La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fonction communiquer JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Fonction COMMUNIQUER les liaisons série Terminale SI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fonction communiquer JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Fonction COMMUNIQUER les liaisons série Terminale SI."— Transcription de la présentation:

1 Fonction communiquer JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Fonction COMMUNIQUER les liaisons série Terminale SI

2 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Introduction : transmission de données Dans la chaîne dinformation dun système numérique, des nombres codés sous forme binaire sur n bits, doivent transiter dune fonction à lautre. Il existe principalement deux moyens deux transmettre une information codée en binaire soit en utilisant une Dans la chaîne dinformation dun système numérique, des nombres codés sous forme binaire sur n bits, doivent transiter dune fonction à lautre. Il existe principalement deux moyens deux transmettre une information codée en binaire soit en utilisant une Liaison parallèle : on utilise n conducteurs physiques pour transmettre simultanément les n bits du nombre N codé. Liaison parallèle : on utilise n conducteurs physiques pour transmettre simultanément les n bits du nombre N codé. Liaison série : on utilisé 1 (ou 2) conducteur physique (en plus de la masse) pour transmettre les n bits successivement, avec un protocole connu. Liaison série : on utilisé 1 (ou 2) conducteur physique (en plus de la masse) pour transmettre les n bits successivement, avec un protocole connu.

3 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison parallèle Ce type de liaison a pour principal intérêt la rapidité et pour principal défaut le nombre de fils donc le coût. Il est encore parfois utilisée pour relier des périphériques externes (imprimantes, scanners…) sur 8,16 ou 32 bits mais tend à être remplacée dans ce cas par des liaisons séries rapides (USB 1 ou 2 : Universal sérial bus) qui ne nécessitent que 4 conducteurs. De plus la portée de telles transmissions est limitée à quelques mètres. Ce type de liaison a pour principal intérêt la rapidité et pour principal défaut le nombre de fils donc le coût. Il est encore parfois utilisée pour relier des périphériques externes (imprimantes, scanners…) sur 8,16 ou 32 bits mais tend à être remplacée dans ce cas par des liaisons séries rapides (USB 1 ou 2 : Universal sérial bus) qui ne nécessitent que 4 conducteurs. De plus la portée de telles transmissions est limitée à quelques mètres. Cest pourquoi la liaison parallèle est principalement réservée à la transmission de données en interne dans le µcontrôleur. On parle dans ce cas de bus de données, dadresse ou de contrôle. Cest pourquoi la liaison parallèle est principalement réservée à la transmission de données en interne dans le µcontrôleur. On parle dans ce cas de bus de données, dadresse ou de contrôle.

4 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 1. Principe La transmission dune donnée par une liaison série consiste à transmettre successivement chaque bit, La transmission dune donnée par une liaison série consiste à transmettre successivement chaque bit, du bit de poids faible (LSB) au bit de poids fort (MSB) du bit de poids faible (LSB) au bit de poids fort (MSB) en utilisant un protocole consistant à rajouter avant et après des bits de contrôle. Cet ensemble de bits transmis est appelé une trame. en utilisant un protocole consistant à rajouter avant et après des bits de contrôle. Cet ensemble de bits transmis est appelé une trame.

5 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 2. Modes dexploitation Il existe trois modes d'exploitation d'une liaison. L'un est choisi en fonction de l'application. Il existe trois modes d'exploitation d'une liaison. L'un est choisi en fonction de l'application. Simplex : Un système est émetteur, l'autre récepteur. C'est par exemple le cas des émissions radio ou télévision. Simplex : Un système est émetteur, l'autre récepteur. C'est par exemple le cas des émissions radio ou télévision. Semi-duplex (half duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et récepteur, mais les émissions ne peuvent avoir lieu en même temps. Semi-duplex (half duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et récepteur, mais les émissions ne peuvent avoir lieu en même temps. Duplex (full duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et récepteur, les émissions pouvant avoir lieu en même temps. Duplex (full duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et récepteur, les émissions pouvant avoir lieu en même temps.

6 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 3. Application RS 232 La norme de communication utilisée pour la liaison série est par exemple la norme RS232. Cest une liaison full duplex. La broche démission est appelée Tx (ou Td), et celle de réception Rx (ou Rd). La norme de communication utilisée pour la liaison série est par exemple la norme RS232. Cest une liaison full duplex. La broche démission est appelée Tx (ou Td), et celle de réception Rx (ou Rd). Un niveau logique 1 est compris entre –3V et –25V. Un niveau logique 1 est compris entre –3V et –25V. Un niveau logique 0 est compris entre 3 et 25V. Un niveau logique 0 est compris entre 3 et 25V.

7 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 4. Structure dune trame Une trame transmettant une donnée sur 8 bits se déroule de la manière suivante : Une trame transmettant une donnée sur 8 bits se déroule de la manière suivante : au repos la ligne de transmission est à l'état logique haut. La transmission débute par le passage à 0 de cette ligne pendant une période de l'horloge de transmission ce qui constitue le bit de « start » (ce qui signifie début ou départ) au repos la ligne de transmission est à l'état logique haut. La transmission débute par le passage à 0 de cette ligne pendant une période de l'horloge de transmission ce qui constitue le bit de « start » (ce qui signifie début ou départ) les bits du mot à transmettre sont ensuite envoyés derrière ce bit de « start » comme dans une transmission série synchrone. les bits du mot à transmettre sont ensuite envoyés derrière ce bit de « start » comme dans une transmission série synchrone. après le dernier bit utile, la ligne passe à nouveau à l'état haut pendant une ou deux périodes d'horloge pour constituer ce que l'on appelle le ou les bits de « stop ». après le dernier bit utile, la ligne passe à nouveau à l'état haut pendant une ou deux périodes d'horloge pour constituer ce que l'on appelle le ou les bits de « stop ». Remarque : il faut voir les bits de stop comme un intervalle de temps minimum (1 ou 2 périodes dhorloge) avant une nouvelle trame (donc du bit de start suivant). Remarque : il faut voir les bits de stop comme un intervalle de temps minimum (1 ou 2 périodes dhorloge) avant une nouvelle trame (donc du bit de start suivant).

