La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les nouvelles tendances en placement des régimes de retraite à cotisations définies Conférence CD - Montréal Le 16 novembre, 2010 Préparé par : Patrick.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les nouvelles tendances en placement des régimes de retraite à cotisations définies Conférence CD - Montréal Le 16 novembre, 2010 Préparé par : Patrick."— Transcription de la présentation:

1 Les nouvelles tendances en placement des régimes de retraite à cotisations définies Conférence CD - Montréal Le 16 novembre, 2010 Préparé par : Patrick Fournell, Vice-président McLean Budden

2 2 Exercice 1 Le conférencier utilise une pièce de monnaie pour cet exercice de jeu de hasard. Vous devez choisir une des 10 options suivantes (#1 à #10). Vous gagnerez le montant de la colonne correspondant à loption que vous avez choisie au préalable. Si la pièce tombe sur pile, vous gagnez le montant de la colonne de gauche. Si la pièce tombe sur face, vous gagnez le montant de la colonne de droite. Option #Si pileSi face 14,50 $7,75 $ 210,50 $2,00 $ 32,50 $10,00 $ 412,50 $0,50 $ 58,75 $3,50 $ 61,50 $11,25 $ 79,50 $3,00 $ 85,00 $ 911,75 $1,00 $ 104,00 $8,25 $

3 3 Exercice 2 Le conférencier utilise une pièce de monnaie pour cet exercice de jeu de hasard. Vous devez choisir une des 3 options suivantes (#1 à #3). Vous gagnerez le montant de la colonne correspondant à loption que vous avez choisie au préalable. Si la pièce tombe sur pile, vous gagnez le montant de la colonne de gauche. Si la pièce tombe sur face, vous gagnez le montant de la colonne de droite. Option #Si pileSi face 110,50 $2,00 $ 25,00 $ 38,75 $3,50 $

4 4 Exercice 3 Le conférencier utilise un dé pour cet exercice de jeu de hasard. Vous devez choisir une des 10 options suivantes (#1 à #10). Vous gagnerez le montant inscrit à la colonne correspondant au résultat du lancer du dé et à loption que vous avez choisie au préalable. Option # Si le dé tombe sur 1 Si le dé tombe sur 2 Si le dé tombe sur 3 Si le dé tombe sur 4 Si le dé tombe sur 5 Si le dé tombe sur 6 10,75 $9,25 $8,75 $7,00 $1,25 $1,50 $ 20,00 $0,75 $4,25 $5,50 $8,50 $9,75 $ 30,00 $ 10,00 $ 41,00 $2,00 $6,75 $7,50 $5,75 $4,75 $ 51,00 $7,50 $0,75 $6,50 $5,50 $6,75 $ 68,00 $0,00 $2,75 $9,75 $0,00 $8,75 $ 70,50 $3,00 $1,50 $9,75 $7,00 $6,50 $ 88,50 $3,25 $2,50 $8,50 $0,00 $5,50 $ 92,00 $3,25 $3,75 $9,25 $7,75 $2,00 $ 104,50 $ 8,75 $8,50 $0,75 $1,25 $

5 5 Exercice 4 Le conférencier utilise un dé pour cet exercice de jeu de hasard. Vous devez choisir une des 3 options suivantes (#1 à #3). Vous gagnerez le montant inscrit à la colonne correspondant au résultant du lancer du dé et à loption que vous avez choisie au préalable. Option # Si le dé tombe sur 1 Si le dé tombe sur 2 Si le dé tombe sur 3 Si le dé tombe sur 4 Si le dé tombe sur 5 Si le dé tombe sur 6 10,00 $0,75 $4,25 $5,50 $8,50 $9,75 $ 20,00 $ 10,00 $ 38,50 $3,25 $2,50 $8,50 $0,00 $5,50 $

6 6 > Plusieurs études 1 portant principalement sur la question : « Est-ce quune surabondance de choix a une incidence sur le taux de participation ? » > Résultats démontrent les tendances suivantes : > Une surabondance de choix favorise linactivité > Participation automatique a un effet positif > Présentation des choix de placement a une incidence sur le taux de participation et lallocation des actifs –Règle du 1/n si 100 divisible par n –Corrélation positive entre fraction des fonds en action et allocation des actifs en action si le nombre de fonds 10 –Aucune corrélation si le nombre de fonds > 10 Études en finance comportementale appliquées aux régimes CD Sommaire des études récentes 1 Heuristic and Biases in Retirement Savings Behavior Shlomo benartzi, UCLA and Richard H. Thaler, University of Chicago Booth School of Business Journal of Economics Perspectives, Volume 21, Number 3 - Summer 2007, Pages

7 7 > Exercices 1 & 2 : > Exercice 1 comportait dix choix : neuf options risquées (~ fonds dactions) et une option simple/sans risque (~ fonds de marché monétaire, #8) > Exercice 2 comportait trois choix ; deux options risquées et une option simple/sans risque (option #2) > En général, un plus grand nombre de participants choisissent loption la plus simple (#8 et #2, respectivement) lorsquils sont confrontés à 10 options plutôt que 3. > Exercices 3 & 4 : > Dans les exercices précédents, loption la plus simple était également la moins risquée. Les exercices 3 et 4 éliminent cette confusion où loption la plus simple devient la plus risquée. > En général, un plus grand nombre de participants choisissent loption la plus simple (#3 et #2, respectivement) lorsquils sont confrontés à 10 options plutôt que 3. Études en finance comportementale appliquées aux régimes CD Sommaire des études récentes (suite) 1 Choice proliferation, simplicity seeking, and asset allocation Sheena S. Lyengar (Columbia University Graduate Shool of Business), Emiar Kamenica (University of Chicago Booth School of Business) Journal of Public Economicss, April 2010

