La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Objectif sectoriel santé 2008-2010 de l’APEFE pour la RDC Les processus de formation initiale et continue des agents de santé chargés des soins de santé.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Objectif sectoriel santé 2008-2010 de l’APEFE pour la RDC Les processus de formation initiale et continue des agents de santé chargés des soins de santé."— Transcription de la présentation:

1

2 Objectif sectoriel santé de l’APEFE pour la RDC Les processus de formation initiale et continue des agents de santé chargés des soins de santé primaires ont été consolidés en conformité avec la stratégie de renforcement du système de santé (SRSS).

3 INTERVENTION 1 Renforcement de l’Enseignement des Sciences de Santé (ESS).

4 Partenaire Ministère de la Santé au travers de sa 6ème Direction qui a la charge d’organiser l’Enseignement des Sciences Infirmières (ESS) en RDC.

5 Partenaires techniques Santé ASBL Institut Supérieur d’Enseignement Infirmier (ISEI) (Ces collaborations sont actuellement clôturées)

6 ITM & IEM: quelques constats. L’Enseignement des Sciences de Santé (ESS) est dispensé dans les Instituts de Technique Médicale (ITM) et dans les Instituts d’Enseignement Médical (IEM). Il s’agit de la formation professionnelle d’infirmiers et d’infirmières de niveau A2 (cycle secondaire) dispensée en quatre années. Un recensement fait apparaître que 350 ITM / IEM existent en RDC alors que, selon les estimations, 115 établissements seraient suffisants pour couvrir l’ensemble des besoins en formation.

7 L’enseignement dispensé dans un nombre important d’ITM & IEM est de piètre qualité et s’opère en dehors de toute norme nationale. Les programmes et méthodes d’enseignement sont obsolètes. Les équipements médicaux sont déficients. Il n’existe pas d’état des lieux exhaustif (couvrant la totalité du territoire de la RDC) de la situation des ITM et IEM. Suite des constats.

8 Historique du projet d’appui à l’ESS Mission d’identification financée par l’APEFE et réalisée par l’ASBL ESCAPADE (Enseignement en Santé Communautaire Accompagné par une Accessibilité à Distance Electronique). Signature d’une convention entre l’APEFE et le Ministère de la Santé de la RDC. 2002: Démarrage du projet intitulé « Renforcement de la formation de base pour infirmier(ière)s des Etablissements de l’Enseignement des Sciences de Santé pour l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC) » : phase I du projet Phase de réflexion et de concertation sur les mesures adéquates pour renforcer l’ESS et favoriser l’innovation pédagogique en impliquant notamment 3 ITM pilotes de Kinshasa (Kintambo, Mont Amba et Clinique Kinoise) Création de la CREFFS (Cellule de Recherche Educative et de Formation continue en Sciences de Santé) et du RESI (Réseau des Ecoles en Sciences Infirmières)

9 Historique (suite) , phase II du projet phase d’élaboration des modalités concrètes de la réforme de l’enseignement des sciences de la santé rédaction de référentiels de compétences des 1 ère et 2 ème années Aménagement du programme d’étude et de la législation en lien avec les référentiels de compétences Renforcement des compétences de la 6 ème Direction, de la coordination des ITM/IEM et des cellules ITM/IEM des districts sanitaires en management et ingénierie de formation Renforcement des compétences pédagogiques des publics cibles (enseignants, préfets et proviseurs) Formation à l’utilisation des référentiels de compétences

10 , phase III Entrée en réforme de 6 ITM pilotes supplémentaires (2 l’shi + 2 N-Kivu, 1 S-Kivu, 1 Kisangani) mais 20 établissements engagés dans le mouvement. Renforcement institutionnel à la 6 ème direction pour la mise en oeuvre de la réforme de l’ESS Élaboration des référentiels des 3 ème et 4 ème années Élaboration d’une stratégie d’extension de la réforme Mise en place d’un comité de suivi de mise en œuvre de la réforme (CSMOR) Formation des enseignants, des équipes de direction et des responsables de stage à la pédagogie active, l’approche par compétences, la recherche documentaire et le management participatif. Travaux de réhabilitation des structures de formation pilotes Mise en place d’un centre de ressources documentaires Mise en place d’un système d’accès à l’information à distance Historique (suite)

11 Préalable à l’application/extension de la réforme. Etablir l'état des lieux des ITM/IEM (cartographie) Financement hors projet obtenu récemment auprès de la DGCD

