La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE PROJET par Joel ASTRUC, Catherine CHRETIEN-PETIOT, Jean-Pierre DALBERA, Cécile FABRIS, Jean- Paul LEOTARD,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE PROJET par Joel ASTRUC, Catherine CHRETIEN-PETIOT, Jean-Pierre DALBERA, Cécile FABRIS, Jean- Paul LEOTARD,"— Transcription de la présentation:

1 LE PROJET par Joel ASTRUC, Catherine CHRETIEN-PETIOT, Jean-Pierre DALBERA, Cécile FABRIS, Jean- Paul LEOTARD,

2 Joel ASTRUC, CCCAC, Catherine CHRETIEN-PETIOT, Chambre de Commerce et d industrie de Paris, cchretien- Jean-Pierre DALBERA, Ministère de la culture et de la communication, Cécile FABRIS, Jean-Paul LEOTARD, Jean- L Equipe-projet Centroamérica

3 La conférence de Rio (1999) Deux éléments centraux : la coopération scientifique, culturelle et économique, la construction de la société euro-latino- américaine de linformation au service de la santé, de la gouvernance, de l éducation, de l insertion sociale. Un moyen : des projets pilotes sur Internet

4 Un plan d action : ALIS ALIS : « ALliance pour la Société de l Information » une initiative globale de la Commission européenne pour le développement de la société de l information en Amérique latine (lancement en décembre 2001) L objectif principal : réduire les écarts entre les partenaires en matière de TIC

5 Les grandes caractéristiques de la société de l information Elle modifie l organisation du travail et les échanges économiques, Elle réduit les contraintes de temps et d espace, Elle permet aux pays émergents ou en développement d effectuer des sauts technologiques,

6 Les grandes caractéristiques de la société de l information Elle est un facteur d intégration au niveau mondial qui passe par la qualité des infrastructures de communication et par la capacité des acteurs locaux à produire des contenus multimédias attractifs.

7 Les objectifs dALIS Stimuler les partenariats européens et latino-américains Répondre aux besoins des communautés locales et des citoyens dans la perspective d un développement durable; promouvoir le dialogue entre tous les acteurs et utilisateurs de la société de l information

8 Les objectifs dALIS (suite) Augmenter les capacités d interconnexion entre communautés et chercheurs des deux régions Mettre en œuvre des applications issues de projets de démonstration

9 Des projets de démonstration Présentant aux citoyens les bénéfices de la société de l information en Amérique latine, Intégrant les technologies existantes et innovantes, Visant au lancement de projets pilote de coopération régionale impliquant acteurs et utilisateurs.

10 Les 4 domaines thématiques d ALIS Gouvernance locale Education et diversité culturelle Santé publique Insertion sociale (ou e-inclusion)

11 Les conditions déligibilité Les pays de l Union Européenne et d Amérique latine, 8 partenaires dans au moins trois pays de l UE et un de l Amérique latine Des structures de droit public ou privé

12 Le proposant et les partenaires Le proposant doit être un organisme européen public ou privé à but non lucratif, Les partenaires peuvent avoir toute entité juridique dans les pays concernés.

13 Les modes de financement de l UE Le budget global d ALIS : 40 M, La subvention par projet peut aller de 1,5 M à 3 M, Le % maximum de subvention du coût du projet est de 80% 20% doivent être financés par les pays partenaires (en subventions, en nature)

14 L objectif de Créer un espace numérique commun pour les pays d Amérique centrale : –respectant la diversité des cultures, –valorisant les atouts touristiques et culturels des pays, –offrant des formations en ligne et s appuyant sur les réseaux d acteurs, –stimulant un tourisme durable de qualité.

15 un projet intégrateur comprenant : un portail régional d informations sur internet sur la culture, le tourisme et la formation aux métiers correspondants, un réseau de sites web partenaires, respectant un ensemble de régles, des projets pilotes régionaux à vocation intégratrice (associant au moins 3 pays).

16 C est un label de qualité (attribué par un comité d experts du tourisme et de la culture), impliquant le respect de chartes communes (graphisme, documentaire, etc.) incluant un réseau de projets pilotes innovants.

17 Les fondements de Indépendance technologique, pérennité des données numériques, ouverture et modularité des outils informatiques, utilisation de logiciels libres, Interopérabilité de systèmes d information répartis, formats d échange communs, normalisation documentaire, multilinguisme, portail régional d information ;

18 Les fondements de Une méthodologie éducative en ligne au service des besoins régionaux, Des contenus culturels de qualité, renouvelés par la recherche et la création artistique, Des offres touristiques régionales respectant la diversité culturelle et favorisant la maîtrise de la valeur ajoutée par les pays concernés.

