La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Représentation au Mali - PAIM 2007 1 Le Programme dAppui aux Initiatives économiques de Migrants rentrés volontairement au Mali dans le cadre des conventions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Représentation au Mali - PAIM 2007 1 Le Programme dAppui aux Initiatives économiques de Migrants rentrés volontairement au Mali dans le cadre des conventions."— Transcription de la présentation:

1 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives économiques de Migrants rentrés volontairement au Mali dans le cadre des conventions de co-développement signées entre la France et le Mali. (PAIM)

2 Représentation au Mali - PAIM Sommaire Historique du programme P 3 Quelques dates significatives de la politique de « co-développement » au Mali P 4 Présentation du Programme dAppui aux Initiatives de Migrants(PAIM) P 5 à 9 Le Contrat Promoteur – Opérateur - Anaem P 10 à 13 Un programme réalisé en partenariat P 14 à 16 Les promoteurs et les projets financés P 17 à 43

3 Représentation au Mali - PAIM Historique du programme Depuis 1991, les dispositifs daide au retour et daide à la réinsertion de lAnaem (ex-OMI) et du ministère des Affaires Étrangères (ex- ministère de la Coopération) ont permis à des ressortissants maliens de se réinstaller au Mali en créant une petite entreprise. Depuis 1997, laction de lAnaem sinscrit dans le cadre dun protocole daccord signé entre le ministre de la coopération (intégré depuis au ministère des affaires étrangères), le ministre de lemploi et de la cohésion sociale et le directeur de lOffice des migrations internationales (devenue Anaem en 2005). Depuis 2003, au Mali, laction de lAnaem sinscrit également dans le cadre du programme de coopération franco-malien « co- développement Mali ». Depuis 2006, le dispositif sinscrit dans le cadre dun nouveau protocole daccord établi entre le Ministère de lEmploi, de la Cohésion Sociale et du Logement, le Ministère des Affaires Etrangères et lAnaem. Il fixe les modalités du partenariat pour la mise en œuvre du Programme dAppui aux Initiatives économiques de Migrants rentrant dans leur pays dorigine dans le cadre de programmes de co- développement (PAIM).

4 Représentation au Mali - PAIM Quelques dates significatives de la politique de « co-développement » au Mali 1997 : Table ronde de Kayes: forte mobilisation des associations de migrants pour cette rencontre consacrée au développement de leur région dorigine : Création du comité franco-malien sur les migrations : Signature de la convention franco-malienne sur le co-développement : Signature de la convention de financement du programme « mise en œuvre du co-développement au Mali » (FSP Codév) : Signature de la convention de financement du programme « poursuite et renforcement du co- développement au Mali » (FSP Codév).

5 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives de Migrants (PAIM) Qui peut bénéficier de ce programme? Le PAIM est ouvert aux ressortissants maliens, souhaitant se réinstaller au Mali en créant une activité économique et : -ayant bénéficié dun dispositif daide au retour volontaire mis en œuvre par lAnaem (Aide au Retour Humanitaire ou Aide au Retour Volontaire); Ou -revenus par leurs propres moyens au Mali depuis moins de 6 mois et après un séjour dau moins 2 ans en France (sous la condition quils fournissent les preuves du retour et du séjour en France).

6 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives de Migrants (PAIM) Quelles sont les aides proposées au Mali ? Le PAIM prévoit pour les migrants maliens rentrés volontairement au pays : -lappui dun opérateur technique local pour réaliser létude de faisabilité du projet (sur financement du FSP Co-Dév); -une subvention daide au démarrage du projet comprise entre FCFA (4 000 ) et FCFA (7 000 ) financée par lAnaem; -une aide à la mise en œuvre et au suivi du projet pendant un an par lopérateur technique local (financés par le FSP Co- Dév).

