La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Campus Telecom Europe Université d’été FICOME – Marseille – Août 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Campus Telecom Europe Université d’été FICOME – Marseille – Août 2006."— Transcription de la présentation:

1 Campus Telecom Europe Université d’été FICOME – Marseille – Août 2006

2 Page 2 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Le programme Ce projet a é t é financ é avec le soutien de la Commission europ é enne. Cette communication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

3 Page 3 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Le programme Préparer l’harmonisation des métiers des Services Télécoms et Réseaux au niveau européen. Fournir aux enseignants, sous la forme de guides téléchargeables, des ressources sur les technologies émergentes non encore inclues dans les programmes.

4 Page 4 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Thèmes des guides La VoIP : guide disponible en novembre La domotique, qui connaît un très fort développement dans la plupart des pays (surveillance à distance, contrôle d’accès, automatisation de la maintenance etc.)

5 Page 5 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Les métiers Métiers techniques Métiers commerciaux La première partie des travaux a essentiellement porté sur la comparaison entre les métiers, et en corollaire, des systèmes d’enseignement (diplômes, cursus…).

6 Page 6 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Membres du projet 4 fédérations professionnelles : FICOME (France FENITEL (Espagne) ECA (Grande Bretagne) ASSISTAL (Italie) Un cabinet polonais d’ingénierie de la formation Une branche du Ministère de l’Education Nationale, le CR2i.

7 Page 7 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Comparaison des métiers Les différences constatées sont essentiellement liées à la correspondance des niveaux : classifications nationales ou sectorielles. Par exemple, parmi les partenaires du projet, les sociétés de Services Télécoms et Réseaux sont reliées à différentes conventions collectives : Métallurgie en France BTP en Grande Bretagne Electricité en Espagne et en Italie Télécoms en Pologne Les conséquences en terme de formation portent davantage sur la formation continue que sur la formation initiale. Mais, quel que soit le pays, les tâches à accomplir sont proches et : les certifications et normes sont en voie d’harmonisation, les produits et solutions techniques sont identiques… et la documentation est partout en anglais.

8 Page 8 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Comparaison des systèmes d’enseignement professionnel Poids respectif de l’enseignement général et de l’enseignement professionnel

9 Page 9 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Comparaison des systèmes d’enseignement professionnel L’accès à ces métiers obéit à des cheminements différents car les systèmes de formation initiale sont organisés de manière disparate du fait d’un passé et de traditions diverses. Il est parfois difficile de faire le rapprochement entre les diplômes, sauf à entrer dans le détail des programmes. La formation professionnelle est un sujet complexe dans la mesure où elle a un pied dans deux mondes différents : celui de l’enseignement et celui de l’entreprise, avec une multiplicité d’acteurs concernés.

10 Page 10 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Points et constats communs Besoin croissant d’une main d’œuvre technique très qualifiée : on estime que dans 10 ans 80% des emplois exigeront une qualification égale ou supérieure au niveau bac. Ressenti que les systèmes scolaires ont du mal à délivrer les compétences nécessaires alors que d’ici 2010, partout, l’on va assister à un renouvellement profond de la population active. Le défi est donc d’assurer l’acquisition de compétences de base sans lesquelles il est impossible d’acquérir les savoir-faire professionnels indispensables ou de pouvoir se remettre à niveau tout au long de la vie.

11 Page 11 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Points et constats communs Passage d’une économie basée sur l’industrie à une économie basée sur le service. Les systèmes d’enseignement professionnel doivent s’adapter à cette évolution. Or, dans tous les pays, y compris en Allemagne, pourtant pays de référence en la matière, on connaît la même désaffection pour l’apprentissage Dans les secteurs émergents, il n’y a pas de culture de l’apprentissage et les secteurs sont moins structurés. Les entreprises ont tendance à préférer les adultes déjà formés, l’encadrement d’un apprenti étant exigeant.

