La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formations nerveuses centrales segmentaires impliquées dans la manducation CES biologie buccale Paris V Option Anatomie Physiologie. GAZZOLA Daniel KRISSAT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formations nerveuses centrales segmentaires impliquées dans la manducation CES biologie buccale Paris V Option Anatomie Physiologie. GAZZOLA Daniel KRISSAT."— Transcription de la présentation:

1 Formations nerveuses centrales segmentaires impliquées dans la manducation CES biologie buccale Paris V Option Anatomie Physiologie. GAZZOLA Daniel KRISSAT May SCHOENER Stéphane

2 1. Introduction 11. Données générales sur lorganisation du système nerveux 12. Définition de la manducation AZERAD : « Cest lensemble des fonctions physiologiques de la bouche qui ont une importance cruciale pour la satisfaction des besoins de lorganisme tant sur le plan du maintien de lhoméostasie que de la maintenance des voies aériennes supérieures et des interactions avec le milieu environnant ». Poly CES : « ensemble des fonctions alimentaires que sont la mastication, la succion, la salivation, la gustation préalables à la déglutition »

3 2. Métamérie 21. Organisation de la moelle épinière.

4

5 -Les fibres nerveuses de la racine dorsale qui proviennent de la surface cutanée se rendent dans les colonnes dorsales et constituent les contingents des Afférences Somatiques Générales. Elles permettent lextéroception. - Les fibres de la racine dorsale qui proviennent des viscères dans laire intermédiaire dorsale de la moelle constituent le contingent des Afférences Viscérales Générales elles permettent linteroception ou la viscéroception. - Les fibres de la racine ventrale qui conduisent les commandes vers les effecteurs, proviennent de lair intermédiaire ventrale et constituent le contingent des Efférences Viscérales Générales. Elles permettent la motricité viscérale. - Les fibres qui partent de la racine ventrale à destination des muscles squelettiques constituent le contingent des Efférences Somatiques Générales. Elles autorisent la motricité de la vie de relation.

6 22. Organisation des nerfs crâniens. Doctrine de HERRICK. Il expose que la structure quoffre les nerfs crâniens émergeant du tronc cérébral est une structure superposable à celle de la segmentarisation spinale Les nerfs impliqués dans la manducation. –2211. Mastication: les V, XII et VII ( succion ) –2212. Gustation : les VIIbis, IX et le X –2213. Salivation: les V,VII bis, IX et X –2214.Déglutition:les V,VII,XII, et IX,X, XI

7 Embryologie du système nerveux

8

9

10 Au niveau de lextrémité céphalique on retrouve bien une métamérie homologue de la métamérie spinale. Mais il existe en plus des structures propres à la partie rostrale de lembryon qui se superposent à cette métamérie. Lacron, les capsules sensorielles ( otique, nasale et optique ), les fentes et les arcs branchiaux. Les somites 4 et 5 seront complètement absorbés par le développement de la capsule otique. On retrouvera les somites 1,2 et 3 rostralement à la capsule otique et caudalement les somites 6 et suivants… Chez lhomme le premier arc branchial se forme à hauteur du deuxième somite, le 2ème arc à hauteur du troisième somite, le 3ème arc à hauteur du 4ème somite ETC… La phylogenèse nous indique que le premier arc branchial dit arc mandibulaire est précédé de larc prémandibulaire qui correspond au premier somite.

11 Nerfs crâniens Il existe 12 paires de nerfs crâniens. Le premier, le nerf olfactif, est rattaché au télencéphale, le second, le nerf optique, est rattaché au diencéphale, les 10 autres émergent du tronc cérébral. On regroupe les différentes composantes des nerfs crâniens en 7 catégories selon leur fonction (motrice ou sensorielle) et lorigine des tissus quelles innervent (somites ou arcs branchiaux) : - (motrice somatique générale) ESG - (motrice viscérale spéciale) EVS branchio motrice - autonomique parasympathique crânien (motrice viscérale générale) EVG - viscérosensorielle (sensorielle viscérale générale) AVG - goût (sensorielle viscérale spéciale) AVS - (sensorielle somatique générale) ASG - vision, audition et équilibre (sensorielle somatique spéciale) ASS SPECIAL => arc branchiaux et SOMATIQUE => Somites MOTEUR => Efférences et SENSORIEL=> Afférences

12 Localisation bulbaire des Afférences et Efférences ( FIX )

13

14 Dans le tronc cérébral, les noyaux des nerfs crâniens sont regroupés en 6 colonnes selon leur fonction. Il ny a que 6 colonnes car la fonction viscérosensorielle et le goût partagent la même colonne. Il existe une relation entre lemplacement de chaque colonne et sa fonction : les colonnes motrices sont situées plus médialement que les colonnes sensorielles.

