La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Post test EQWALIS 1ère vague Observatoire de la consommation alimentaire CRIOC, septembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Post test EQWALIS 1ère vague Observatoire de la consommation alimentaire CRIOC, septembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 Post test EQWALIS 1ère vague Observatoire de la consommation alimentaire CRIOC, septembre 2004

2 2 Agenda 1.Objectifs 2.Méthodologie 3.Notoriété (top of mind, spontanée, aidée) 4.Souvenir de la campagne et du headline 5.Annonces « Poules », « Vache », « Jambon » (mémorisation, reconnaissance, compréhension) 6.Appréciation de la campagne 7.Suggestibilité et appréciation des personnages 8.Perception de la mise en scène 9.Crédibilité de la campagne 10.Intérêt 11.Perception de lannonceur 12.Conclusions et recommandations

3 3 Objectifs Mesurer la perception des consommateurs belges vis-à-vis de la marque EQWALIS Post-tester la première vague de la campagne de communication Variables analysées Variables publicitaires (notoriété, souvenir, mémorisation, reconnaissance, compréhension, appréciation, suggestibilité, crédibilité, intérêt). Variables socio-démographiques

4 4 Méthodologie Étude quantitative 486 Interviews quantitatives (30-35) réalisées en face à face (Belgique). Field : 10 juillet – 8 août Échantillon aléatoire stratifié redressé. Les résultats ont fait lobjet des traitements statistiques adéquats ( 2, Student et loi normale). La marge derreur totale sur léchantillon est de 4,4 %. Seuls, les résultats significatifs sont présentés. Toutefois, chaque donnée a été analysée en fonction de la localisation (Bruxelles, Flandre, Wallonie), du sexe, de lâge, de la taille du ménage, du type dhabitat, du groupe social, PRA ou non (principal responsable dachat). Étude qualitative 2 groupes de discussion organisés à Bruxelles et Gand composés chacun de 7 femmes responsables des achats âgées de 25 à 50 ans.

5 5 Notoriété Top of Mind Quand on vous dit « Label alimentaire » ou « marque de qualité alimentaire », à quel label, à quelle marque pensez-vous ? Le label bio est cité spontanément (premier à lesprit) par les consommateurs comme le label de référence en matière de notoriété de labels alimentaires. Dautres labels tels que Colombus ou Meritus (dans le Nord) et blanc bleu sont ensuite cités. De nombreuses marques (marques de producteurs ou de distributeurs < 1% citations/marque) sont citées. Base : Interrogés, Si moins de 2 réponses, non repris.

6 6 La notoriété Parmi les labels les plus présents à lesprit, le consommateur cite des labels régionaux, de qualité différenciée ou le label bio. De nombreuses marques (marques de producteurs, marques de distributeurs) sont aussi associées au concept de marques de qualité. Le taux de notoriété dEqwalis en top of mind du côté francophone nétonne pas. La marque est en phase de lancement de notoriété. Par contre, la notoriété dEqwalis en top of mind parmi les néerlandophones est étonnante. Sans doute, suite à des actions de communication spécifiques (jeu, TV) et à lintérêt de ces consommateurs. Le nombre impressionnant de marques citées ( Marques nationales : Danone, Joyvalle, Nestle, Galbani, Crocky, Unox, Impérial, Bonduel, Materne, Coca-cola, Minute maid, Cécémel, Gervay, Aiki noodles, Kellogs, Lays, Vitalinea, iglo, Lotus, Reymans, Butoni, Knor, Actimel, Côte dor, Kerigold, Lu, Bledina, Président, Marie-Thumas, Jupiler, Soubry, Pair, Panzani, Fermette, Chavrou, Stassano, Balade, Quicksilver, Bertolli, babibel, Coprosain, Yoplait, Stabilac, Prigles, Di Cecco, Pâtes barilla, Herta, Mc Cain, Planta, Saupiquet, Whiskas, Piper Heindseick, Derby, Delacre, Devos Lemmens, Chatard, Mc Donald, Kraft, Maegre, Dreft, Jacquemotte, Fama, Lactivia, Stella, Casse-grain, Nike, Solo, Marques de distributeurs : Marque n°1, Cora, GB, Cara, Champion, Delhaize, Produit blanc, Aldi, Lidl, Carrefour ) démontrent que le consommateur confond label et marque et pratique lamalgame.

