La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation de Questerre Energy novembre 2010. 2 Overview Profil de Questerre Energy Phases du développement Le gaz naturel au Québec Gérance et protection.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation de Questerre Energy novembre 2010. 2 Overview Profil de Questerre Energy Phases du développement Le gaz naturel au Québec Gérance et protection."— Transcription de la présentation:

1 Présentation de Questerre Energy novembre 2010

2 2 Overview Profil de Questerre Energy Phases du développement Le gaz naturel au Québec Gérance et protection de leau Qualité de lair Utilisation de terrains Encadrement réglementaire Résumé

3 3 Profil de Questerre Energy

4 4 Questerre fut le pionnier de lexploration du gaz naturel au Québec alors que lentreprise y est établie depuis 1998 Découverte de 17,99 Tpc (trillions de pieds cubes) ou 3 milliards bep (barils équivalent de pétrol) de gaz récupérable dans les shales dUtica, situé dans son territoire dexploitation Bilan impressionant, équipe de gestion expérimentée et bons coentrepreneurs Profil de Questerre Energy

5 5 Aperçu des actifs Aprecu des actifs BASSES-TERRES DU ST-LAURENT Découverte dune ressource significative Projets pilotes commerciaux menés avec des partenaires afin den établir la viabilité NORD-EST DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE Acquisition récente de l'exploitation prometteuse de gaz de shale à Horn River, y compris l'étendue pétrolière Jean Marie Évaluation du potentiel en gaz de shale à Horn River dans le bassin Liard Saskatchewan du Sud-Est Étendue pétrolière d'huile légère Bakken/Torquay éprouvée avec flux de trésorerie et revenus nets élevés Alberta du Sud et centrale Petite production basée sur un flux de trésorerie d'exploitation positif

6 6 Position de terrain dominante 1998 Position de terrain dominante 2010 Position de terrain dominante 1998 à 2010

7 7 Questerre au Québec Plus dun million dacres de superficie brute dans les basses-terres du Saint-Laurent Emplacement de choix au cœur du bassin

8 8 Phases du développement

9 9 Identification des ressources – 1950 à 2007 – Des études géologiques incluant des analyses de carottes pour valider le potentiel du gaz naturel de shale Utica Étude sur les propriétés du roc – 2008 à 2010 – Puits pilotes verticaux et horizontaux à fracturation unique afin de prouver les propriétés géomécaniques du roc et développer une recette de fracturation exploitable Démontrer les paramètres commerciaux – 2011 à 2012 – « Projet de démonstration » - Puits pilotes horizontaux à fracturation en plusieurs étapes et des plateformes dexploitation multipuits pour établir les coûts par fracturation et du gaz par fracturation Établir la rentabilité économique – – Programme de 30 à 60 puits pour optimiser les coûts et les récupérations et la première étape du développement commercial Développement commercial et optimisation Les phases du développement du gaz de shale

10 10 Chemin vers la commercialisation 50 to to ENQUÊTER des propriétés du roc DÉMONTRER les paramètres de la commercialisation ÊTABLIR la rentabilité économique COMMENCER le développement commercial IDENTIFIER la ressource 0 to 75

11 11 Le gaz naturel au Québec

12 12 Le gaz naturel au Québec La totalité du gaz naturel consommé au Québec provient de lOuest canadien. Le coût de limportation de 198 MMpc est élevé à 2 milliards Il est utilisé surtout dans les industries comme les alumineries et pour rechauffer les maisons. Le véritable choix des Québecois, cest entre le gaz de shale provenant de lOuest ou le gaz de shale de Québec Le changement de paradigme de la demande est lié à lémergence du gaz naturel comme véritable source dénergie alternative. Capacité de production du gaz de shale au Canada et aux États-Unis Shale: 50% en 2020

13 13 Vidéo: le forage horizontal et la fracturation hydraulique

14 14 Gérance et protection de leau

15 15 Protection des eaux souterraines « Selon l'American Petroleum Institute, la probabilité dune répercussion sur les eaux souterraines du pompage des liquides pendant lexécution sous haute surveillance dactivités de fracturation hydraulique de nouveaux puits forés dans le shale serait inférieure à 1 sur 200 millions. » Ground Water Protection Council* * Le Ground Water Protection Council est une association nationale dorganismes de contrôle dinjection au moyen deaux de surface et souterraines dont la mission est de promouvoir la protection et la conservation des ressources en eau de surface pour tous les usages bénéficiaires. Image gracieusement fournie par Junex

16 16 Utilisation de l'eau Lindustrie du gaz de shale est un faible utilisateur industriel deau. Il faut moins dun litre deau et dune cuillère à thé dadditifs par jour pour chauffer une maison au Québec. Un foyer moyen au Québec utilise environ 400 litres deau par jour. À plein rendement, on estime que lindustrie utilise moins deau par année que les lave- autos et moins et environ 1 % de l'eau utilisée par l'industrie papetières au Québec.

