La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les structures de données I. Objectifs : Définir les notions de constante et de variable. Déclarer des variables de type simple, de type chaine de caractères.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les structures de données I. Objectifs : Définir les notions de constante et de variable. Déclarer des variables de type simple, de type chaine de caractères."— Transcription de la présentation:

1 Les structures de données I. Objectifs : Définir les notions de constante et de variable. Déclarer des variables de type simple, de type chaine de caractères et de type tableau. Distinguer les types simples du type tableau. II. Les constantes : Chapitre n° :6 Activité 1 : Écrire un programme qui permet de calculer et dafficher la surface dun disque. 1. Définition : On appelle constante un objet ayant une valeur fixe tout le long dun algorithme. Une constante est caractérisée par : Son nom (un identificateur unique) Sa valeur

2 Les structures de données Chapitre n° :6 2. Déclaration dune constante : a. Déclaration algorithmique : ObjetType / NatureRôle Nom de la constanteConstante = Valeur de la constanteRôle Exemple : ObjetType / NatureRôle PIConstante = 3,14Constante connue b. Déclaration en turbo Pascal : Const Nom_constante = valeur_constante ; Exemple : Const PI = 3,14 ;

3 Les structures de données Chapitre n° :6 III. Les variables 1. Définition : une variable est un objet pouvant prendre différentes valeurs lors de lexécution dun algorithme. Une variable est caractèrisée par : Son identificateur (nom) Son type Son contenu (sa valeur)

4 Les structures de données Chapitre n° :6 2. Déclaration dune variable : a. Déclaration algorithmique : ObjetType / NatureRôle Nom de la variableType de la variableRôle de la variable dans lalgorithme Exemple : ObjetType / NatureRôle SurfaceRéelSurface du disque RRéelRayon du disque b. Déclaration en turbo Pascal : VAR Nom_variable : Type_variable ; Exemple : VAR r,surface : REAL ;

5 Les structures de données Chapitre n° :6 Activité 2 : Écrire un programme qui permet de permuter les valeurs de deux variables de type entier saisies par lutilisateur. Remarques: Une variable peut être utiliser pour : Sauvegarder des valeurs saisies par lutilisateur. Sauvegarder des résultats obtenus par le programme, intermédiaires ou définitifs. stocker provisoirement (temporairement) des valeurs dans ce cas on lappelle variable intermédiaire, temporaire ou auxiliaire.

6 Les structures de données IV. Les types de données 1. Les types numériques : A. Le type entier Chapitre n° :6 Le type entier permet de manipuler des valeurs dans lensemble Z Le type entier permet de manipuler des valeurs dans lensemble Z Type entier (INTEGER) Type entier (INTEGER) Taille en mémoire centrale : 2 octets Taille en mémoire centrale : 2 octets Domaine de valeurs : entre – et Domaine de valeurs : entre – et Autres types entiers prédéfinis : Byte, Word, Shortint, Longint Autres types entiers prédéfinis : Byte, Word, Shortint, Longint a. Les opérateurs arithmétiques sur les entiers : On ajoutera aux opérateurs arithmétiques usuels (+, -, * et / ), deux autres opérateurs DIV et MOD définis ci-dessous : DIV : Donne le quotient dans la division entière. Exemple : 11 DIV 3 vaut 3 MOD : Donne le reste de la division entière. Exemple : 11 MOD 3 vaut 2 a b q vaut a DIV b r q r vaut a MOD b

7 Les structures de données Chapitre n° :6 Notation algorithmiqueNotation en Turbo Pascal == <> <= << >= >> b. Les opérateurs relationnels sur les entiers : on peut appliquer les opérateurs relationnels usuels en adoptant les notations suivantes :

8 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : INTEGER ; c. La déclaration dune variable entière : Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableENTIERRôle Déclaration en Turbo Pascal

9 Les structures de données Chapitre n° :6 B. Le type réel Le type réel permet de manipuler des valeurs dans lensemble IR Le type réel permet de manipuler des valeurs dans lensemble IR Type réel (REAL) Type réel (REAL) Taille en mémoire centrale : 6 octets Taille en mémoire centrale : 6 octets Domaine de valeurs : entre –10 38 et Domaine de valeurs : entre –10 38 et format scientifique E format scientifique E Autres types réels prédéfinis : Single, double, Extended, Comp Autres types réels prédéfinis : Single, double, Extended, Comp a. Les opérateurs applicables sur les réels : Les opérateurs arithmétiques sur les réels sont les mêmes que sur les entiers exceptés MOD et DIV. Ces derniers ne sont appliqués quavec des entiers. Tous les opérateurs relationnels sont applicables sur des réels.