8 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 4. Structure dune trame

9 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 5. Bit de parité On utilise convention de parité paire ou impaire comme moyen de vérification de la transmission : On utilise convention de parité paire ou impaire comme moyen de vérification de la transmission : Parité paire : le bit de parité paire est mis à 1 ou à 0, de sorte que le nombre de bit de données à 1 + le bit de parité soit PAIR. Parité paire : le bit de parité paire est mis à 1 ou à 0, de sorte que le nombre de bit de données à 1 + le bit de parité soit PAIR. Exemple 35 : D0,D2, D4 et D5 sont à 1 (4+0=4 bits à 1), le bit de parité est à 0. Exemple 35 : D0,D2, D4 et D5 sont à 1 (4+0=4 bits à 1), le bit de parité est à 0. Parité impaire : le bit de parité impaire est mis à 1 ou à 0, de sorte que le nombre de bit de données à 1 + le bit de parité soit IMPAIR. Parité impaire : le bit de parité impaire est mis à 1 ou à 0, de sorte que le nombre de bit de données à 1 + le bit de parité soit IMPAIR. Exemple 05 : D0,D2 sont à 1 (2 bits), le bit de parité est à 1 (2+1=3 bits à 1). Exemple 05 : D0,D2 sont à 1 (2 bits), le bit de parité est à 1 (2+1=3 bits à 1).

10 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 5. Configuration Lanalyse de la trame conduit à la conclusion que pour que deux systèmes communiquent, il faut quils aient le même protocole à savoir : Lanalyse de la trame conduit à la conclusion que pour que deux systèmes communiquent, il faut quils aient le même protocole à savoir : La vitesse de transmission exprimée en bits / s (ou bauds) : 9600 pour une liaison série asynchrone RS232, 11Mbits / s pour une liaison USB1.1 et 480 Mbits/s pour une liaison USB 2.0. Elle permet la synchronisation de lémetteur et du récepteur dès lors quil y a émission du bit de start. La vitesse de transmission exprimée en bits / s (ou bauds) : 9600 pour une liaison série asynchrone RS232, 11Mbits / s pour une liaison USB1.1 et 480 Mbits/s pour une liaison USB 2.0. Elle permet la synchronisation de lémetteur et du récepteur dès lors quil y a émission du bit de start. Le type de parité : paire ou impaire. Le type de parité : paire ou impaire.

11 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 6. Caractéristiques dune liaison série Une liaison série est caractérisée par : Une liaison série est caractérisée par : La vitesse en bits/ secondes (ou Bauds). Par exemple 9600 ou bauds. La vitesse en bits/ secondes (ou Bauds). Par exemple 9600 ou bauds. Le nombre de bits de données : en général 7 ou 8. Le nombre de bits de données : en général 7 ou 8. Type de parité : paire, impaire ou sans Type de parité : paire, impaire ou sans Niveau logique au repos : niveau haut (exemple du cours) ou niveau bas (exemple sujet bac). Niveau logique au repos : niveau haut (exemple du cours) ou niveau bas (exemple sujet bac). Nombre de bits de start : en général 1. Le bit de start a le niveau logique opposé à celui de la ligne au repos. Nombre de bits de start : en général 1. Le bit de start a le niveau logique opposé à celui de la ligne au repos. Nombre de bits de stop : en général 2. Le bit de stop a le niveau logique de la ligne au repos. Nombre de bits de stop : en général 2. Le bit de stop a le niveau logique de la ligne au repos. Remarque : la durée qui correspond au(x) bit(s) de stop peut être considéré comme une durée mini entre 2 trames Remarque : la durée qui correspond au(x) bit(s) de stop peut être considéré comme une durée mini entre 2 trames

12 JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Liaison série 7. Liaison par modem Les transmissions par lignes téléphoniques, qui ont permettent à chacun davoir accès à linternet, sont assurées par une liaison série. Avec une liaison par modem (modulateur – démodulateur), Les transmissions par lignes téléphoniques, qui ont permettent à chacun davoir accès à linternet, sont assurées par une liaison série. Avec une liaison par modem (modulateur – démodulateur), le signal est modulé par un signal porteur sinusoïdal, sur deux conducteurs. le signal est modulé par un signal porteur sinusoïdal, sur deux conducteurs. Ce principe permet de transmettre le signal sur une grande distance. En effet, cest la présence de la porteuse qui détermine si le bit est à 1, et non pas un niveau de tension, qui saffaisse avec la longueur de transmission Ce principe permet de transmettre le signal sur une grande distance. En effet, cest la présence de la porteuse qui détermine si le bit est à 1, et non pas un niveau de tension, qui saffaisse avec la longueur de transmission


Télécharger ppt "Fonction communiquer JC PAPAZIAN – Lycée Fourcade Fonction COMMUNIQUER les liaisons série Terminale SI."

Présentations similaires


Annonces Google