La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LVN – Congrès 2013 5 - RAPPORT DORIENTATION. 2 Dans un monde incertain, oser construire avec dautres une société plus juste et fraternelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LVN – Congrès 2013 5 - RAPPORT DORIENTATION. 2 Dans un monde incertain, oser construire avec dautres une société plus juste et fraternelle."— Transcription de la présentation:

1 1 LVN – Congrès RAPPORT DORIENTATION

2 2 Dans un monde incertain, oser construire avec dautres une société plus juste et fraternelle

3 3 Des décisions importantes ont été prises en 2009 et 2010 pour modifier nos modes de fonctionnement et nos pratiques Après plus de 3 ans dexpérimentation, si lon observe un regain de dynamisme au sein des groupes, on observe également une diminution du nombre de membres actifs Les orientations proposées sappuient pour lessentiel sur les suggestions faites par les groupes: -Approfondir lapproche personnaliste de lévénement -Construire avec dautres une société plus juste et fraternelle -Mettre en adéquation nos valeurs et nos modes de fonctionnement Dans lesprit de la charte du Mouvement et aux valeurs quelle porte

4 APPROFONDIR LAPPROCHE PERSONNALISTE DE LÉVÉNEMENT Il est des événements -aussi bien collectifs (mouvements sociaux et idéologiques, crise économique actuelle,..) - que personnels (lautre, lenfant, les difficultés financières, la séparation, lemploi,..) pour lesquels nous nous devons de répondre en tant que personne

5 5 Approfondir lapproche personnaliste de lévénement* aujourdhui, cest à la fois: -approfondir le travail des Ateliers fédéraux et thématiques, et en ouvrir dautres en fonction des événements -poursuivre la réflexion sur la démocratie participative, les relations entre société civile et institution, la gestion des ressources naturelles,.. -interpeller les institutions politiques et religieuses, approfondir le philosophique et le spirituel - mettre à jour les intuitions dEmmanuel Mounier, Levinas, Ricoeur, … pour mieux parler des valeurs qui nous fédèrent et construire avec dautres * Réflexion à poursuivre pour lévénement personnel

6 6 5.2 CONSTRUIRE AVEC DAUTRES une société plus juste et fraternelle

7 7 Poursuite de lengagement de LVN dans le Pacte Civique Confirmer la présence de LVN au niveau du collectif national, poursuivre voire élargir les coopérations à partir des actions suivantes -en lien avec les Ateliers, relancer ou poursuivre la réflexion collective sur limmigration, le développement durable, lEurope, lobservation citoyenne de la qualité démocratique -sengager au niveau des élections municipales (rencontre nationale, Paris, 19 Octobre 2013) et européennes de 2014 ( WE national 8-9 février 2014) -Établir des coopérations locales avec les partenaires (du Pacte Civique ou non); Le Pacte Civique prendra part à lorganisation de « conférences » - Au niveau fédéral comme au niveau local, LVN prendra en charge les 2 autres orientations du Pacte Civique: « Sobriété », « Fraternité ».

8 8 Renforcement de nos liens avec dautres organisations -réexaminer les partenariats déjà mis en place au niveau du Mouvement, étudier la possibilité den ouvrir dautres -conforter les relations de LVN avec certains partenaires comme lAssociation des Amis dEmmanuel Mounier -inviter les groupes, dans le respect de leur autonomie, à sengager pour agir et réfléchir avec dautres associations -Dans le cadre du lancement du cercle politique « Esprit Civique », qui se réfère à Emmanuel Mounier, Emmanuel Levinas et Paul Ricoeur, il est proposé que LVN adhère à lapproche Université dété et contribue ainsi au cercle politique.

9 9 Approfondir notre approche de léducation populaire LVN se réfère à la mouvance de léducation populaire, mais en fonction de quelle réalité? Intuitivement, nous pouvons identifier dans ce courant -certains de nos modes daction (souci de la formation entre les personnes, primauté du terrain sur les superstructures), -et certaines de nos finalités (la participation citoyenne et lexpérimentation sociale) Mais, quen est-il de léducation populaire au XX ème siècle? Comment intègre-t-elle à la fois la fragmentation de la société et les nouvelles liaisons offertes par internet et les réseaux sociaux? Au cours de la période , les groupes locaux et le fédéral sattacheront à revisiter la notion déducation populaire. Ce sera une occasion de se rapprocher dautres organisations de ce champ pour en comprendre les ressorts actuels, les domaines daction, les publics nouveaux, voire de co-construire