7 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives de Migrants (PAIM) Quel est le parcours du promoteur? 1.Dès son arrivée au Mali, le migrant contacte la Représentation de lAnaem à Bamako qui laccueille, vérifie son éligibilité, linforme et loriente auprès des partenaires du programme (cellule technique du FSP co-développement et opérateurs techniques); 2.Ensuite, il réalise létude de faisabilité de son projet avec lappui de lopérateur technique; 3.Létude de faisabilité réalisée, la Représentation de lAnaem organise la tenue dun comité de sélection franco-malien réunissant des représentants de lAmbassade de France au Mali, de lAnaem, de la cellule technique du Co-développement et de lANPE malienne;

8 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives de Migrants (PAIM) Appuyé par lopérateur technique, le promoteur présente son projet et répond aux questions du comité. Ce dernier est chargé démettre un avis sur la viabilité du projet, les besoins en formation du promoteur et le montant du financement; -Si lavis est défavorable, le comité émet des recommandations pour que le projet soit réétudié puis présenté à un comité ultérieur; -Si lavis est favorable, le chef du Service de Coopération et dAction Culturelle et le directeur de la Représentation de lAnaem prennent une co-décision qui prévoit le financement de laide au démarrage et le financement dun opérateur technique pour la mise en œuvre et le suivi du projet;

9 Représentation au Mali - PAIM Le Programme dAppui aux Initiatives de Migrants (PAIM) 4.Le promoteur, lopérateur technique et lAnaem signent un contrat qui précise les engagements de chacun pour la mise en œuvre du projet. 5.Le promoteur met en œuvre son activité avec lappui de lopérateur technique (recherche dun local, achat de matériel, ou de stocks, formalités administratives…) qui va assurer le suivi du projet pendant un an.

10 Représentation au Mali - PAIM Le Contrat Promoteur – Opérateur - Anaem Le contrat co-signé par le promoteur, lopérateur technique et lAnaem est appelé « Contrat de prestation spécifique ». Ce contrat scelle le partenariat entre le promoteur, lopérateur technique et lAnaem et précise les engagements de chacun afin que le projet soit mis en œuvre dans les meilleures conditions. Pour la signature, les promoteurs sont réunis par petit groupe (6 à 10 personnes). Un représentant de lAnaem leur explique les termes du contrat et réponds à leurs questions. Une personne du groupe assure systématiquement la traduction en Bambara.

11 Représentation au Mali - PAIM Le promoteur : -Accuse réception de la décision doctroi dune aide dun montant défini lors du comité pour la réalisation de son projet de réinsertion, -Sengage à mettre en œuvre le projet, -Sengage à rechercher le financement nécessaire pour assurer la pérennité de lactivité (notamment : mobilisation de lapport personnel prévu…), -Subroge lopérateur technique chargé de la mise en œuvre matérielle du projet de percevoir pour son compte les différentes tranches de laide financière accordée. Le Contrat Promoteur – Opérateur - Anaem

12 Représentation au Mali - PAIM Lopérateur technique sengage: -à effectuer toutes les prestations nécessaires à la mise en œuvre et au suivi du projet économique, -à percevoir, au titre de la subrogation donnée par le promoteur les différentes tranches de laide financière de lAnaem, -à acquérir aux meilleures conditions et en y associant le promoteur les différents matériels et biens déquipement nécessaires à la réalisation du projet économique, -à tenir à la disposition de lAnaem la comptabilité et les documents correspondants et à rendre compte du déroulement de lopération, - à réaliser la mise en œuvre de laide financière de l Anaem dans un délai de 2 mois. Le Contrat Promoteur – Opérateur - Anaem

13 Représentation au Mali - PAIM LAnaem sengage à verser à lopérateur technique les acomptes afférents aux différentes tranches de laide au démarrage: -Une première tranche de laide représentant 70% du montant total, versée après signature des décisions de financement et des contrats, -Sur présentation de la note dopportunité de lopérateur daccompagnement et des exemplaires originaux des pièces justificatives de dépenses correspondant à la tranche précédente, une deuxième tranche de laide représentant 25% du montant total, -Le solde sur présentation des exemplaires originaux des pièces justificatives de dépenses relatives à la totalité de lopération. Le Contrat Promoteur – Opérateur - Anaem

14 Représentation au Mali - PAIM Le PAIM : Un programme réalisé en partenariat Le Promoteur Lopérateur technique local LAnaem Mali FSP Co- développement LANPE malienne Le SCAC de lAmbassade de France

15 Représentation au Mali - PAIM Le PAIM : Un programme réalisé en partenariat Qui sont les opérateurs techniques locaux ? -Le CIDS (pour la Région de Kayes) : Collectif Ingénieurs Développement Sahel Gérant : M. SIDIBE Moussa BP 309 Lafiabougou KAYES Tél : Cel : L'AFIDRA (pour les autres Régions) : Association pour la Formation, l'Insertion et le Développement Rural en Afrique Directeur : M. HAIDARA Bekaye Avenue Cheick Zayed Rue 346 Porte 2 Lafiabougou BAMAKO Tél : – Cel :

