La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BIA 2012 Connaissance des aéronefs. CELLULE (structures)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BIA 2012 Connaissance des aéronefs. CELLULE (structures)"— Transcription de la présentation:

1 BIA 2012 Connaissance des aéronefs

2 CELLULE (structures)

3 01/ Un Karman est : – a) un célèbre appareil de compétition utilisé dans les courses de vitesse aux USA (courses de pylônes) – b) un carénage d'emplanture optimisant l'écoulement de l'air – c) un chariot de déplacement d'aéronef lourd sur les aires de parking des aéroports – d) un dirigeable gonflé au sulfure d'hydrogène

4 01/ Un Karman est : – a) un célèbre appareil de compétition utilisé dans les courses de vitesse aux USA (courses de pylônes) – b) un carénage d'emplanture optimisant l'écoulement de l'air – c) un chariot de déplacement d'aéronef lourd sur les aires de parking des aéroports – d) un dirigeable gonflé au sulfure d'hydrogène

5 02/ Un ballast deau (water ballast) : – a) est une poche deau, placée dans la cloison pare- feu des petits avions de tourisme pour limiter la progression dun début dincendie – b) est un équipement de toilettes compact spécialement destiné à laviation légère – c) est un réservoir permettant demporter de leau sur certains planeurs afin daugmenter leur vitesse dans certaines phases de vol – d) est un système de délestage des flotteurs améliorant le décollage des hydravions

6 02/ Un ballast deau (water ballast) : – a) est une poche deau, placée dans la cloison pare- feu des petits avions de tourisme pour limiter la progression dun début dincendie – b) est un équipement de toilettes compact spécialement destiné à laviation légère – c) est un réservoir permettant demporter de leau sur certains planeurs afin daugmenter leur vitesse dans certaines phases de vol – d) est un système de délestage des flotteurs améliorant le décollage des hydravions

7 03/ Le pilote dun avion braque le manche (ou le volant) à droite : – a) la gouverne de direction se braque à droite – b) l'aileron droit s'abaisse – c) la gouverne de profondeur se braque vers le haut – d) l'aileron droit se lève

8 03/ Le pilote dun avion braque le manche (ou le volant) à droite : – a) la gouverne de direction se braque à droite – b) l'aileron droit s'abaisse – c) la gouverne de profondeur se braque vers le haut – d) l'aileron droit se lève

9 04/ Un empennage monobloc comporte : – a) une partie fixe et une partie mobile – b) trois parties – c) une seule partie entièrement mobile – d) deux parties

10 04/ Un empennage monobloc comporte : – a) une partie fixe et une partie mobile – b) trois parties – c) une seule partie entièrement mobile – d) deux parties

11 05/ En vol, la structure de laile dun avion doit être capable de subir : – a) une compression à lextrados et une traction à lintrados – b) une traction à lextrados et une compression à lintrados – c) une traction à lextrados et à lintrados – d) une compression à lintrados et à lextrados

12 05/ En vol, la structure de laile dun avion doit être capable de subir : – a) une compression à lextrados et une traction à lintrados – b) une traction à lextrados et une compression à lintrados – c) une traction à lextrados et à lintrados – d) une compression à lintrados et à lextrados

13 06/ Lemplanture dune aile est: – a) le logement des aérofreins – b) lextrémité des ailes – c) le dessous de laile – d) la partie assurant la jonction aile-fuselage

14 06/ Lemplanture dune aile est: – a) le logement des aérofreins – b) lextrémité des ailes – c) le dessous de laile – d) la partie assurant la jonction aile-fuselage

15 07/ La gouverne de profondeur est une surface : – a) fixe et verticale à larrière de lavion – b) mobile située à larrière de lavion – c) fixe et horizontale à larrière de lavion – d) mobile située au bord de fuite de part et dautre du fuselage

16 07/ La gouverne de profondeur est une surface : – a) fixe et verticale à larrière de lavion – b) mobile située à larrière de lavion – c) fixe et horizontale à larrière de lavion – d) mobile située au bord de fuite de part et dautre du fuselage

17 08/ Les dispositifs hypersustentateurs utilisés sur les avions augmentent: – a) la portance et la trainée – b) la vitesse dapproche, donc la sécurité – c) lefficacité des gouvernes – d) les trois propositions précédentes sont fausses

18 08/ Les dispositifs hypersustentateurs utilisés sur les avions augmentent: – a) la portance et la trainée – b) la vitesse dapproche, donc la sécurité – c) lefficacité des gouvernes – d) les trois propositions précédentes sont fausses

19 09/ Dans une aile davion, les efforts principaux de flexion sont encaissés par: – a) la poutre longitudinale – b) le longeron daile – c) les nervures – d) les couples transversaux

20 09/ Dans une aile davion, les efforts principaux de flexion sont encaissés par: – a) la poutre longitudinale – b) le longeron daile – c) les nervures – d) les couples transversaux

21 SERVITUDES ET CIRCUITS

22 10/ Lors de la visite prévol, il faut purger les réservoirs dessence afin : – a) déliminer les bulles dair du circuit carburant – b) déliminer les impuretés piégées dans les filtres des pompes à carburant – c) dempêcher le phénomène de « vapor lock » en cas de surchauffe de la cellule – d) dévacuer leau venant de lhumidité de lair qui sest condensée au fond du réservoir

