La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nouvelles dOrlovka Eté 2008. Laction de la C.OR.E. est une dynamique sinscrivant dans lhistoire, dynamique dailleurs prépondérante par rapport à la réalisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nouvelles dOrlovka Eté 2008. Laction de la C.OR.E. est une dynamique sinscrivant dans lhistoire, dynamique dailleurs prépondérante par rapport à la réalisation."— Transcription de la présentation:

1 Nouvelles dOrlovka Eté 2008

2 Laction de la C.OR.E. est une dynamique sinscrivant dans lhistoire, dynamique dailleurs prépondérante par rapport à la réalisation de telle ou telle œuvre directement tangible (et photographiable !) comme je lai dit à lévêque de Sibérie il y a 7 ans. De fait, laction elle-même est tissée déchanges et dinteractions laissant des empreintes invisibles chez les personnes qui à leur tour font le monde selon leurs attitudes et leurs engagements ; si notre œuvre en Russie peut favoriser des engagement servant lamour pour toutes créatures, alors elle est justifiée ! Ceci dit, des résultats visibles sont toujours gratifiants et nous encouragent à prolonger avec opiniâtreté notre œuvre à Orlovka qui ne peut être légitimée que sur le long terme car telle une forêt ou un diamant, ce qui est stable prend le temps de se former. Les autres caractéristiques de notre approches sinscrivant dans cette échelle de temps sont : agir localement et sadapter aux changements de situation. Voici un aperçu chronologique général du projet à Orlovka, pousse, dont les présentes nouvelles vous présentent un nouveau rameau (ou un bourgeon !). Jai essayé de ressituer en passant le sens du projet : prise de contact avec lévêque catholique de Novossibirsk, Monseigneur Werth 2002 : choix du village pour limplantation de notre démarche - accessible mais à lécart des grands axes routiers et sis au milieu dune nature bien accueillante : achat dune maison, plantation, et connaissance de la population. Ce dernier point est fondamental : premier prêts pour lachat de 2 tracteurs et dune voiture. Cette activité suscite un grand intérêt et semble un bon moyen de motivation : continuation des crédits sans intérêts, suivi de la plantation et mise en place de la transformation des baies ; je compte sur la création de la laiterie et de la boulangerie (cf. « Projets ») durant ce laps de temps : le projet aura 10 ans – le moment sera venu den faire une première évaluation globale et de décider si notre présence et toujours prioritaire à Orlovka ou non. InchAllah…

3 Notre démarche depuis 7 ans consiste à soutenir un développement économique permettant aux Hommes de vivre mieux, en harmonie avec le milieu naturel, on pourrait dire, en « collaboration » avec lui et non à ses dépends, cest-à-dire en ne le considérant pas seulement comme un ensemble de ressources. Nous déclinons ainsi notre approche en trois orientations concrètes : 1. le soutien à léconomie locale 2. laccueil et la sensibilisation déco-volontaires 3. la protection de la faune et de la flore locales La première des trois passe notamment par la stabilisation de lactivité agricole et la création dactivités locales de transformation intégrées au milieu naturel. En effet, la population rurales faute de capacités à créer de la valeur ajoutée, se trouve dans une situation de dépendance presque complète vis-à-vis des villes. même son pain est importé !

4

5 Notre plantation darbustes Il sagit à terme de mettre en place la production de sirops vitaminés, production confiée à une famille du village. Nous avons par ailleurs planté une haie daubépines rouges (Сгаtaegus sanguinea) destinée à former un biotope pour les oiseaux et la micro-faune, à créer également un micro-climat à lintérieur de son périmètre où grandissent les arbustes baccifères destinés à la production. Cette année, surprise, je nai pas du entreprendre dexpédition pour découvrir les arbustes dans une jungle de type tropicale. Leur entretien par Natacha que nous rémunérions pour cela depuis septembre dernier fut meilleur que lannée précédente mais loin dêtre satisfaisant. A partir davril 2009 je fais appel à une autre jeune femme du village en triplant le salaire mais avec un contrôle plus rigoureux par Sacha (Alexander), jeune « Deputat » ou représentant élu du village ; celui là même à qui jai accordé le deuxième crédit lannée dernière. Sur le terrain, la plupart du temps a été consacré, comme dhabitude à léclaircissement de la végétation naccordant que peu dhospitalité à nos arbustes ! Ceux-ci ont globalement bien passé lannée avec une perte de 5 % dentre eux. Je recherche un commando de volontaires Russes pour les replanter dici peu et compléter lensemble par de nouveaux plants. Cette année, jai pu observer les premiers cassis, framboises, groseilles maquereaux tandis que lirga (Amelanchier Rotundifolia Dum ou « amélanchier commun à feuilles rondes ») reste abondant ; Anne-Marie, volontaire du Tarn, en a fait les premiers pots de confitures ! Le soin des arbustes et loccasion de dire aux personnes à qui ils sont confiés limportance daimer toutes choses. On sait maintenant dans le village quil est interdit de tuer quoi que ce soit sur notre terrain, à commencer par les serpents (une brave vipère péliade –Vimpera Berus- habite chez nous). Cest une approche compréhensible par un esprit russe marqué même inconsciemment par la patristique grecque pour qui le regard du cœur est si important ! Patristique vulgarisée par lEglise orthodoxe évidemment ; constituante essentielle de la pensée russe puisquelle est la seule institution a avoir traversé sans discontinuité les 1000 ans dhistoire de la Russie après en avoir été établi comme fondement par le prince Vladimir en 988. Enfin, je crois avoir repérée une personne du village disant aimer les arbustes et le jardinage ; peut-être un espoir pour le temps où nous devrons transmettre cette activité…. Soutien à léconomie locale

