La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Crown copyright Met Office Projections du climat pour lAfrique de lOuest Andrew Hartley, Met Office: PARCC atelier national sur le climat et la vulnérabilité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Crown copyright Met Office Projections du climat pour lAfrique de lOuest Andrew Hartley, Met Office: PARCC atelier national sur le climat et la vulnérabilité"— Transcription de la présentation:

1 © Crown copyright Met Office Projections du climat pour lAfrique de lOuest Andrew Hartley, Met Office: PARCC atelier national sur le climat et la vulnérabilité des espèces face au changement climatique, Avril 3-5, 2013

2 © Crown copyright Met Office Objectifs de ce matin 1.Résumer le climat Ouest-Africain 2.Aborder la technique de réduction déchelle au niveau régional 3.Comprendre les résultats obtenus à partir du MCR Africain 4.Session pratique sur lextraction et lanalyse des résultats

3 © Crown copyright Met Office Le Climat Ouest-Africain

4 © Crown copyright Met Office Principaux moteurs du Climat Ouest-Africain Mouvement saisonnier de la Zone de Convergence Inter-Tropicale Températures de surface de la mer dans le Golf de Guinée Connexion à la mousson Asiatique et au réservoir deaux chaudes du Pacifique El Nino Occupation du sol

5 © Crown copyright Met Office La mousson Ouest-Africaine

6 © Crown copyright Met Office La mousson Ouest-Africaine

7 © Crown copyright Met Office Occupation locale du sol Garcia-Carreras, L., et al (2010). Impact of mesoscale vegetation heterogeneities on the dynamical and thermodynamic properties of the planetary boundary layer. Journal of Geophysical Research, 115

8 © Crown copyright Met Office Processus de réduction déchelle

9 Du climat global au climat local… … à partir dune grille MCG jusquau point dintérêt.

10 © Crown copyright Met Office Raison Principale: Les MCG manquent de détails à léchelle régionale à cause de la résolution trop grossière utilisée dans un grand nombre détudes du climat -> besoin de recourir à une échelle plus fine dérivée des MCG. Les échelles plus fines croisent les éléments du climat global avec les détails physiographiques locaux Il y a un besoin croissant de mieux comprendre les processus qui déterminent le climat regional Besoin de détails au niveau régional pour évaluer la vulnérabilité et les stratégies dadaptation possibles Pourquoi une réduction déchelle?

11 Quest-ce quun Modèle Climatique Régional? Un modèle climatique physique à haute résolution qui couvre une aire limitée du globe Il inclut (au moins) les paramètres de latmosphère et de la surface terrestre dans le système climatique Il contient les représentations des processus importants du système climatique e.g. Couverture nuageuse, radiation, précipitation

12 © Crown copyright Met Office Conditions aux limites latérales LBC = Conditions météorologiques aux limites, sur les bordures latérales du domaine du MCG Délimitent lextension du MCR pendant toute la période de simulation Fournissent des informations sur la partie extérieure au domaine, nécessaires au MRC Les données proviennent des MCG ou des observations Variables des conditions aux limites latérales Vent Température Eau Pression Aérosols LBC variables

13 © Crown copyright Met Office Avantages des MCR

14 © Crown copyright Met Office Les MCR simulent le climat actuel de façon plus réaliste Modèles de distribution des précipitations hivernales actuelles sur la Grande Bretagne

15 © Crown copyright Met Office Représenter des îles plus petites Changements projetés dans les températures de surface estivales entre aujourdhui et la fin du 21ème siècle.

16 © Crown copyright Met Office Prédire le changement climatique avec plus de détails Changements projetés des précipitations hivernales entre aujourdhui et 2080.

17 © Crown copyright Met Office Simuler et prédire les changements dans les évènements extrêmes de façon plus réaliste Fréquence des jours dhiver dans les Alpes avec différents seuils de précipitations quotidiennes.

