La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Partie 3 La psychophysique. Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20052 La psychophysique Introduction La psychophysique classique Les th é ories.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Partie 3 La psychophysique. Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20052 La psychophysique Introduction La psychophysique classique Les th é ories."— Transcription de la présentation:

1 Partie 3 La psychophysique

2 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20052 La psychophysique Introduction La psychophysique classique Les th é ories psychophysiques modernes Quelques m é thodes psychophysiques

3 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20053 Introduction 22 octobre 1850: « l intuition de Fechner » la psychophysique: la science qui s'intéresse aux relations quantitatives entre événements physiques et événements psychologiques partie intégrante de la psychologie cognitive puisquelle a lambition de développer des modèles et des méthodes permettant daccéder aux différents niveaux des traitements que lon souhaite étudier

4 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20054 La psychophysique Introduction La psychophysique classique Les th é ories psychophysiques modernes Quelques m é thodes psychophysiques

5 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20055 La psychophysique classique Quelques grands noms: Fechner, M ü ller, Wundt (seconde moiti é du XIXe si è cle) Seuils sensoriels absolus, de d é tection Seuils diff é rentiels, de discrimination, relatifs

6 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20056 La psychophysique classique Seuils sensoriels absolus, de d é tection: Le seuil de détection (ou inférieur ou encore seuil absolu) est la limite, exprimée, dans les unités de cette dimension du stimulus, entre les valeurs faibles qui ne donnent pas lieu à une perception et des valeurs qui permettent de conclure à la présence du stimulus. C'est donc une borne exprimée en unités physiques, entre un état de non détection [0] et un état de détection [1].(Bonnet, 1986, p. 15)

7 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20057 La psychophysique classique Seuils diff é rentiels, de discrimination, relatifs : Plus petite différence perçue entre deux stimulations différentes.

8 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20058

9 9 Psychophysique= mettre en relation deux continuums S0S0 StSt Seuil absoluStimulus terminal R 20 R 22 R 40 R 44 R 80 R 88 S 20 S 22 S 40 S 44 S 80 S 88 Domaine de la perception 50% de détections

10 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200510 Fechner Les différences entre des couples de stimuli sont subjectivement égales si elles sont détectées avec la même probabilité. écart entre S A -S B = écart entre S C -S D si probabilité de détecter la première différence = probabilité de détecter la seconde différence Si p(S A -S B ) = p(S C -S D ), alors (S A )- ( S B )= (S C )- ( S D )

11 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200511 Fechner La loi psychophysique de Fechner qui résulte de cette conception énonce que la sensation (S A ) croît comme le logarithme de lintensité du stimulus S A : (S A )=c log S A où c est une constante (propre à la nature de la sensation) et log S A le logarithme de la valeur physique prise en compte.

12 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200512 Fechner Logarithme: Si y=log n x x=n y Donc, si on considère n=2 (par exemple) et si on a limpression de ressentir une intensite de 3: 3=log 2 x x=2 3 =8= intensité du stimulus Si on double lintensité réelle du stimulus (x=16), alors limpression de lintensité y est 4 (16=2 4 ).

13 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200513 x2 x3 x4 x2 x4 x8

14 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200514

15 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200515 Fechner Mais 2 conditions à respecter: considérer que lunité de sensation correspond au seuil différentiel (1 intervalle ou une unité = la plus petite différence détectée entre deux stimuli différents) et que la loi de Weber soit valide.

16 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200516 Weber La loi de Weber exprime quil existe une constante k telle que : où x i est la plus petite augmentation du stimulus x i qui permet de juste distinguer une différence entre x i et (x i + x i ). Concrètement, cela signifie quun sujet distinguera avec une même probabilité, par exemple dans 75% des cas, dune part un poids de 515 grammes dun poids de 500 grammes et dautre part un poids de 1030 grammes dun poids de 1000 grammes si k=0,03.

17 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200517 La psychophysique Les th é ories psychophysiques modernes

18 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200518 Les th é ories psychophysiques modernes La réponse est fonction des paramètres du stimulus De lhistoire Du moment Des paramètres du sujet

19 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200519 Les th é ories psychophysiques modernes La réponse est fonction des paramètres du stimulus de lhistoire du moment des paramètres du sujet

20 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200520 Variations intra-individuelles Occasions * valeurs du stimulus

21 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200521 Variations inter-individuelles Individus * valeurs du stimulus

22 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200522 Réponses vraies et erreurs

23 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200523 La psychophysique Quelques m é thodes psychophysiques

24 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200524 Quelques m é thodes psychophysiques M é thode de l erreur moyenne M é thode des diff é rences juste perceptibles (limites ou changements minimaux) M é thodes constantes M é thode des comparaisons pair é es M é thode des rangs Production d intervalles et de rapports M é thodes adaptatives

25 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200525 Ajustement dune courbe logistique aux points identifiés expérimentalement à laide dun compas tactile ou esthésiomètre (figure 7).

26 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200526

27 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200527 Non Oui Non Si « oui » Si « non » Si « oui » Départ 1 Départ 2

28 Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 200528 Fréquence Intensité


Télécharger ppt "Partie 3 La psychophysique. Master Université de Bourgogne, 17-20 janvier 20052 La psychophysique Introduction La psychophysique classique Les th é ories."

Présentations similaires


Annonces Google