7 7 Notoriété spontanée (top of mind et autres spontanées) Quand on vous dit « Label alimentaire » ou « marque de qualité alimentaire », à quel label, à quelle marque pensez-vous ? Les francophones assimilent souvent label alimentaire, marque de qualité alimentaire et marques nationales ou marques de distributeurs. Le label bio et le blanc bleu belge sont les plus cités spontanément. Les néerlandophones connaissent plusieurs labels alimentaires (label bio, Meritus, Certus …). Base : Interrogés, Si moins de 2 réponses, non repris.

8 8 La notoriété Spontanément, les consommateurs connaissent peu de labels de qualité alimentaire mais par contre de nombreuses marques. Une confusion réelle existe entre un label, outil de promotion qui garantit un plus au niveau alimentaire et une marque (marque de distributeur, marque nationale, marque collective) qui poursuit aussi le même objectif.

9 9 Notoriété totale (spontanée et aidée) Je vais vous citer une série de labels alimentaires, de marques de qualité alimentaire, dites-moi, chaque fois, si vous le (la) connaissez, ne fût ce que de nom ? Les consommateurs francophones citent le label bio et le label rouge comme labels de qualité alimentaire. Ensuite, Magistral et Meritus. Eqwalis est cité par un répondant sur 6. Les consommateurs néerlandophones citent le label bio et Meritus ( et Certus) comme labels de qualité alimentaire. Ensuite, Magistral. Eqwalis est cité par un répondant sur 10. Base : Interrogés, certains items non repris.

10 10 Souvenir de la campagne Avez-vous de la publicité ces dernières semaines pour la marque EQWALIS ? Spontanément, moins dune personne sur dix se souvient dune publicité relative à Eqwalis. Cette situation est logique pour une marque en phase de démarrage. Base : Répondants.

11 11 Souvenir de la campagne Où ? Le souvenir assisté support est particulièrement important sur le média TV, tant en Flandre quen Wallonie et à Bruxelles. Des actions en rue ont été remarquées par les francophones (Tour de Wallonie, Foire de Libramont, etc.). La mémorisation des supports écrits est plus importante chez les néerlandophones. Base : Répondants, ont vu la publicité

12 12 Souvenir de la campagne Pouvez-vous me citer quelques éléments de cette publicité ? 8 % des francophones citent au moins un souvenir de la campagne Eqwalis. Ils citent 30 souvenirs, soit une moyenne de 1,7 souvenir par personne. Base : Répondants.

13 13 Souvenir de la campagne Pouvez-vous me citer quelques éléments de cette publicité ? Base : Répondants. Parmi les souvenirs cités, 89 % de ceux-ci concernent un support précis (TV, autres actions, rue) et 44 % un contenu précis lié à lhistoire ou à la mise en scène (description de la situation).

14 14 Souvenir de la campagne Pouvez-vous me citer quelques éléments de cette publicité ? 13 % des néerlandophones citent au moins un souvenir de la campagne Eqwalis. Ils citent 48 souvenirs, soit une moyenne de 1,4 souvenir par personne. Base : Répondants.

15 15 Souvenir de la campagne Pouvez-vous me citer quelques éléments de cette publicité ? Parmi les souvenirs cités, 91 % de ceux-ci concernent un support précis (TV, presse écrite, autres actions) et 78 % un contenu précis lié à lanimal (poule, vache) ou au produit (jambon). Base : Répondants.

16 16 Souvenir spontané du headline Quel est le slogan qui figure sur ces publicités ? A peine 6 % des francophones et 19 % des néerlandophones peuvent citer le slogan des publicités. Parmi ces derniers, Ils souvent très peu nombreux à citer le headline de la campagne : le travail bien fait est toujours récompensé. Base : Interrogés

17 17 La perception du logo et de la marque Eqwalis En général le logo est perçu comme un label de qualité différenciée. Toutefois, certains éléments des annonces génèrent des doutes ou des rejets chez les consommateurs : Lassociation avec « wallon » qui ne se fait quà la lecture de « produits de Wallonie » mentionnés sous le logotype crée un sentiment de méfiance par rapport à lorigine wallonne des produits. Mais, malgré cette perception négative de la Wallonie, les consommatrices sont intéressées et attirées par lidée dun produit artisanal de qualité. La mention de produits de Wallonie sans préciser quil sagit de produits de qualité perturbe-t-elle les consommateurs en donnant limpression que tous les produits wallons sont bons et de qualité. Le logo EQWALIS est perçu comme un label de qualité différenciée. A la lecture du texte pleine page, les consommatrices francophones pensent quil sagit tout simplement dune « marque » sur laquelle elles transfèrent leurs doutes en matière de compétence du pouvoir politique régional. Quun ministère contrôle les produits augmente la confiance, que ce soit le pouvoir politique décrédibilise la marque. Eqwalis doit saffirmer comme un label de qualité différenciée.