15 La situation et la valeur fonctionnelle des nerfs crâniens, ne peuvent être comprises que si lon a présent à lesprit comment le canal épendymaire dilaté dans la portion rhombencéphalique et déhiscent dans la plus grande partie de son toit a pu réaliser le quatrième ventricule et son plancher. Ce phénomène a pour conséquence lisolement sous forme de colonnes des divers territoires de substance grise qui dans la moelle formaient un tout macroscopiquement continu. Le phénomène est expliqué par un phénomène de neuro-biotaxie qui est un phénomène dattirance des neurones et de migration cellulaires qui se regroupent en centres fonctionnels. KAPPERS. On assiste donc à une individualisation des noyaux des nerfs crâniens.

16

17 222. ORIGINES APPARENTES Les dix derniers nerfs crâniens ( les deux premiers devant être compris comme ayant un statut particulier de part leur origine, leur topographie ils ont à juste titre une signification différente ) Ils se situent de bas en haut : Dans la moelle allongée pour les XII, XI,X et IX. Dans le pont pour les VII et VI. A la jonction bulbo-protubérantielle pour les V et VIII Dans les pédoncules cérébraux pour les IV et III.

18

19

20 3 Les colonnes nucléaires du tronc cérébral Tous les éléments moteurs sensitifs et végétatifs sont présents dans le tronc cérébral. –31. Coupe 1. La partie inférieur du bulbe est non déhiscente et nous montre les noyaux des XII, XI, et V. A remarquer dans la partie ventrale lamorce de lindividualisation des noyaux à partir de la substance grise spinale de la corne antérieure. ( XI et XII ). Et individualisation du noyau sensitif du V que lon va retrouver tout du long du tronc cérébral.

21

22 311.Le trijumeau Cest le nerf qui assure la sensibilité de la face. Il est aussi moteur pour la musculature masticatrice. Alors que les protoneurones spinaux possèdent quatre types de sensibilité: Extéroceptive nociceptive, extéroceptive discriminative, proprioceptive et intéroceptive. Le V ne possède pas de fonction intéroceptive. Le deutoneurone nociceptif siège dans le myélencéphale, le discriminatif dans la protubérance, le proprioceptif dans le mésencéphale. Il existe une proximité anatomique entre le noyau sensitif du V dit noyau gélatineux qui paraît être un prolongement de la corne postérieure de la moelle spinal. Le fibres tactiles ( de valeur discriminatives ) gagnent un noyau situé dans le pont. Il existe à ce titre une communication vers les voies lemniscales. ( analogie avec la somesthésie spinale ). Quand aux fibres proprioceptives issues des peauciers de la face et des muscles masticateurs elles remontent vers le noyau mésencéphalique du V.

23

24 Morphologie du complexe sensitif du trijumeau. Le sous noyau caudal du V présente une analogie avec la corne dorsale de ma moelle spinale. La structure est lamellaire. On y trouve léquivalent des couches I à VI. Le sous noyau caudal est le siège des afférences thermo algiques de la face. Le siège des afférences nociceptives se situe dans le noyau spinal du Complexe Sensitif Trijéminal, le noyau principal étant concerné par les sensations tactiles. La bouche a une projection au niveau du sous noyau oral du CST. Particularité, les afférences qui proviennent de la pulpe dentaire se projettent sur lensemble du complexe sensitif du trijumeau. Car contrairement à la peau, la pulpe est innervée par des fibres de petits diamètre, ne transmet quun message nociceptif.

