La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 PROCEDURES D’EVALUATION DU NIVEAU DES ETUDES Décret Inspection 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 PROCEDURES D’EVALUATION DU NIVEAU DES ETUDES Décret Inspection 2007."— Transcription de la présentation:

1 1 PROCEDURES D’EVALUATION DU NIVEAU DES ETUDES Décret Inspection 2007

2 2 Calendrier * Prise de contact avec le Chef d’Établissement * Date(s) des visites * Liste des documents

3 3 Collecte des informations Année en cours et /ou précédente * Vérification des examens (souvent aux archives) et des travaux d’évaluation (souvent dans le cahier des élèves) qui portent sur les savoirs et savoir-faire et la maîtrise des compétences à composantes - formative - sommative et /ou - certificative (voir C.O.E.)

4 4 Visite classe Professeur: * programme du cours * planification des matières * cahier des matières vues * préparations, notes de cours * journal de classe * évaluations * cahier de cotes * plan de formation continuée pour les 3 dernières années Élève: * contenu des cahiers * journal de classe * évaluations

5 5 Faits prélevés et leur analyse A. Respect du programme en matière de Savoirs et Savoir-Faire à mobiliser. B. Adéquation entre les activités proposées en classe et les compétences. C. Évaluation des compétences et l ’équivalence avec les outils d ’évaluation de la COE. A, B, C = points de base du rapport d ’inspection

6 6 D. Cohérence de choix en matière de formation continuée. E. Le cahier. F. Aide aux élèves en difficulté (remédiation immédiate, remédiation structurelle, …) G. Matériel didactique, équipements scolaires, locaux. H. Sécurité, hiérarchie entre les filières, frais de scolarité, … Analyse de la situation de la réussite scolaire.

7 7 Les savoirs = ressources intellectuelles, connaissances strictes. Vérification * de l’enseignement des savoirs proposés dans le programme * du niveau de formulation * de l’évaluation A. Respect des contenus du programme: De quoi s ’agit-il?

8 8 Les savoir-faire = ressources qui mettent en œuvre des démarches mentales automatisées. Exemples: - formuler des hypothèses - schématiser, modéliser, légender - réaliser un graphique - maîtriser des processus opératoires - sélectionner des informations pertinentes - établir un rapport de laboratoire - prendre des notes - utiliser un dictionnaire - comprendre pour agir (pour informer, argumenter…) - …

9 9 Vérification * de l’exercice régulier des savoir-faire proposés dans le programme * de l’évaluation

10 10 A. Respect des contenus du programme: Observations récurrentes et suggestions. ObservationsSuggestions Programme pas entièrement couvert. Planification des apprentissages. Programme obsolète. Adapter et / ou créer le programme. Autre programme utilisé que celui du PO. Utiliser le programme approuvé par le PO.

11 11 Compétence = aptitude à mettre en œuvre un ensemble organisé de savoirs, de savoir-faire et d’attitudes permettant d’accomplir des tâches. B. Adéquation entre les activités proposées aux élèves et les compétences: De quoi s ’agit-il?

12 12 Vérification * des activités proposées aux élèves: - contextualisation des tâches, questionnement adéquat - accomplissement de tâches, pratique d’une pédagogie active - autonomie - variété de la tâche (travail individuel ou en groupe) * de la correspondance des compétences exercées par rapport au référentiel * de l’exercice équilibré des compétences en adéquation avec le programme

13 13 Observations récurrentes et suggestions. Observations Suggestions Enseignement frontal et transmissif des S et SF. Entraîner les élèves à choisir et combiner les S et SF pour l’acquisition des compétences. B. Adéquation entre les activités proposées aux élèves et les compétences: Manque de rigueur dans la formulation des consignes. Donner des consignes précises et variées.

14 14 Élèves trop dirigés (questionnement trop directif). Temps de parole de l’enseignant trop élevé. Appliquer la pédagogie active, la logique scientifique: en particulier, favoriser l’autonomie des élèves. Exemple: créer des fiches méthode (si possible). ObservationsSuggestions

15 15 ObservationsSuggestions Les élèves ne savent pas « à quoi ça sert ». Situations problèmes (tâches contextualisées) inexistantes. - Énoncer les compétences visées. - Mettre en situation pour donner du sens à l’apprentissage en proposant une ou des tâche(s) contextualisée(s) (s’aider des manuels agréés). - Mettre en évidence les SF utilisés.

16 16 C. Évaluation des compétences et équivalence avec les outils d’évaluation de la COE: Vérification * de la conformité des épreuves d’évaluation par rapport à celles de la C.O.E. * de l’évaluation à l’aide d’une grille critériée

17 17 Observations récurrentes et suggestions. ObservationsSuggestions Épreuves d’évaluation des compétences non conformes à celles produites par la COE. - Consulter les outils d’évaluation disponibles sur le site de la CF : - Créer en équipe des épreuves d’évaluation.