18 18 Annonce « Poules » 1.Mémorisation 2.Reconnaissance de lannonceur 3.Mémorisation aidée

19 19 Mémorisation de lannonce « Poules » 1 Avez-vous remarqué cette publicité récemment ? Un francophone sur cinq et un néerlandophone sur dix se souviennent spontanément davoir vu lannonce «Poule». Base : Interrogés, annonce « caviardée » présentée

20 20 Reconnaissance de lannonceur « Poules » 2 De quelle société sagit-il ? Un francophone sur sept pense quil sagit de la Région Wallonne et un sur dix cite Eqwalis. Huit sur dix ne peuvent identifier lannonceur. Un néerlandophone sur trois pense quil sagit de la Région Wallonne. Deux sur trois ne peuvent identifier lannonceur. Base : Répondants : annonce « caviardée » reconnue.

21 21 Reconnaissance de lannonce « Poules » 3 Avez-vous déjà vu cette publicité ? Un francophone sur quatre et un néerlandophone sur sept reconnaissent lannonce «Poule». Base : Interrogés, annonce présentée

22 22 Compréhension de lannonce « Poules » 4 Daprès vous, quel est le message de cette publicité, que comprenez-vous ? Du côté francophone, lannonce est comprise et décline des produits de qualité, naturels, artisanaux, wallons et sains. Du côté néerlandophone, quatre consommateurs sur dix ne peuvent préciser le message. Par contre, les autres consommateurs citent une des composantes de la marque. Le visuel doit sans doute être revu. Base : Interrogés, annonce présentée

23 23 Compréhension de lannonce « Poules » 5 Les principales confusions (divers) : La photo est fausse : c'est une paysanne dans une pièce de théâtre en costume de scène qui donne à manger aux poules, y a que les bottes qui font vraies (exprimé par un répondant).

24 24 Annonce « Vache » 1.Mémorisation 2.Reconnaissance de lannonceur 3.Mémorisation aidée

25 25 Mémorisation de lannonce « Vache » 1 Avez-vous remarqué cette publicité récemment ? Un francophone sur cinq et un néerlandophone sur sept se souviennent spontanément davoir vu lannonce «Vache». Base : Interrogés, annonce « caviardée » présentée

26 26 Reconnaissance de lannonceur « Vache » 2 De quelle société sagit-il ? Moins dun francophone sur dix pense quil sagit de la Région Wallonne et un sur cinq cite une entreprise spécialisée dans le commerce de la viande ou la race blanc bleu belge. Deux sur trois ne peuvent identifier lannonceur. Moins dun néerlandophone sur dix pense quil sagit de la Région Wallonne ou dEqwalis. Huit sur dix nidentifient pas lannonceur. Base : Répondants : annonce « caviardée » reconnue.

27 27 Reconnaissance de lannonce « Vache » 3 Avez-vous déjà vu cette publicité ? Près dun francophone sur trois et un néerlandophone sur cinq reconnaissent lannonce «Vache». Base : Interrogés, annonce présentée

28 28 Compréhension de lannonce « Vache » 4 Daprès vous, quel est le message de cette publicité, que comprenez-vous ? Du côté francophone, lannonce est comprise et décline des produits de qualité, naturels, artisanaux, wallons et sains, à lexception dun consommateur sur quatre. Du côté néerlandophone, près de trois consommateurs sur cinq citent une des composantes de la marque. Deux sur cinq se trompent ou ne savent pas. Base : Interrogés, annonce présentée

29 29 Compréhension de lannonce « Vache » 5 Les principales confusions (divers): Cest une publicité pour les produits laitiers mais je ne sais pas à quoi cela sert car je ne la comprends pas !

