La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 Petit mercier Petit mercier, petit panier ! Pourtant, si je nai marchandise qui soit du tout à votre guise, ne blâmez, pour ce, mon métier ! Je gagne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 Petit mercier Petit mercier, petit panier ! Pourtant, si je nai marchandise qui soit du tout à votre guise, ne blâmez, pour ce, mon métier ! Je gagne."— Transcription de la présentation:

1

2 2

3 Petit mercier Petit mercier, petit panier ! Pourtant, si je nai marchandise qui soit du tout à votre guise, ne blâmez, pour ce, mon métier ! Je gagne denier à denier. Cest loin du trésor de Venise… Petit mercier, petit panier ! Et tant quil est jour ouvrier, le temps perds quand à vous devise : je veux parfaire mon emprise, et parmi les rues crier : Petit mercier, petit panier ! Charles dOrléans

4 Le petit chat Jai un petit chat petit comme ça ! Je lappelle Orange. Je ne sais pourquoi jamais il ne mange ni souris ni rat. Cest un chat étrange, aimant le nougat et le chocolat. Mais cest pour cela, dit tante Solange, quil ne grandit pas ! Maurice Carême

5 Berceuse Chantez ! La nuit sera brève. Il était une fois un vieil homme tout noir. Il avait un manteau fait de rêve, un chapeau fait de brume du soir. Chantez ! La nuit sera brève. Chantez ! La nuit sera douce. Le vieil homme tout noir en silence est venu; On eut dit quil marchait sur la mousse à pas lents et furtifs, et pieds nus. Chantez ! La nuit sera douce. Chantez ! La nuit sera belle. Le vieil homme sourit à lenfant qui sendort. Viens fermer sa paupière rebelle, sable fin du sommeil, sable dor ! Chantez ! La nuit sera belle. Chantez ! La nuit sera brève. Le vieil homme tout noir en silence a passé. Et voilà, sur les ailes du rêve, que lenfant dans lazur est bercé ! Chantez ! La nuit sera brève. Jean Richepin

6 Le « tu » et le « vous » Le Tu et le Vous, doubles jaloux, jouaient à cache-cache dans lexpression des phrases. Le Tu, à laise et parfois effronté dit au Vous : « Tes ringard, et quelque peu maniaque ! » Et « Vous », cramoisi, répondait, abasourdi : « Jai toujours existé, et suis encore distingué ! » Le Tu cabriolait tel un feu follet, arguant : « je suis en enfant de la balle et toi tu disparaîtras. » Le Vous, dans sa pudeur, affirmait, plein de candeur, quil survivrait et se renouvellerait, comme les fleurs. Le Tu, dans sa lucidité parut se raviser, Enlaça le Vous, si heureux de pouvoir exister enfin en toute liberté. Lotus

7 Les poules noires Jai trois poules noires qui picorent dans le pré, qui boivent leau du fossé, qui pondent chaque jour un petit œuf tout frais ! Cot ! Cot ! Codec !!! Petit œuf tout frais, je te mangerai dans mon joli coquetier avec une mouillette de pain bien beurré ! Cot ! Cot ! Codec ! Paulette Boucly

8 Il fait si froid Oui, oui, mon petit chat, reste bien dans mes bras. Dehors, il fait si froid que personne ne passe, et que des blocs de glace remplacent les pavés. Je te raconterai Cendrillon Barbe-Bleue, la Belle au bois, les fées. La vieille année est morte ; les serpentins lemportent. Mon chat, écoute-moi : reste bien dans mes bras ! Maurice Carême

9 Noël Tant l »on crie Noël quà la fin nous vient. Tout mon cœur appelle, Noël, Noël ! Tout mon cœur appelle tant il se souvient. Dame Neige est en voyage sur les routes de lhiver, les oiseaux du voisinage se sont enfuis par les airs. Seul le rouge-gorge appelle avec sa petite voix, et fait: Noël et Noëlle à tous les échos des bois; Tant lon crie Noël, Noëlle, Noël, tant lon crie Noël quenfin on le voit. Lespérance est en voyage : dans les bois flambe le houx, le petit enfant bien sage rêve au Bonhomme aux joujoux Tant lon crie Noël Noëlle, Noël, tant lon crie Noël Quil sen vient à nous. Daprès Fagus

10 Si la girafe étire son long cou C'est pour regarder partout, Elle est curieuse, voilà tout ! Si le dromadaire fait le gros dos C'est pour qu'on le prenne en photo, Il croit qu'il est le plus beau. Si le caïman bâille de toutes ses dents C'est parce qu'il s'ennuie tout le temps, Mais ça fait peur aux enfants. Au zoo Auteur inconnu

11 Douze jolis petits cochons, Douze cochons qui tournent en rond Tu en prends un et puis tu danses Il te fera la révérence Si tu le montres à ta maman Il lui dira "bonjour madame" Voulez-vous admirer comment Comment je danse la pavane? Voyez mes pieds, Je suis rose et je sais danser. Douze jolis petits cochons Trois petits tours ils grandiront Si tu viens dans quelques semaines Ton cavalier n'sera plus le même Si tu le montres à ta maman Il grognera " bonsoir madame" J'ai faim, j'ai soif, j'ai pas le temps Le temps de danser la pavane Voyez mes pieds, Ils sont sales et je vais manger. Douze petits cochons Auteur inconnu

