La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Lévaluation financière et économique de la foresterie ? Comment la mesurer ? Quelle méthode utiliser ? Dans quelles situations ? Mélissa Lainesse, Économiste,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Lévaluation financière et économique de la foresterie ? Comment la mesurer ? Quelle méthode utiliser ? Dans quelles situations ? Mélissa Lainesse, Économiste,"— Transcription de la présentation:

1 1 Lévaluation financière et économique de la foresterie ? Comment la mesurer ? Quelle méthode utiliser ? Dans quelles situations ? Mélissa Lainesse, Économiste, M.A. François-Robert Nadeau, ing.f., M.Sc. Le 22 septembre 2010

2 2 Plan de la formation Introduction Analyse financière ou économique ? Rentabilité ou retombées ? Quelques mythes sur la rentabilité de la foresterie Pause Comparaison des méthodes dévaluation Questions

3 3 Introduction Les études de rentabilité économique Analyse financière ou de retombées Utilisation inappropriée des méthodes dévaluation Les principales méthodes Analyse de rentabilité financière Analyse de rentabilité économique Analyse de retombées économiques

4 4 Introduction Objectifs Distinguer le financier et léconomique Différencier la rentabilité et les retombées Démystifier quelques « préjugés » Applications des méthodes : trois cas Permettre de bien différencier les méthodes quant à leurs objectifs, leurs résultats et leurs utilisations.

5 5 Financière ou Économique ? Rentabilité ou Retombées ? Utilisation courante des méthodes dévaluation Aucune distinction entre elles Répondent à la même question : la rentabilité Mauvaise compréhension conduisant à deux erreurs Financier et économique sont des synonymes Les analyses de rentabilité et de retombées sont équivalentes (objectifs et résultats)

6 6 Financière ou Économique ? Analyse financière Évaluation méthodique de la situation financière (flux monétaires positifs et négatifs) dune personne, dun groupe dindividus déterminé dans la société considérant le coût dopportunité des capitaux financiers.

7 7 Financière ou Économique ? Analyse économique Évaluation de lensemble du système économique (échanges) pour tous les agents de la société en fonction: de ce quelle est réellement disposée à payer (valeur) ; du coût dopportunité des capitaux financiers et des facteurs de production (capitaux physiques et main dœuvre).

8 8 Financière ou Économique ? Trois différences entre lanalyse financière et économique Point de vue de lévaluation ou agent considéré Type de flux considérés (monétaires et non monétaires) Coût dopportunité des facteurs de production

9 9 Financière ou Économique ? Point de vue de lévaluation Exemple de lachat dun équipement Coût de $ Financement : 50 % propriétaire, 50 % institution financière Revenus nets $ au propriétaire $ en intérêt pour linstitution financière

10 10 Financière ou Économique ? Point de vue de lévaluation

11 11 Financière ou Économique ? Type de flux considérés Analyse financière : flux monétaires réels (encaissement et décaissement) vs Analyse économique : valeurs monétaires et non monétaires Par exemple, la valeur associée à un paysage nest pas considérée dans lanalyse financière alors quelle lest par léconomique (si elle est évaluable)

12 12 Financière ou Économique ? Coût dopportunité des facteurs de production Analyse financière - coût dopportunité capital financier : taux dintérêt en vigueur qui reflète loption dépargne ou le coût demprunt Analyse économique - coût dopportunité capital financier : taux de consommation, cest-à-dire le taux quil faut offrir à la société pour quelle soit indifférente entre consommer aujourdhui ou épargner (investir) facteurs de production : valeur dutilisation du capital physique et salaire auxquels renoncent les facteurs de production par leur utilisation dans linvestissement

13 13 Rentabilité ou Retombées ? Rentabilité Mesure la capacité dun investissement à dégager un revenu: $ reçu par $ investi Se mesure en niveau (valeur actuelle nette) ou en rendement (valeur actuelle nette/coût actualisé) Considère le moment où les flux se réalisent Mécanique: comptabilise lensemble des flux liés à linvestissement, les met en relation avec celui- ci et applique le processus dactualisation

14 14 Rentabilité ou Retombées ? Retombées Mesure le niveau dactivités ou les effets économiques et financiers dune action Mesure les effets de la dépense Conclusion typique : chaque dollar dépensé en génère deux, trois, sept … Ne sinterrogent pas sur lutilité de linvestissement

15 15 Rentabilité ou Retombées ? Retombées : exemple du calcul Supposons $ investis dans une plantation et servant à rémunérer les planteurs, les producteurs et les transporteurs de plants et aux achats et au transport des plants Supposons que $ soient versés en salaires et $ en plants et transport

16 16 Rentabilité ou Retombées ? Retombées : exemple du calcul (suite) 1)les effets directs, les $ créent des emplois (planteurs) : effets bénéfiques à léconomie 2)les effets indirects, les $ créent des emplois chez les fournisseurs, car les plants sont fabriqués et transportés par quelquun; ces fournisseurs ont acquis leurs matières premières chez dautres fournisseurs les dépenses sont converties en revenus divers !

