La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Possibilité de mettre une photo ou sous titre Arial 20 LES COURTS SEJOURS DES EUROPEENS: tendances, évolutions, spécificités 1 ère partie Florence AKAR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Possibilité de mettre une photo ou sous titre Arial 20 LES COURTS SEJOURS DES EUROPEENS: tendances, évolutions, spécificités 1 ère partie Florence AKAR."— Transcription de la présentation:

1

2 Possibilité de mettre une photo ou sous titre Arial 20 LES COURTS SEJOURS DES EUROPEENS: tendances, évolutions, spécificités 1 ère partie Florence AKAR Chef du Service Stratégie et Prospective

3 LES COURTS SEJOURS EN EUROPE Une évolution caractérisée par : Une croissance de la demande Une diversification et une adaptation de loffre Une intensification de la concurrence

4 LES COURTS SEJOURS, DONNEES DE BASE La France première destination de courts séjours en Europe ( hors tourisme daffaires) : Une part de marché importante : 16 % ( source IPK) Loin devant ses principaux concurrents : Allemagne (9%) Italie (9%), Autriche (8%) Espagne ( 7%) Les cinq premières destinations « courts séjours » en Europe représentent près de 50% de lensemble des courts séjours des touristes européens. Deux types de courts séjours à destination de la France : les courts séjours de proximité (frontaliers) les courts séjours urbains (dominante Paris)

5 LES COURTS SEJOURS, UNE DEMANDE CROISSANTE Une pratique en croissance, surtout pour létranger Marché belge : le nombre de séjours courts est passé de 1, 6 million en 1985 à 4, 9 millions en La part des courts séjours à létranger est passée de 41, 4% à 44, 6% (WES) Marché espagnol : la part de courts séjours à létranger est passée de 18,7% en 2002 à 23, 4% en 2004 (Familitur- IET) Les courts séjours en France représentent 51% des séjours personnels (2005) / 45% en 2002 (Nielsen ) Marché britannique : le nombre de courts séjours à l étranger a augmenté de 65% entre 1999 et 2004, soit 7 millions de séjours en 2004 Les séjours de 1 à 3 nuits représentent 20% des séjours à létranger (Mintel)

6 LES COURTS SEJOURS,AU CROISEMENT DE L OFFRE ET DE LA DEMANDE Une pratique résultant de la conjonction de différents facteurs : Une demande en mutation: Raccourcissement des vacances dété Fractionnement accru des séjours Utilisation croissante dInternet Augmentation des réservations tardives, voire des VDM Une offre en développement: Multiplication des dessertes low cost Nombreuses dessertes ferroviaires rapides(TGV, Thalys, Eurostar, ICE) Une offre nouvelle, notamment urbaine (mise en marché de nouvelles destinations) Le développement de lévénementiel Une offre thématique en cours dadaptation

7 LES COURTS SEJOURS, UNE DEMANDE EN MUTATION Une pratique correspondant à de nouveaux comportements Un besoin de rupture avec le quotidien et la vie professionnelle Des motivations variables selon les âges et les clientèles : Profiter dune bonne affaire/ faire une folie Fêter un événement exceptionnel / se détendre, se relaxer Un attrait marqué pour le tourisme urbain (en particulier à létranger) Selon Mintel, plus de la moitié des courts séjours des Britanniques ont lieu dans les villes.(city breaks) Aux Pays Bas, 29% des courts séjours à létranger sont des séjours urbains (CVO).48% des courts séjours en France ont lieu à Paris Une demande stimulée par le foisonnement et laccessibilité de loffre

8 LES COURTS SEJOURS, DES MOTIVATIONS DIVERSES lexemple britannique Vacances à l é tranger Courts séjours à létranger occasion particulière, anniversaire bonne affaire week end romantique détente, relaxation (spa) facile à organiser au dernier diversité et interet des destinations low cost faire un break sans les enfants meilleur rapport qualité/ prix quen GB shopping préfère plusieurs courts séjours aux vacances entre hommes/ entre femmes permet de « séclater » (hors norme) 24% 27% 25% 17% 19% 21% 14% 16% 14% 7% 9% 10% 33% 34% 35% 16% 32% 36% 18% 30% 17% 10% 14%

9 LES COURTS SEJOURS, DES ACTIVITES VARIEES: lexemple des Espagnols en France Base ménages ayant réalisé au moins un court séjour en France lannée dernière : 82 Pourcentages très semblables à ceux de Quelles activités avez-vous réalisées ? (%) Source Nielsen 2005

10 GRANDE BRETAGNE: typologie des clientèles potentielles pour les courts séjours à létranger Special breakers 19% plutôt jeunes - courts séjours à loccasion dune fête, dun événement particulier - cours séjours « romance » Stress-free breakers 13% -Détente, relaxation(spa) -Clientèle sans enfant, célibataires, seniors Apathetic 49% -Clientèle peu motivée -Profil: retraités, faibles revenus Last minute bargain hunters 20% -A la recherche dune bonne affaire -Intéressés par les destinations low cost Source Mintel

11 LES COURTS SEJOURS, DES SEGMENTS DE CLIENTELE SPECIFIQUES Clientèle dominante en ville: couples sans enfants et jeunes La prédominance des couples sans enfants : Pays Bas : ils effectuent 40% des séjours urbains Belgique :les jeunes adultes (18/ 34 ans ) représentent 34% des consommateurs de « citybreaks » 47 % de la clientèle est composée dadultes voyageant en couple La demande de la clientèle « jeunes » est stimulée par loffre des compagnies low cost ( forte sensibilité aux prix) Les couples avec enfants constituent une grande part de la clientèle de courts séjours dans les parcs dattraction: Disneyland Paris

12 LES COURTS SEJOURS, UNE CLIENTELE PLUTOT AISEE Profil de la clientèle : plutôt aisée marché britannique : une part importante de la clientèle est issue des catégories A et B de la population marché belge: plus de 70% des clients city breaks appartiennent aux CSP supérieures de la population (WES) :

13 LES COURTS SEJOURS, UN MODE DE CONSOMMATION SPECIFIQUE Des dépenses relativement élevées Les touristes néerlandais dépensent en moyenne 400 par personne par court séjour(NIPO) Les Belges dépensent en moyenne 396 par court séjour en ville (WES) Lexemple britannique montre que la dépense moyenne par jour durant les courts séjours est beaucoup plus élevée que celle des longs séjours

14 LES COURTS SEJOURS, UN MODE DE CONSOMMATION SPECIFIQUE Average spending per day, short breaks abroad versus long holidays abroad, SOURCE: Mintel


Télécharger ppt "Possibilité de mettre une photo ou sous titre Arial 20 LES COURTS SEJOURS DES EUROPEENS: tendances, évolutions, spécificités 1 ère partie Florence AKAR."

Présentations similaires


Annonces Google