18 18 ObservationsSuggestions - Évaluations portant principalement sur les S et SF, pondération absente ou mal équilibrée. - Pas de grilles d’évaluation critériées. - Veiller à l’équilibre (fréquence et pondération) entre l’évaluation des S, SF et compétences. - Créer des grilles critériées: > qui favorisent l’autonomie et l’auto-évaluation de l’élève. > qui permettent une évaluation fiable des compétences.

19 19 ObservationsSuggestions Tâches non contextualisées.Orienter les tâches vers des situations réelles. Manque de rigueur dans la formulation des consignes. Donner des consignes précises, variées, évaluant les S, SF et compétences. Pas de traces d’exploitation des erreurs. Détecter les erreurs et les exploiter par des activités de renforcement. Trop peu d ’évaluations formatives. Concevoir des évaluations à valeur diagnostique.

20 20 D. Cohérence de choix en matière de formations continuées. * En adéquation avec les besoins du professeur et le projet d ’établissement. E. Confiance en soi et développement de la personnalité des élèves * Atmosphère détendue * Respect mutuel (comportement, langage) * Encouragements Les inspecteurs s’attardent aussi sur:

21 21 E. Cahier et journal de classe des élèves = outils efficaces dans l’apprentissage et l’organisation du travail de l’élève. Exemples de critères d’efficacité. a. Dans le cahier doivent figurer: * structuration: plan, table des matières, titres, sous-titres, … * traces d’apprentissage des SF et des compétences * différences entre les phases d ’apprentissage: > expression > investigation > expérimentation > structuration

22 22 b. Pour le journal de classe: * complété régulièrement, de manière compréhensible * distinguer ce qui est à faire à domicile ( les contenus à étudier, les tâches à réaliser en rapport avec les contenus du cahier, …) et les activités menées en classe * planifier à moyen terme pour apprendre la gestion du temps * utilisé pour communiquer aux parents les difficultés de l’élève * savoirs à étudier mis en évidence * classement des fiches méthode * identification des SF et des compétences entraînés (pour la révision des tâches avant le contrôle) * évaluations formatives, exercices d’entraînement * corrections des évaluations * documents (ressources, photocopies, …) de qualité Ce document doit être bien tenu et vérifié.

23 23 F. Aide aux élèves en difficulté ( remédiation immédiate, remédiation structurelle, …) G. Matériel didactique, équipement scolaire, locaux

24 24 H. Sécurité, hiérarchie entre les filières, frais de scolarité, … Analyse de la situation de la réussite scolaire Existe-t-il des facteurs qui pourraient contribuer à amplifier la réussite scolaire ou à créer un échec scolaire injustifié? En cas d’échec, l’équipe éducative a-t-elle analysé la situation, proposé des hypothèses explicatives et entrepris de remédier?

25 25 Les 4 avis possibles : * CONFORME. * CONFORME AVEC RÉSERVE ( UN SEUL manquement significatif A, B ou C ). * AVIS DIFFERE ( DEUX manquements significatifs ou TROIS manquements significatifs lors d’une première visite ). * NON CONFORME (persistance et gravité des manquements ).

26 26 Quelques définitions * Tâche ou situation problème Activité qui consiste à articuler un maximum de compétences dans une situation réelle pour atteindre un but Caractéristiques de la tâche proposée lors des évaluations: - Inédite - Contextualisée et finalisée - Complexe - Ouverte ( sans guidance )

27 27 * Évaluation formative - elle se situe pendant la phase d’apprentissage - elle ne compte pas pour des points - elle fournit des informations utiles: 1.à l’élève pour prendre conscience de son niveau 2.au professeur pour adapter ses activités pédagogiques

28 28 * Évaluation sommative - pour des points - bilan des apprentissages (S-SF mais aussi surtout compétences acquises) - se passe en fin d’apprentissage (par exemple, avant un bulletin)

29 29 * Évaluation certificative - pour obtenir une certification (par exemple le CESDD, CEP, CESS, CQ6, CQ7,) - expression utilisée pour des épreuves permettant le passage de classe

30 30 * Grille d’évaluation critériée - un critère = qualité attendue du travail. Les critères doivent être fournis aux élèves - un indicateur = indice observable des qualités attendues. Les indices dépendent de la tâche - niveau de maîtrise - pondération (à l’appréciation du professeur)

31 31 Abréviations S = Savoir SF = Savoir-faire EAC = Ensemble articulé de compétences COE = Commission des Outils d’Évaluation CESDD = Certificat d’Enseignement Secondaire Deuxième Degré CEP = Certificat d’Enseignement Professionnel CESS = Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur CQ6 = Certificat de Qualification 6ème CQ7 = Certificat de Qualification 7ème

32 32 Liens utiles * *


Télécharger ppt "1 PROCEDURES D’EVALUATION DU NIVEAU DES ETUDES Décret Inspection 2007."

Présentations similaires


Annonces Google