La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Paléoclimatologie …et plus si le temps Jérôme Nomade Préparation Agreg SVT, UJF, 2007-2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Paléoclimatologie …et plus si le temps Jérôme Nomade Préparation Agreg SVT, UJF, 2007-2008."— Transcription de la présentation:

1 1 Paléoclimatologie …et plus si le temps Jérôme Nomade Préparation Agreg SVT, UJF,

2 2 Paléoclimatologie… et perspectives futures Introduction Partie 1- Les outils et méthodes 1-Les archives historiques 2-Les archives « géologiques » 3-Les archives biologiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques 4-Les archives sédimentologiques 5-Les archives glaciaires Partie 2- Lhistoire paléoclimatiques de la Terre 1-De -4.5 Ga à la dernière Glaciation 2-Lentré dans la dernière glaciation 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des derniers 2.5Ma 4-Lenregistrement du DMG 5-LHolocène : stabilité et surprise climatique Partie 3- Les moteurs des glaciations et de changement climatiques 1-Les paramètres forçant et leurs influences 2-Un contrôle tectonique des climats ? 3-Les autres forcages Conclusion

3 3Introduction Pourquoi étudier les paléoclimats ? - Parce que lon na pas beaucoup de mesure ! -Pour la connaissance « Plus les hommes seront éclairés plus ils seront libres » Voltaire -Pour la connaissance des climats futurs Dans le cadre de la prédiction de lévolution du climat pour les décennies ou les siècles à venir, les modèles utilisés sont « testés » sur des données paléoclimatiques Lamélioration des bases de données….. Toutefois toutes les reconstitutions (de températures, de pluviosité, denvironnement, de flux sédimentaires) ne participent pas à ce « pool » utilisé par les modélisateurs

4 4Introduction

5 5Introduction

6 6Introduction

7 7Introduction

8 8 Paléoclimatologie… et perspectives futures Introduction Partie 1- Les outils et méthodes 1-Les archives historiques 2-Les archives « géologiques » 3-Les archives biologiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques 4-Les archives sédimentologiques 5-Les archives glaciaires Partie 2- Les moteurs des glaciations 1-Les paramètres forçant et leurs influences 2-Un contrôle tectonique des climats ? 3- Les autres forçages Partie 3- Lhistoire paléoclimatiques de la Terre 1-De -4.5 Ga à la dernière Glaciation 2-Lentré dans la dernière glaciation 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma 4-Lenregistrement du DMG 5-LHolocène : stabilité et surprise climatique Conclusion

9 9 Partie 1 Les archives Les archives

10 10 Partie 1 1-Les archives historiques 1-Les archives historiques La Belgique vue par Bruegel, 1630

11 11 Partie 1 1-Les archives historiques 1-Les archives historiques Chamouni et le glacier des Bois Jean Dubois, 1820 (In Reynaud, 2004)

12 12 Partie 1 1-Les archives historiques 1-Les archives historiques Vallot, 1920 Juillet 2003

13 13 Partie 1 1-Les archives historiques 1-Les archives historiquesClariden Saint Sorlin HintereisfermerSarennes Vincent et al., 2003

14 14 Partie 1 1-Les archives historiques

15 15 Partie 1 1-Les archives historiques Les lacs (donc les pluies) abondaient dans le Sahara vers BP, puis entre à BP, avant de disparaître vers BP. Le dernier de ces lacs, le lac Tchad, enregistre une dernière période humide il y a ans. Les gravures rupestres du Tassili ou du Tibesti (5500 à 4300 BP) décrivent une faune de zone humide, peinte par des peuples chasseurs, pêcheurs et pasteurs Les gravures rupestres du Tassili ou du Tibesti (5500 à 4300 BP) décrivent une faune de zone humide, peinte par des peuples chasseurs, pêcheurs et pasteurs.