6 Chèvrefeuille (Lonicera) Cassissiers (Ribes Nigrum) Groseillers (Ribes Uva Cruspa)

7 Aubépines rouges (Crataegus Sanguinae) Framboisiers (Rubus Idaeus) Viornes (Viburnum)

8 Les crédits Avant dévoquer les autres projets de création dactivité en cours, voici loutil que nous utilisons : le crédit sans intérêt – un succès ! Malgré la montée en puissance dune Russie aux niveaux géo-politique et économique, ses campagnes sont toujours laissées pour compte. Les fermiers et agriculteurs souffrent dun énorme besoin de matériel et sil existe bien un « Crédit agricole » ses taux dintérêts sont prohibitifs – 12 %. Les deux personnes à qui javais déjà accordé des prêts les années précédentes, Ivan Sak et Aleksander Buss, continuent à rembourser normalement dautant plus quelles se disent intéressées pour réitérer lopération une fois leurs dettes actuelles effacées. Jai par ailleurs octroyé un troisième prêt cette année pour lachat dune voiture qui servira aux trois familles associées dans leurs activités. Les magasins et administrations les plus proches sont à 5 km pour quelques unes et à 40 km pour la plupart. La première station essence est à cette distance également. Cette voiture servira donc autant à la livraison du lait quà lapprovisionnement en bidons dessence et accessoirement à amener les enfants à lécole. La rumeur sest propagée à travers la campagne –il existe une Damiens Bank à Orlovka- et jai dû plusieurs fois dire non à telle mère de famille désirant sacheter une machine à laver ou à telle autre prévoyant la mort de son mari etc… Je men tiens aux critères suivants pour lattribution de prêts : -Ils doivent servir au développement dune activité de production agricole ou artisanale -Cette activité doit être située à Orlovka Je nai malheureusement pas de photos du deuxième tracteur, plus imposant que le premier, que nous avions aidé à acquérir. Soutien à léconomie locale

9 Le tracteur dIvan, premier fruit de nos crédits. Sur la maison de la C.OR.E. : Ivan et moi-même entrain de refaire toute la toiture. La voiture achetée cette année, une jigouli 6 – sobre et passe partout, idéale pour la campagne russe !

10 Les autres projets dactivité 1- Je lavais signalé lannée dernière : trois familles du village se sont associées dans leur activité délevage – elles conduisent ensemble plus de 40 vaches. Alexander, un des trois associés, père de 4 enfants, ma dit vouloir installer une laiterie dici 2 à 3 ans : le lait quil vend à la coopérative 6 roubles est vendu 22 roubles empaqueté en magasin… nous tâcherons de le soutenir dans ce projet qui va dans le bon sens : développer des activité de transformation à la campagne afin dasseoir leur autonomie vis-à-vis du monde urbain. En appuyant ce projet, nous aurons également un mot à dire sur les conditions de respect de la nature et de lanimal que devra respecter lactivité. 2- Dautre part, mais lidée vient à peine démerger : le fermier local, Yuri Tarassenko, rêve depuis plusieurs années de créer une boulangerie, boulangerie où serait fait le pain (et pas simplement cuit et/ou vendu) bien sur! Il estime linvestissement à environ Là aussi, il sagit dune création dartisanat qui sinscrit tout à fait dans le sens de notre démarche. À réfléchir. 3- Enfin, sur un autre plan et à moyen/long terme : ce même Yuri, lui qui possède du matériel agricole et loue les terres aux gens du village, partira à la retraite dici quelques années. Si nous pouvions permettre au groupement de trois familles dont je parlais plus haut de reprendre lactivité, lavenir du village serait garantie. Il sagirait là dun projet financier sétalant au moins sur 10 ans avec lacquisition et le renouvellement du matériel agricole ; linvestissement initial serait de lordre de il sagirait dun prêt. Il est évident quune telle démarche impliquerait des conditions sociales et environnementales dans la conduite des activité. Si les deux premiers projets paraissent bien réalisables, le troisième devra mûrir plus longtemps. Soutien à léconomie locale