30 30 Annonce « Jambon » 1.Mémorisation 2.Reconnaissance de lannonceur 3.Mémorisation aidée

31 31 Mémorisation de lannonce « Jambon » 1 Avez-vous remarqué cette publicité récemment ? Un francophone sur six et un néerlandophone sur dix se souviennent spontanément davoir vu lannonce «Jambon». Base : Interrogés, annonce « caviardée » présentée

32 32 Reconnaissance de lannonceur « Jambon » 2 De quelle société sagit-il ? Confusion chez lannonceur : un francophone sur quatre pense quil sagit de la Région Wallonne, sur dix dune entreprise alimentaire spécialisée, un sur dix dun autre label et un sur dix ne sait pas. Près de neuf néerlandophones sur dix ne peuvent identifier lannonceur. Moins dun sur dix pense quil sagit de la Région Wallonne ou dEqwalis. Base : Répondants : annonce « caviardée » reconnue.

33 33 Reconnaissance de lannonce « Jambon » 3 Avez-vous déjà vu cette publicité ? Ils sont deux fois plus nombreux parmi les francophones à reconnaître lannonce relative au « Jambon dArdenne ». Chez les néerlandophones, la présentation de lannonce non caviardée (complète avec signature et texte) naugmente pas la reconnaissance. Base : Interrogés, annonce présentée

34 34 Compréhension de lannonce « Jambon » 4 Daprès vous, quel est le message de cette publicité, que comprenez-vous ? Du côté francophone, lannonce est comprise et décline des produits de qualité, naturels, artisanaux, wallons et sains, à lexception dun consommateur sur cinq. Du côté néerlandophone, près de deux consommateurs sur trois citent une des composantes de la marque. Un sur trois se trompe ou ne sait pas. Base : Interrogés, annonce présentée

35 35 Compréhension de lannonce « Jambon » 5 Les principales confusions (divers) : Ils sont côtés en bourse, la viande est cotée en bourse comme à New-York Chacun veut avoir son morceau du jambon; Ce sera du jambon cher car tout le monde se larrache tout le monde veut du jambon; les jeunes aussi bien que les vieux veulent du jambon.

36 36 Appréciation Globalement, appréciez- vous ces publicités ? Un large consensus apparaît en matière dappréciation de la campagne, plus de 8 consommateurs sur 10 marquent leur agrément. Les francophones apprécient légèrement plus positivement la campagne que les néerlandophones. Il nexiste pas de différences significatives selon les visuels. Base : Répondants

37 37 Appréciation Les principaux reproches (3 % - 6 % des répondants) : Cà fait vieux jeu et ce nest pas représentatif, cela ne fait pas vrai, cest une image arrangée, cest du baratin. Cest superficiel, na rien à voir avec une paysanne, ne connaît pas les gens. Tricherie. Pub banale, est-ce un label de qualité? Cest une pub! Veel stereotijpen en geen kleur. Du point de vue de lhygiène, pas certain. Naime pas la publicité en général, lassé par la pub. On ne fait pas de la publicité pour manger. Une marque cest une marque, deux lola de marques différentes se valent. Agressief, tegenover de dieren Pas très attrayant, nécessité de lire le texte pour comprendre limage. Impression de se battre pour avoir des produits de qualité, pas facile daccès. Leur publicité nest pas assez intéressante et pas assez flashante. Fait par ordinateur, pas vrai. Éloigné de la réalité. Manque de clarté, de netteté, de propreté, pas clair, gens qui tournent le dos! Pub impolie. Pas convaincu réellement, cest facile de dire ce quon consomme et on a jamais la preuve

38 38 Suggestibilité des personnages Comment décrivez-vous les personnages de ces publicités. Pour chacun des éléments suivants, dites- moi si oui ou non ils sont … Les personnages sont largement appréciés. Moins dun consommateur sur trois relève parfois le caractère superficiel, bluffeur ou vieux jeu de certains personnages. La signification symbolique fonctionne. Base : répondants

39 39 Suggestibilité des personnages Variation par visuel (francophones) Le visuel « poules » est connoté pour son caractère « passéiste ». Le personnage du visuel « vaches » est perçu comme moins responsable et plus superficiel que les autres personnages. Le personnage « jambon » est perçu comme moins sympathique et connaissant moins son métier. Base : répondants Annonce « Poule » Vieux jeu ( 36 %) Annonce « Vache » Responsable ( 65%) Superficiels (44 %) Annonce « Jambon » Sympathiques (62 %) Connaissent leur métier (56 %)