16 Représentation au Mali - PAIM Le PAIM : Un programme réalisé en partenariat Qui sont les membres du Comité de sélection des projets ? -La cellule technique du FSP Co-développement qui finance les études de faisabilité, le suivi des projets et des formations Quartier du Fleuve Bamako Tél : Fax : Le Service de Coopération et dAction Culturelle de lAmbassade de France qui représente le gouvernement français Square Patrice Lumumba BP 84 Bamako Tél : Fax : LANPE Malienne qui représente le gouvernement malien au Comité de sélection, apporte sa connaissance du marché de lemploi et propose des formations Quartier du fleuve Av Moussa Travélé BP 211 Bamako Tél :

17 Représentation au Mali - PAIM Les promoteurs et les projets financés par le PAIM Il sagit ici, de présenter quelques éléments danalyse du PAIM : Les bénéficiaires : -Mode de retour des promoteurs, -Profil des bénéficiaires en 2007, -Région dorigine et localisation du projet en Les projets de réinsertion : -Evolution du nombre de projets financés et des subventions accordées, -Projets financés en 2007, -Les projets « innovants », -10 exemples de projets financés en 2007.

18 Représentation au Mali - PAIM Mode de retour des promoteurs en 2007 Aide au Retour Humanitaire (ARH) Le migrant était en situation de détresse sociale en France. Il a bénéficié dune assistance administrative, dun billet davion et dun pécule de 153 pris en charge par lAnaem. Aide au Retour Volontaire (ARV) Le migrant, suite à refus de titre de séjour, a pu bénéficier dune assistance administrative et sociale, dun billet davion et dune aide financière (2000 pour un célibataire) pris en charge par lAnaem. Retour Spontané avec Titre de Séjour (RSTS) Le migrant est rentré au Mali par ses propres moyens. Il avait un Titre de séjour en France. Retour Spontané (RS) Le migrant est rentré au Mali par ses propres moyens. Il était en situation irrégulière en France.

19 Représentation au Mali - PAIM Evolution du mode de retour des promoteurs entre 2003 et 2006 Les retours aidés (ARH, IQF, IQTF) sont nettement majoritaires depuis La nouvelle procédure daide au retour (IQTF – circulaire de sept 2005) est en constante progression (20% en 2006 et 41% en 2007).

20 Représentation au Mali - PAIM Le profil des promoteurs 2007 Sur 153 promoteurs, 145 étaient en situation irrégulière en France (95%); cest un élément déterminant sur la durée de séjour.

21 Représentation au Mali - PAIM Le profil des promoteurs femmes et 134 hommes: Situation familiale :

22 Représentation au Mali - PAIM Le profil des promoteurs 2007 Sur les 153 promoteurs : 102 ont des enfants (67%), et ils ont en moyenne 2,8 enfants. Sur les 153 promoteurs : 98 déclarent avoir des personnes à leur charge (64%), et ils ont en moyenne 11,5 personnes à charge. La moyenne dâge des promoteurs est de 36 ans.

23 Représentation au Mali - PAIM Région dorigine et localisation du projet Comme les années précédentes, la ville de Bamako et son dynamisme attire les migrants originaires dautres régions. Les migrants rentrés volontairement sont majoritairement natifs de Bamako (54%).

24 Représentation au Mali - PAIM Projets financés de 2000 à 2007 Le nombre de projets financés est en constante augmentation depuis 2000 avec une forte augmentation en 2003 liée à lannonce du doublement de laide financière.

25 Représentation au Mali - PAIM Subventions Anaem attribuées de 2003 à 2007 Depuis 2003, le montant total des subventions attribuées par lANAEM na cessé daugmenter pour atteindre en 2007 :

26 Représentation au Mali - PAIM Les projets financés en 2007 La plus grande partie des projets financés en 2007 relèvent des secteurs du Commerce (37%) et du Transport (33%).

27 Représentation au Mali - PAIM Les projets financés en 2007 Cest dans le secteur de lArtisanat que les coûts des projets sont les plus élevés et que lapport personnel est le plus important.