10 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : REAL ; b. La déclaration dune variable réelle : Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableREELRôle Déclaration en Turbo Pascal c. Les fonctions arithmétiques standards :

11 Les structures de données Chapitre n° :6 2. Le type booléen Domaine de valeurs : Deux valeurs logiques « VRAI » ou« FAUX » (TRUE or FALSE) Domaine de valeurs : Deux valeurs logiques « VRAI » ou« FAUX » (TRUE or FALSE) a. Les opérateurs logiques sur les booléens : Notation algorithmiqueNotation en Turbo PascalRôle NONNOTNégation ETANDConjunction OUORDisjunction OUexXOROu exclusif

12 Les structures de données Chapitre n° :6 Ci-dessous la table de vérités de ces opérateurs où P et Q des constantes, des variables ou des expressions logiques : PQNON(P)P ET QP OU QP OUex Q FAUX VRAIFAUX VRAI FAUXVRAI FAUXVRAI FAUX VRAIFAUX VRAI Exemples : La proposition (7>5) ET (2<3) a la valeur VRAI La proposition (7>5) ET (5<3) a la valeur FAUX

13 Les structures de données Chapitre n° :6 b. Priorité des opérateurs : OpérateursPrioritéCatégorie -, NOTHauteOpérateur unaires *, /, DIV, MOD, ANDDeuxièmeOpérateurs multiplicatifs +, -, OR, XORTroisièmeOpérateurs additifs =, <>,, =QuatrièmeOpérateurs relationnels Règles de priorité : 1.Un opérande entre deux opérateurs de priorité différente est lié à lopérateur de plus haute priorité. 2.Un opérande entre deux opérateurs de même priorité est lié à celui de gauche. 3.Les expressions entre parenthèses ont la priorité quel que soit le niveau interne.

14 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : BOOLEAN ; c. La déclaration dune variable booléenne : Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableBOOLEENRôle Déclaration en Turbo Pascal

15 Les structures de données Chapitre n° :6 Une variable de type caractère occupe un octet en mémoire Une variable de type caractère occupe un octet en mémoire A chaque caractère correspond un code ASCII qui est un entier variant de 0 à 255. A chaque caractère correspond un code ASCII qui est un entier variant de 0 à 255. Notation : En analyse : "A", En Pascal : A Notation : En analyse : "A", En Pascal : A Opérateurs relationnels : On peut comparer les caractères entre eux. Opérateurs relationnels : On peut comparer les caractères entre eux. Exemples : "a" "A", "A" > "a" Exemples : "a" "A", "A" > "a" VraiFaux 3. Le type caractère : On distingue plusieurs types de caractères : Les lettres alphabétiques : Les lettres en majuscules [A...Z] et les lettres minuscules [a..z] Les chiffres [0..9] Les symboles comme !, §, >, ç, è, … Les caractères non imprimables comme le retour chariot, la touche Échappe (Esc), … a. La concaténation des caractères : On peut concaténer deux caractères ou plusieurs caractères en employant lopérateur +. Exemples : Caractère c1Caractère c2c1+c2 abab

16 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : CHAR ; b. La déclaration dune variable caractère : Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableCARACTERERôle Déclaration en Turbo Pascal

17 Les structures de données Chapitre n° :6 b. Les fonctions prédéfinies relatives au type caractère : FonctionRôleExemples ORD(c)Renvoie le code ASCII du caractère c.ORD(A) vaut 65 ORD(a) vaut 97 CHR(n)Renvoie le caractère dont le code ASCII est n.CHR(66) vaut B CHR(98) vaut b SUCC(c)Renvoie le caractère successeur de c.SUCC(F) vaut G SUCC(0) vaut 1 PRED(c)Renvoie le caractère prédécesseur de c.PRED(b) vaut a PRED(0) vaut / UPCASE(c)Convertit le caractère c en majuscule si cest possible.UPCASE(a) vaut A UPCASE(A) vaut A UPCASE(5) vaut 5 UPCASE( !) vaut !