11 La famille dAlexander (Sacha)

12 Léco-volontariat Le volontariat est une orientation privilégiée et est un bien tant pour lassociation qui accueille que pour ses collaborateurs de quelques temps : Dune part, chaque volontaire laissant sa contribution, le centre de la C.OR.E. devient au cours des années une trace et un legs des nombreuses personnalités qui ont contribué à sa croissance. Alors même que personne ny habite en permanence, cela lui donne une dimension communautaire. La venue de volontaires constitue par ailleurs une grande aide en travail et en dons ; très souvent outre son travail, notre visiteur offre qui un objet utile (des chaussettes de travail noircies au duvet !) qui de largent au centre de la C.OR.E. permettant à celui-ci de saméliorer pour les suivants. Pour les éco-volontaires, venir à Orlovka constitue loccasion daborder la Russie par sa face cachée, celle que même de nombreux Russes citadins ignorent. Des contacts en général forts avec les habitants du lieux se nouent et la nature à Orlovka ne peut que rendre le séjour agréable ! Enfin une mission à Orlovka saccompagne toujours dune réflexion sur sa façon de vivre vis-à-vis de la nature au cours de discussions engagées et également depuis cette année la demande que je fais de ne pas utiliser lavion pour venir nous rendre visite. Ce point paraît à certains exagéré mais au-delà des raisons purement écologiques qui le motivent (consommation dénergie et pollution propres à laviation), le choix donne lieu à une réflexion sur le temps, lespace et le sens que nous donnons à un voyage. Depuis 2002, des volontaires autrichiens, allemands, italiens, français, russes, hollandais nous ont rendu visite Sensibilisation à lécologie

13 Marguerite Netchaïeff, Anne-Marie et Anton Likiernik ont été les courageux volontaires de cette année ; dautres ont désiré venir avant de devoir renoncer pour différentes raisons. Une troupe limitée donc mais à lorigine de plusieurs nouveautés : Marguerite, étudiante vétérinaire et naturaliste à ses heures « perdues » (quelle expression malheureuse ici !) a initié un recensement des espèces aviaires. Elle était donc la première volontaire remplissant une mission naturaliste chez nous et jespère que nombreux seront ses successeurs ! Une fois son travail mis en forme, il sera disponible sur le site de lassociation. Anne-Marie et Anton, mère et fils, ont inauguré le logement chez lhabitant à Orlovka. Petit à petit, nous proposerons aux volontaires de choisir entre ce type de logement chez des familles, apportant un revenu à ces dernières, ou au centre de la C.OR.E. Dautre part, Anne-Marie sest dédiée au recensement des plantes locales (deuxième activité naturaliste !) alors quAnton a repeint un fronton de la maison.

14 Anton (N.B. : nous avons entièrement refait le toit avec Ivan par la suite ; cf. photo précédente) Une des fleurs « dAnne-Marie » Marguerite et une amie