28 Représentation au Mali - PAIM Le Financement des projets 2007 Le montant du financement de laide au démarrage des projets est soumis à 2 plafonds de et de Pour obtenir un financement plafonné à 4 000, le projet doit être considéré comme économiquement viable par le comité. -Pour obtenir un financement supérieur à et plafonné à 7 000, le projet doit en plus être considéré comme « innovant » par le comité.

29 Représentation au Mali - PAIM Les projets « innovants » Pour d é terminer les projets « innovants » le comit é s appuie sur un ensemble de crit è res: - Le niveau d é tudes du promoteur, - L exp é rience professionnelle du promoteur, - La motivation du promoteur, - L apport personnel du promoteur, - La qualit é du projet et son utilit é é conomique ou sociale.

30 Représentation au Mali - PAIM Les projets « innovants » en 2007 Sur 153 projets financés en 2007, 71 (46%) ont obtenu un financement supérieur à :

31 Représentation au Mali - PAIM Evolution de la part des projets « innovants » Depuis 2004, la part des projets « innovants » tend à augmenter :

32 Représentation au Mali - PAIM Les projets « innovants » par secteur dactivité Ce sont dans les secteurs du commerce et du transport que la part des projets « innovants » est la moins importante (inférieure à 30%) :

33 Représentation au Mali - PAIM Quelques exemples de projets financés en 2007 M. BA Amadou : Vente de produits de 1 ère nécessité, M. COULIBALY Abdoulaye : Vente de peaux de bœufs, M. COULIBALY Fousseini : Exploitation dun camion benne, M. COULIBALY Moussa : Exploitation dun véhicule de location, M. DRAME Housseiny : Espace de jeux vidéos, M. THIAM Alpha Mamadou : Vente de produits de 1 ère nécessité, M. DIAKITE Daouda : Entreprise de construction de bâtiments, Mme. DRAME ép SYLLA Mariam : Vente de produits de 1 ère nécessité, M. SACKO Bakary : Exploitation dun véhicule de location, M.COULIBALY Mamadou : Exploitation dun taxi.

34 Représentation au Mali - PAIM BA Amadou Mr BA Amadou a été engagé dans la gendarmerie nationale après son CAP en mécanique automobile. Mais suite à des incidents, il a été radié avec dautres éléments. Restant sans travail, il décida de partir pour la France en 2002 pour tenter sa chance. Mais en France, en situation irrégulière, il ne pu trouver que quelques petits travaux lui permettant juste de survivre. Afin de régulariser sa situation, il demanda le statut de réfugié politique mais sa demande fut refusée. Après 4 ans passés en France, il décide de rentrer au pays en septembre Agé de 37 ans, Mr BA Amadou est marié et père dun enfant. Afin de faire vivre sa famille il a pour projet louverture dun magasin de vente de produits de première nécessité en commune V du district de Bamako. Pour la réalisation de son projet, il a pu bénéficier dune subvention de lANAEM de FCFA (3 999,95 ) venant en complément de son apport personnel : FCFA (6 349,27 ). M. BA Amadou travaille avec son épouse et il se forme en gestion afin dacquérir de nouvelles compétences.

35 Représentation au Mali - PAIM Agé de 38 ans, Monsieur COULIBALY Abdoulaye est marié et père de deux enfants. Avant de partir en France, il faisait du commerce de peaux danimaux entre le Mali et le Ghana. Et, afin de se constituer un fonds de commerce plus important, il décida de partir en France en mai Parti en France avec un visa « affaires », il y est resté 5 ans en situation irrégulière et a réussi à travailler comme gouvernant dhôtel. Mais narrivant pas à obtenir une carte de séjour, il décide de rentrer au pays en mars 2007 avec pour projet limplantation dun commerce de peaux de bœufs à Bamako. Après avoir étudié son projet avec laide de lAFIDRA, M.COULIBALY a bénéficié dune subvention de lANAEM de FCFA (5 500) venant en complément de son apport personnel : FCFA (14 141,07). Son activité consiste à acquérir des peaux de bœufs auprès des bouchers et à les faire sécher au soleil pour les revendre. Lessentiel de sa production est destinée au Ghana mais il exporte aussi des peaux en Côte dIvoire et au Togo. M.COULIBALY travaille avec sa femme qui connaît bien lactivité. Il a pour projet la construction dun magasin de vente et il recherche de nouveaux clients en Europe dans le secteur de la maroquinerie. COULIBALY Abdoulaye De gauche à droite : M.COULIBALY Abdoulaye (promoteur) et M.KEITA Sahibou (agent AFIDRA).

