La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Energies de chauffage: Etat des lieux et perspectives Salon GREENTECH Forum Fribourg 22 octobre 2009 Association Romande pour la Protection des Eaux et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Energies de chauffage: Etat des lieux et perspectives Salon GREENTECH Forum Fribourg 22 octobre 2009 Association Romande pour la Protection des Eaux et."— Transcription de la présentation:

1 Energies de chauffage: Etat des lieux et perspectives Salon GREENTECH Forum Fribourg 22 octobre 2009 Association Romande pour la Protection des Eaux et de lAir Avec le soutien de:

2 Association Romande pour la Protection des Eaux et de lAir l P R O G R A M M E l 1ère partie :Les énergies : leurs sources, les ressources, leurs coûts l 2ème partie : Les systèmes de chauffage : avantages, inconvénients, limites l 3ème partie : Les installations

3 Association Romande pour la Protection des Eaux et de lAir l Association apolitique et sans but lucratif, active depuis l Compte environ 700 membres provenant dhorizons divers. l Organise régulièrement des manifestations pour informer et favoriser les échanges dexpériences. l Met en œuvre des cours de formation pour des professionnels de la protection de lenvironnement. l Publie 4 fois par an le Bulletin de lARPEA, Journal romand de lenvironnement. l etc … Plus dinfos sur :

4 Association Romande pour la Protection des Eaux et de lAir Secrétariat ARPEA : Mme Eliane Delafontaine Rédaction du Bulletin : Mme Huong Esperet bluewin. ch www. arpea. ch

5 Economiser lénergie Lois sur lénergie Limiter les émissions de polluants Ordonnance sur la protection de lair (OPair) Bases légales Harmonisation intercantonale Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC), 2008

6 Lois sur lénergie Système dautorisation Interdiction des chauffages électriques Obligation des chauffages à condensations mazout/gaz Décompte individuel des frais de chauffage (DIFC) Dépend des cantons

7 Lois sur lénergie Subventionnement de certaines installations Panneaux solaires thermiques Chauffages au bois Pompes à chaleur Réseaux de chauffage à distance Dépend des cantons

8 Protection de lenvironnement OPair Limitations des émissions polluantes Obligation de contrôle des installations de chauffage Obligation dassainir une installation qui rejette trop de polluants ou qui a un rendement trop faible

9 Exigences Critère de classification Valeurs maximales admises Pertes par les effluents gazeux q p (3) (5) Température du fluide caloporteur Suie Monoxyde de carbone CO (1) Oxydes d'azote NO X (2) (5) brûleur 1 allure brûleur 2 allures unités °C - mg/m 3 3 % al. 1 % al. 2 % H Huile EL Brûleurs à air pulsé H2 > (+) H (4) avec ventilateur Brûleurs à évaporation - atmosphériques H (4) 6 8 G (4) 6 8 Gaz naturel (6) Brûleurs à air pulsé et atmosphériques G2 > (+) Brûleurs atmosphériques de P 12 kW Brûleurs au gazliquéfié et biogaz (6) G (1) Monoxyde de carbone (CO) corrigé par rapport à une concentration de référence en oxygène de 3 % vol. Une tolérance de 20 mg/m 3 est admise (incertitude analytique). (2) Oxydes d'azote (NO X ), exprimés en dioxyde d'azote (NO 2 ) corrigés par rapport à une concentration de référence en oxygène de 3 % vol. Une tolérance de 20 mg/m 3 est admise (incertitude analytique). On admet de plus une tolérance supplémentaire de 10 mg/m3 pour les brûleurs fonctionnant à l'huile extra légère pour tenir compte de l'azote contenu dans le combustible. (3) Une tolérance de 0.5 % est admise si la concentration en oxygène (O 2 ) est plus petite ou égale à 13%; la tolérance est de 1 % lorsque (O 2 ) est comprise entre 13% et 16 %; la tolérance est de 2 % lorsque (O 2 ) est supérieure à 16 %. (4) Les pertes maximales admises (q p %) sont indiquées sur une plaquette d'identité pour des installations atmosphériques mises dans le commerce du au (5) Il n'y a pas de valeur limite de pertes et d'oxydes d'azote pour les installations à air chaud. (6) Il n'y a pas de valeur limite d'émission pour les chauffe-eau à réservoir en chauffage direct ainsi que pour les chauffe-eau à circulation. (+) Si techniquement pas possible ou économiquement pas supportable, l'autorité peut fixer des limites moins sévères. Limites démissions des chauffages gaz et mazout

10 Association Romande pour la Protection des Eaux et de lAir Avec le soutien de:


Télécharger ppt "Energies de chauffage: Etat des lieux et perspectives Salon GREENTECH Forum Fribourg 22 octobre 2009 Association Romande pour la Protection des Eaux et."

Présentations similaires


Annonces Google