17 17 Stimulation par fracturation La fracturation hydraulique permet de produire, à partir de formations de shale, du gaz naturel qui n'était pas récupérable. Les fluides de fracturation sont composés à plus de 99,5 % d'eau et de sable. – Les composantes des additifs fluides se retrouvent dans des produits de consommation communs. Chaque année, au Canada et aux États-Unis, on recourt à la fracturation pour stimuler des puits efficacement et en toute sécurité. – Utilisée dans pratiquement tous les puits de gaz naturel forés de nos jours

18 18

19 19 Évacuation et recyclage de leau Entre % de leau utilisée lors de la fracturation dun puits est refluée à la surface. Un organisme tiers indépendant est chargé danalyser les eaux de reflux afin de sassurer quelles répondent aux exigences des installations régionales de traitement. Lindustrie a pour objectif de recycler cette eau à 100 % pour la réutiliser lors de fracturations subséquentes. Daprès les premières analyses, les eaux de reflux seraient bénignes, moins salines que leau de mer et contiendraient une infime quantité de métaux lourds. Opérations de la fracturation hydraulique à St-Édouard No. 1A horizontal

20 20 Qualité de lair

21 21 Qualité de lair Combustible écologique –Combustible deux fois plus propre et 60 % plus efficace que le charbon – Le gaz naturel dégage 30% moins démissions que le pétrole et le diésel. PolluantGaz naturelPétroleCharbon Dioxyde de carbone Monoxyde de carbone Oxyde d'azote Dioxyde de soufre Particules Mercure0,0000,0070,016 Taux d'émission des combustibles fossiles Livres par milliard de Btu d'intrant énergétique La production de gaz naturel à proximité de son marché élimine une partie des émissions de CO 2 en raison du transport par gazoduc. Le gaz naturel de lUtica, au Québec, est propice au transport par gazoduc et à lélimination des émissions liées à la transformation. Source: « Hydraulic Fracturing Fact Sheet de Chesapeake Energy Source: EPA Methane Emissions from the Natural Gas Industry

22 22 Utilisation de terrains

23 23 Chaque plateforme mesure 150 m x 150 m, peut compter plus de 6 puits et drainer une superficie de plus de 5 km 2. Source : Présentation de EnCana Corp – janvier puits horizontaux48 puits verticaux Les impactes minimes sur la surface

24 24 Les impacts minimes sur la surface Forage : 3-4 semainesComplétions : 1-2 semaines Nettoyage Tête de puits Images gracieusements fournies par Talisman Energy

25 25 Encadrement réglementaire

26 26 Lencadrement réglementaire La Loi sur les mines La Loi sur les forêts La Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune La Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles La Loi sur la qualité de lenvironnement Prélèvements deau Élimination ou valorisation des fluides de forage en agriculture La Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection Lindustrie est actuellement encadrée par les lois suivantes:

27 27 Professionnalisme des ingénieurs et géologues Les forages sont conçus par des ingénieurs et géologues professionnels qui sont membres dune association professionnelle reconnue. Ils détiennent un permis les autorisant à travailler au sein de lindustrie : Association of Professional Engineers, Geologists and Geophysicists of Alberta (APEGGA); Ordre des ingénieurs du Québec Ordre des géologues du Québec Ces trois associations provinciales sont dotées de protocoles disciplinaires advenant lincompétence ou la négligence de leurs membres, qui peuvent se voir retirer leur permis professionel le cas échéant.

28 28 Sécurité de lindustrie Lindustrie pétrolière et gazière conforme aux standards rigoureux pour la sécurité de ses travailleurs. Lindustrie pétrolière et gazière est: Environ deux fois plus sécuritaire que les industries de fabrication, transports et construction. 50% plus sécuritaire que les industries de la foresterie, et de lagriculture. La seule domaine qui est plus sécuriate est de travailler dans un bureau.

29 29 Résumé

30 30 Résumé Le gaz de shale et la fracturation hydraulique constituent la norme pour la plupart des puits nouvellement forés en Amérique du Nord. De fait, le véritable choix du Québec repose entre le gaz de shale de lOuest canadien et celui du Québec. Avec plus dun million de puits en Amérique du Nord, lindustrie possède à la fois lexpérience et lexpertise nécessaires pour exploiter les gaz de shale de manière responsable et écologique. Lexploitation industrielle du gaz de shale au Québec représente une occasion daffaires avantageuse : rapatriement des deux milliards de dollars envoyés chaque année dans lOuest canadien pour sy approvisionner en gaz naturel; développement dune industrie spécialisée qui aura des retombées économiques pour le Québec; création de quelque emplois locaux pour les Québécois.

31 31 Annexe

32 32

33 33

34 34 Exploration intensive menée au cours des dernières années Plus de km de données sismiques Forage de plus de 275 puits, prélèvement de carottes, enregistrement de mesures sous forme de diagrammes et essais de production dans lUtica et la Lorraine Létude menée par Bow Valley/Terrenex au début des années 1990 confirme la présence de roches mères dans lUtica Selon une étude régionale menée par EnCana en 2007, lUtica sera un gisement de shale prometteur doté dun potentiel gazier renouvelable de 24 Tpc Essais aux tiges non stimulés dans lUtica et la Lorraine Source : Molopo Australia Limited 2008 Corporate Presentation Débit (millier de pieds cubes par jour) Profondeur (pi) Transects de bassin - Programme déchantillonnage dEnCana sur les shales dUtica Source: Karlen, G Resource Play Potential Utica Shales – Quebec Lowlands. EnCana Corp. Poster Session – 2007 CSPG-CSEG Joint Convention, Calgary, May.

35 35 Notes

36 AMEC Place 801, 6e Avenue SO Calgary (Alberta) T2P 3W2 Canada Tél. : Téléc. :


Télécharger ppt "Présentation de Questerre Energy novembre 2010. 2 Overview Profil de Questerre Energy Phases du développement Le gaz naturel au Québec Gérance et protection."

Présentations similaires


Annonces Google