8 8 > Prolifération des choix, recherche de la simplicité et répartition de lactif 1 : > Base de données : Vanguard Center for Retirement Reseach > Sondé : participants, 638 compagnies/régimes CD > Fonds disponibles : entre 4 et 59 par régime > Régression afin de tester les variables suivantes : age, sexe, années de service, salaire, solde du compte, et nombre de fonds offerts > Résultats > Nombre de fonds a une incidence sur le choix des participants > Nombre élevé doptions pousse les participants à choisir une ou des option(s) simple(s) > Pour chaque 10 fonds supplémentaires, lallocation en action diminue de 3,28 % (1,98 % en obligations et 1,30% en marché monétaire) > En moyenne : 10,5 % des participants nallouent aucun actif en action. La probabilité augmente par 2,9 % (27 %) pour chaque 10 fonds additionnels offerts Études en finance comportementale appliquées aux régimes CD 1 Choice proliferation, simplicity seeking, and asset allocation Sheena S. Lyengar (Columbia University Graduate Shool of Business), Emiar Kamenica (University of Chicago Booth School of Business) Journal of Public Economicss, April 2010 Sommaire des études récentes (suite)

9 9 Études en finance comportementale appliquées aux régimes CD 5 Fonds15 Fonds25 Fonds35 Fonds $ $ $ $ Valeur finaleScénario A 1 5 Fonds15 Fonds25 Fonds35 Fonds $ $ $ $ Valeur finaleScénario B 2 1 Cotisations mensuelles de 500 $ pendant 30 ans à une régime enregistré. Répartition de lactif sous le scénario 5 fonds : 30 % indice S&P/TSX, 15 % S&P500 (couvert), 15 % MSCI EAEO (non couvert), 35 % Univers DEX, 5 % Bons du Trésor. Nous utilisons les rendements annualisés sur 10 ans au 31 octobre Mêmes hypothèses que ci-haut, sauf pour les rendements, qui sont basés sur un historique de rendements annualisés sur 20 ans au 31 octobre 2010 pour les actions et pour le marché monétaire. Pour les obligations, nous utilisons le coupon moyen de lunivers DEX au 31 octobre 2010, qui était de 4,7 %. Sommaire des études récentes (suite)

10 10 Actions domestiques Actions étrangères ObligationsAlternatifsEncaisse 35 % 15 %5 % 20 % 25 % La panoplie de choix Exemple : actions américaines

11 11 Impact sur les régimes à cotisations définies > La complexité des produits augmentera > Le nombre de choix offerts aux participants diminuera

12 12 Impact sur les régimes à cotisations définies (suite) > Intégration de diverses stratégies traditionnellement associées aux régimes à prestations déterminées : > Fonds de couverture (hedge funds) > Actifs réels (fonds dinfrastucture, fonds dimmobilier, commodités) > Fonds négociés en bourse (ETFs) > Couverture des devises > Concept de lIGP? > Marchés émergents > Produits de décaissement > Produits garantis

13 13 Marchés émergents Sujet de lheure > 2008 à mars 2009 > Correction des marchés boursiers. Pays émergents ne sont pas épargnés. > Découplement des économies mondiales semblaient être un mythe > Corrélation entre diverses catégories dactifs converge vers 1, incluant pays émergents > Depuis mars 2009 > Reprise plus prononcée des marchés boursiers des pays émergents p/r aux marchés boursiers des pays développés > Découplement des pays émergents saccentu; engin de croissance de léconomie mondiale > Perception que lécart de risque entre pays émergents et pays développés samenuise > Perception que la croissance future élevée mènera à des rendements supérieurs

14 14 Marchés émergents (suite ) Une explication > Nomenclature introduite au début des années 80 par la « International Finance Corporation (IFC) » > Pays en stade de transition vers un niveau mature > Fournisseurs dindices de marchés boursiers catégorisent par : > PIB/habitant, environnement réglementaire, taille du marché, qualité, étendue et profondeur > PIB par habitant ~ $ US > 70 % de la population mondiale, 46 % de la masse terrestre > Représente 12 % de lindice MSCI ACWI

15 15 Marchés émergents (suite) Le passé et le futur > Chine dépassera les États-unis en 2020 en tant que plus grande économie mondiale (consensus) > PIB de lInde dépassera celui des États-unis dici 2050 (consensus) > Lindice S&P/IFCG depuis fin 1975 (34 ans) = 9,5 % rendement annualisé MSCI Monde = 10,6 % rendement annualisé > Bénéfice de la diversification produit par lentremise de différents secteurs et économies à différents stades de croissance

16 16 Conclusion > La complexité des produits augmentera > Le nombre de choix offerts aux participants diminuera > Lutilisation des fonds à date ou à risque cible, qui incluent des classes dactifs plus complexes, sera un « must » > Le travail de gouvernance saccentuera > Le besoin en éducation et en communication sintensifiera


Télécharger ppt "Les nouvelles tendances en placement des régimes de retraite à cotisations définies Conférence CD - Montréal Le 16 novembre, 2010 Préparé par : Patrick."

Présentations similaires


Annonces Google