40 40 Suggestibilité des personnages Comment décrivez-vous les personnages de ces publicités. Pour chacun des éléments suivants, dites- moi si oui ou non ils sont … Les personnages sont largement appréciés, même si le caractère « vieux jeu » est souligné par un consommateur sur deux. Moins dun consommateur sur trois relève parfois le caractère superficiel, bluffeur de certains personnages. La signification symbolique fonctionne à nouveau. Base : Répondants

41 41 Suggestibilité des personnages Variation par visuel (néerlandophones) Le visuel « poules » est épinglé pour son caractère « passéiste » et moins professionnel (connaissent moins leur métier, moins responsable). Le personnage du visuel « vaches » est perçu comme vieux jeu et plus superficiel que les autres personnages. Le personnage « jambon » est perçu comme moins sympathique. Base : répondants Annonce « Poule » Connaissent leur métier ( 50 %) Responsable ( 46%) Vieux jeu ( 54%) Ennuyeux (23%) Annonce « Vache » Vieux jeu ( 64%) Superficiels ( 47 %) Annonce « Jambon » Sympathiques ( 70 %)

42 42 Appréciation des personnages Que vous leur ressembliez ou non, appréciez-vous ce type de personnages ? Globalement, les personnages sont appréciés par une grande majorité de consommateurs. Le personnage du visuel « vache » est nettement moins apprécié par les francophones (49 %), et le personnage du visuel « Jambon » par les néerlandophones (48 %). Base : Répondants

43 43 Perception de la mise en scène Je vais vous citer quelques caractéristiques, dites-moi dans quelle mesure elles sappliquent ou non à cette publicité. La mise en scène est très largement appréciée par les consommateurs francophones. Base : répondants

44 44 Perception de la mise en scène Variation par visuel (francophones) A lexception de lannonce « jambon », perçue comme moins chaleureuse, il napparaît pas de différences significatives. Base : répondants Annonce « Poule » Pas de différences significatives Annonce « Vache » Pas de différences significatives Annonce « Jambon » Annonce chaleureuse ( 59 %)

45 45 Perception de la mise en scène Je vais vous citer quelques caractéristiques, dites-moi dans quelle mesure elles sappliquent ou non à cette publicité. La mise en scène est très largement appréciée par les consommateurs néerlandophones. Elle inspire confiance même si, à certains moments, elle manque parfois de force de conviction et de crédibilité. Ces consommateurs semblent plus réticents à une mise en scène trop proche de limage dÉpinal quils ne perçoivent pas, pour moins dun sur deux comme convaincante et crédible. Base : répondants

46 46 Perception de la mise en scène Variation par visuel (néerlandophones) A lexception de lannonce « jambon », perçue comme moins chaleureuse, il napparaît pas de différences significatives. Base : répondants Annonce « Poule » Pas de différences significatives Annonce « Vache » Pas de différences significatives Annonce « Jambon » Annonce chaleureuse ( 49 %)

47 47 Crédibilité de la campagne Je vais vous citer quelques caractéristiques, dites-moi dans quelle mesure elles sappliquent ou non à cette publicité. A nouveau, un large consensus apparaît en matière de crédibilité de la campagne. Largumentation a porté et le consommateur perçoit quEqwalis lui propose des produits de qualité. Limage des producteurs wallons et d lagriculture est particulier, malgré une symbolique tournée vers le passé, est très largement positive. Base : répondants

48 48 Crédibilité de la campagne Variation par visuel (francophones) A lexception de lannonce « Poule», perçue comme plus tournée vers le passé, il napparaît pas de différences significatives. Cette perception ne nuit cependant pas à la crédibilité de la campagne. Les autres attributs sont évalués très positivement. Base : répondants Annonce « Poule » Est tournée vers le passé ( 87 %) Annonce « Vache » Pas de différences significatives Annonce « Jambon » Pas de différences significatives

49 49 Crédibilité de la campagne Je vais vous citer quelques caractéristiques, dites-moi dans quelle mesure elles sappliquent ou non à cette publicité. A nouveau, un large consensus apparaît en matière de crédibilité de la campagne. Largumentation a porté et le consommateur perçoit quEqwalis lui propose des produits de qualité, même si la perception positive des néerlandophones demeure en dessous des francophones. Limage des producteurs wallons et de lagriculture est particulier, malgré une symbolique tournée vers le passé, est très positive. Base : répondants

