La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

P SYCHOLOGIE SOCIALE ET GENRE : E XPÉRIENCES. Représentations intergroupes de sexe Les représentations sociales pour les nuls: On doit la formulation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "P SYCHOLOGIE SOCIALE ET GENRE : E XPÉRIENCES. Représentations intergroupes de sexe Les représentations sociales pour les nuls: On doit la formulation."— Transcription de la présentation:

1 P SYCHOLOGIE SOCIALE ET GENRE : E XPÉRIENCES

2 Représentations intergroupes de sexe Les représentations sociales pour les nuls: On doit la formulation de la théorie des représentations sociales (RS) à Serge Moscovici, introduit en 1961 dans une de ses recherches. RS = connaissances partagées par un groupe, construites en son sein, concernant certains objets. Ce savoir ne résulterait pas de lagrégation de connaissances individuelles mais dune élaboration commune. On ne peut considérer une représentation sociale indépendamment de son ancrage social. Elle va être différente selon les groupes sociaux à lintérieur dune même société.

3 Représentations intergroupes de sexe Selon Abric (1994), les représentations sociales rempliraient quatre fonctions essentielles : - Fonction identitaire (se situer par rapport à autrui); - Fonction dorientation des conduites; - Fonction justificatrice (opinions, comportements). Une RS serait constituée dun noyau central (ou système central) et déléments périphériques (ou système périphérique). - Fonction de savoir (comprendre et expliquer la réalité);

4 Représentations intergroupes de sexe Les éléments centraux vont déterminer le poids et la valeur de tous les autres éléments de la représentation. Le noyau central agit comme un filtre perceptif. Les éléments périphériques protègent la stabilité du noyau central = fonction adaptative. Le noyau central et stable et normatif. Ils défendent le noyau contre la diversité des contextes et des individualités Le noyau central a une fonction génératrice. Le noyau central a une fonction organisatrice. Ils neutralisent les contradictions entre certains éléments issus du contexte et le noyau central

5 Représentations intergroupes de sexe Rapide présentation des RS fonction de connaissances les RIG remplissent-elles cette fonction? Oui! Les RIG contiennent des éléments explicatifs. Groupe collection = prestige élevé lindividu dispose dun vaste choix de définitions de son individualité. Même comportement = explication différente selon le genre de lacteur reproduit lasymétrie de genre. Groupe agrégat = prestige faible lindividu va définir son identité et être défini par ce qui différencie son groupe du groupe dominant. Noyau central = éléments stéréotypiques. Asymétrie des rapports de sexe = rapports dominants – dominés.

6 Représentations intergroupes de sexe Dominants – dominés partagent ces représentations chacun y trouve matière à compréhension et justification de sa position. Résultat reproduction de la hiérarchie des groupes. Cause de lasymétrie = compétence – action positive. Contexte = familial - professionnel. Etude 1: contexte familiale professionnel + égalité statutaire = production stéréotypique professionnel > familiale. Concernant les 3 études: 3 facteurs manipulés: Position statutaire = dominante – subordonnée.

7 Représentations intergroupes de sexe Participants: 40 F + 40 G en 1 er année psycho. Utilisation de 2 scénarios PRO - PRIV Résultats: calcul score comportements anticipés (CA) et attributions (AT). Hypothèse: stéréotypie + forte PRO pour cpts et explications. Corrélations entre scores élevés = atteste le lien entre les 2. Anticipation de comportements = sur 8 cpts stéréotypiques H/F Explication des cpts choisis = traits masculins – féminins. Pas deffet du sexe des participants sur CA.

8 Représentations intergroupes de sexe Interaction contexte – sexe du personnage: PRO: + de CA M pour François et PRIV: + de CA M pour Sophie mais pas significatifs. Pas deffet du sexe des participants sur AT. Stéréotypie sexuelle: M pour François en pro et M pour Sophie en PRIV. AT pour François + M que pour Sophie (très marqué en PRO) + de CA M en PRO quen PRIV pour François et + de CA F en PRIV quen PRO pour Sophie. Stéréotypie: François perçu comme M et Sophie perçue comme F.

9 Représentations intergroupes de sexe Résultats conformes aux attentes. Effet du contexte sur lasymétrie statutaire et lactivation de stéréotypes. Utilisation de 2 scénarios DM - DF Participants: 20 F + 20 G en 1 er année psycho. Procédure identique… Donc, étude 2: si relation asymétrique attendue vs inattendue, alors descriptions différentes? Hypothèse: DM = activation stéréotypique pour justification de position dominante, DF = ? Sophie + M que François ou équivalence.

10 Représentations intergroupes de sexe Corrélations entre scores élevés = atteste le lien entre les 2. Pas deffet du sexe des participants sur CA. François: plus de CA M en DM quen DF et Sophie: plus de CA M en DF quen DM DM: + de CA M pour François (mais pas significatifs) et pas de tendance en PRIV. Pas de Z significatif avec lindice central. Interaction position – sexe du personnage pour CA. Interaction position – sexe du personnage pour AT.

11 Représentations intergroupes de sexe DM: François = M et Sophie = F, DF: François = ambigüité et Sophie = M. Position dominante = traits masculins. Vision androcentrique des hiérarchie de pouvoirs attribution de mérite politique des quotas = stéréotypes féminins? étude 3. Position sociale > genre = idée de « différences de sexes enracinées » mises à mal. Participants: 28 F + 19 G en 1 er année psycho. Hypothèse vérifiée mais surtout pour AT plus que CA. Utilisation de 2 scénarios COMP – DPOS.

12 Représentations intergroupes de sexe Hypothèse: perception + F de Sophie dans DPOS que COMP. Corrélations entre scores élevés = atteste le lien entre les 2. + de CA M pour François en DPOS. Pour COMP, ns. Interaction cause – sexe du personnage pour CA ns. Interaction cause – sexe du participant pour CA tendancielle mais ns. + AT M en DPOS quen COMP. + AT M pour François que pour Sophie.

13 Représentations intergroupes de sexe Interaction cause – sexe du personnage pour AT ns + de AT M pour François en DPOS. Pour COMP, ns. Explication = quand le - de X compense labsence de + de Y… Hypothèse infirmée. Interaction cause – sexe du participant pour CA tendancielle mais ns. + AT M en DPOS quen COMP pour François. + AT M en DPOS quen COMP. + AT M pour François que pour Sophie.


Télécharger ppt "P SYCHOLOGIE SOCIALE ET GENRE : E XPÉRIENCES. Représentations intergroupes de sexe Les représentations sociales pour les nuls: On doit la formulation."

Présentations similaires


Annonces Google