16 16 Paroi gauche de la grande salle des Taureaux Peintures rupestres de la Grotte de Lascaux – ans av.J.C. Partie 1 1-Les archives historiques 1-Les archives historiques

17 17 Partie 1 2-Les archives « géologiques » ss 2-Les archives « géologiques » ss Des indices dune glaciation massive dans des roches de 600 Ma

18 18 Partie 1 2-Les archives « géologiques » ss 2-Les archives « géologiques » ss Chenaux dérosion sous-glaciaire en Mauritanie (terrain ordovicien)

19 19 Gros caillou de Lyon (quartzite triasique métamorphique) Stries glaciaires Vallée de Vicdessos (Ariège) ans Partie 1 2-Les archives « géologiques » glaciaires 2-Les archives « géologiques » glaciaires

20 20 Partie 1 2-Les archives « géologiques » glaciaires 2-Les archives « géologiques » glaciaires Un affleurement quaternaire de Maurienne (73) La Mer de Glace et ses moraines PAG (Chamonix, 74)

21 21 Partie 1 2-Les archives « géologiques » 2-Les archives « géologiques » Un exemple: La vallée de Chamonix Il y a ans. S. Couterrand

22 22 Partie 1 2-Les archives « géologiques » glaciaires 2-Les archives « géologiques » glaciaires

23 23 Partie 1 2-Les archives « géologiques » glaciaires 2-Les archives « géologiques » glaciaires

24 24 Partie 1 2-Les archives « géologiques » glaciaires 2-Les archives « géologiques » glaciaires

25 25 Partie 1 2-Les archives « géologiques » (parenthèse 14C) 2-Les archives « géologiques » (parenthèse 14C)

26 26 Partie 1 2-Les archives 2-Les archives « géologiques » paléontologique 13 C/ 12 C stress hydrique ? salinité croissante ? C () Eretmophyllum andegavense Angiosperme 2 Cycas Brachyphyllum Geinitzia Conifère Angiosperme 1 Frenelopsis alata Cas des flores du Cénomanien dAnjou 3mm 30 m 1cm Eretmophyllum andegavense Frenelopsis alata

27 27 Partie 1 3-Les archives biologiques Les associations de pollens contenus dans les dépôts récents permettent de reconstituer la nature et lévolution des écosystèmes, et donc du climat.

28 28

29 29 Partie 1 3-Les archives biologiques 3-Les archives biologiques Un exemple de reconstitution de Température

30 30 Partie 1 3-Les archives biologiques 3-Les archives biologiques

31 31 Partie 1 3-Les archives biologiques 3-Les archives biologiques

32 32 Les Foraminifères: Il s'agit d'unicellulaires hétérotrophes (constituant donc une des composantes du zooplancton), qui sécrètent un squelette (ou test). -ils sont très utilisés comme outil de datation et de corrélation stratigraphique et chronologique (chronostratigraphie) des sédiments. -ils enregistrent la composition isotopique en oxygène et en carbone de leur environnement immédiat. Les Foraminifères sont par conséquent des paléo-thermomètres potentiels. En outre, si l'on connaît leur mode de vie [benthiques (sur le fond) ou planctoniques (dans la tranche d'eau)], ou à défaut celui de leurs descendants actuels, supposé identique], on peu reconstituer les températures des masses d'eau océaniques et leur variations au cours du temps. Partie 1 3-Les archives biologiques 3-Les archives biologiques

33 33 Les foraminifères benthiques et la chimie des eaux profondes de locéan au cours des 7 derniers cycles climatiques Partie 1 3-Les archives biologiques 3-Les archives biologiques

34 34 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques 18 O (99.759%), 17 O (0.037%) et 16 O (0.204%) - 16 O s'évapore préférentiellement dans l'atmosphère et 18 O précipite préférentiellement car il est plus lourd. -Lors de la fixation biologique ou de changements de phases, lisotope léger de lOxygène (16O) est utilisé de préférence. [ 18 O/ 16 O] échantillon - [ 18 O/ 16 O] standard [ 18 O/ 16 O] échantillon - [ 18 O/ 16 O] standard 18 O = 1000 x O = 1000 x [ 18 O/ 16 O] standard [ 18 O/ 16 O] standard On définit d 18 O tel que: On définit d 18 O tel que: -Les variations isotopiques sont exprimées par rapport à des standards