12 Application et extension de la réforme période Phase 4 du renforcement de l’ESS –« Assainir » l’ESS de niveau A2 (établir les nouvelles normes, diffuser une liste des ITM/IEM agréés) –Finaliser et diffuser les référentiels des 4 années de formation –Appliquer la réforme pédagogique de l’ESS dans au moins 2 ITM/IEM des 11 provinces actuelles (masse critique de 22 établissements) –Renforcer les capacités des ITM/IEM (réhabilitations, équipements, procédures de gestion, normes d’enseignement) –Processus de formation des enseignants et équipes de direction pour la mise en œuvre de la réforme (échanges d’expériences entre enseignants + interventions d’écoles d’enseignement infirmier en CFWB) –Accompagner et évaluer l’extension de la réforme –~ € annuellement

13 INTERVENTION 2 Revitalisation de la formation continue du personnel de santé de la Province Katanga.

14 Partenaire. Ministère de la Santé Inspection Provinciale de la Santé du Katanga

15 Historique du projet 2001 –chaire UNESCO Lubumbashi –3 ème cycle en santé publique (réservé aux professionnels actifs, horaire décalé) (année académique) –création de l’ESP de Lubumbashi (issue de la chaire UNESCO) –renforcement structurel de l’ESP de Lubumbashi

16 Historique (suite) Appui à l’ESP –L’APEFE intervient dans l’organisation des 1 er et 2 ème cycles, la CUD intervient dans le 3 ème cycle. –1 er cycle: accessible aux infirmiers A2, formation de 3 ans, graduat en SP –2 ème cycle: accessible aux diplômés des ISTM, formation de 2 ans, licence universitaire en SP –3 ème cycle: accessibles aux détenteurs d’un diplôme universitaire (ex: SP, socio, médecine), formation intensive d’une année, DEA.

17 Formation continue des agents de santé de l’IPS du Katanga Redynamiser le XIème bureau de l’IPS chargé des formations continues (+ réhabilitations + équipements) Organiser des formations continues dans deux zones de santé pilotes (ZS de Kikula et Kambove) Etendre à toutes les zones de santé de la province les stratégies, procédures et outils de formation continue développés dans les 2 ZS pilotes ~ € annuellement

18 En outre: Les intervenants locaux renforcés développent des activités génératrices de revenus afin de garantir la durabilité du système de formation continue. Ils développent des forums de discussions entre formateurs afin d’assurer une dynamique de formation continue. Ils créent un cadre permanent et formel de partage d’informations et d’expériences avec les partenaires locaux ou internationaux tels l’ISTM, l’Ecole de Santé Publique (ESP) UNILU, la Faculté de Médecine, l’Ecole de Santé Publique de l’ULB, l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers, l’APEFE et la CUD.

19 Bénéficiaires Personnel des zones de santé (BCZS, HGR, CSR, CS, etc.) : –médecins chef de zones de santé, –médecins superviseurs, –médecins directeurs, –médecins traitants, –administrateurs - gestionnaires, –superviseurs non médecins, –logisticiens, –personnel paramédical (soins et diagnostic para-clinique), chargés de pharmacie, –relais ou agents de santé communautaire, etc. Elèves, corps enseignant, responsables et personnel des ITM et IEM. Formateurs du personnel des zones de santé, des ITM et IEM

20 Thématiques de formation continue Au niveau de la Province, il existe en matière de formation continue des agents de santé des besoins en formation aux niveaux intermédiaire et opérationnel tels que : –GESIS (logiciel de gestion du système d’information sanitaire) –SNIS (système national d’information sanitaire) –Management-gestion des Soins de Santé Primaires (SSP), –Surveillance Intégrée des Maladies et Riposte (formation déjà réalisée) –Prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) –Prise en charge du VIH-Sida, des infections opportunistes et autres pathologies liées au VIH-Sida –Approche contractuelle –Formation des adolescents dans les compétences de vie courante et VIH-Sida –Protocole de prise en charge des cas de malnutrition

21 Thématiques de formation (suite) –Utilisation de la nouvelle fiche CPS, Consultation Préscolaire et module PEV (Programme Elargi de Vaccination) –Initiatives Hôpitaux amis de bébé et Allaitement maternel exclusif –Promotion des pratiques clés de bonne alimentation –Aménagement des sources d’eau, réparation des pompes, construction des latrines (VIP), organisation de la communauté, eau, hygiène et assainissement –Utilisation des ordinogrammes –Monitorage –Gestion des médicaments essentiels –PTME (Protection de la Transmission Mère-Enfant) Sida

22 Thématiques de formation (suite) –CPN recentrée (consultation prénatale) –Prise en charge syndromique des infections sexuellement transmissibles (IST) –Soins Gynéco-Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SGONU) –Pise en charge des cas de paludisme simple et grave –Modules Lèpre, Tuberculose –Organisation des services de santé –Assurance de la qualité des soins


Télécharger ppt "Objectif sectoriel santé 2008-2010 de l’APEFE pour la RDC Les processus de formation initiale et continue des agents de santé chargés des soins de santé."

Présentations similaires


Annonces Google