La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV LA CAVALERIE DANS LES OPERATIONS MILITAIRES TEMOIGNAGE OPERATION LICORNE Le mandat des élections 3 octobre 2010 – 22 avril.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV LA CAVALERIE DANS LES OPERATIONS MILITAIRES TEMOIGNAGE OPERATION LICORNE Le mandat des élections 3 octobre 2010 – 22 avril."— Transcription de la présentation:

1 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV LA CAVALERIE DANS LES OPERATIONS MILITAIRES TEMOIGNAGE OPERATION LICORNE Le mandat des élections 3 octobre 2010 – 22 avril 2011 Des élections présidentielles … à la chute du régime Gbagbo colonel Hintzy – état-major opérationnel Terre antenne Paris

2 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 2 SOMMAIRE La montée des tensions –La marche vers le conflit (décembre 2010 – mars 2011) Le dénouement de 10 années de crise –La bataille dAbidjan (début avril 2011) –Larrestation de Gbagbo (raid blindé du 11 avril 2011) décembremarsavril

3 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 3 DIFFUSION RESTREINTE AEROPORT ZONE NORD DES PONTS 6500 ressortissants Vers YAMOUSSOUKRO / BOUAKE ZONE SUD DES PONTS 4500 ressortissants CAMP DE PORT BOUET

4 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 4 x 12 ORGANISATION DU BATAILLON LICORNE (670 h) 2 x 66 8 A B E 12RC CCLIA C 16BC 13RG 13BCA (renfort) x 12 J 12RC

5 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 5 SOMMAIRE La montée des tensions –La marche vers le conflit (décembre 2010 – mars 2011) Le dénouement de 10 années de crise –La bataille dAbidjan (début avril 2011) –Larrestation de Gbagbo (11 avril 2011)

6 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV Une situation dans Abidjan et devant le camp de plus en plus tendue… une liberté daction de plus en plus réduite BARRICADES ET JEUNES PATRIOTES INSTRUMENTALISATION INTERNET BLOCUS ET CONVOIS LOGISTIQUES ABIDJAN - BOUAKE

7 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 7 La montée des tensions –La marche vers le conflit (décembre 2010 – mars 2011) Le dénouement de 10 années de crise –La bataille dAbidjan (début avril 2011) –Larrestation de Gbagbo (11 avril 2011) SOMMAIRE

8 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 8 Du 31 mars au 4 avril : Zone daction = sud des ponts Evacuation des ressortissants Contrôle de zone CAMP DE PORT BOUET

9 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 9 COUVRIR SEMPARER RESERVE Nuit du 2 au 3 avril : Conquête de laéroport Accueil des renforts (TCHAD et GABON) Evacuation hors RCI des premiers ressortissants

10 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 10 Du 5 au 10 avril : Zone daction = nord et sud des ponts Evacuation des ressortissants Contrôle de zone

11 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 11 RELEVE Le 9 avril : Conquête du port autonome Evacuation des ressortissants Contrôle de zone SEMPARER

12 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 12 O1 BD DE FRANCE Ligne de débouché du bataillon O2 10 AVRIL après-midi

13 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 13 O1 O2 Nuit du 10 avril PLAN INITIAL BD DE FRANCE BD MITTERAND Ligne de débouché du bataillon

14 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 14 C1 REEVALUATION DE LA MENACE 1 er ordre en cours daction RAID BLINDE sur le Boulevard de France (offensive Ouest-Est) 08H0009H00 BD DE FRANCE BD MITTERAND 09H15 C2 C3 C4 C5 C6C7 RAID BLINDE A B J O2 Matin du 11 avril

15 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 15 09H30 B A J 09H50 2 ème ordre en cours daction « ATTAQUE direction O2 » ATTAQUER SOUTENIR 1ECH 10H30 O2 COUVRIR

16 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 16 B A J 11H30 3 ème ordre en cours daction « Brêchage » O2

17 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 17 DES ENSEIGNEMENTS TRES CLASSIQUES… LES FONDAMENTAUX Une totale maîtrise de la force acquise grâce à : –La connaissance parfaite du milieu après 6 mois de mission, –les savoir-faire et les qualités individuelles du combattant travaillés inlassablement dans les unités. Entretenir la réversibilité des unités Un plan sans accroc nexiste pas ou comment gérer lincertitude : –Responsabiliser tous les échelons, –La cohésion comme premier facteur de succès opérationnel.

18 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 18 DES ENSEIGNEMENTS TRES CLASSIQUES… LES FONDAMENTAUX La coopération interarmes et interarmées, un facteur de succès incontournable et un facteur déterminant de réactivité, de souplesse dans lemploi des moyens Lefficacité du détachement interarmes en zone urbaine La vitesse comme facteur de succès du combat en zone urbaine Seul le déploiement et lengagement des forces au sol permettent demporter la décision

19 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV « Leffet dissuasif et rassurant du canon » Les unités blindées offrent un panel important de capacités très utiles en particulier en zone urbaine : en neutralisant demblée la menace ennemie, en soutenant le rythme de la manœuvre, en permettant la bascule du rapport de force, concrétisant ainsi la saisie de linitiative. 19 Gagner/conserver lascendant psychologique sur ladversaire Liberté daction et économie des moyens

20 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 20 Deux facteurs clés à ne pas négliger dans les années à venir… Lentraînement de nos soldats et de nos unités (la base de notre efficacité opérationnelle) => un socle incontournable et non une variable dajustement budgétaire La qualité de la formation de nos officiers et sous-officiers

21 BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV 21 Dans une guerre imprécise, où lenjeu nest plus la destruction dun adversaire souvent impossible à définir, le combat tactique reste encore un facteur essentiel pour la maîtrise du terrain, et lABC nest pas démodée puisque au contraire, elle reste un outil précieux grâce à sa mobilité et à sa capacité dadaptation Revue de la cavalerie blindée juin 2012


Télécharger ppt "BATAILLON L ICORNEMANDAT XXV LA CAVALERIE DANS LES OPERATIONS MILITAIRES TEMOIGNAGE OPERATION LICORNE Le mandat des élections 3 octobre 2010 – 22 avril."

Présentations similaires


Annonces Google