18 Les structures de données Chapitre n° :6 4. Le type chaîne de caractères : Une variable de type chaîne de caractères est une suite ordonnée et finie de caractères. Une variable de type chaîne de caractères est une suite ordonnée et finie de caractères. Capacité : la longueur dune chaîne peut varier entre 0 et 255. Capacité : la longueur dune chaîne peut varier entre 0 et 255. Notation : En analyse : "lalgorithmique", En Pascal : lalgorithmique Notation : En analyse : "lalgorithmique", En Pascal : lalgorithmique Une chaîne peut être manipuler caractère par caractère grâce à la notation nom_chaine[i]. i est lindice (rang) du caractère voulu. Une chaîne peut être manipuler caractère par caractère grâce à la notation nom_chaine[i]. i est lindice (rang) du caractère voulu. Exemple : nom "Ben Foulen" nom[5] contient "F" Nom[4] "_" nom = "Ben_Foulen"

19 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : STRING ; a. La déclaration dune variable de type chaîne de caractères : Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableCHAINERôle Déclaration en Turbo Pascal Première formulation Première formulation Dans ce cas la chaîne peut atteindre 255 caractères

20 Les structures de données Chapitre n° :6 VAR Nom_variable : STRING[taille_max]; Tableau de déclaration des objets ObjetType / NatureRôle Nom_variableCHAINE[taille_max]Rôle Déclaration en Turbo Pascal Deuxième formulation Deuxième formulation Dans ce cas, la chaîne à une taille maximale égale à celle spécifiée dans la déclaration

21 Les structures de données Chapitre n° :6 Exemple : Exemple : Tableau de déclaration des objets RôleType / NatureObjet Le nom dun élèveCHAINENom Adresse de lélèveCHAINE[48]Adresse Déclaration en Turbo Pascal VAR Nom : STRING; Nom : STRING; Adresse : STRING[48]; Adresse : STRING[48]; b. Les fonctions et procédures prédéfinies standards sur les chaînes :

22 Les structures de données Chapitre n° :6 5. Les tableaux à une dimension : a. Définition : Un tableau unidimensionnel ou vecteur est une structure de Un tableau unidimensionnel ou vecteur est une structure de données permettant de ranger un nombre fini déléments de même type. Un vecteur est caractérisé par : Un nom servant didentificateur. Un nom servant didentificateur. Une taille. Une taille. Le type des éléments quil contient. Le type des éléments quil contient.

23 Exemple: Soit le tableau « Moyenne » contenant 5 moyennes du type réel : Remarques: Les cases dun vecteur sont indicées. Les indices doivent être du type scalaire(entier, caractère,..). Les structures de données Chapitre n° :6

24 Les structures de données Chapitre n° :6 b. La déclaration dun vecteur : En analyse : ObjetTypeRôle Nom_variableTableau de taille_max de type_élémentsRôle Tableau de déclaration des objets : Première formulation : VAR Nom_variable : ARRAY[Binf..Bsup] OF type_éléments ; En Turbo Pascale :

25 Les structures de données Chapitre n° :6 En analyse : Deuxième formulation : Tableau de déclaration nouveaux types : Type Nom_type = tableau de taille_max de type_éléments Tableau de déclaration des objets : ObjetType / NatureRôle Nom_variableNom_typeRôle

26 Les structures de données Chapitre n° :6 Déclaration en Turbo Pascal : TYPE Nom_type = ARRAY[Binf..Bsup] OF type_éléments ; VAR Nom_variable : Nom_type ;

27 Les structures de données Chapitre n° :6 En analyse : Saisie : T[i] = donnée Affectation : T[i] 20 Affichage : écrire(T[i]) En Pascal : Saisie : readln(T[i]) ; Affectation : T[i] := 20 ; Affichage : writeln(T[i]); c. Accès au ième élément dun tableau T dentiers :


Télécharger ppt "Les structures de données I. Objectifs : Définir les notions de constante et de variable. Déclarer des variables de type simple, de type chaine de caractères."

Présentations similaires


Annonces Google