19 Les fondements de L information et la formation des acteurs régionaux, La recherche de modèles économiques pour le moyen terme (vente en ligne), La promotion et la diffusion de la marque

20 Les partenaires de Europe (France) Chambre de Commerce et dIndustrie de Paris : CCIP (proposant) Centre National dEducation à Distance : CNED Société informatique : UNGI (portail) Société informatique : CYBEO (e-enseignement) Europe (Danemark) : université d Aarhus Europe (Allemagne) : GTZ avec le soutien des ministères français de la culture et des affaires étrangères

21 Les partenaires de Amérique centrale –SITCA (coordinateur régional) –Instituts du tourisme –acteurs régionaux

22 Les 9 phases de 1. Définition des besoins (inventaire des ressources éducatives, culturelles, touristiques, informatiques, synthèse et diagnostic) 2. Ateliers de démonstration et de validation dans chaque pays 3. Conception du portail, de l architecture des données réparties et des normes documentaires dans les 3 domaines

23 Les 9 phases de 4. Développements informatiques 5. Projets pilotes innovants et expérimentations locales dans les 3 domaines 5.1. e-Culture 5.2. e-Tourisme 5.3. e-Education

24 Les 9 phases de 6. Communication-diffusion 7. Evaluation 8. Consolidation et pérennisation 9. Pilotage et coordination

25 Un exemple de portail

26 RECHERCHE OK ACCES PAR PAYS Nicaragua Belize El Salvador Honduras Guatemala Costa Rica Panama ACTUELLEMENT Exposition d art Maya Guatemala, maison de la culture xxx xxx x xx xx x x Fête de la jeunesse Nicaragua, centre R. Dario xxxxxx xxxx xxxx xx MAGAZINE Toute l actualité Les créations textiles des communautés de la côte caraïbe xxx xxx x xx xx x x ACCES PAR THEME Espagnol anglais archéologie villes coloniales architecture cinema théâtre festivals arts plastiques musique et danse livres et édition VOYAGES ET ROUTES Mundo Maya route du café route des volcans route du mais circuits organisés séjours ACHETER, RESERVER Réservation Caraibes Centrale d achat Architectures baroques xx x x xx xxxx x xx Français Allemand LETTRE D INFORMATION METIERS / FORMATIONS Hôtellerie Restauration Transport Guide Animateur culturel Gestion de projet Concepteur Accompagnateur LE FORUM SE FORMER EN LIGNE accueillir des touristes chez soi réglementation promotion Télécharger s abonner LES COMMUNAUTES Garifuna Kuna Miskitos

27 Schéma daction INITIATIVES REGIONALES Ressources et structuration de réseaux régionaux E-EducationE-CultureE-Tourisme ELABORATION DU PORTAIL

28 Les réseaux E-Education –formation continue, –formation technique et professionnelle (Intecap,…), –formation supérieure (coordination des universités centre-américaines,..). Annuaire, centre de ressources et nouveaux produits

29 Les réseaux E-Culture –l archéologie précolombienne, –les villes coloniales, –les cultures vivantes et l artisanat, –les activités socioculturelles. Annuaire, centre de ressources et nouveaux produits

30 Les réseaux E-Tourisme –les destinations touristiques, –les prestataires de services, –les produits régionaux Annuaire, centre de ressources et nouveaux produits

31 Initiatives régionales E-Education –Simulation d entreprises de tourisme durable (avec l université d Aarhus) –Formation de guide (avec le CNED) –Formation à la gastronomie (avec la CCIP) études de faisabilité et formation de formateurs à l approche pédagogique

32 Initiatives régionales E-Culture –les routes et circuits (villes coloniales, sites archéologiques, communautés) –l artisanat –la programmation touristique-culturelle et les évènements artistiques Plate-forme de production de produits régionaux personnalisés

33 Initiatives régionales E-Tourisme –l élaboration d outils pour une qualité partagée –la commercialisation des produits réceptifs centre-américains de tourisme durable et équitable –formation des gestionnaires (avec l université d Aarhus)

34 Le consortium Union européenne Chambre de Commerce et d industrie de Paris SICA (SITCA/GEPROTUR) GIP (fr), UNGI (fr), CYBEO (fr), CNED (fr) GTZ (ge), Univers. D Aarhus(dk) BTB (Belize), INGUAT (Guatemala), IHT (Honduras) CORSATUR (El Salvador), INTUR (Nicaragua), ICT (Costa-Rica) IPAT (Panama) (activation des 3 réseaux) Proposant Coordinateur régional (Instituts du tourisme) Partenaires européens Partenaires américains Comité de pilotage (15)

35 Le protocole d accord –Le protocole d accord (MoU) est signé par les 15 partenaires –Il est l acte fondateur du consortium –Il décrit l objet, la durée, les obligations et responsabilités des partenaires –Il définit les instances de pilotage –Il décrit les modes de gestion et de contrôle des crédits –Il précise les questions relatives à la propriété des résultats et à la défaillance éventuelle d un partenaire


Télécharger ppt "LE PROJET par Joel ASTRUC, Catherine CHRETIEN-PETIOT, Jean-Pierre DALBERA, Cécile FABRIS, Jean- Paul LEOTARD,"

Présentations similaires


Annonces Google