23 10/ Lors de la visite prévol, il faut purger les réservoirs dessence afin : – a) déliminer les bulles dair du circuit carburant – b) déliminer les impuretés piégées dans les filtres des pompes à carburant – c) dempêcher le phénomène de « vapor lock » en cas de surchauffe de la cellule – d) dévacuer leau venant de lhumidité de lair qui sest condensée au fond du réservoir

24 11/ Laction du réchauffage carburateur se traduit par une: – a) augmentation de la puissance – b) diminution de la puissance – c) réduction du débit carburant – d) réduction de la pression essence

25 11/ Laction du réchauffage carburateur se traduit par une: – a) augmentation de la puissance – b) diminution de la puissance – c) réduction du débit carburant – d) réduction de la pression essence

26 HELICE et PROPULSEURS

27 12/ Sur une hélice à pas variable, le « plein petit pas » est utilisé pour le: – a) vol en croisière – b) vol à haute altitude – c) décollage – d) vol à grande vitesse

28 12/ Sur une hélice à pas variable, le « plein petit pas » est utilisé pour le: – a) vol en croisière – b) vol à haute altitude – c) décollage – d) vol à grande vitesse

29 13/ Un groupe turbopropulseur est conçu pour être alimenté en carburant de type: – a) kérozène – b) super 98 – c) 100 LL – d) propergol

30 13/ Un groupe turbopropulseur est conçu pour être alimenté en carburant de type: – a) kérozène – b) super 98 – c) 100 LL – d) propergol

31 14/ Un turboréacteur possède entre autres : – a) une tuyère et un vilebrequin – b) une hélice quadripale – c) un compresseur et une tuyère – d) une turbomachine couplée à une hélice

32 14/ Un turboréacteur possède entre autres : – a) une tuyère et un vilebrequin – b) une hélice quadripale – c) un compresseur et une tuyère – d) une turbomachine couplée à une hélice

33 15/ Parmi les systèmes suivants, le seul qui nest pas utilisé pour freiner lavion à latterrissage est : – a) les freins de roues – b) linversion de pas dhélice si ce système existe – c) le freinage aérodynamique en sortant les aérofreins sils existent – d) linversion du sens de rotation du moteur

34 15/ Parmi les systèmes suivants, le seul qui nest pas utilisé pour freiner lavion à latterrissage est : – a) les freins de roues – b) linversion de pas dhélice si ce système existe – c) le freinage aérodynamique en sortant les aérofreins sils existent – d) linversion du sens de rotation du moteur

35 INSTRUMENTS

36 16/ Une capsule de Vidie est une capsule anéroïde qui : – a) permet de préserver les derniers paramètres de vol en cas de crash – b) est une cabine étanche et pressurisée suspendue à un ballon atmosphérique – c) est un capteur de pression dont la déflexion permet dévaluer lintensité de cette pression – d) est une référence de cap destinée au conservateur de cap inventé par Monsieur Vidie

37 16/ Une capsule de Vidie est une capsule anéroïde qui : – a) permet de préserver les derniers paramètres de vol en cas de crash – b) est une cabine étanche et pressurisée suspendue à un ballon atmosphérique – c) est un capteur de pression dont la déflexion permet dévaluer lintensité de cette pression – d) est une référence de cap destinée au conservateur de cap inventé par Monsieur Vidie

38 17/ Lhorizon artificiel représenté ci-contre indique que lavion est incliné : – a) à gauche avec une assiette à cabrer – b) à gauche avec une assiette à piquer – c) à droite avec une assiette à cabrer – d) à droite avec une assiette à piquer

39 17/ Lhorizon artificiel représenté ci-contre indique que lavion est incliné : – a) à gauche avec une assiette à cabrer – b) à gauche avec une assiette à piquer – c) à droite avec une assiette à cabrer – d) à droite avec une assiette à piquer

40 18/ La VNE signifie : – a) la vitesse à ne jamais dépasser – b) la vitesse normale dexploitation – c) la vitesse en nœuds – d) la vitesse maximale volets sortis

41 18/ La VNE signifie : – a) la vitesse à ne jamais dépasser – b) la vitesse normale dexploitation – c) la vitesse en nœuds – d) la vitesse maximale volets sortis

42 19/ Parmi ces instruments, lequel na pas besoin dêtre réglé par le pilote avant décollage: – a) laltimètre – b) le conservateur de cap (ou directionnel) – c) lindicateur de virage – d) aucune des propositions nest exacte

43 19/ Parmi ces instruments, lequel na pas besoin dêtre réglé par le pilote avant décollage: – a) laltimètre – b) le conservateur de cap (ou directionnel) – c) lindicateur de virage – d) aucune des propositions nest exacte

44 20/ Lantenne anémométrique communément connue sous le nom de « tube de Pitot » est une sonde: – a) qui permet aussi de déclencher lavertisseur de décrochage – b) exclusivement destinée à évaluer la pression statique – c) destinée à alimenter un instrument gyroscopique pneumatique – d) qui permet dévaluer la pression totale

45 20/ Lantenne anémométrique communément connue sous le nom de « tube de Pitot » est une sonde: – a) qui permet aussi de déclencher lavertisseur de décrochage – b) exclusivement destinée à évaluer la pression statique – c) destinée à alimenter un instrument gyroscopique pneumatique – d) qui permet dévaluer la pression totale


Télécharger ppt "BIA 2012 Connaissance des aéronefs. CELLULE (structures)"

Présentations similaires


Annonces Google