La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions : Civilisation (s) / valeur(s) 2. Questions / Discussion : Deux questions préalables. 3. Tentative de conclusion Médiathèque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions : Civilisation (s) / valeur(s) 2. Questions / Discussion : Deux questions préalables. 3. Tentative de conclusion Médiathèque."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions : Civilisation (s) / valeur(s) 2. Questions / Discussion : Deux questions préalables. 3. Tentative de conclusion Médiathèque A.Malraux (Béziers) 6 octobre 2010

2 Civilisation(s) : Civilisation(s) : étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Le terme civilisation dérive indirectement au XVIII s du latin civilis relatif au « citoyen (civis) », par l'intermédiaire de : « civil » qui au XIII s signifie poli « civiliser » qui au XVI s signifie « cultivé » au sens figuré. Après 1800 civilisation signifie « lensemble des caractères dune société » Définitions : Définitions : Petit Larousse : Petit Larousse : 1. Action de civiliser ; fait de civiliser. 2. Ensemble des caractères propres à la vie culturelle et matérielle dune société humaine : ex civilisation occidentale. 3. Cet ensemble porté à un degré extrême dévolution. Dictionnaire de philosophie Christian Godin (extrait) Dictionnaire de philosophie Christian Godin (extrait) : 1. Civilisation a dabord signifié au XVIII s le processus en vertu duquel les individus devenaient aptes à vivre en société. 2. Par métonymie, « civilisation » a fini par désigner le résultat de cette action au niveau des peuples : La civilisation est lensemble de toutes les productions matérielles (objets, outils, habitations, vêtements...) et immatérielles (idées, croyance, coutumes...).... Une civilisation est une spécification de la civilisation. 3. On distingue parfois la civilisation de la culture selon 2 déterminations : – Une extension plus vaste. On parlera de civilisation européenne qui inclura la culture allemande, italienne..., ainsi la civilisation est-elle valorisée au dépend de la culture. – Une distinction ontologique (selon lusage anglo-saxon et allemand) selon laquelle la civilisation comprend la part matérielle et technique, tandis que la culture englobe la part idéelle. En Allemagne, la civilisation renvoie au niveau le plus superficiel de la culture.

3 Valeur(s) : Valeur(s) : étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Valeur : mot du XI e siècle qui vient du bas latin valor, valoris qui proviennent de valere (valoir) Valeureux signifie : « qui a du prix » au XIIIe s ; puis « qui témoigne de vaillance » au XVe s. Définitions : Définitions : Petit Robert : i.Ce en quoi une personne est digne destime ii.Caractère mesurable (dun objet) en tant que susceptible dêtre échangé iii.Caractère de ce qui répond aux normes idéales de son type, qui a de la qualité. iv. Mesure dune grandeur variable (mesurer, cest fixer la valeur) Dictionnaire philosophique de Comte-Sponville (extrait) Il faut distinguer : a Ce qui a une valeur : cest ce quun prix, dans une logique déchange (offre/demande), mesure à peu près. est Ce qui est une valeur na pas de prix : cest ce qui ne saurait être échangé valablement contre de largent, ni même contre une autre valeur (par exemple : la justice contre la générosité ou le courage) Mais cest par le désir que les 2 types de valeur peuvent se rejoindre, dès lors quaucune valeur ne saurait être si personne ne la désirait : Comment une pierre précieuse pourrait-elle valoir quelque chose si personne nen voulait ? Comment la Justice pourrait-elle exister si personne ne désirait quelle soit ?

4 Questions : 1.Valeur(s) et vérité sont-elles du même ordre ? 2.Toutes les civilisations se valent-elles ? 3.Quelles valeurs pour le XXI e siècle ?

5 1.Valeur(s) et vérité sont-elles du même ordre ? Toute valeur nest-elle pas dépendante de ce que nous aimons, désirons et voulons ? Sans valeur comment pourrions-nous juger ? La vérité nest-elle pas indépendante de ce que nous aimons, désirons et voulons ? Sans vérité quaurions-nous à comprendre ?

6 1. Valeur(s) et vérité sont-elles du même ordre ? 1.La vérité relève de la connaissance. « La vérité est lobjet au moins possible dune connaissance » dit CS Que nous la connaissions (ne fut-ce que partiellement) ou pas du tout, la vérité est ce quelle est. Et cest pourquoi elle simpose à tous. « La vérité simpose à tous, certes, mais nimpose rien » dit C-S. Connaître la vérité, cest ce qui est objectivement le plus important. Primauté des valeurs, de ce quon aime et veut. Lordre des valeurs et des fins tend au meilleur. Subjectivement le plus important, cest lui qui sert à juger et à agir. Primat de la vérité; de ce qui simpose à nous. Lordre de la vérité est celui des causes et de la connaissance. Objectivement le plus important, cest lui qui sert à comprendre. Disjonction par conséquent des ordres valeurs et vérité : les confondre, dit Pascal,cest être ridicule. Mais dialectique permanente entre les deux si lon veut à la fois juger et comprendre bien. Si aimer la vérité (la rechercher) dépend de nous, la vérité elle-même nen dépend pas. Indépendamment de ce que nous désirons ou en connaissons, la vérité simpose à nous. Quand bien même nous aurions détiendrions la vérité (qui oserait le prétendre!); de quel droit (en vertu de quelle valeur) pourrions-nous limposer à autrui ? 2.Les valeurs relèvent du désir, de ce quon aime et veut Le bien, le beau, (ce qui a de la valeur) nest pas une vérité qui simpose à tous, sinon nous aimerions tous la même chose ! Cest quand nous aimons que cest bien et non parce que cest bien que nous aimons (Spinoza). Une valeur, cest ce qui est le plus important subjectivement, car nul ne peut choisir à notre place ce qui est bien ou ce qui a de la valeur pour soi. Cest pourquoi la morale est toujours strictement personnelle. Ce qui ne veut pas dire quelle ne soit pas universalisable sans contradiction. Mais nulle valeur ne saurait être si personne ne voulut quelle fût. Contrairement à la vérité, les valeurs dépendent de nous, de ce quon aime et veut (ce quon désire). Nulle valeur ne saurait être si personne ne voulut quelle fût. Cest pourquoi nos valeurs engagent notre responsabilité pleine et entière.