12 La chauve-souris Une chauve-souris chut en terre. La belette entre ses dents la serre, qui ne pardonne à nul oiseau. « Oiseau ne suis, ce dit-elle. Souris je suis. » Se disant telle, elle se sauve bien et beau. Une autre fois, rechut en terre. Le chat-huant, qui fait la guerre au souris, la chauve-souris prend. « Souris ne suis, ce dit-elle, mais oiseau ». Par telle cautelle le chat-huant sanve la rend. La tierce fois, rechut en terre. La chat la prend, qui fait la guerre autant aux oiseaux quaux souris. La chauve-souris na plus dexcuse, qui perd sa finesse et sa ruse entre les pattes du chat gris. ZAntZAnt Antoine de Baïf (de la Pléïade)

13 Avril Jai vu fleurir le pêcher rose, le vieux pêcher noir et chenu. Il rit sous le ciel ingénu, il rit de sa métamorphose. Le mois davril est revenu, jai vu fleurir le pêcher rose, le vieux pêcher noir et chenu. Devant le toit de tuiles roses, un oiseau gris parfois se pose sur le bout dun rameau ténu… Le mois davril est revenu. Madelaine Ley

14 Cinq petits doigts qui s'ennuient s'en vont en voyage Cinq petits doigts qui s'ennuient s'en vont cette nuit. Le plus gros part en camion Le deuxième part en avion Le troisième part en auto Le quatrième en vélo Le petit dernier est parti à pied. Auteur inconnu Cinq petits doigts

15 Bonjour Comme un diable au fond de sa boîte, le bourgeon sest tenu caché. Mais, dans sa prison trop étroite, il baille, et voudrait respirer. Il entend des chants, des bruits dailes, il a soif de grand jour et dair. Il voudrait savoir les nouvelles ! il fait craquer son corset vert ! Puis, dun geste brusque, il déchire son habit étroit et trop court. « Enfin, se dit-il, je respire, je vis, je suis libre !!! Bonjour ! » Paul Géraldy

16 Les écoliers Sur la route couleur de sable, en capuchon noir et pointu, le « moyen », le « bon », le « passable » vont à galoches que veux-tu vers leur école intarissable. Ils ont dans leurs plumiers des gommes et des hannetons du matin, dans leurs poches du pain, des pommes, des billes – ô précieux butin gagné sur dautres petits hommes ! Ils ont la ruse et la paresse -mais linnocence et la fraîcheur – Près deux, les filles ont des tresses et des yeux bleus couleur de fleur, et des vraies fleurs pour la maîtresse. Puis les voilà tous à sasseoir dans lécole crépie de lune. On les enferme jusquau soir, jusquà ce quil leur pousse plume pour senvoler. Après, bonsoir !!! Maurice Fombeure

17 Un jour, le petit cheval décidant de s'évader renversa dans le canal la charrette et son cocher. Un nénuphar sur la tête il paraît que le cocher avala quelques ablettes avant de reprendre pied. Si tu vois un charretier qui cherche un petit cheval réponds-lui qu'il est au bal quelque part dans la forêt. C'était un petit cheval qui tirait tant qu'il pouvait en se donnant bien du mal une charrette de blé. « Avance donc sale bête! » jurait un gros charretier en le frappant à la tête avec un manche de fouet. Le petit cheval Auteur inconnu

18 Les zéphyrs se donnent aux flots. Les flots se donnent à la lune, les navires aux matelots, les matelots à la fortune. Tout ce que lunivers conçoit nous apporte ce quil reçoit, pour rendre notre vie plus aisée. Labeille ne prend point du ciel les doux présents de la rosée que pour nous en donner le miel. Les rochers, qui sont le tableau des stérilités de Nature, afin de nous donner de leau fendent-ils pas leur masse dure ? Et les champs les plus impuissants nous donnent livoire et lencens ; les déserts les plus inutiles donnent de grands titres aux rois, et les arbres les moins fertiles nous donnent de lombre et du bois. Théophile de Viau Ode

19 Le champignon Petit champignon, pousse, pousse, pousse, Petit champignon, pousse, pousse donc ! Tout frais, tout mignon, tu sors de la mousse, en cachant ton nez sous ton chapeau rond… Reste bien caché, petit champignon, car tu es si tendre et tu sens si bon que tu pourrais tenter le gros limaçon ! Paulette Boucly

20 Ponctuation Ce nest pas pour me vanter - disait la virgule – - mais, sans mon jeu de pendule, les mots, tels des somnambules, ne feraient que se heurter. - Cest possible, dit le point. Mais je règne, moi, et les grandes majuscules se moquent toutes de toi et de ta queue minuscule. - Ne soyez pas ridicules, dit le point-virgule, on vous voit moins que la trace de fourmis sur une glace. Cessez vos conciliabules, ou tous deux je vous remplace !!! Maurice Carême

21 Monsieur le Vent Soufflez, Monsieur le Vent, faites danser les nuages et les cheveux des enfants sages. Soufflez, Monsieur el Vent, emportez les papiers et le chapeau du jardinier. Fernande Huc

22 Deux petits bonshommes s'en vont au bois chercher des pommes et puis des noix des champignons et des marrons et puis ils rentrent à la maison. Deux petits bonshommes

23 Je me suis bien régalé de fruits d'automne, Je me suis bien régalé avec la pomme du pommier. Je n'ai surtout pas mangé le gland du chêne, Je n'ai surtout pas mangé le marron du marronnier. Je me suis bien régalé de fruits d'automne, Je me suis bien régalé avec la poire du poirier. Je n'ai surtout pas mangé le gland du chêne, Je n'ai surtout pas mangé le marron du marronnier. Je me suis bien régalé Anonyme

24 Musique : Fernando Sor, thème et variations Illustrations de Virginie, que je remercie pour son aimable autorisation. Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "2 Petit mercier Petit mercier, petit panier ! Pourtant, si je nai marchandise qui soit du tout à votre guise, ne blâmez, pour ce, mon métier ! Je gagne."

Présentations similaires


Annonces Google