35 35 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

36 36 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

37 37 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

38 38 18 O = 10 3 (( 18 O/ 16 0)échantillon / ( 18 O/ 16 0)SMOW – 1) 18 O = 10 3 (( 18 O/ 16 0)échantillon / ( 18 O/ 16 0)SMOW – 1) 18 O SMOW = O PDB O SMOW = O PDB Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

39 39 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques La composition actuelle de leau de mer

40 40 La situation il y a ans au dernier maximum glaciaire Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

41 41 Partie 1 Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques

42 42 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques 4-Les archives sédimentologiques

43 43 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques 4-Les archives sédimentologiques

44 44 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques : las argiles 4-Les archives sédimentologiques : las argiles

45 45 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques 4-Les archives sédimentologiques

46 46 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques 4-Les archives sédimentologiques

47 47 Partie 1 4-Les archives sédimentologiques 4-Les archives sédimentologiques

48 48 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

49 49 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

50 50 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

51 51 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

52 52 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

53 53 Lenregistrement du climat dans la glace LOCAL Gaz: 15 N de N 2 (isotopes de lair) Teneur en air dans les bulles GLOBAL Gaz: CO 2, CH 4, N 2 O Mesure dans les bulles dair REGIONAL Température ( D, 18 O : isotopes de leau) Mesure de la glace Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

54 54 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires a. Schéma de la structure dun névé. b. Fractionnements isotopiques décrits par la répartition en profondeur de δ15N, δ18O et de δ40Ar dans lair du névé de Dôme C [Landais et al., 2006].

55 55 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires Profils de CH4 pour plusieurs forages glaciaires. Sont représentées, en noir, la courbe de CH4 mesurée à Vostok sur léchelle dage GT4 [Petit et al., 1999 ; Delmotte et al., 2004], en bleu, la courbe de CH4 mesurée à Dôme C sur léchelle dâge EDC3 [EPICA community members, 2004 ; Parrenin et al., 2007] et en rouge, la courbe de CH4 mesurée à GISP2 sur léchelle dâge de Brook et al. [1996]

56 56 Partie 1 5-Les archives glaciaires 5-Les archives glaciaires

57 57 Partie 1 Des synthèses ?

58 58 Partie 1 Des synthèses ?

59 59 Paléoclimatologie… et perspectives futures Introduction Partie 1- Les outils et méthodes 1-Les archives historiques 2-Les archives « géologiques » 3-Les archives biologiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques 4-Les archives sédimentologiques 5-Les archives glaciaires Partie 2- Lhistoire paléoclimatiques de la Terre 1-De -4.5 Ga à la dernière Glaciation 2-Lentré dans la dernière glaciation 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma 4-Lenregistrement du DMG 5-LHolocène : stabilité et surprise climatique Partie 3- Les moteurs des glaciations 1-Les paramètres forçant et leurs influences 2-Un contrôle tectonique des climats ? 3- Les autres forçages Conclusion

60 60 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

61 61 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation Les continents pris par les glaces depuis 2.3 Ga Les continents pris par les glaces depuis 2.3 Ga

62 62 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

63 63 Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

64 Autour de 750 Ma, Sturtienne Autour de 600 Ma,Varangienne GE Williams (1975), forte obliquité (>60°) = pôles + chaud que léquateur J. Kirschvink (1992), P. Hoffman (1998), théorie de la Snowball Earth = Terre totalement englacée (rôle des gaz à effets de serre, pas de variation dobliquité) Cap Carbonates à texture inhabituelle 13 C des carbonates marins = -5 %o Dépôts de fer rubanés Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation Deux phases de glaciations caractérisées par des dépôts glaciaires formés à des latitudes tropicales et à basses altitudes

65 65 Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

66 66 Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

67 Forçage orbital 2 - Forçage géochimique Études pratiquement inexistantes Inconsistant avec la répartition des dépôts glaciaires Mise en place de surface basaltique Fragmentation du supercontinent Rodinia Mécanismes à tester Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

68 68 Dégazage du manteau Carbonates C réduit Océan-Atmosphère Subduction altération Manteau Cycle du carbone Recyclage dépôts

