La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Provence-Alpes Côte d’Azur

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Provence-Alpes Côte d’Azur"— Transcription de la présentation:

1 Provence-Alpes Côte d’Azur
NICE Provence-Alpes Côte d’Azur

2 Sur la carte…. c’est où ?  Située à l'extrémité sud-est de la France, à une trentaine de kilomètres de la frontière italienne, elle est établie sur les bords de la mer Méditerranée, le long de la baie des Anges et à l'embouchure du Paillon.

3

4 NICE, un peu d’histoire…
Capitale historique du Comté de Nice, elle a appartenu à la  Provence, avant de rejoindre les Etats de Savoie en 1388, faisant ainsi partie du royaume de Sardaigne à partir de Nice ne devient définitivement française qu'en 1860. C'est aussi une ville frontière, qui a fréquemment changé de souveraineté. C'est enfin une ville dont l'expansion s'est brutalement accélérée au cours du XX° siècle, essentiellement sous l'effet du développement du  tourisme. Ses habitants s'appellent les Niçois et les Niçoises.

5 NICE, un peu de géographie…
A partir de ces liens, décrivez la ville : Pour visualiser le site : https://maps.google.com/

6

7 Lire Nice Nice, capitale de la Côte d’Azur
Capitale de la Côte d'Azur, Nice est la destination idéale pour tous ceux souhaitant bénéficier à la fois de la présence de ses musées et galeries, de ses plages de galets et de l'ambiance pittoresque de sa vieille ville. Longeant la mer, la célèbre Promenade des Anglais, prestigieuse avenue, est bordée d'hôtels luxueux, certains étant de style Belle Epoque comme le Negresco ou encore le Westminster. La promenade y est agréable et plus particulièrement propice aux balades en rollers. Le Vieux Nice, aux ruelles étroites, regorge de maisons colorées et de bâtiments et églises baroques comme l'église du Gésu ou encore la cathédrale Sainte-Réparate. La vieille ville est connue pour son marché animé situé sur le Cours Saleya, qui est le cœur même de Nice. Ce marché coloré réunit fleuristes, marchands de fruits et légumes et producteurs locaux. Le lundi, ce lieu est réservé aux brocanteurs. Le soir, le Cours Saleya s'anime avec ses nombreux restaurants, pubs et terrasses de cafés. Les passionnés de culture seront également comblés. La ville propose en effet de nombreux musées comme le musée Matisse et le musée National Marc Chagall, incontournables, mais aussi le musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, le musée International d'Art Naïf, le musée archéologique de Nice-Cimie... Nice est aussi riche en superbes édifices : palais de justice, palais de la préfecture, palais Lascaris ou encore Opéra... Pour se reposer, la ville propose de nombreux parcs et jardins comme le jardin Albert 1er, le parc du Château, l'espace Masséna et ses multiples jets d'eau, les jardins du monastère et des arènes de Cimiez, et le superbe parc floral Phoenix doté de l'une des plus grandes serres du monde ! La colline du Château et son parc offrent une belle vue sur les toits colorés du Vieux Nice et sur les alentours. L'événement majeur de la ville est le célèbre carnaval qui a lieu tous les ans au mois de février. La ville bat alors entièrement au rythme de son Roi du carnaval ! Les batailles de fleurs sont également un grand moment coloré. Au mois de juillet, le Nice Jazz Festival, festival international de jazz, réunit de grands artistes. Cette manifestation a lieu dans un superbe cadre, les arènes et jardins de Cimiez.

8 Hôtel Negresco

9 Hôtel Westminster

10 Eglise du Gésu

11

12 La place Masséna

13 Parc Phoenix, la grande serre

14 Colline du château

15 Vues sur la ville depuis la colline du château

16 Les arènes et jardins de Cimiez

17 Partons à la découverte de NICE

18 Le vieux Nice Le Vieux-Nice est le centre historique de la ville ; au pied de la Colline du Château, de la place Garibaldi, de la Place Masséna, des rives du Paillon aux rives de la Baies des Anges. Surnommé « le babazouk » par les « vieux niçois », très prisé des visiteurs, certaines de ses rues voient les commerces locaux remplacés par des boutiques plus particulièrement destinées aux touristes. Mais, non loin de là, épargnées par la foule, beaucoup de ruelles gardent leur cachet d'autrefois, et exposent les trésors architecturaux de ses maisons médiévales, ses « palais niçois », ses églises et chapelles baroques.

19 Le cours Saleya Datant du XVIIème siècle, primitivement dénommé « Lou Cours », ce n’est qu’au XIXème siècle que son appellation définitive « cours Saleya » lui est attribuée. Il devient vite le lieu privilégié de promenades et de rencontres des niçois. En 1861 le marché aux fruits et légumes s’y déplace de la place aux Herbes. En 1873, c’est le carnaval qui occupe les lieux jusque vers la fin du XIXème siècle. Les terrasses sud datent des XVIII et XIXème siècles ; elles étaient ouvertes au public jusque dans les années 1960 ; la municipalité actuelle envisage la réhabilitation de ces terrasses.

20 L’art baroque à Nice Le XVIIème siècle a été pour Nice une période relativement paisible et prospère, favorable au développement de l'art baroque.

