La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un diaporama en présenté par l et © LES DECHETS RADIOACTIFS A LHÔPITAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un diaporama en présenté par l et © LES DECHETS RADIOACTIFS A LHÔPITAL."— Transcription de la présentation:

1 Un diaporama en présenté par l et © LES DECHETS RADIOACTIFS A LHÔPITAL

2 Discipline : SVT Objectifs : Comprendre pourquoi les hôpitaux produisent des déchets radioactifs et connaître les applications de la radioactivité en médecine. Connaître les effets potentiels des rayons ionisants sur lorganisme. Découvrir un examen de médecine nucléaire. Connaître les mesures de protection contre la radioactivité utilisée en médecine. Discipline : SVT Objectifs : Comprendre pourquoi les hôpitaux produisent des déchets radioactifs et connaître les applications de la radioactivité en médecine. Connaître les effets potentiels des rayons ionisants sur lorganisme. Découvrir un examen de médecine nucléaire. Connaître les mesures de protection contre la radioactivité utilisée en médecine. LES DECHETS RADIOACTIFS A LHOPITAL

3 Lunité qui permet de mesurer les effets des rayonnements sur la santé est le sievert (Sv). Généralement, on utilise le millisievert (mSv). Associez à chaque situation la dose de radioactivité reçue. 1. Connaître les doses et les risques dexposition

4 Au-delà de 100 mSv, lexposition intense et/ou prolongée à la radioactivité présente des risques pour lorganisme. Pour étudier ces effets, il faut prendre en compte différents paramètres. Savez-vous les expliquer ? 1. Connaître les doses et les risques dexposition

5 La scintigraphie est un examen de médecine nucléaire qui permet de visualiser des organes in vivo. Remettez dans lordre les étapes de lexamen. 2. La scintigraphie, comment ça marche ? Source : - Examen sous la gamma-caméra. - Traitement de limage et mise en forme des résultats. - Administration du radiotraceur, généralement par injection. - Attente dune durée variable selon le type de scintigraphie. - Examen sous la gamma-caméra. - Traitement de limage et mise en forme des résultats. - Administration du radiotraceur, généralement par injection. - Attente dune durée variable selon le type de scintigraphie. Pour chaque étape, pouvez-vous expliquer le rôle ou le comportement des éléments radioactifs ?

6 Trouvez un titre et une légende à cette illustration. 3. Quelles mesures de protection ? Source :

7 Il existe de nombreux types de cancers. Ces maladies ont pourtant un point commun : le comportement des cellules cancéreuses. Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? 4. Comment naissent les cancers ? 1.Une cellule anormale peut être détruite spontanément par lorganisme. 2.Les cellules cancéreuses sont immortelles. 3.Les cellules cancéreuses restent dans les tissus où elles se sont formées. 4.Les cellules du corps peuvent être endommagées, mais pas lADN. 1.Une cellule anormale peut être détruite spontanément par lorganisme. 2.Les cellules cancéreuses sont immortelles. 3.Les cellules cancéreuses restent dans les tissus où elles se sont formées. 4.Les cellules du corps peuvent être endommagées, mais pas lADN. Vérifiez vos réponses grâce à ces animations : La naissance dune tumeur content/article/3354 La naissance dune tumeur content/article/3354 Une multitude de facteurs cancérigènes cancers/ generalites/la-division-cellulaire Une multitude de facteurs cancérigènes cancers/ generalites/la-division-cellulaire

8 ANNEXES 1.Ancrage dans les programmes scolaires 2.Texte de la voix off de lanimation pédagogique

9 1. Ancrages dans les programmes scolaires Collège - Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008 Troisième Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Il sagit de relier les notions scientifiques et techniques à leurs incidences humaines en matière de santé et denvironnement. Lycée - Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010 Première S : Thème 3 – B Variation génétique et santé Perturbation du génome et cancérisation Comprendre les causes multiples pouvant concourir au développement de certains cancers (cas des cancers pulmonaires) et identifier des mesures de prévention possibles. Terminale S : Thème 3 - Corps humain et santé Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme mais il réagit à la perception de signaux de danger (entrée d'éléments étrangers, modification des cellules de l'organisme). Par l'activité de ses différents effecteurs, il réduit ou élimine le trouble à l'origine de sa mise en action. La bonne santé d'un individu résulte d'un équilibre dynamique entretenu par des réactions immunitaires en réponse à des dérèglements internes ou des agressions du milieu extérieur (physiques, chimiques ou biologiques).

10 2. Texte de la voix off de lanimation pédagogique Les déchets radioactifs à lhôpital Parmi les secteurs qui produisent des déchets radioactifs, on compte lindustrie électronucléaire et la recherche, mais aussi la médecine. Le secteur médical produit 1 % du volume des déchets radioactifs. La médecine ne peut aujourdhui se passer de la radioactivité. Elle a dune part des applications dans lexploration médicale et permet de visualiser des organes internes in vivo. Par exemple, la scintigraphie ou la tomographie consistent à injecter au patient un élément radioactif, qui se fixe sur certains organes ; comme il émet un rayonnement, on peut ensuite obtenir des images de lorgane en fonctionnement grâce à une gamma-caméra ou à un scanner. La radioactivité a, dautre part, des applications curatives dues à la capacité des rayonnements de détruire les cellules. La curiethérapie et la radiothérapie permettent par exemple de traiter certains cancers en attaquant directement les cellules des tumeurs cancéreuses. Mais pour cela, il est indispensable de prendre des mesures qui limitent la radioactivité à ses effets bénéfiques. Cest pourquoi, lors dune scintigraphie ou dune tomographie, comme pour les radios, les médecins et les manipulateurs se protègent avec des vêtements isolants ou des écrans de protection, et respectent une distance de sécurité. Les doses reçues malgré tout sont mesurées à laide de dosimètres, afin de ne pas dépasser le seuil légal autorisé. Pour le patient, les doses dexposition sont calculées pour être efficaces sur les tumeurs tout en minimisant les autres risques. Suite à ces actes médicaux, il reste dans les services de médecine nucléaire et de radiothérapie des déchets radioactifs : les sources radioactives usagées, les gants, les seringues... Tout ce matériel doit être pris en charge. Une personne ayant suivi une formation agréée en radioprotection veille au respect des mesures de protection contre le rayonnement. Les déchets sont triés, séparés et conditionnés selon leur nature dans des fûts en matériau incassable, étiquetés et munis dune fermeture hermétique. Ceux dont la radioactivité diminue très rapidement sont placés dans une aire de stockage spécialement aménagée en extérieur, dau moins 20 m², couverte, clôturée et réglementairement balisée. Une fois devenus inertes, ils peuvent être éliminés par la filière des déchets ménagers et assimilés. Les autres, dont la radioactivité décroît plus lentement, sont pris en charge par lANDRA et dirigés vers le Centre de Stockage de lAube. Le principe de sûreté consiste à protéger lhomme et son environnement contre toute émission ou dissémination de matières radioactives. Pour cela, il faut entièrement maîtriser la gestion des déchets radioactifs, de leur production à leur élimination ou stockage. Dans le cas des applications médicales de la radioactivité, lhomme a donc mené une réflexion sur sa responsabilité en matière de santé pour mettre en place les politiques de protection et de gestion des déchets permettant aux bénéfices pour le patient dêtre supérieurs aux risques encourus.

11 Un document en préparé par lANDRA et LES DECHETS RADIOACTIFS A LHOPITAL


Télécharger ppt "Un diaporama en présenté par l et © LES DECHETS RADIOACTIFS A LHÔPITAL."

Présentations similaires


Annonces Google