50 50 Crédibilité de la campagne Variation par visuel (néerlandophones) A lexception de lannonce « Poule », où la mise en scène génère un doute sur la qualité des produits, il napparaît pas de différences significatives. Cette perception ne nuit cependant pas à la crédibilité de la campagne. Les autres attributs sont évalués très positivement. Base : répondants Annonce « Poule » Propose des produits de qualité (62%) Annonce « Vache » Pas de différences significatives Annonce « Jambon » Pas de différences significatives

51 51 Intérêt Cette publicité donne-t-elle envie de sinformer plus ? 7 consommateurs francophones et 5 consommateurs néerlandophones sur 10 déclarent avoir lenvie de sinformer plus, suite à la diffusion de la publicité. Manifestement, la campagne suscite un intérêt positif. Les néerlandophones estime que le visuel « Jambon » ne donne pas envie de sinformer plus (65 %). Base : Répondants

52 52 Intérêt pour les produits de marque Eqwalis En général les consommateurs manifestent un intérêt certain en matière dessai, dachat et de ré-achat. Essai : si ces produits se retrouvent dans les magasins, elles seront tentées de les essayer. Achat : si le prix nest pas trop élevé et que le goût les satisfait, elles pensent quelles achèteront ces produits. Ré-achat : si elles disposent dune preuve que des contrôles sont opérés, elles se fidèliseront à la marque. Des consommateurs déclarent vouloir aller visiter le site sur Internet pour voir de quels produits il sagit et comment les contrôles seront effectués. Les consommateurs attendent que les produits suivants puissent se situer sous le label EQWALIS : Jambon, charcuterie, viande et bœuf en particulier, fromage.

53 53 Perception de lannonceur 1 Selon vous, la Région wallonne qui fait des campagnes de ce style, est-ce positif, neutre ou négatif ? Limage de la Région wallonne est perçue positivement à travers la campagne par 3 francophones sur 4 et 1 néerlandophone sur 2. Pour les francophones, le visuel « vache » nuit à limage de la Région Wallonne (54 %). Sans doute, car il pourrait suggérer des mauvais traitements aux animaux ou une marche triomphale (et sadique) vers labattoir. Base : Répondants

54 54 Perception de lannonceur 2 Plus précisément, diriez-vous quà travers ces publicités, la Région Wallonne propose des produits alimentaires de qualité … ? Les visuels renforcent la crédibilité de loffre faite par Eqwalis en matière de produits alimentaires de qualité. Pour plus dun répondant sur deux, la crédibilité de loffre se renforce. Il nexiste pas de différences significatives selon les visuels. Base : Répondants

55 55 Conclusions et recommandations La campagne de communication est perçue par une très large majorité de consommateurs comme positive, même si la formulation du concept (Produits de Wallonie) mérite une réécriture. Notoriété de la marque La notoriété de la marque EQWALIS reste limitée mais bien réelle. Comme il sagit dune première campagne et que la mesure a été réalisée au cours de celle-ci, ce taux de notoriété nest guère étonnant. Si la pression publicitaire se maintient, il devrait saffirmer dans les prochains mois Territoire de communication Le territoire de communication de chaque annonce véhicule une cohérence de ton, de rythme et de codes récurrents : produits de qualité, artisanaux, sains et sûrs, contrôlés par des organismes indépendants. Tout cela correspond aux codes quEqwalis veut développer. Le territoire de communication doit à présent sélargir et proposer aux consommateurs une déclinaison de loffre de produits. Identité de lannonceur Absence de consensus concernant lidentité de lannonceur qui traduit par une confusion entre marque et label.. Eqwalis doit apparaître comme la marque de produits wallons de qualité. Labsence didentification de lannonceur pénalise la crédibilité de lannonce. Le base line doit aussi décliner cette particularité (la qualité).

56 56 Conclusions et recommandations Mise en scène La mise en scène est très largement appréciée. Certains éléments dans les visuels diminuent cependant sa force de conviction et sa crédibilité. Chez les néerlandophones, les annonces doivent être plus explicites et connoter plus de professionnalisme et de qualité et identifier lannonceur plus explicitement. Chez les francophones, les annonces doivent identifier lannonceur.

57 57 Éditeur Responsable : Marc Vandercammen CRIOC Rue des Chevaliers BRUXELLES Tél. 02/ Fax. 02/ Édition 2004 Réf. Catalogue – R D ©CRIOC Prix : 16,50 Reproduction autorisée à des fins non commerciales moyennant mention des sources


Télécharger ppt "Post test EQWALIS 1ère vague Observatoire de la consommation alimentaire CRIOC, septembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google