69 69 CaSiO 3 + 2H 2 CO 3 Ca HCO SiO 2 +H 2 O Dissolution des silicates continentaux: Précipitations des carbonates Ca HCO 3 - CaCO 3 + H 2 CO 3 Bilan altération des silicates: CaSiO 3 + 2H 2 CO 3 CaCO 3 + H 2 CO 3 Walker, Hays et Kasting, 1981 A des échelles temporelles de variations > 200 ka, variations de la teneur en carbone atmosphérique dépend uniquement de la source: le volcanisme et du puit: lérosion des silicates Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

70 70 Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

71 Mise en place dune surface basaltique de 6.2 M de km 2 à 780 Ma avec un CO2 de 280 ppm 2 - Dérive vers le Sud à raison de 2 cm/a puis 8 cm/a après 750 Ma (ouverture du Proto-Pacifique) ppm consommés (1.8x DpCO 2 Modern-LGM) 4 – 50 Ma après les traps > SBE Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation

72 72 Les glaciations Précambrienne Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation Cf. la semaine prochaine…

73 73 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation Histoire des climats entre 540 et 30 Ma : Climats et supercontinents Une période tempérée/douce interrompue par deux phases glaciaires : à lOrdovicien (450 Ma) et au Permo-Carbonifère (300 Ma).

74 74 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation La glaciation Permo-Carbonifère (Trompette, 2003)

75 75 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation La glaciation Permo-Carbonifère

76 76 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation La glaciation Permo-Carbonifère

77 77 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation La glaciation fini-ordovicienne

78 78 l'ère glaciaire actuelle, qui a débuté sur le continent antarctique il y a 30 ou 40 Ma. la « permo- carbonifère », de -350 à -250 Ma l' « ordovicienne », sup autour de -450 Ma les glaciations Néoprotérozoique, de à -550 Ma la glaciation Huronienne, de -2.7 à Ga ? (milliards d'années) Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation… conclusion 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation… conclusion Refroidissement du passage Jurassique/Crétacé

79 79 Partie 2 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation… conclusion 1-De -4.Ga à la dernière Glaciation… conclusion

80 80 Partie 2 2-Lentré dans la dernière glaciation

81 81 Partie 2 2-Lentré dans la dernière glaciation Température des océans et Géodynamique (trompette, 2003)

82 82 Vers 40 Ma, linstal-lation du courant dW circum-polaire refroi-dit des eaux profondes du Pacifique, et la zone subantarctique. Vers 40 Ma, linstal-lation du courant dW circum-polaire refroi-dit des eaux profondes du Pacifique, et la zone subantarctique. Partie 2 2-Lentré dans la dernière glaciation

83 83 Partie 2 2-Lentré dans la dernière glaciation

84 84 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma La périodicité glaciaire-interglaciaire depuis 3.5 Ma

85 85 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

86 86 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

87 87 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

88 88 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma La stratigraphie continentale du début du 20ème siècle comptait 6 épisodes glaciaires Elle était fondée sur lâge de terrasses alluviales daffluents du Danube Biber…….> 2 Ma Donau……2 Ma Gunz……1.2 Ma à 750 ka Mindel……650 à 350 ka Riss ……300 à 140 ka Wurm ……60 à 20 ka Obsolète parce que régional…les glaciations quaternaires ont un caractère global

89 89 La preuve : le signal isotopique dans les glaces et les océans Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

90 90 Masson et al., Nature 2004 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

91 91 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma Petit et al., Nature

92 92 Des oscillations millénaires : les insterstades Dansgaard-Oeschger 20 interstades glaciaires au cours de la dernière période glaciaire Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

93 93 Partie 2 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma

94 94 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG Coutterand, 2003

95 95 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

96 96 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG Guiter et al., 2005

97 97 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

98 98 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG LEurope du Nord au Dernier Maximum Glaciaire

99 99 Lhémisphère Nord au Dernier Maximum Glaciaire Partie 2 4-Lenregistrement du DMG Berger, 1992

100 100 Lhémisphère Nord au Dernier Maximum Glaciaire Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

101 101 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

102 102 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

103 103 Partie 2 4-Lenregistrement du DMG

104 104 Des surprises climatiques synchrone! Avec des climats qui évoluent différemment….. Evolution du 18 O des précipitations à GRIP (Groenland) et à Ammersee (Allemagne) Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

