La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MÉTHODE EXPLORATOIRE POUR ÉVALUER LE NIVEAU DINTÉGRATION ÉCONOMIQUE CONTINENTALE: LE CAS DES MRC ET VILLES QUÉBÉCOISES DANS LALÉNA Par Charles Kakozi KATEMBO.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MÉTHODE EXPLORATOIRE POUR ÉVALUER LE NIVEAU DINTÉGRATION ÉCONOMIQUE CONTINENTALE: LE CAS DES MRC ET VILLES QUÉBÉCOISES DANS LALÉNA Par Charles Kakozi KATEMBO."— Transcription de la présentation:

1 MÉTHODE EXPLORATOIRE POUR ÉVALUER LE NIVEAU DINTÉGRATION ÉCONOMIQUE CONTINENTALE: LE CAS DES MRC ET VILLES QUÉBÉCOISES DANS LALÉNA Par Charles Kakozi KATEMBO

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Introduction 1. La problématique de recherche 2. Les questions de recherche 3. Les cadres conceptuel et théorique 4. Le cadre méthodologique de recherche 5. Résultats Conclusion

3 Introduction But de la recherche, évaluer un aspect de la mondialisation économique celui des disparités économiques territoriales dans le cadre de regroupement supranational ou continental. Nous parlons de lintégration économique continentale. Deux concepts sont utilisés pour déterminer le niveau dintégration économique continentale: lexportation et linvestissement direct étranger. Périodes détude: et (avant et après la signature de libre-échange). Sujet à létude: MRC et villes québécoises.

4 1. Cest quoi le problème de recherche Les disparités socioéconomiques dans lespace géographique du Québec. Laccord de libre- échange devrait permettre de réduire ces écarts socioéconomiques. Constat: les avantages que procure louverture des frontières nationales ne sont pas distribués équitablement parmi les MRC et villes étudiées. Cette situation fait que certaines sont plus intégrées et que dautres le sont moins.

5 2. Les questions de recherche Avec la persistance des disparités malgré laccord de libre échange, on se pose la question de savoir pourquoi. Quelle méthode peut-on utiliser pour prouver lexistence des disparités ? Comment certains territoires du Québec réagissent-ils à lALÉNA ? Quelle solution pour les MRC très peu intégrées ?

6 3. Les cadres conceptuel et théorique 3.1 Le cadre conceptuel Le concept dexportation Le concept dIDE Le concept dattractivité territoriale IEC Exportation IDE VExp IEducat IEtrang Distance

7 3.2 Le cadre théorique La théorie de la base exportatrice La théorie de la localisation industrielle Les modèles dadaptation territoriale - le modèle de Becattini, - la typologie de Maillat, - la nomenclature dAnn Markusen, - le milieu innovateur, et - la région apprenante ou learning region

8 4. Le cadre méthodologique 4.1 La population à létude: MRC et villes québécoises - en 1979: 96 MRC - en 2011: 86 MRC + 14 villes 4.2 Source des données - Données de population: MAMROT + ISQ + StatCan - Revenu personnel des MRC: ISQ - Dépense en enseignement public: ISQ - Valeur exportée: Industrie Canada - Investissements étrangers: StatCan

9 4.3 Ajustement du sujet - Certaines MRC ou villes créées dans la seconde période manquent de données sur la première période. - Solution: associer lentité à létude avec son territoire dorigine. - Combiner: MRC du Fjord-du-Saguenay avec la ville de Saguenay (2002), ville de Lévis avec les MRC de Desjardins et des Chutes-de-la-Chaudière, ville de Longueuil avec la MRC de Champlain, ville de Shawinigan avec la MRC du Centre-de-la Mauricie, ville de Trois-Rivières avec la MRC des Chenaux, ville de la Tuque avec le Haut-Saint-Maurice. Total: 98 cas

10 4.4 Techniques de traitement des données - Linexistence des données ventilées au niveau des MRC. Doù le calcul au prorata: la valeur exportée calculée au prorata de la population québécoise, linvestissement en éducation calculé au prorata du revenu personnel, et linvestissement étranger calculé au prorata de la population canadienne. - Calcul des pourcentages pour chaque MRC pour les années 1981, 1988, 1989 et La distance = (1/km) x 1000, c.a.d linverse mathématique du chiffre multiplié par mille.