15 Finances Cette années, peu de dépenses sur place car je nai pas eu le temps de faire beaucoup de travaux. Pour lessentiel : -Quelques mètres cubes de sciures destinée à lisolation des murs ; celui que les scouts avait préparé lan passé a ainsi été fini. -La réparation du toit avec Ivan Avec le troisième crédit accordé cette année, cest quasiment 50 % du capital de lassociation en Russie qui travaille utilement de la sorte. Jai placé le reste, les intérêts couvrant un tiers des salaires de lannée à venir Nous aurons cette année à assumer la rémunération de Natalya Karimova, gardienne de notre maison aidée de son mari, et de Tatyana Kozil, à lattention de qui sont confiés nos arbustes. Nous navons pas les moyens daccorder un salaire « normal » qui nous reviendrait à 2000 /an sauf don particulier pour cela. Cette année ce poste nous coûtera 581, Tatyana ne commençant son travail quau printemps. Nous avons toujours besoin par ailleurs de 3000 à 5000 pour la construction dun atelier de transformation associé à notre plantation Jusque juin, lagence de leau Adour Garonne me promettait une subvention destinée à financer 3 forages deau, dont un pour notre plantation ; à partir de juillet cependant mon interlocuteur na plus donné signe de vie alors que javais réuni les conditions requises, notamment le soutien dune collectivité locale de Midi-Pyrénées – en loccurrence la commune de Saint- Paul-Cap-de-Joux dans le Tarn. Je verrai ce quil en est dans les semaines qui viennent en espérant que ce nest que partie remise. Suite du procès qui devrait obliger notre assurance à nous verser lindemnité liée à la perte de notre Lada il y a 2 ans : jai pu avoir un contact avec le bureau davocats – laffaire suit son cours, anormalement long cependant mais il ny a pour le moment rien à faire. Jattends au moins 1000 de remboursement. Lassociation possède une petite réserve financière mais encore insuffisante pour la réalisation de chantiers un peu importants tout en garantissant un salaire correct à Orlovka sur le long terme… nous en parlerons à la prochaine assemblée générale. En attendant toute aide est la bienvenue !

16 Malgré une passage relativement cours à Orlovka cette année, jai pu y relever des signes encourageant dun début de relèvement grâce à quelques familles entreprenantes et volontaires. Cela doit encourager à les accompagner quelques années jusquau moment où lactivité économique de base du village serai assurée ; la C.OR.E. pourra alors se concentrer sur les normes écologique de cette activité et de son développement, ainsi que sur des questions écologiques plus liées à la conservation du milieu naturel. Petit à petit je peux attirer lattention de lun ou lautre sur des questions dordre spirituel et cela devrait se développer avec laval explicite du pope de Xoxlovo (à 5 km) avec qui les discussions se sont approfondies et enrichies autour du café, après sa « slujba » (culte) du dimanche.

17 Notes en désordre… La province dOmsk par son Gouverneur, M. Polejaev, à offert un tracteur américain Case à lexploitation agricole des moines orthodoxes de Sargatskoe. Ceux-ci avaient déjà reçu ha et une moissonneuse batteuse de la même marque… les agriculteurs « normaux » se demandent quelle est la mission de lEglise… Notre puit sert à deux famille du village toute lannée ; cela fait plaisir et nous est utile en même temps car leau est régénérée Les premières roses sont apparues dans la haie où sont disséminés quelques rosiers sauvages – magnifiques ! Le vélo a fait un boum au cours de lannée passée : les cyclistes sont apparus dans les rues dOmsk et de Sargatskoe. Je suis invité chez Natacha, Alim et leur fils ; la famille qui sest occupée de notre maison lannée passée. Japprends quils ont empalé un criquet vivant pour le faire sécher et refuse de prendre le thé chez eux temps quils ne libèrent pas la bestiole, ce quils finissent par faire (étonnant criquet qui poursuit son chemin ensuite !). Justification : « Dieu est amour » leur dis-je. Le rapport aux choses ne peut se limiter à notre sensibilité toujours subjectives (les chinois dépècent des chiens vivants, nous collons les mouches sur des rubans gluants ou disséquons les animaux vivants en laboratoire trouvant toujours une bonne raison pour le faire) mais être fondée sur un regard plus profond dépassant lapparence pour saisir le mystère et le miracle de l « existant » en toute chose. Il y a des Cricetus Cricetus, ou hamsters dEurope dans la région, inconnu des habitants jusqualors… une jeune femme du village pensait quil sagissait dun croisement de cochon dinde et de rat !

18 Salaire de Natacha Kozil, atelier de transformation de baies, création dune laiterie, la création dune boulangerie… vos dons seront bien appréciés. Ils seront dédiés à 100 % au projet de votre souhait C.OR.E. France : C.C.P Y Paris Trésorier : Sylvain Quèvre, 34 av. de Montlouis, Champagne-au-Mont-dor. Vous pouvez également effectuer un versement mensuel automatique – aucune somme nest insignifiante (à titre dexemple, 5 cest 300 km en bus dans la province dOmsk) Merci ! Pour me contacter :

19


Télécharger ppt "Nouvelles dOrlovka Eté 2008. Laction de la C.OR.E. est une dynamique sinscrivant dans lhistoire, dynamique dailleurs prépondérante par rapport à la réalisation."

Présentations similaires


Annonces Google