine Sortir des compromis qui tirent le marché vers le bas +

25 Pour les constructions neuves comme pour les rénovations Faire les choses dans lordre: abaisser les besoins (réduire les déperditions augmenter les apports solaires, ventiler choisir les équipements performants Ne pas rechercher la solution unique: adapter les techniques à lobjectif Partager les mêmes référentiels: des bases comparables et neutres Rechercher le progrès continu: retenir le meilleur niveau de performance à chaque choix Ne pas succomber au « green painting »: faire des choix rationnels, évalués en économie globale et en impacts environnementaux

26 Un bâtiment à énergie positive DOIT AVOIR De très faibles besoins en énergie Pour le chauffage et le rafraîchissement Pour leau chaude sanitaire Pour léclairage Pour le renouvellement dair Une production locale dénergie supérieure aux consommations du bâtiment NE DOIT PAS ETRE Une passoire… …couverte de panneaux solaires

27 Faire les choses dans lordre

28 Pas de solution unique La question nest pas Isolation par lintérieur ou par lextérieur Construction légère ou maçonnée Chauffage électrique ou gaz ou fuel Ventilation naturelle ou VMC Matériau A versus matériau B EnR ou isolation capteurs solaires ou architecture bioclimatique … Le vrai débat cest Bien définir en amont les objectifs du projet Investir dans la phase de conception pour Intégrer toutes les contraintes et en faire des opportunités limiter / éviter les surcoûts Laisser sexprimer lintelligence de larchitecte

29 Pas de solution unique Développer une vision globale du projet Traiter chaque projet comme une nouvelle équation à résoudre Imaginer de nouvelles combinatoires Exemple : isolation répartie + isolation rapportée Redonner le pouvoir à la conception

30 Des référentiels partagés par tous les acteurs Définir un langage commun, partager les mêmes définitions : bâtiment basse énergie, bâtiment passif, bâtiment à énergie positive, consommation, besoin de chauffage, énergie primaire, énergie finale… pouvoirs publics, entreprises, maîtres dœuvre, industriels, maîtres douvrage, établissements de crédits… Cibler des objectifs adaptés à la réalité climatique, réglementaire, constructive, économique et sociale de chaque projet

31 Ne pas céder au « green painting » Bâtiment très sobre en énergie Combien dénergie pour le construire ou le rénover ? Contenu énergétique des produits et matériaux utilisés ? Impact énergétique et environnemental sur la durée de vie? Faire une évaluation en économie globale ( profits et bénéfices générés sur le long terme) Concevoir correctement et au bon niveau pour éviter les surcôuts ( BBC nest pas synonyme de surcoût excessif 5% environ Comparer de façon normée, transparente et impartiale les performances des matériaux et des produits sur lensemble de leur cycle de vie : « de la conception à la déconstruction » Donner aux architectes et aux maîtres douvrage des informations fiables et objectives pour choisir les solutions à mettre en œuvre

32 Choix des matériaux selon leur impact sur la durée de vie totale par m 2 de produit et par an (DVT 50 ans et R = 2 ) Unité Laine de verre Laine de chanvre Energie primaire totale MJ35.682,3 Consommation d'eaulitre16.711,7 Changement climatique kg éq. CO

33 1. ISOLONS LA TERRE: qui sommes nous? 2. Enjeux disoler 3. Comment isoler correctement ? 4. Quelles conséquences pour la filière bâtiment

34 Les 5 freins à lever 1.Faire prendre de conscience des enjeux, en particulier dans le bâtiment, prise de responsabilité de chaque acteur devant les enjeux et objectifs 2.Raisonner économie globale construction + charges dexploitation 3.Une offre lisible des offres techniques et des offres financières disponibles claires et correspondant à lobjectif 4.Des pratiques constructives courantes à faire évoluer pour répondre à la valeur cible 5.Des professionnels qualifiés ; des prescripteurs et des poseurs correctement formés et informés

35 Rechercher le progrès continu Mettre au point de nouveaux procédés constructifs plus performants, plus économiques, plus faciles à mettre en œuvre Se former de façon continue pour concevoir et bâtir mieux en tirant les leçons de chaque expérience et en profitant de tous les progrès de la technologie Inventer les nouvelles façon de financer les projets, dexpliquer les enjeux et les solutions. Les bâtiments écologiques de demain passent par une amélioration et une évolution des bonnes pratiques du passé

36

37 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Partenaire Lénergie la moins chère et la plus propre est celle que lon ne consomme pas Lenjeu CO 2 et énergie dans le secteur du bâtiment."

Présentations similaires


Annonces Google