La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Point de vue de la Banque mondiale : Brèche de conformité et engagements de Kyoto Charles Cormier,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Point de vue de la Banque mondiale : Brèche de conformité et engagements de Kyoto Charles Cormier,"— Transcription de la présentation:

1 Point de vue de la Banque mondiale : Brèche de conformité et engagements de Kyoto Charles Cormier,

2 Tendances démission en UE15, Japon et Canada

3 Actuel brèche de Kyoto Annex II: 620 MtCO 2 e Brèche actuelle de Kyoto en UE15 Brèche actuelle des pays de l Annexe II : 620 Mt CO 2 e/an -8% -6% -2% -3% +20% +12% +9% UE 15 (228 MtCO 2 e) Canada (159 MtCO 2 e) Japon (214 MtCO 2 e) Autres en Europe et Nouvelle-Zélande (19 MtCO 2 e) Pourcentage de niveau démissions en 1990 Engagements de Kyoto (2002) Émissions actuelles

4 Brèche actuelle de Kyoto les 15 de lUnion européenne : 228 MtCO 2 e/an -13 % -8 % -21 % +0 % -21 % -7 % -28 % -6 % +15 % +4 % +9 % +3 % +7 % -2 % +29 % +9 % +1 % +40 % -4 % -15 % -13 % +27 % +13 % +25 % +0 % -19 % -0 % +26 % -19 % Autriche (17) Belgique (15) Danemark (14) Finlande (5) France (-11) Allemagne (30) Grèce (1) Irlande (9) Italie (78) Luxembourg (1) Pays-Bas (15) Portugal (8) Espagne (72) Suède (-5) Royaume-Uni (-15) Pourcentage de niveau démissions en 1990 Engagement de Kyoto (UE) Selon le dernier rapport disponible/ann é e

5 Brèche envisagée de lAnnexe II : 945 – 1116 Mt/an UE 15CanadaJaponReste de lAnnexe B wo US/Aus Brèche de Kyoto en MtCO 2 e Central US DoE Scénariohaute US DoE ScénarioCentral IEA Scénario

6 Contraintes du marché (surtout MDP) : délai de réalisation et incertitude du régime réglementaire post Opération Énergie éolienne, efficacité énergétique et gestion de déchets Hydro (gros projets), géothermique et conversion de charbon au gaz Les objectifs de la seconde période dengagement devraient être connus dici 2006 pour assurer la continuité du MDP 5 ans en moyenne Pré- faisabilité = début de construction UCRE ?

7 Contraintes du marché (surtout MDP) : délai de réalisation et incertitude du régime réglementaire post Opération Énergie éolienne, efficacité énergétique et gestion de déchets Hydro, géothermique et conversion du charbon au gaz = début de construction UCRE ? En labsence de décisions; aucun incitatif post 2012; les investissements seront limités, le marché sera restreint Fenêtre dinvestissement MDP : 3 ans

8 Non identifié 2 % Sponsor 13 % Gouvernement des pays hôtes 2 % Autres banques multilatérales et fonds bilatéraux 24 % Banque mondiale 10 % IFC 23 % Emprunteurs commerciaux 26 % DISTRIBUTION DU FINANCEMENT SOUS-JACENT DES PROJETS Financement sous-jacent total de 3,198 millions $ US pour 454 millions $ en achats du carbone jusquen sept Le message La disponibilité limitée de financement par les banques commerciales signifie que les IMFs doivent fournir une grande partie du financement sous- jacent pour projets dénergie et dinfrastructures 8

9 9

10 Brèche de conformité OCDE Les engagements cumulatifs des pays de lOCDE qui ont ratifié Kyoto seront de lordre de 5 à 5,5 milliards de tonnes de dioxyde de carbone dici 2012 Si les pays de lOCDE rencontrent la moitié de leurs engagements par mesures domestiques, la brèche de conformité serait de 2,5 milliards de tonnes dici 2012 > ce qui représente un marché potentiel énorme – 10 fois les achats actuels de carbone Les estimations de la brèche de conformité selon les émissions actuelles suggèrent une demande de > 3 milliards t/CO 2 e pour le MDP/ MOC/ commerce international Le carbone se vend présentement à 5 $ la tonne de dioxyde de carbone, et pourrait augmenter jusquà 10 $ la tonne À un prix de vente de 5 $ à 10 $ la tonne de carbone pour crédits des pays en développement et des pays émergents dici 2012, la valeur du marché serait entre 12,5 milliards $ et 25 milliards $

11 Sources pour combler la brèche de conformité Les contrats dachat de réduction démissions avec les pays en voie de développement (MDP) déjà en place représentent <200 MT dici 2012 Il est trop tard pour doubler ce volume à partir de projets conventionnels Les acheteurs vont sûrement se tourner vers les projets qui réduisent les gaz industriels (les quatre sauf le CO 2 et le CH4), et vers les échanges de permis démissions Pour combler la brèche, au moins 2 milliards de tonnes devront être échangées par lentremise déchanges de permis démissions (article 17) Les pays émergents ont la capacité théorique déchanger jusquà 7 milliards de tonnes de permis démissions (AAUs) car leurs taux démission est aujourdhui inférieur à ceux de 1990, en raison du ralentissement économique Lécologisation des permis démissions sera essentielle aux acheteurs OECD – pourrait représenter jusquà 30 milliards $ de nouveaux investissements dici 4 à 5 ans Le dernier milliard de tonnes pour combler la brèche sera probablement obtenu dachat de réductions démissions de gaz industriels : HFC-23 et N 2 O (en particulier avec la Chine par lentremise du MDP) où lécologisation est aussi nécessaire

12 Point de vue de la Banque mondiale: Brèche de conformité et engagements de Kyoto Charles Cormier,

13 Surplus actuel des économies émergentes est de : 2,180 MtCO 2 e -8 % -6 % -8 % -6 % -8 % -56 % -12 % -26 % -55 % -31 % -63 % -66 % -32 % -48 % -37 % -28 % -47 % 0 % -5 % -8 % -1 % Bulgarie (79) Croatie (4) République Tchèque (49) Estonie (24) Hongrie (35) Lettonie Lituanie (33) Pologne (181) Romanie (126) Fédération russe (1,173) Slovaquie (20) Slovénie (0) Ukraine (436) Pourcentage de niveau démissions en 1990 Engagement de Kyoto (UE) Dernier rapport disponible (2002 )

14 Les économies émergentes 14


Télécharger ppt "Point de vue de la Banque mondiale : Brèche de conformité et engagements de Kyoto Charles Cormier,"

Présentations similaires


Annonces Google