La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

N° 67 – Septembre – Octobre 2003 Tahar Ben Lakhdar, Directeur-Fondateur dEsprit : « La recherche de compétitivité fait ressortir labsurdité dune frontière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "N° 67 – Septembre – Octobre 2003 Tahar Ben Lakhdar, Directeur-Fondateur dEsprit : « La recherche de compétitivité fait ressortir labsurdité dune frontière."— Transcription de la présentation:

1 n° 67 – Septembre – Octobre 2003 Tahar Ben Lakhdar, Directeur-Fondateur dEsprit : « La recherche de compétitivité fait ressortir labsurdité dune frontière entre lentreprise et létablissement denseignement supérieur » - Une école spécialisée LEcole supérieure Privée dIngénierie et de Technologies est une institution universitaire spécialisée dans les nouvelles technologies de linformation et de la communication. Elle a pour vocation de former des ingénieurs et des techniciens supérieurs dans ce domaine considéré comme étant un moteur de croissance pour les entreprises industrielles et un accélérateur du développement économique. Dans cette optique, Esprit propose aux bacheliers à partir de lannée universitaire , de devenir ingénieur en intégrant, dans un premier temps, un cycle de technicien supérieur en Génie informatique et en Génie des télécommunications et des réseaux. A la fin de ce cycle de formation de cinq semestres, un Diplôme Universitaire de Technologies, DUT, sanctionne les compétences en matière de mise en place, de gestion et de maintenance de systèmes informatiques ou de télécommunications. Ces compétences acquises et certifiées permettent denvisager soit de poursuivre des études dingénieur à Esprit durant trois ans, avec la possibilité de faire des cours du soir, soit de rejoindre le marché du travail. Cette École dispose dun corps professoral de qualité constitué duniversitaires, de technologues et dingénieurs diplômés de grandes Écoles et appuyés par des professionnels issus du monde de lentreprise.

2 - Losmose recherchée « La création dEsprit est le fruit de 35 ans de réflexions, de cogitation et dexpériences dans le domaine de lenseignement technique », indique son Directeur-Fondateur, Tahar Ben Lakhdar. De fait, cette école bénéficie du soutien de partenaires sociétaires agissant dans le secteur des TIC dont la Sotetel, SSS GlobalNet, Omniacom, R2I, Faze Télécom, Faze Services, Systel, Médiatel, Equinoxes, Oxia, Tuninvest Innovations et Tunis Information Technology Fund, entre autres ; ce qui reflète lorientation originale et novatrice de cette institution. Pendant bien longtemps, universités publiques et entreprises étaient deux univers qui se développaient en parallèle, indifféremment les uns des autres. Luniversité, à vocation de haut enseignement et de recherche, ignorait le monde des entreprises, trop mercantile à son sens. - Se focaliser sur la compétence Esprit délivre le Diplôme national dIngénieur agréé par lEtat, mais les examens ne consisteront pas à vérifier que les connaissances ont été acquises, mais plutôt focalisés sur lacquisition de compétences. Selon le Directeur dEsprit, cette évolution irréversible semble devoir imprimer sa marque sur le paysage dans lequel évoluent les cadres daujourdhui et ceux de demain : la compétitivité économique internationale place lentreprise dans un contexte dincertitude ; doù limportance stratégique de la maîtrise de lévolution technologique qui suit une cadence de plus en plus rapide et de linnovation. Par ailleurs, lautomatisation des processus de production consolide le rôle croissant de la ressource spécifiquement humaine quest lintelligence, le savoir-faire à tous les niveaux de qualification et pour toutes les tâches, celles de lingénieur et du technicien supérieur en particulier ; ce qui constitue pour les cadres techniques une gageure, dans la mesure où ils ne doivent pas se laisser distancer par les machines et les évolutions technologiques. « Savoir utiliser la science et la technologie, cest notre objectif », précise Tahar Ben Lakhdar.

3 - Esprit : un acteur de la formation continue Esprit est également un nouvel acteur dans le domaine de la formation continue. En effet, ne pouvant être donnée une fois pour toute, la compétence évolue tout au long de la carrière ; doù la nécessité dévoluer vers une meilleure articulation des deux composantes du système de formation : la formation première et la formation continue. Cette dernière doit permettre délargir lespace de qualification de lemployé. « Si lon veut que linvestissement humain réalisé au moment de la formation initiale du jeune ne soit pas rapidement déprécié, un système de formation de plus en plus ouvert et performant doit répondre aux besoins de recyclage et de formation récurrente en vue de remettre constamment à niveau les connaissances des cadres », estime le Directeur dEsprit. Cest dans cette logique de fraîcheur des connaissances et expériences professionnelles que se situe la formation continue chez Esprit. Elle sera assurée par des enseignants tunisiens, français et canadiens, sachant quune troisième activité sera développée au sein de linstitution : les études qui seront menées par des ingénieurs Seniors.


Télécharger ppt "N° 67 – Septembre – Octobre 2003 Tahar Ben Lakhdar, Directeur-Fondateur dEsprit : « La recherche de compétitivité fait ressortir labsurdité dune frontière."

Présentations similaires


Annonces Google