25

26

27 32. Coupe 2 Elle passe par la partie moyenne de la partie bulbaire du quatrième ventricule

28 Dans la coupe n°2 on observe les origines réelles du X. Le X est à la fois branchial moteur et viscéro moteur mais aussi branchio et viscéro sensible. Ainsi se trouve réalisé une systématisation des origines du X. pour chacune des quatre fonctions on isole et nomme quatre noyau qui correspondent. Le noyau du faisceau solitaire ( comprends les afférences du VII bis du IX et du X ) cest un noyau extéroceptif ( corne postérieure de la substance grise ) ce noyau reçoit la sensibilité gustative pharyngée. Le noyau ambigu ( IX, X et XI ) émet des efférences viscérales spéciales à destination de la musculature branchiale du pharynx. Entre ces deux noyaux, le Noyau Cardio Pneumo Entérique lance des EVG à destination du Thorax donc du diaphragme, ce qui explique la coordination de la respiration durant la déglutition.

29

30 33.Coupe 3 Elle passe par la partie supérieure du myélencéphale, les noyaux du glosso pharyngien( IX ) prenant la place des noyaux du vague (X).

31 A laplomb du noyau cardio pneumo entérique on trouve le noyau salivaire inférieur ( EVG ) Il existe des fibres afférentes gustatives qui proviennent des papilles caliciformes. Mais aussi des fibres efférentes motrices provenant du noyau ambigu qui se dirige vers la musculature du pharynx et de la langue. Et des fibres végétatives en provenance du plexus carotidien. Mais surtout des fibres efférentes végétatives qui parte du noyau salivaire inférieur à destination de la parotide.

32 34. Coupe 4 protubérantielle inférieure.

33

34

35 lexistence dun noyau moteur du nerf facial à destination des muscles peauciers de la face enrichi des fibres parasympathiques du noyau MLN. Lexistence dun sensoriel gustatif dont les afférences proviennent des deux tiers antérieures de la langue. Ce nerf possède des efférences parasympathiques en provenance du noyau salivaire supérieur à destination des glandes sous maxillaires et sublinguales. A ce stade de la présentation, il est bon de signaler que le noyau salivaire supérieur est les dernier élément de la colonne viscéro motrice qui vient sempiler sur les précédents noyaux. ( NSI, NCPA ). On remarque sur cette coupe:

36 35. Coupe n°5 au niveau de la portion supérieure de la protubérance.

37

38 Juxtaposition des noyau moteur dits masticateurs et sensitifs du trijumeau.

39 36. Intervention du SNA dans la manducation. Il intervient principalement au niveau de la sécrétion salivaire.

40

41 Parasympathique: Les fibres nerveuses parasympathiques destinées à la parotide sont issues du noyau bulbaire salivaire inférieur. Ces fibres secréto motrices voyagent dans le glosso pharyngien ( IX ). Le relais seffectue dans le ganglion otique. Les fibres destinées aux glandes sub mandibulaires et sub linguales sont issues du noyaux salivaire supérieur. Ces fibres cheminent dans le VII bis puis dans la corde du tympan font relais au niveau des ganglions sublinguaux et sub mandibulaires et arrivent au glandes du même nom.

42 Le sympathique. Les fibres orthosympathiques proviennent du tractus intermédio- lateralis émergent entre T1 et T2. Le relais des fibres seffectue au niveau du ganglion cervical supérieur. Les fibres post synaptiques suivent les trajets vasculaires et se dirigent vers les glandes salivaires.

43

44 4. conclusion Centres intersegmentaires du tronc cérébral.

45 Le tronc cérébral nous est apparu jusquici comme formé par la juxtaposition de centres segmentaires qui succèdent aux centre segmentaires spinaux par leur grande complexité, il existe une notion dintersegmentarisation dont le représentant principal est la substance réticulée qui explique le fonctionnement collectif de lensemble des noyaux que nous venons de vous décrire.

46

47 Bibliographie: Azerad :Physiologie de la Manducation Masson 1992 Delmas: 10ème édition Fix: neuro Anatomie édition de Boeck Franck Netter 3ème édition MASSON Poly CES Pari V Biologie Buccale Marco: cours CES Physiologie Paris V Woda Abrégé de physiologie Oro Faciale


Télécharger ppt "Formations nerveuses centrales segmentaires impliquées dans la manducation CES biologie buccale Paris V Option Anatomie Physiologie. GAZZOLA Daniel KRISSAT."

Présentations similaires


Annonces Google