21 L’art baroque à Nice, Un exemple, le Palais Lascaris
Le palais Lascaris est le plus important et le plus somptueux des bâtiments civils baroques du Vieux-Nice et de la région. Il perpétue la renommée des Lascaris-Vintimille une des familles de la noblesse niçoise, les plus importantes au XVIIème siècle. Le palais Lascaris forme avec la douzaine d’édifices religieux situés dans son proche voisinage, un ensemble exceptionnel qui décline toutes les phases successives de l’évolution de l’architecture baroque du début du XVIIème à la fin du XVIIIème siècle. Palais Lascaris, 15, rue Droite (Vieux-Nice) Tous droits réservés par L. Buffetaud

22 Chambre d’apparat

23 Escalier Chapelle

24 Cathédrale Sainte Réparate
3, place Rossetti (Vieux Nice) Chapelle de la miséricorde Cours Saleya

25 Gourmandise : les fleurs de sucre
Visualisation à partir de mn

26 Le Carnaval de Nice Le Carnaval de Nice est une des plus importantes manifestations de la Côte d'Azur en hiver. Durant plus de quinze jours, la ville vit au rythme de cette grande fête populaire. Le Carnaval s'articule autour de deux manifestations distinctes : le Corso carnavalesque, de jour ou de nuit, et la Bataille de fleurs. Sur la place Masséna, les chars défilent pendant 90 minutes. Face à la mer, la grâce et l'élégance des batailles de fleurs rappellent le pouvoir des fleurs et mettent en valeur le patrimoine floral de la région.

27 Matisse à Nice Ces lieux de vie Hôtel Beau-Rivage Décembre 1917.
Matisse loue une chambre de cet hôtel situé face à la baie de Nice, à côté de l'Opéra, le marché aux fleurs et aux légumes du Cours Saleya et la vielle ville. Matisse est venu à Nice pour soigner une bronchite mais à son arrivée à Nice il pleut tout un mois. "Finalement je décidai de quitter la ville. Le lendemain le mistral chassait les nuages, il faisait un temps magnifique. Quand j'ai compris que chaque matin je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur. Je décidai de ne pas quitter Nice, et j'y ai demeuré pratiquement toute mon existence". Matisse y peint Autoportrait, Ma chambre au Beau-Rivage, Intérieur au violon, Intérieur à Nice, La fenêtre ouverte .

28 Ma chambre au Beau-Rivage

29 105 quai des Etats Unis Mars 1918,
Matisse loue, à côté de l'Hôtel Beau-Rivage, un appartement vide où il y installe son atelier. "La pluie pendant trois jours et le mer démontée. En attendant, je peins des fleurs dans mon atelier, appartement que j'ai loué pour trois mois, quai du midi". Il peint : La Baie de Nice ; Mlle Matisse en manteau écossais ; Intérieur, Femme lisant manteau écossais ; Le violoniste à la fenêtre.

30 La Villa des Alliés Le 9 mai 1918, Matisse loue cette villa située 138 Bd du Mont-Boron. "Je domine Nice, je suis au col de Villefranche, le soleil se lève derrière moi. Je vois les montagnes vers Cagnes se colorer d'abord, ensuite le château de Nice, et enfin la ville, tous les jours à 5 heures " "Ah c'est un beau pays Nice ! Quelle lumière tendre malgré son éclat". Il peint : Les Eucalyptus ; Mont Alban, La Villa bleue, Plage à Nice vue du Château.

31 Hôtel de la Méditerranée et de la Côte d'Azur. 
En novembre 1918, Matisse s'installe dans cet hôtel actuellement disparu et qui était situé 25 Promenade des Anglais. "On a eu tort de démolir l'immeuble. J'y suis resté quatre ans pour le plaisir de peindre des nus et des figures dans un vieux salon rococo. Vous souvenez-vous de la lumière qu'on avait à travers les persiennes ? Elle venait d'en- dessous comme une rampe de théâtre. Tout était faux, absurde, épatant, délicieux".

32 1 place Charles Felix  A partir de la mn Le bâtiment dont la façade ferme l'extrémité du Cours Saleya offre une vue unique sur la place du marché et la mer. De 1921 à 1926, Matisse y loue un appartement au troisième étage . Papiers peints à gros motifs, paravents, étoffes envahissent le fond des Odalisques. Il peint :Odalisque aux magnolias, Intérieur au phonographe, Figure décorative sur fond ornemental, Odalisque au coffret rouge, Petite pianiste robe bleue fond rouge. De 1926 à 1938, il s'installe au 4ème étage où il réunit deux appartements en un. Plus clair et plus vaste, l'appartement domine la Promenade des Anglais, la baie ainsi que la ville et les collines derrière elle.

33 Odalisque au coffret rouge
Petite pianiste robe bleue fond rouge.

34 Le Régina  En novembre 1938, Matisse acquiert deux appartements au troisième étage de cet ancien hôtel construit en 1897 pour accueillir la Reine Victoria et la colonie anglaise de Nice. "Dans ce vaste appartement-atelier Matisse s'entoure de vases, meubles, plantes, étoffes, tentures que l'on retrouve dans ses tableaux... "

35

36 Intérieur au vase étrusque
La Blouse roumaine Le Rêve Nature morte au magnolia

37 Le Musée Matisse sur la colline de Cimiez

38

39 Copyright : Wikipédia


Télécharger ppt "Provence-Alpes Côte d’Azur"

Présentations similaires


Annonces Google