105 105 Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

106 106 Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

107 107 Les décharges deau de fonte et deau douce bloquent-elles la circulation thermohaline ? 1 – avant 13 BP, le front polaire est trop méridional : la circulation thermohaline nexiste pas au tardiglaciaire 2 – Les eaux de fonte abaissent la salinité et bloquent la circulation thermohaline : début du Dryas 3 – Labsence de Gulf Stream conduit au développement de la calotte glaciaire 4 – La circulation thermohaline reprend, le Gulf Stream aussi : début de lHolocène. Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

108 108 Effondrement dune calotte résiduelle : Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

109 109 Les températures du dernier millénaire… Partie 2 5-LHolocène : stabilité et surprises climatique

110 110 Paléoclimatologie…Introduction Partie 1- Les outils et méthodes 1-Les archives historiques 2-Les archives « géologiques » 3-Les archives biologiques Parenthèse méthodologique : Les outils isotopiques 4-Les archives sédimentologiques 5-Les archives glaciaires Partie 2- Lhistoire paléoclimatiques de la Terre 1-De -4.5 Ga à la dernière Glaciation 2-Lentré dans la dernière glaciation 3-Les cycles glaciaires et interglaciaires des dernier 2.5Ma 4-Lenregistrement du DMG 5-LHolocène : stabilité et surprise climatique Partie 3- Les moteurs des glaciations et des changements climatiques 1-Les paramètres forçant et leurs influences 2-Un contrôle tectonique des climats ? 3- Les autres forçages

111 111 Partie 3 1-Les paramètres forçant et leurs influences 1-Les paramètres forçant et leurs influences

112 112 Partie 3 1-Les paramètres forçant et leurs influences 1-Les paramètres forçant et leurs influences Trompette, 2003

113 113 Partie 3 1-Les paramètres forçant et leurs influences 1-Les paramètres forçant et leurs influences

114 114 Partie 3 2-Un contrôle tectonique des climats ? 2-Un contrôle tectonique des climats ?

115 115 Partie 3 2-Un contrôle tectonique des climats ? 2-Un contrôle tectonique des climats ?

116 116 Partie 3 2-Un contrôle tectonique des climats ? 2-Un contrôle tectonique des climats ? CaAl 2 Si 2 O 8 + 3H 2 O + 2CO 2 Al 2 Si 2 O 5 (OH) 4 (kaolinite) +Ca HCO 3- Ca HCO 3- CO 2 + H 2 O + CaCO 3 l'altération d'une mole d'anorthite a pompé une mole de CO 2 dans l'atmosphère. l'altération d'une mole d'anorthite a pompé une mole de CO 2 dans l'atmosphère. CaAl2Si2O8= Plagioclase calcique Himalaya : 10 km d'épaisseur, et ce sur les 2000 km de long et les 100 km de large Himalaya : 10 km d'épaisseur, et ce sur les 2000 km de long et les 100 km de large

117 117 Partie 3 2-Un contrôle tectonique des climats ? 2-Un contrôle tectonique des climats ?

118 118 Partie 3 2-Un contrôle tectonique des climats ? 2-Un contrôle tectonique des climats ?

119 119 Partie 3 3- Les autres forçages 3- Les autres forçages

120 120 Partie 3 3- Les autres forçages 3- Les autres forçages

121 121 Partie 3 3- Les autres forçages 3- Les autres forçages

122 122 Partie 3 3- Les autres forçages 3- Les autres forçages

123 123 Partie 3 3- Les autres forçages 3- Les autres forçages

124 124 Partie 3 Conclusion

125 125 ATTENTION: la variation des paramètres orbitaux = cyclicité et non pas forçage ! -Les modifications globales des paramètres orbitaux ? (cf. Precambrien) -Les poussières galactiques ? -Léquilibre insolation/CO2 et donc la tectonique -La position des continents et donc la tectonique (circulation, rétroaction….) -La Vie sur terre ? Partie 3 Conclusion


Télécharger ppt "1 Paléoclimatologie …et plus si le temps Jérôme Nomade Préparation Agreg SVT, UJF, 2007-2008."

Présentations similaires


Annonces Google