La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IFAS 2012 Surveillance dune personne soignée perfusée 19/05/20141.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IFAS 2012 Surveillance dune personne soignée perfusée 19/05/20141."— Transcription de la présentation:

1 IFAS 2012 Surveillance dune personne soignée perfusée 19/05/20141

2 La perfusion est sous la responsabilité de lIDE Laide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de lIDE, dans le cadre de son rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R à R du code de la santé publique. Le rôle de laide-soignant sinscrit dans une approche globale du patient et prend en compte la dimension relationnelle des soins. Laide-soignant participe dans la mesure de ses compétences aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. 19/05/20142IFAS 2012

3 La perfusion est un moyen dinjection intraveineuse lente, continue ou discontinue. Elle nécessite limplantation dun cathéter dans une veine périphérique ou une veine centrale profonde. Lobjectif de la surveillance de laide-soignant est de dépister déventuelles complications et/ou danomalies au cours de la perfusion quil transmettra immédiatement à linfirmier. 19/05/20143IFAS 2012

4 Les buts Pour quoi faire ? 19/05/20144IFAS 2012

5 Les buts de la perfusion : Hydrater : apporter les électrolytes dont la personne aura besoin Administrer des thérapeutiques : voie intraveineuse permet une action rapide et permanente Administrer du sang ou des dérivés sanguins (transfusion) Couvrir les besoins énergétiques de la personne soignée (alimentation parentérale) 19/05/20145IFAS 2012

6 Les buts de la perfusion : Une voie dabord, ou voie daccès en cas durgence. 19/05/20146IFAS 2012

7 Une perfusion Cest quoi ? De quoi est-elle composée ? 19/05/2014IFAS 20127

8 Une perfusion se compose : Un soluté (flacon ou poche de perfusion) Une tubulure (relie le soluté à la perfusion) Avec - un stilligoutte (chambre compte goutte) - un clamp (pour réguler le débit : en goutte/minute) 19/05/2014IFAS 20128

9 Une perfusion Peut être connectée à une pompe électrique (le débit est en ml/heure) 19/05/20149IFAS 2012

10 Les Seringues AutoPulsées 19/05/2014IFAS

11 Perfusion et SAP 19/05/2014IFAS

12 Une perfusion Un dialaflow peut être utilisé pour régler le débit de la perfusion (le débit en ml/heure). Dans ce cas le clamp est ouvert complètement 19/05/201412IFAS 2012

13 Autres matériels une potence un panier (pour flacon de verre) 19/05/2014IFAS

14 Préparation de la perfusion La préparation, la pose, le changement de soluté relèvent de la compétence de lIDE prescription médicale LAS participe en collaboration à la surveillance de la perfusion et de la personne soignée. 19/05/201414IFAS 2012

15 La pose de la perfusion LIDE pose la perfusion en respectant certains principes : La perfusion est posée sur un bras propre et désinfecté ; On évite de perfuser le bras de préhension pour faciliter lautonomie ; On évite de perfuser un bras qui est paralysé (absence de réaction à la douleur et retour veineux inefficace) ; On évite de piquer au pli du coude; Lasepsie est préservée tout au long du soin. 19/05/201415IFAS 2012

16 La pose de la perfusion Il arrive, dans certains cas (patient agité), que lIDE ait besoin daide pour tenir le bras à ponctionner. La pose dune perfusion est un geste invasif qui présente certains risques : Infection nosocomiale ; Extravasation du produit dans les tissus sous- cutanés ; Embolie gazeuse par injection accidentelle dair; Obstruction du cathéter (caillot de sang, déplacement, coudure). 19/05/201416IFAS 2012

17 Objectifs de la surveillance de la perfusion et de la personne soignée Dépister les anomalies au cours du passage de la perfusion Prévenir les complications Apporter des éléments d'observation utiles aux diagnostics infirmiers et médicaux Satisfaire les besoins du patient 19/05/201417IFAS 2012