12 Page 12 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Points et constats communs Même souci de mettre en place des passerelles entre le système d’enseignement et l’enseignement technique afin de permettre les changements d’orientation. Ecoles de la seconde chance, passerelles permettant d’accéder à des écoles d’ingénieur ou de commerce… selon les pays différents systèmes mis en place récemment attestent de ce souci. Même souci de revaloriser les filières professionnelle. Jusqu’à présent, on pouvait s’en sortir même sans avoir fait d’études, les métiers manuels étant souvent purement manuels. L’enseignement académique était considéré comme un ascenseur social pour les enfants présentant des facilités.

13 Page 13 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Enseignement technique / professionnel secondaire : France Après la 3ème, 2 voies : Générale puis orientation en fin de seconde soit vers des bacs d’enseignement général (3 bacs), soit vers des bacs technologiques (4 bacs). Professionnelle (41% des élèves) : 200 CAP, 40 BEP, 60 baccalauréats (17% des diplômés poursuivent en BTS) – Fort taux d’abandon et d’échec. Recours à l’alternance.

14 Page 14 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Enseignement technique / professionnel secondaire : Espagne A l’issue de la scolarité obligatoire (fin du 1er cycle du secondaire), en cas de réussite* choix entre 2 voies : Générale : accès au titre de « bachillerato » en 2 ans (nombreuses sections) Technologique : Accès au titre de « technicien » en 2 ans. Formation en alternance (25% en entreprise). Possibilité d’entrer à l’université à la sortie. Les mêmes établissements scolaires préparent aux deux filières. * En cas d’échec : possibilité de formation à visée professionnelle : « programme de garantie sociale »

15 Page 15 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Instances décisionnaires / compétences : France Système le plus centralisé Etat : Ministère de l’Education : détermine et valide les programmes, les diplômes, le nombre de classes, de sections et d’enseignants, leur salaire, leur répartition… Ministère du travail : apprentissage Collectivités territoriales : gestion matérielle des établissements (hors personnel enseignant).

16 Page 16 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Instances décisionnaires / compétences : Angleterre La caractéristique du système anglais est de n’avoir jamais réellement été organisé, mais d’avoir toujours réagi de manière pragmatique, au cas par cas. Son homogénéisation est récente Etat : 1 seul ministère en charge de l’ensemble (éducation, formation, apprentissage). Les diplômes sont validés par une instance nationale après acceptation des organes sectoriels professionnels dont l’avis est considéré comme très important. Conseils locaux élus (150) : gestion concrète de l’enseignement Secteur privé subventionné : « further education college » : formation professionnelle pour les élèves de plus de 16 ans et les adultes. l’accent est mis sur la spécialisation des établissements, associée à un échange d’expérience entre eux. *systèmes spécifiques pour l’Ecosse et le Pays de Galles

17 Page 17 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Instances décisionnaires / compétences : Allemagne Etat Fédéral : détermine les lois, les grandes orientations et les examens. 2 lois régissent l’enseignement professionnel : La loi sur la formation professionnelle : adaptation aux mutations technologiques et promotion professionnelle. La loi sur la promotion du travail qui établit la formation professionnelle comme instrument de la politique de l’emploi. Länders : gèrent l’enseignement et les établissements de manière concrète. Ils révisent annuellement les programmes scolaires. Ce sont les partenaires sociaux qui décident des modifications à apporter aux programmes et non le Ministère ou les Länder.

18 Page 18 Université d’été 2006 – Campus Télécom Europe Instances décisionnaires / compétences : Espagne La transition démocratique de 1975 a fait passer le pays à une organisation en 17 communautés autonomes dont les compétences sont très fortes (un peu similaire à celui de l’Allemagne) La formation initiale professionnelle dépend du Ministère de l’Education, de la Culture et du Sport. Les communautés autonomes ont la possibilité de devenir responsables de leur propre politique de formation professionnelle. A partir des métiers, des référentiels sont établis par des groupes d’experts puis sont discutés par les partenaires sociaux et les représentants des communautés autonomes.


Télécharger ppt "Campus Telecom Europe Université d’été FICOME – Marseille – Août 2006."

Présentations similaires


Annonces Google