La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lapprentissage dans lenseignement supérieur: Un modèle pour une réelle insertion dans la vie active Illustration: la Région Rhône-Alpes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lapprentissage dans lenseignement supérieur: Un modèle pour une réelle insertion dans la vie active Illustration: la Région Rhône-Alpes."— Transcription de la présentation:

1 Lapprentissage dans lenseignement supérieur: Un modèle pour une réelle insertion dans la vie active Illustration: la Région Rhône-Alpes

2 Le support de létude Etude faite en 2007 après enquête sur plus de 2000 apprentis de la région Rhône-Alpes sortis en 2006

3 1 – Une voie de formation encouragée par la région. Le PRDF cadre la programmation 3 – Des priorités affichées: les publics spécifiques, les métiers en tension et le maillage du territoire 2 – Mais une région qui ne peut pas suivre les demandes 5 – Des apprentis de niveaux 2 et 3 qui veulent poursuivre leurs études 6 – La dernière année du diplôme seule autorisée en apprentissage 7 – Des taux dinsertion regardés à la loupe par la région 4 – Une augmentation constante des demandes de niveau 1 Lapprentissage en région Rhône-Alpes 1

4 1 – Apprentissage dans lenseignement supérieur 3 – Situation des jeunes 2 – Taux de réponse 5 – Devenir des apprentis par niveaux de formation 6 – Devenir des apprentis par diplômes 7 – Devenir des apprentis par métiers 4 – Caractéristiques des jeunes en emploi Sommaire 2

5 Evolution des effectifs par niveaux Une très forte augmentation des demandes dapprentissage au niveau1 (masters, ingénieurs et écoles de management), au détriment des formations de niveau 3 3

6 6 Répartition des entreprises par niveaux Ce sont les entreprises de plus de 50 salariés qui recrutent majoritairement des apprentis 4

7 Répartition des apprentis par niveaux et tailles dentreprise On retrouve majoritairement les niveaux 1 dans les grandes entreprises, alors que les petites entreprises recrutent principalement des licences professionnelles 5

8 Le poids de l'apprentissage dans le supérieur reste quasiment stable. Autour de 1,5%. Sur les 13 Centres de Formation en Apprentissage (CFA) interprofessionnels et de branches. Les CFA interprofessionnels (Forma- Sup) additionnés à ceux de la métallurgie représentent environ 90% des effectifs totaux. Poids de lapprentissage dans lenseignement supérieur Années _2008 Nombre dapprentis

9 2 451 apprentis ont répondu à l'enquête Le nombre d'interrogés croît de 11%. La procédure de relance téléphonique a représenté à elle seule plus de 29% de l'ensemble des questionnaires recueillis. Les taux de réponse par CFA varient de 60 à 100 %. Les jeunes répondent à lenquête quel que soit leur niveau de formation Taux de réponse Sortants 2006 InterrogésRéponsesTaux de réponse ,3 % 7

10 78% des jeunes sont en emploi ou ont signé un nouveau contrat en alternance, 10% ont repris leurs études sous statut étudiant, 12% sont sans emploi. Par rapport à 2005, le nombre de jeunes en emploi ou en alternance a augmenté il passe de 76% à 78% Situation des apprentis 6 mois après leur sortie 8

11 Type d'emploiRéponses CDI64,9 % CDD, Intérim, CNE33,4 % Emploi aidé0,1% A son compte1,4 % Non renseigné0,1 % TOTAL100,0 % 53% des apprentis en emploi ont été embauchés par l'entreprise de formation 65 % de jeunes en CDI (identique à 2006) Le taux des jeunes en emploi précaire (CDD, Intérim, CNE) augmente de 1% par rapport à 2006 Résultats stables Caractéristiques des jeunes en emploi 9

12 NiveauTaux d'insertion Taux de poursuite d'études Effectif Bac %17 %20% Bac %8 %36% Bac %16 %14% Bac %4 %30% Pour les diplômés Bac+5 et ceux de Bac+3, le taux dinsertion atteint les 80%. Les Bac+4 et les Bac+2 sinsèrent moins bien, au profit de poursuites détudes importantes. Remarque de lenquête: il ressort que le secteur de la « Comptabilité - Gestion" est celui où les jeunes poursuivent le plus en alternance. Devenir des apprentis par niveaux de formation 10

13 Curieusement, le taux d'insertion des bac+2 a augmenté pour la 1 ère fois depuis 2003 (filières scientifiques) Les bac+3 maintiennent un excellent taux dinsertion avec une progression de 2%. Les bac+4 restent pratiquement stables en taux dinsertion mais avec une augmentation de 4% de la poursuite détudes. Les bac+3 et bac+5, diplômes de dernière année de formation, présentent les taux de poursuite d'études les plus faibles au profit de l'insertion. Le taux de poursuite d'études et le taux d'insertion professionnelle sont très liés au niveau d'études et à la reforme LMD ce qui se confirme cette année pour les Bac+2 et Bac+4. Devenir des apprentis par niveaux de formation (suite) 11

14 12 En règle générale, les taux de poursuite d'études sont en baisse au bénéfice des taux d'insertion. Plus le niveau de diplôme est élevé plus l'augmentation du taux d'insertion est marquée. Diplôme Taux d'insertion Taux de poursuite d'études Effectif Diplôme ESC (Niveau I) 78 %9 %4% Diplôme d'ingénieur81 %5 %11% Master83 %2 %19% Titre RNCP (Niveau II) 73 %17 %9% Licence professionnelle 79 %8 %36% DUT66 %23 %15% Titre RNCP (Niveau III) 91 %4 %6% Devenir des apprentis par diplômes

15 Devenir des apprentis par métiers 13 Évolution positive du taux dinsertion : Bâtiment et Immobilier (+12 points), Industrie chimique et pharmaceutique (+ 6 points), Commerce, vente et achats (+ 6 points). Pourcentage

16 Tendance observée sur les 1ères données de o Un taux dinsertion en progression : la plupart des formations présentent un taux dinsertion nettement supérieur à 80% o Des difficultés pour les métiers de lurbanisme, de limmobilier,de la gestion patrimoniale, de lhotellerie et de la grande distribution, des métiers liés à lagriculture… o Des salaires moyens assez faibles en LP (<1300),et allant de 1800 à 3000 en master


Télécharger ppt "Lapprentissage dans lenseignement supérieur: Un modèle pour une réelle insertion dans la vie active Illustration: la Région Rhône-Alpes."

Présentations similaires


Annonces Google