La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Doù vient le nom de la ville ? Peut- être de ce charmant garçon qui, perché sur sa colonne, essaie depuis des siècles de se retirer une épine du pied,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Doù vient le nom de la ville ? Peut- être de ce charmant garçon qui, perché sur sa colonne, essaie depuis des siècles de se retirer une épine du pied,"— Transcription de la présentation:

1

2

3 Doù vient le nom de la ville ? Peut- être de ce charmant garçon qui, perché sur sa colonne, essaie depuis des siècles de se retirer une épine du pied, et dont la statue trône sur une place de la ville. Quoi quil en soit, Epinal est la préfecture et la plus grande ville du département des Vosges dans la région Lorraine. En lorrain, la ville se nommait Pino.

4 Des fleurs à profusion, des fleurs partout !

5 Admirez ce passage ! Pour traverser le pont, le piéton chemine entre deux haies de fleurs, à labri de la circulation…

6 Cest une ville-jardin, une ville-nature, qui mérite bien le trophée "quatre fleurs" qui lui a été attribué, ainsi que, à plusieurs reprises, le Grand Prix du fleurissement national. Regardez bien la photo : un héron se repose tranquillement en pleine ville !

7 Je vous lai dit, au milieu de la ville ! Vous le voyez, notre héron ?

8 Tout œuvre est prétexte à fleurissement ! Ce bâtiment, appelé "la Maison romaine" est une curiosité spinalienne. Construit à la fin du XIX°, cest la copie dune villa du sud de lItalie, à laquelle a été joint un vaste bâtiment à colonnes. Alors, on lui a adjoint une magnifique roseraie !!! Cest un collège.

9 Rassurez-vous, il y a aussi immeubles et maisons ! La ville a un riche patrimoine de maisons Art Nouveau.

10 Epinal, cest aussi la Cité de lImage. Les images dEpinal, vous vous souvenez ? Limagerie dEpinal est toujours là, vivante et moderne, travaillant avec de jeunes talents, mais maintenant sa tradition dimage populaire. La Cité de lImage regroupe la célèbre Imagerie dEpinal, avec son atelier artisanal, et le Musée de lImage, qui propose un large regard sur limage populaire dhier et daujourdhui. Cest lun des sites les plus visités de Lorraine. Malheureusement, des escaliers, et pas dascenseur. Malheureusement aussi, un accueil très… comment dire, très commerçant. Si le matin, au musée de lImage, une charmante jeune femme nous a donné des tas de renseignements, cest bien différent dans lImagerie dEpinal, laprès-midi, et je puis vous assurer que la tradition de laccueil avec le sourire, dans ce lieu du moins, sest un peu perdue… Mais, après tout, ces jeunes personnes ont été engagées pour vendre, pas pour sourire ! Alors…

11

12 Une autre vue de la Cité de lImage

13 Epinal possède aussi un très beau "Musée départemental dArt ancien et contemporain", yes, oh yes !!!

14 Epinal, cest aussi une vieille ville, calme, tranquille, très différente de ce que lon nomme "la vieille ville" dans dautres cités. Cest un espace bucolique, avec des rues aux noms évocateurs. Jai été frappée par deux de ces noms : la rue des Soupirs, et la rue des Corvées. Ces rues se faisant suite, jai de suite pensé au pire, le bagne, peut-être ? Lors de notre passage, nous avions été chaleureusement reçues par loffice du Tourisme. Encore une fois, je me suis adressée à eux, et, aussitôt, ils ont fait les recherches et envoyé les renseignements. Je les remercie de leur gentillesse et de leur obligeance ! En fait, même si les rues se suivent lorsquon monte la colline, ces deux rues nont rien à voir lune avec lautre. La rue des Soupirs : Il y a deux hypothèses principales : - La montée était assez rude, et il était bon de sarrêter à mi-côte pour souf- fler un peu et soupirer ! - Mais aussi ce coin bucolique et boisé était le rendez-vous des amoureux, et soupirs de félicité ou soupirs dattente vaine devaient se faire entendre là !!! Moi, je vote pour la deuxième explication !

15

16 La rue des Corvées, cest plus certain comme origine ! "La corvée" évoque les temps anciens. Toutefois, labbé Javelet nous apprend que les "citadins" dEpinal nétaient pas soumis à la corvée. Celle-ci napparut que XVIIIè siècle sous forme de prestations manuel- les pour la création ou lentretien des routes. Il est donc probable que le vaste lieu dit "les corvées" contenait des carrières doù les spina- liens acheminaient, bon gré mal gré, de quoi empierrer les routes. Mais chacun sait que lhistoire se répète ! Le samedi 23 septembre 1944, une patrouille américaine campa rue des Corvées prolongée, et les habitants du coin firent joyeusement, cette fois, la corvée du transport dobus à ailettes et grenades de marche, tandis que les allemands occupaient le plateau du Point-de- Vue quils évacuèrent le lendemain, quand survinrent les chars amé- ricains. Et depuis, cette rue est redevenue bien tranquille !

17 Enfin… Jexagère un peu ! Car la Vieille ville possède aussi ses remparts et son vieux château. La photo ne lui rend pas justice, car nous navons pas réussi à trouver le bon angle, mais je vous assure quil a fière allure !

18 Epinal possède un parcours de canoë-kayak renommé, première réali- sation française en ville sur la rivière artificielle du Canal des Grands Moulins. Les qualités techniques du parcours permettent daccueillir des compétitions internationales et génèrent une activité quasi-perma- nente. Vous voyez ici une retenue deau qui régle le cours et permet une utilisation en toutes saisons.

19

20 Labbatiale dEpinal et son cloître, que je vous ai présentés dans un autre diaporama.

21 Des drapeaux de toutes les nations flottaient le long des rives, donnant un air de fête. Et remarquez les belles couleurs des maisons !

22 Et des couleurs vives, il y en a partout !

23 Une grande partie de ces maisons, aujourdhui magnifiquement restaurées étaient des maisons canoniales et appartenaient à des chanoinesses.

24 Imaginez ! Une ville qui possède son mur descalade en plein centre !!! Et quel mur ! Il faut dire que la ville est résolument tournée vers le sport, tous les sports !

25 Je vous laisse lire les plaques apposées sur cette maison…

26 Je vous laisse rêver à la douceur de cette ville qui est encore à dimension humaine. Je dois dire que jai aimé cette ville, mais aussi que jai appré- cié la gentillesse et la courtoi- sie de ses habitants, à de rares exceptions près. Une ville où il fait bon vivre, à tous les points de vue !!!

27 Photos : Yvonne Texte : Jacky Musique : Une branche de lilas Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site : /


Télécharger ppt "Doù vient le nom de la ville ? Peut- être de ce charmant garçon qui, perché sur sa colonne, essaie depuis des siècles de se retirer une épine du pied,"

Présentations similaires


Annonces Google