36 Représentation au Mali - PAIM COULIBALY Fousseini Agé de 36 ans, M. COULIBALY est marié et à 4 enfants à charge (dont 3 issus dun frère décédé). Avant son départ, M. COULIBALY a obtenu un BT en comptabilité et a travaillé comme convoyeur de benne. Parti en France en mars 2003 par la Mauritanie et lEspagne, il a effectué un séjour de plus 3 ans en situation irrégulière. Il a occupé des emplois dans la sécurité. Ses objectifs étaient de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille à qui il envoyait 200 par mois, dépargner suffisamment pour acheter des terrains sur Bamako et sinstaller à son compte. Une fois ses objectifs atteints, il décide de rentrer au pays pour retrouver sa famille et, cest par lintermédiaire dun ami quil prend connaissance du programme de retour de lANAEM. Il rentre donc au Mali en novembre 2006 avec pour projet dexploiter un camion benne pour le transport de sable et gravier dans le district de Bamako. Le coût du projet est évalué à Fcfa (11 470,4 ) avec un apport personnel du promoteur de Fcfa (4 610,2 ), un crédit fournisseur de (2 860,24 ) et une subvention de lANAEM de FCFA (4 000 ). Aujourdhui M. COULIBALY a obtenu son permis poids lourds et conduit lui-même son camion. Il effectue des transports à partir de Kalabancoro, où les pirogues amènent le sable en provenance du lit du fleuve Niger. La bonne gestion de son activité lui a permis dépargner FCFA (4 573,47 ) en 8 mois et de réinvestir dans lachat dun autre camion qui lui coûte FCFA (9 146,94 ). Il emploie 14 personnes et tient une gestion rigoureuse de son activité. Il travaille en collaboration avec son frère jumeau qui est dans la même activité. Ils envisagent dacquérir une pirogue pour transporter eux même le sable sur le fleuve Niger et ainsi réduire les intermédiaires. A gauche : M.COULIBALY Alassane (Frère jumeau) et à droite : M.COULIBALY Fousséini (promoteur) devant les deux camions bennes au point de chargement de Kalabancoro.

37 Représentation au Mali - PAIM COULIBALY Moussa Agé de 38 ans, M. COULIBALY Moussa est marié et père de 2 enfants. Il est titulaire dun CAP en comptabilité. Avant de partir en France, il travaillait comme comptable au Garage Phénix mais suite à un désaccord avec le propriétaire il a été licencié. Ne retrouvant pas de travail, il part pour la France en juillet 2004 dans lespoir de gagner mieux sa vie et de pouvoir épargner pour sinstaller à son compte. Il a vécu 2 ans en France et y a travaillé essentiellement dans la sécurité et le ménage. Mais il ne trouvait que des emplois de courte durée et avait des périodes chômées. Devant toutes ces difficultés il pris la décision de rentrer au pays en octobre 2006 avec pour projet lexploitation dun véhicule de location à Bamako. Suite à une étude réalisée avec lappui de lAFIDRA, il présente son projet en comité de sélection et une subvention daide au démarrage de FCFA (4 000 ) lui est accordée. Cette subvention vient en complément de son apport personnel : FCFA (1 302,60 ) et lui permet dacquérir son véhicule ( FCFA ; 4 573,47). Aujourdhui, il a passé son permis et conduit lui- même son véhicule. Il a laissé des cartes de visites dans les hôtels et loue son véhicule à des touristes. Il travaille de 7h à 21h et réalise un bénéfice de à FCFA (38 à 45 ) par jour. A terme, il envisage dacquérir un autre véhicule mais pour linstant ses charges familiales ne lui en laisse pas la possibilité car il est laîné de la famille et a une dizaine de personnes à charge.