7 2.Toutes les civilisations se valent-elles ? Cette question ressortit-elle à lordre des valeurs ou de la vérité ? Tout jugement est-il de valeur ? Un jugement nest-il au fond quune opinion ? Selon lordre dans lequel on se situe, la réponse à cette question nest-elle pas différente ?

8 2. Toutes les civilisations se valent-elles ? 1.Tout jugement est-il de valeur ? Un jugement nest-il quune opinion ? Un jugement est une pensée qui vaut ou qui prétend valoir. Seule la vérité, qui ne juge pas, est objective, dit CS. Ce qui revient à dire que tout jugement est de valeur. Cest pourquoi la frontière objective entre jugement et opinion (un jugement objectivement insuffisant) reste en fait éminemment ténue. Sans jugement de valeur, toutes les civilisations se valent, ou bien ne valent rien : on est dans lordre de la vérité (notamment des sciences humaines). Dès quon se demande dans quel type de civilisation on aimerait vivre, on néchappe pas au jugement de valeur : on est dans lordre des valeurs, de ce quon aime et veut. 2.Toutes les civilisations, toutes les cultures se valent-elles ? Avant les évènements du 11 septembre 2001 qui donnèrent quelques crédits aux thèses du politologue américain SP. Huntington (Le choc des civilisations /1997), le monde occidental avait réagi, dune façon quasi-générale, en estimant que ce livre posait une question politiquement incorrecte, puisque, par définition, toutes les civilisations se valaient. Objectivement, cest-à-dire du point de vue scientifique (en loccurrence les sciences humaines, ethnologie, sociologie..), on peut effectivement penser que toutes les civilisations se valent puisque précisément, ces sciences, comme toutes les sciences, nénoncent aucun jugement de valeur. Mais quen fin de compte, ne serait-ce que pour choisir la civilisation dans laquelle on aimerait vivre, il faut bien finir par comparer, fut-ce subjectivement et porter un jugement de valeur. Jugement qui peut néanmoins tendre à lobjectivité sil : se garde dêtre global, réducteur et rédhibitoire à légard des autres civilisations reste critique, tant au présent quau passé, à légard de la sienne. Même si, tout jugement est de valeur, donc personnel et relatif, cela nen justifie pas pour autant le nihilisme pour qui tout se valant, rien ne vaudrait.

9 3. Quelles valeurs pour le XXI e siècle ? Mondialisation, vers un choc ou une harmonisation des civilisations ? Légalité des hommes en droit, nest-elle pas la clef de voute incontournable dune civilisation mondiale ? Si oui, quelles valeurs paraissent alors nécessaires ?

10 3. Quelles valeurs pour le XXI e siècle ? 1.Le respect des droits de lHomme, nest-il pas fondamental ? Les civilisations et les cultures ne sont pas toutes égales en matière de droits de lhomme et de la femme. Tolérer, cest sinterdire dinterdire au nom de la liberté. ACS dit « Cest aimer la liberté plus que son propre camp, le débat plus que la contrainte, la paix plus que la victoire ». Mais doit-on pour autant tout tolérer ? Evidemment, non, puisquil faudrait aussi tolérer lintolérance, y compris quand elle menace les droits de lHomme. La tolérance, nest ni laxisme ni faiblesse. Il nest pas interdit dinterdire, mais seulement dinterdire dattaquer ce qui doit être protégé. Comment pourrait-on tolérer que les droits de lhomme et de la femme soient bafoués ? Fidélité aux valeurs de générosité et damour qui sont les nôtres au nom des droits de lHomme en veillant néanmoins à ne pas les prendre pour des vérités, ce qui les rendraient alors incompatibles avec lesprit de tolérance (démocratique et laïque) qui va avec. 2.Quelles valeurs ? Toutes les valeurs dont nous sommes culturellement héritiers et que lon qualifie parfois de judéo-chrétiennes ne sont-elles pas à perpétuer dès lors quelles sont éclairées par lamour du prochain ? Qui pourrait ne pas voir à ce sujet leur convergence avec le message dun Gandhi, dun Martin Luther King, dun Nelson Mandela, du Dalaï Lama ou des étudiants de la Place Tienanmen. Sans néanmoins tenir pour Vérité les dites Valeurs si lon veut échapper au dogmatisme et à lintolérance tout à lopposé de léthique damour qui les éclaire ou de lesprit démocratique et laïque qui va avec.

11 Quand on ne sait pas tout à fait où lon va, ne faut-il pas dabord se souvenir doù lon vient ?

12 Vous pourrez retrouver ce diaporama ainsi quune liste de citations sur le thème abordé aux adresses internet suivantes : Prochains Cafés-Philo à Maison des Savoirs dAgde : Mardi 12 octobre : « Eternité » Mardi 12 octobre : « Eternité » Mardi 9 novembre : « Histoire » + choix des sujets du 1er trimestre 2011 Mardi 9 novembre : « Histoire » + choix des sujets du 1er trimestre 2011 Mardi 14 décembre : « Paix » Mardi 14 décembre : « Paix »


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions : Civilisation (s) / valeur(s) 2. Questions / Discussion : Deux questions préalables. 3. Tentative de conclusion Médiathèque."

Présentations similaires


Annonces Google