18 © Crown copyright Met Office Simuler les cyclones et les ouragans Un cyclone tropical est clairement apparent dans le MCR (à droite) mais pas dans le MCG

19 © Crown copyright Met Office MCR Africain Le processus de modélisation

20 © Crown copyright Met Office Le domaine CORDEX de lAfrique

21 © Crown copyright Met Office Configuration du Modèle De Décembre 1949 à Décembre 2099 Résolution spatiale : 50km MCR PRECIS avec MOSES 2.2 land surface Scénario A1B Grands lacs Africains inclus

22 © Crown copyright Met Office Lapproche Ensemble Objectif: Quantifier lincertitude dérivée des MCG dans les projections climatiques des modèles régionaux QIPM: Quantification de lIncertitude des Projections du Modèle 17 membres MCG dans lEnsemble, chacun avec une configuration de base différente Sous-sélection de 5 MCG pour fournir les LBC pour 5 MCR différents. Sélection des modèles basée sur lanalyse régionale des MCG pour lAfrique. Étalement dans les résultats de sortie produits par lensemble des modèles Exclure certains membres ne représente pas le climat Africain de façon réaliste.

23 © Crown copyright Met Office Sélection des conditions aux limites

24 © Crown copyright Met Office Validation daprès les observations Jeu de données Variables utilisées RésolutionSourceRéférence CRU m Température 0.5° mensuelle, terrestre seulement Données de station sur une grille Mitchell and Jones 2005 ERA40850hPa Vents2.5° mensuels Nouvelle analyseUppala et al, 2005 CMAPPrécipitation2.5° mensuelle Données de station sur une grille combinées avec des données satellites Xie and Arkin, 1997

25 © Crown copyright Met Office Validation du MCG Pas de scénario très bon ou très mauvais Ils capturent généralement bien la durée et la localisation des précipitations, mais la magnitude varie La sensibilité des modèles et leurs biais ne sont pas indépendants Ex. Q1-5 plus froids et secs Etapes 1 et 2: pas indépendantes! Mais on veut éviter les modèles Q1,3,4 et 16 qui ne capturent pas bien les cycles saisonniers dans aucune sous-région.

26 © Crown copyright Met Office Mousson Précipitation Basé sur les observations du CMAP Période: Juin-Septembre Tous les modèles donnent une prédiction relativement raisonnable de lextension de la mousson Q1,3,4 et 5 sous-estiment la quantité des précipitations Q6, 9, 12, 14, 15, et 16 sur- estiment légerement les précipitations.

27 © Crown copyright Met Office Vents et pression de surface Basé sur les réanalyses du ERA40

28 © Crown copyright Met Office Comparaison aux autres MCG

29 © Crown copyright Met Office Comparaison aux autres MCR

30 © Crown copyright Met Office Sous-sélection Q0, Q2, Q9, Q13, Q14 Q0 – modèle non perturbé Les simulations Q2 et Q0 représentent des réponses correspondant à des gammes plutôt froides Les simulations Q13 et 14 représentent des réponses correspondant à des gammes plutôt chaudes Les simulations Q9 et 14 représentent des réponses correspondant à des gammes plutôt humides Les simulations Q0 et 2 représentent des réponses correspondant à des gammes plutôt sèches (bien que cela varie saisonnièrement)

31 © Crown copyright Met Office Principaux points La distribution géographique à grande échelle des températures et des précipitations du climat Africain est bien représentée. Léchantillon représente la gamme de réponses complete produite par lEnsemble QUMP ainsi que la variation annuelle pour autant de sous-regions que possible. Q0 et Q2 représentent des réponses correspondant à des gammes de projections futures plutôt froides, et Q13 et Q14 représentent des réponses correspondant à des gammes plutôt chaudes, afin de couvrir toute la gamme de températures. Aucun modèle en particulier ne montre de facon persistante des changements importants dans le régime des précipitations pour les deux régions sur lannée entière. Q14 représente des réponses correspondant à des gammes de projections futures plutôt humides pour lAfrique Tropicale de lOuest pendant les mois de Décembre, Janvier et Février (DJF), mais pas pendant les mois de Juin, Juillet et Aout (JJA), et annuellement pour le Sahel Occidental cest en fait le modèle le plus sec. Dans lensemble, lanalyse suggère que Q0 représente bien des températures plutôt sèches dans les gammes de projections futures et Q9 représente bien des conditions plutôt humides.

32 © Crown copyright Met Office Résultats clés pour lAfrique de lOuest

33 © Crown copyright Met Office

34 Précipitation

35 © Crown copyright Met Office

36

37

38

39

40

41

42

43

44 Session Pratique


Télécharger ppt "© Crown copyright Met Office Projections du climat pour lAfrique de lOuest Andrew Hartley, Met Office: PARCC atelier national sur le climat et la vulnérabilité"

Présentations similaires


Annonces Google