38 Représentation au Mali - PAIM Mr DRAME Housseïny est parti en France en juillet 1999 à lâge de 16 ans sous couvert dun visa étudiant. Il a préparé en France un bac pro en gestion comptabilité et son dernier titre de séjour étudiant a expiré en Après ses études, il décida de rester travailler en France et occupa des emplois dans la restauration et comme manœuvre. Afin de régulariser sa situation il a fait une demande pour changer de statut mais cette demande lui a été refusée. Il rentre au Mali en novembre 2006 avec pour projet la création dun espace de jeux vidéos à Bamako. Après avoir étudié son projet avec lAFIDRA, il a pu bénéficier dune subvention de FCFA (4 238,08 ) venant en complément de son apport personnel : FCFA (856,76 ). Mr DRAME est célibataire, âgé de 23 ans et son établissement se nomme « PHOENYX ESPACE JEU VIDEO ». Il en est le gérant et a embauché un employé. Il a un loyer trop élevé et il est à la recherche dun autre local dans le même quartier. Sa clientèle est essentiellement constituée denfants du quartier. Il dispose de 4 téléviseurs couleurs avec les manettes de jeu et met en location des DVD. Il envisage, pour développer son activité, de vendre des manettes de jeu et des DVD. DRAME Housseiny

39 Représentation au Mali - PAIM Agé de 22 ans, M. THIAM Alpha Mamadou est célibataire sans enfant. M. THIAM est parti du Mali à lâge de 10 ans pour suivre ses parents en Arabie Saoudite. Il a fait toutes ses études en Arabe et obtenu son bac. Il a ensuite suivi une formation au Bangladesh sur les circuits électroniques et il sest formé en informatique. A lâge de 18 ans, il revient au Mali et reste deux ans sans trouver de travail, en effet ses diplômes ne sont pas reconnus par le gouvernement malien et ayant quitté le pays très jeune, il ne dispose pas dun réseau relationnel suffisant pour lappuyer dans ses recherches. Son père le décide à partir en France pour trouver du travail. Il arrive en France en décembre 2004 avec un Visa dun mois. Mais il éprouve de grandes difficultés à trouver du travail et occupe des emplois de magasinier, dans la restauration et dans les usines. Nayant plus despoir daméliorer ses conditions de vie, il chercha une solution. En discutant avec des amis et en faisant des recherches sur Internet il prend connaissance du programme daide au retour de lANAEM et décide de rentrer volontairement au pays en septembre Orienté par la Représentation de lANAEM à Bamako, et accompagné par lAFIDRA sur létude de faisabilité de son projet, il présente un projet douverture dune boutique dalimentation à Baco Djicoroni ACI un quartier récent de Bamako. Son projet est financé à hauteur de FCFA (3 998,18 ) lui permettant de sinstaller et dacquérir : une banque réfrigérée, des étagères, un comptoir et un stock de départ. THIAM Alpha Mamadou

40 Représentation au Mali - PAIM DIAKITE Daouda M. DIAKITE Daouda a obtenu un diplôme de technicien supérieur dans la spécialité « Dessinateur Projeteur en Architecture » à Monrovia (Libéria). Après ses études il sest installé à son compte mais comme son activité ne fonctionnait pas bien il a cherché du travail et a travaillé quatre ans pour une agence immobilière qui a fermée par la suite. Il décide de partir en France en février 2002 afin de trouver du travail et daccumuler des fonds pour reprendre son ancienne activité. En France, il rejoint la communauté malienne et va vivre dans les foyers et les cités de Bagnolet et de Poissy. Il travaille dans lhôtellerie comme gouvernant et commence à réaliser des plans pour des familles maliennes souhaitant construire au pays. Cest naturellement quil décide de rentrer au pays pour mettre en œuvre son projet et rejoindre sa famille. Il revient au Mali en septembre 2006 et son projet a pour objet la mise en place dune entreprise de construction de bâtiments à Bamako. Avec lappui de lAFIDRA et avec la subvention de lANAEM ( FCFA ; ) venant en complément de son apport personnel, il achète un véhicule utilitaire et du matériel de maçonnerie pour démarrer son activité. M. DIAKITE travaille seul et fait appel à des manœuvres pour les chantiers. Il supervise lensemble de son activité : il soccupe des plans, des permis, négocie lui-même les fournitures directement auprès des fournisseurs, assure la maîtrise dœuvre des chantiers et la relation clientèle (envoi de photos pour montrer lavancée des travaux, paiements…). Il travaille essentiellement pour la communauté malienne installée régulièrement en France et celà grâce aux contacts quil a pu nouer lors de son séjour. Il a cinq chantiers en cours et il prospecte de nouveaux marchés notamment pour réaliser des études de faisabilité. De gauche à droite : M.HAIDARA Bekaye (Directeur AFIDRA), M.KEITA Ousmane (agent AFIDRA) et M.DIAKITE Daouda (promoteur).

