La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La violence dans les médias et les relations interpersonnelles

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La violence dans les médias et les relations interpersonnelles"— Transcription de la présentation:

1 La violence dans les médias et les relations interpersonnelles
Mme Adèle Santé 7/8

2 La télévision, la radio, les chansons et les vidéoclips, les jeux électroniques et les magazines peuvent avoir une influence sociale puissante.

3 En moyenne, chaque adolescent canadien passe 22,4 heures par semaine devant des médias divers.

4 À la fin de leurs études secondaires, la plupart des adolescents auront vu meurtres à l’écran et plus de annonces publicitaires.

5 À la fin de leurs études secondaires, la plupart des adolescents auront passé heures à l’école et heures devant la télévision.

6 On compte approximativement 26 actes de violence par heure dans les émissions pour jeunes et uniquement neuf actes de violence dans les émissions pour adultes aux heures de grande écoute.

7 Le thème principal de plusieurs jeux vidéo populaires est la violence et les joueurs sont récompensés pour avoir tué des personnages.

8 Les auteurs de gestes violents à la télévision restent impunis dans 74 pour cent des scènes de violence.

9 On trouve des pistolets dans 25 pour cent des scènes de violence à la télévision.

10 Seulement quatre pour cent des émissions télévisées ont comme thème la lutte contre la violence.

11 La quantité de violence dans les médias est potentiellement dangereuse
La quantité de violence dans les médias est potentiellement dangereuse. Voici certains des effets possibles sur les enfants et les adolescents.

12 Les enfants apprennent de nouvelles formes d’agressivité en regardant la violence à la télévision.

13 Les enfants apprennent à être violents pour obtenir quelque chose lorsqu’ils voient que les personnages de la télévision obtiennent ce qu’ils veulent en recourant à la violence.

14 Lorsque la télévision entre pour la première fois dans de petits villages éloignés, on peut assister à une hausse des actes violents chez les enfants et les adolescents qui y habitent.

15 Les types de crimes commis par les adolescents changent; leur comportement est plus violent qu’avant, ils utilisent davantage d’armes et les phénomènes de bandes de rue sont plus fréquents. Certaines personnes croient que l’augmentation de la violence dans les médias est un des facteurs qui contribue à ce changement.

16 Il est possible que les enfants et les adolescents fassent preuve de moins d’empathie envers ceux qui ont mal et qui souffrent, particulièrement s’ils ont été impliqués dans des crimes violents.

17 Le fait de voir fréquemment des actes violents peut insensibiliser les jeunes à la violence; ils peuvent devenir plus tolérants face aux actes violents à l’école et dans la collectivité.

18 Un adolescent insensibilisé, en raison de fréquents contacts avec la violence, est moins susceptible d’offrir son aide à une victime.

19 Comment tout cela influe-t-il sur nos relations avec autrui?

20 Si une personne ne fait pas preuve d’empathie envers un blessé, il est probable qu’elle ne l’aide pas même si elle se trouvait seule avec lui.

21 Si une personne croit que la violence est la façon de résoudre les conflits, elle peut choisir d’être violente physiquement ou verbalement avec ses frères ou soeurs, ses parents, ses camarades de classe ou ses partenaires, plutôt que de trouver des solutions pacifiques.

22 Si une personne joue à se battre avec son ami et lui fait mal, elle pourrait lui dire : « ce n’était qu’une blague » au lieu de s’excuser.

23 Quand on pense aux personnages historiques qui se sont fait exécuter injustement ou aux villes qui se font bombarder dans un film de guerre, une personne peut réagir de façon inappropriée, c’est-à-dire accepter ou même encourager la violence au lieu d’être embêtée par la situation.

24 Si une personne croit que les actes violents demeurent généralement impunis, elle peut choisir d’être violente pour obtenir ce qu’elle veut ou se venger.

25 Que faire pour garder une vision réaliste de la violence?

26 Prends conscience du fait que les scènes de violence à la télévision sont souvent irréalistes. Le domaine du divertissement se sert du sensationnalisme, d’accessoires, d’acrobaties, d’histoires à effets spéciaux et graphiques pour augmenter les cotes d’écoute. Il faut savoir distinguer la vraisemblance de la réalité.

27 Face à un acte violent, rappelle-toi que la violence n’est pas la seule solution que choisissent les adultes pour régler un conflit. Tu dois te demander comment le personnage aurait pu agir différemment et utiliser une solution pacifique

28 Observe les conséquences des actes violents dans les émissions télévisées. Les conséquences sont-elles réalistes?

29 Les événements des bulletins d’information sont-ils présentés de façon réaliste? À quelle fréquence les bulletins d’information couvrent-ils des événements positifs et pacifiques? Donne une réponse réaliste.

30 Observe ta réaction face aux événements violents dans les médias
Observe ta réaction face aux événements violents dans les médias. Ressens-tu de l’horreur, de l’empathie ou du dégoût? Es-tu indifférent ou dis-tu « wow, c’est cool »? Si tu ne ressens pas de sentiments négatifs face à la violence, fais un examen de conscience.

31 Jette un coup d’oeil sur ta façon de régler les conflits
Jette un coup d’oeil sur ta façon de régler les conflits. Les gères-tu de façon pacifique?

32 Adapté des sources suivantes :
− Alberta Teachers’ Association, Media Violence: The Children Are Watching – A Guide for Parents and Teachers (Edmonton, AB: Alberta Teachers’ Association, ) Reproduit avec autorisation. − Brian Bergman, “When Children Are Vicious,” MacLean’s (Aug. 12, 1996), p Reproduit avec autorisation. − Joe Chidley, “Toxic TV : Is TV Violence Contributing to Aggression in Kids?” MacLean’s (June 17, 1996), p Reproduit avec autorisation. − Site Web – MediaScope : « Media Scope – Raising Awareness About Media and Society” –www.mediascope.org (Différentes dates de copyright apparaissent à différents endroits sur le site, de 1997 à 2002.) Reproduit avec autorisation. − Office for the Prevention of Family Violence, Alberta Family and Social Services, “Effects of Media Violence on Children,” Focus: Newsletter for the Office for the Prevention of Family Violence, 8, 3 (1995), p. 1-2; Media Violence and Children (document d’une page, s.d.). Reproduit avec autorisation.


Télécharger ppt "La violence dans les médias et les relations interpersonnelles"

Présentations similaires


Annonces Google