18 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée De façon pluri quotidienne. Surveillance locale : Le membre perfusé doit être maintenu en bonne position pour permettre le bon fonctionnement de la perfusion Lécoulement, le débit doivent être réguliers selon le rythme réglé par lIDE. Ils ne doivent pas être modifiés ni arrêtés La perfusion ne doit pas gêner les mouvements de la personne soignée. 19/05/201418IFAS 2012

19 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée La tubulure : –doit être libre (ni en traction, ni coincée, ni coudée) –ne doit pas toucher terre –ne doit pas comporter de bulles dair. Si cest la cas, il faut prévenir immédiatement lIDE Le sang ne doit pas refluer dans la tubulure : risque dobstruction (manque de pression), de stase veineuse On doit voir des bulles remonter régulièrement dans la poche de perfusion. Le stilligoutte doit être rempli au 2/3. Cest le signe que la perfusion sécoule bien. 19/05/201419IFAS 2012

20 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée Le débit de la perfusion doit être régulier. Contrôle de léchelle horaire. Le pansement qui recouvre le cathéter doit être propre et sec Le bras ne doit pas présenter dœdème, de rougeur autour du point de ponction ou de douleur; Le fonctionnement des pompes électriques doit être vérifié Lorsque le flacon est presque vide, il faut prévenir lIDE (les pompes possèdent des pré-alarmes qui préviennent que la poche de perfusion est presque terminée). 19/05/201420IFAS 2012

21 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée Le dispositif de raccordement doit être étanche et perméable : robinet, rampe, prolongateur La perfusion est un peu douloureuse juste après la pose, mais très rapidement la douleur sestompe Si le patient se plaint de douleur au point dinjection, cest peut-être le signe que la perfusion « passe à côté » (extravasation). Dans ce cas, il faut prévenir immédiatement lIDE pour conserver le capital veineux du bras perfusé. 19/05/201421IFAS 2012

22 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée Mettre la sonnette à portée de mains du patient ainsi que ses objets personnels en tenant compte de la perfusion Adapter les vêtements du patient par rapport au bras perfusé (vêtement pas trop serré du côté de la perfusion) LAS ne doit jamais modifier le débit de la perfusion 19/05/201422IFAS 2012

23 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée Surveillance générale : Certains signes peuvent évoquer des accidents dintolérance ou de surcharge qui doivent être immédiatement signalés à lIDE : Signes hémodynamiques : Hypotension dans lhypovolémie Hypervolémie : tachycardie, hypertension, gêne respiratoire, angoisse, sensation de malaise, … Signes dallergie : démangeaisons, prurit, rougeurs,…. Signes respiratoires comme la dyspnée si surcharge hydrique; Bilan des entrées et des sorties. 19/05/201423IFAS 2012

24 La surveillance de la perfusion et de la personne soignée Assurer une hygiène rigoureuse au patient Lenvironnement doit être propre Eviter que la tubulure de la perfusion ou le pansement soient en contact avec des liquides biologiques : sang, sécrétions, urines, selles, vomissements Le matériel à perfusion doit être désinfecté régulièrement. 19/05/201424IFAS 2012

25 Informations et éducation du patient Prendre en compte les demandes d'explications ou les manifestations dinquiétude du patient ou de son entourage Inciter le patient à signaler toute sensation d'inconfort, de douleur Rassurer le patient Expliquer les éléments de surveillance au patient et lui demander dappeler si nécessaire Il faut aussi dire de ne jamais toucher la roulette ou la pompe qui règle le débit. 19/05/201425IFAS 2012

26 Transmissions Dans tous les cas, assurer une transmission est obligatoire, tout dabord oralement à lIDE référente du patient, puis par écrit sur le dossier de soins. Laide-soignant doit sidentifier lorsquil rédige sa transmission sur le dossier. Sil y a anomalie, laide-soignant note ce quil a vu et précise le comportement du patient. 19/05/201426IFAS 2012


Télécharger ppt "IFAS 2012 Surveillance dune personne soignée perfusée 19/05/20141."

Présentations similaires


Annonces Google