10 METTRE EN ADÉQUATION NOS VALEURS ET NOS MODES DE FONCTIONNEMENT

11 11 Lintégration encore partielle des modifications faites depuis 2009 Il est suggéré - dinciter les groupes à demander à certains de leurs membres à simpliquer dans lune ou lautre des structures fédérales -dinciter les groupes à inviter des membres du CA et/ou du CAM à leurs réunions - de co-organiser des réunions entre Ateliers de groupes et Ateliers fédéraux et thématiques

12 12 Le financement dactions de groupes, de Territoires ou dateliers Gestion par projet Lorsquun financement fédéral est demandé, il est indispensable quun accord soit passé entre le porteur de projet et la Fédération sur: -le cadre à donner (action impliquant un groupe, un Territoire, une action inter associations,.. -le soutien matériel et financier à fournir par le Fédéral dont le remboursement des déplacements (y compris éventuellement pour des membres associés et des personnes non membres de LVN) -les actions à prendre pour la visibilité La mise en application doit être définie de façon formelle par la Commission des finances.

13 13 Les questions posées par la péréquation Plusieurs groupes ont insisté sur le fait que lutilisation de la feuille dimpôt ne permettait pas davoir une idée correcte des revenus disponibles (elle ne tient pas compte du chômage denfants, de soutien à des personnes âgées,..) Via des rapports de proximité, déchange et de confiance, certains groupes ont trouvé des réponses qui semblent satisfaisantes pour tous leurs membres Pour conserver un minimum de cohérence au sein du Mouvement, il est indispensable que les informations et pratiques circulent entre les trésoriers de groupe. Il est proposé de remettre en place la réunion annuelle des trésoriers.

14 14 Lintégration des membres associés dans le Mouvement les membres associés sont statutairement* associés à un groupe et, en tant que tels ne sont pas comptabilisés au niveau fédéral. Mais laccroissement de leur nombre (>180) et la diminution du nombre de membre actif, pose question. Une analyse fine des mouvements qui se sont produits, et de leurs causes, est indispensable. Elle suppose quune ou plusieurs réunions soient organisées entre des groupes qui ont des membres associés et des membres du CA Dès à présent, les groupes sont invités à rechercher les raisons qui ont conduit leurs membres associés à choisir ce statut, et lintérêt quils en retirent. * statutairement, les membres associés sont membres du groupe local, mais ne sont pas engagés dans une fraternité, ils paient une cotisation fixée par lAG de lassociation locale. Ils sont abonnés à la revue du Mouvement, sont informés des activités conduites au niveau local et peuvent sy associer.

15 15 CONCLUSION

16 16 Le Mouvement doit prendre à bras le corps la question de son développement au niveau de tous les membres de Vie Nouvelle (membres individuels inclus), au niveau des groupes et des territoires, des Ateliers Fédéraux et Thématiques, du Comité dAnimation du Mouvement (CAM) et du Conseil dAdministration (CA). Il doit se concentrer sur sa propre identité, son mode de fonctionnement, établir des liens avec de nouveaux acteurs, explorer de nouvelles pistes… Un groupe de travail spécifique (laboratoire d'idées) sera mis en place par le CA. Il aura pour mission : dêtre à lécoute de toutes les suggestions, quelles soient émises de lintérieur ou de lextérieur, den faire des analyses, de les transmettre à tous les membres du Mouvement, et daccepter ou de provoquer toute réunion susceptible de nous faire avancer.

17 17 Osons : Réinventer notre objectif de formation permanente en exploitant la richesse de nos membres et les initiatives de nos groupes. Donner un sens concret au mot « éducation populaire » que notre mouvement revendique comme un pilier de ses actions. Valoriser et développer toutes les actions conduites de façon communautaire, quelles soient celles de groupes, dateliers ou de collectifs. Renouveler notre langage et nos modes dexpression pour les mettre en adéquation avec le monde du 21ème siècle et la révolution permanente des moyens de communication : - en rénovant le site internet du Mouvement, - en adoptant les nouveaux modes de communication (blogs, forums, comptes facebook, twitter, etc.), - en nous rendant plus visibles via nos écrits et nos actions, - et en réaffectant en conséquence nos ressources matérielles et humaines,

18 18 Systématiser la mise en place de débats et controverses pour avancer et donc, créer en conséquence un véritable laboratoire didées. -encourager lémergence des projets des groupes sur la base des besoins identifiés dans chaque environnement local., -mettre en exergue et valoriser les actions du mouvement, quelles soient autonomes ou en coopération ; se doter dun plan de communication.


Télécharger ppt "1 LVN – Congrès 2013 5 - RAPPORT DORIENTATION. 2 Dans un monde incertain, oser construire avec dautres une société plus juste et fraternelle."

Présentations similaires


Annonces Google