11 4.5 Méthode de vérification des hypothèses: analyse tabulaire Lexportation influence lintégration économique continentale - Croissance moyenne de la valeur exportée ( ) = [(Val.exp 2007 – Val. exp 1989 ) / Val. exp 1989 ] - [(Val. Exp Val. exp 1981 ) / Val. exp 1981 ] - Croissance moyenne des investissements en éducation ( ) = [(Invest. éd 2007 – Invest. éd 1989 ) / Invest. éd 1989 ] - [(Invest. éd Invest. éd 1981 ) / Invest. éd 1981 ]

12 - Score de lexportation = score de la valeur exportée + score de linvestissement en éducation - Catégories Très exportatrice: score de 7,00 et plus Exportatrice : score entre 4,00 et 6,99 Peu exportatrice : score entre 2,00 et 3,99 Très peu exportatrice : score de 1,99 et moins

13 4.5.2 LIDE influence lintégration économique continentale - Croissance moyenne de linvestissement étranger ( ) = [(Invest. ét 2007 – Invest. ét 1989 ) / Invest. ét 1989 ] - [(Invest. ét Invest. ét 1981 ) / Invest. ét 1981 ] - Le score de la distance = (1 / distance en kilomètres) x 1000

14 - Score de lIDE = score de linvestissement étranger + score de la distance - Catégories Attire plus (score de 10,00 et plus), Attire suffisamment (6,00 à 9,99), Attire peu (3,00 à 5,99), Attire très peu (2,99 et moins)

15 4.5.3 Linfluence conjointe de lexportation et de lIDE sur lintégration économique continentale - Le score vient de laddition des scores (exportation + IDE) - Catégories Très intégrée : 12,00 points et plus Intégrée : 8,00 à 11,99 Peu intégrée : 4,00 à 7,99 Très peu intégrée : 3,99 et moins

16 5. Les résultats Confirmation des disparités entre les MRC et villes québécoises - Très intégrées: 15 (Drummond, Arthabaska, Beauce- Sartigan, Mirabel, Memphremagog, Vaudreuil-Soulange, Nouvelle-Beauce, Coaticook, Jacques-Cartier, Portneuf, etc.) - Intégrées: 32 (Québec, Montréal, etc.) - Peu intégrées: 45 (Gatineau, etc.) - Très peu intégrées: 6 (Îles-de-la-Madeleine, Rocher Percé, Bonaventure, Haute-Gaspésie, Abitibi-Ouest et Côte-de-Gaspé)

17 Conclusion 1. Pourquoi lexistence des disparités -Des investissements gouvernementaux importants dans la promotion de certains secteurs économiques et dans des territoires particuliers, -Le dynamisme local. Ladoption des stratégies locales dattirer des investissements (régionaux et étrangers) et de promouvoir lentrepreneuriat local, -La présence ou non dinstitutions de recherche et denseignement. Les entreprises dans la haute technologie sinstallent souvent proche des universités pour bénéficier de leur collaboration.

18 2. Suggestion pour les MRC très peu intégrées - Doter les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord de deux universités régionales, - Renforcer les initiatives locales dans le cadre du projet ACCORD (avec comme créneaux dexcellence le recréotourisme et les ressources, sciences et technologies marines), - Doter ces régions dinfrastructures de communication qui pourront permettre dêtre compétitives dans lavenir.


Télécharger ppt "MÉTHODE EXPLORATOIRE POUR ÉVALUER LE NIVEAU DINTÉGRATION ÉCONOMIQUE CONTINENTALE: LE CAS DES MRC ET VILLES QUÉBÉCOISES DANS LALÉNA Par Charles Kakozi KATEMBO."

Présentations similaires


Annonces Google