41 Représentation au Mali - PAIM DRAME ép SYLLA Mariam Mme DRAME ép SYLLA Mariam est partie en France en août 2005 pour le suivi de sa grossesse car elle était malade. Après laccouchement elle décida de rester et de chercher du travail. Mais elle travailla en tout et pour tout 25 jours seulement comme employée de ménage. Elle logeait chez un oncle, lui aussi en situation irrégulière donc qui ne disposait pas de moyens suffisants pour prendre en charge Mme DRAME et son fils. Elle décida donc de rentrer au pays en novembre Afin de subvenir aux besoins de sa famille elle revient avec pour projet louverture dun commerce alimentaire de première nécessité à Bamako. Elle dispose dun apport personnel de FCFA (712,99 ) et avec la subvention de lANAEM de FCFA (4 000 ) elle achète un congélateur, du mobilier pour aménager sa boutique et des marchandises. Initialement installée à Médina Coura, suite à son divorce elle déménage sa boutique quartier de lHippodrome. Mme DRAME bénéficie du soutien de son père qui laide dans la gestion de lactivité car il est aussi commerçant. Ils vendent des produits de première nécessité, du charbon et des produits laitiers. Ils emploient deux salariés. De gauche à droite : M.DRAME Fousseiny (père) et Mme DRAME Mariam (promotrice).

42 Représentation au Mali - PAIM SACKO Bakary Mr SACKO Bakary est célibataire sans enfants. Il est parti en octobre 1998 pour la France afin de continuer ses études en gestion des ressources humaines. Après ses études il resta en France afin de chercher du travail pour aider sa famille restée au Mali. Mais il eu beaucoup de difficultés à trouver du travail et décida de rentrer au pays en octobre Il rentre avec pour projet lachat et lexploitation dune véhicule de location avec chauffeur. Il va donc faire létude de son projet avec lAFIDRA et bénéficie dune subvention de FCFA (4 000 ) de lANAEM qui lui permet dacquérir son véhicule et de démarrer son activité. Mr SACKO conduit lui-même son véhicule et en relation avec lHôtel LAmitié, il propose ses services aux touristes et hommes daffaires. Il loue aussi son véhicule à la journée pour les mariages ( FCFA ; 76 ).

43 Représentation au Mali - PAIM COULIBALY Mamadou Agé de 52 ans, M.COULIBALY Mamadou est marié et père de 5 enfants. Il a obtenu un BT comptabilité. Avant de partir en France en septembre 2001 avec un visa touristique, M. COULIBALY travaillait comme comptable pour une entreprise immobilière de Bamako : SEMA. Mais il a eu des différents avec son supérieur et afin de couvrir ses charges de famille, il part en France dans lespoir de mieux gagner sa vie. En France, il a travaillé ponctuellement dans la restauration pour un centre daction sociale protestante, mais ne pouvant régulariser sa situation, il rentre au pays en mars Dans un premier temps, M. COULIBALY présente un projet immobilier (construction de logements pour la location) sur un terrain quil possède à Kati. Mais faute déléments tangibles, le projet sera ajourné à deux reprises par le comité de sélection (16/10/06 et 08/12/06). Ce projet nétant pas réalisable, M.COULIBALY présente un projet de transport urbain (taxi) à Bamako. Il apporte personnellement Fcfa (1 303 ) sur un coût total de Fcfa (5 302 ) et lANAEM finance le projet à hauteur de Fcfa (4 000 ). M. COULIBALY a pu acquérir une Mercedes 190 D. Comme il na pas le permis de conduire, il a recruté un chauffeur. Il a actuellement des soucis de santé ne lui permettant pas de conduire lui-même son véhicule. Sa plus grosse difficulté est de contrôler lactivité de son chauffeur et il en change tous les 3 à 4 mois.


Télécharger ppt "Représentation au Mali - PAIM 2007 1 Le Programme dAppui aux Initiatives économiques de Migrants rentrés volontairement au Mali dans le cadre des conventions."

Présentations similaires


Annonces Google