17 17 Rentabilité ou Retombées ? Retombées : exemple du calcul (suite) 3)les effets induits assurent des retombées supérieures au montant dépensé : les dollars versés en salaires sont dans une proportion dépensés en biens de consommation créant des emplois. Ces biens de consommation, il a bien fallu que quelquun les produise, et ainsi de suite … 4)Les revenus fiscaux et parafiscaux sajoutent à cela !

18 18 Rentabilité ou Retombées ? Principales différences entre lanalyse de rentabilité et de retombées Objectif de lévaluation Considération pour lutilité et la productivité de lactivité Considération du moment où les flux se réalisent

19 19 Rentabilité ou Retombées ? Objectif de lévaluation Analyse de rentabilité Mesure la capacité dun investissement à générer des revenus : 1 $ rapport x $ de revenus Analyse de retombées Mesure les impacts dune variation des dépenses sur lactivité économique : 1 $ dépensé génère Y $ de retombées

20 20 Rentabilité ou Retombées ? Considération pour lutilité de lactivité Prenons lexemple de deux projets ayant le même coût en salaire (1 000 $) A)Plantation récoltée à terme (4 000 $) B)Creuser des trous et les remplir (0 $) Analyse de rentabilité Différencie les deux projets, car lun produit, lautre pas (A est rentable, pas B) Analyse de retombées Les retombées sont identiques (mêmes effets directs, indirects et induits dans A et B du $)

21 21 Rentabilité ou Retombées ? Considération pour lutilité de lactivité Ainsi, « pour léconomiste, qui effectue une analyse de rentabilité des arts, les arts ne peuvent être rentables que sils sont bons en eux-mêmes. Cest parce quils présentent un intérêt pour quelquun quelque part en tant quarts quils présentent de lintérêt pour léconomiste effectuant une analyse de rentabilité. Cest parce que les oranges sont bonnes à manger que leur production est rentable. Cest pour cette seule raison quon doit les cultiver, et non pas parce quelles sont bonnes pour léconomie, non pas parce quelles génèrent des retombées ». Extrait « Le mirage des retombées économiques », Yvan Stringer

22 22 Rentabilité ou Retombées ? Considération du moment où les flux se réalisent Analyse rentabilité Lactualisation établit le coût du temps : plus les flux sont lointains, plus la société leur accorde une faible valeur Analyse de retombées Aucune considération pour le temps

23 23 Financière ou Économique ? Rentabilité ou Retombées ? Les transferts entre agents (individus, groupe, gouvernement) : Taxes, subventions, prêts, impôt, etc. Rentabilité financière: considérés sils constituent un flux pour lintéressé Rentabilité économique : pas considérés, car cest un déplacement - aucun impact pour la société Retombées: considérés comme un résultat des salaires créés par la dépense

24 24 Financière ou Économique ? Rentabilité ou Retombées ?

25 25 Mythes sur la rentabilité de la foresterie La rentabilité de la foresterie est impossible décalage entre les revenus et les coûts Solution: utiliser un taux dactualisation nul Si les retombées sont élevées la foresterie est rentable le niveau demploi créé justifie linvestissement Les revenus fiscaux et parafiscaux justifient linvestissement du gouvernement

26 26 Mythe 1 : rentabilité et actualisation nulle La rentabilité de la foresterie est impossible décalage entre les revenus et les coûts Solution: utiliser un taux dactualisation nul « Cest devenu un lieu commun de dire que la pratique de lactualisation est en contradiction avec la prise en compte du long terme, puisquelle conduit mécaniquement à minorer les impacts positifs et négatifs dun investissement, et ce, dautant plus que ces effets se trouvent éloignés dans le temps ». Extrait « Révision du taux dactualisation des investissements publics » Le Plan, Commissariat général du Plan (France)

27 27 Mythe 1 : rentabilité et actualisation nulle Deux réactions conclure systématiquement que la foresterie nest pas rentable ne pas actualiser - taux dactualisation nul Réponses inappropriées face au long terme et aux générations futures lexercice du calcul de rentabilité demeure essentiel préférence pour le présent - contradictoire avec le comportement des agents

28 28 Mythe 1 : rentabilité et actualisation nulle Réponse adéquate la littérature économique préconise un taux dactualisation variable dans le temps MRNF: le taux dactualisation retenu est de 4 % pour les 30 premières années et dégressif vers 1 % par la suite

29 29 Mythe 2 : Retombées = Rentabilité Si les retombées sont élevées la foresterie est rentable le niveau demploi créé justifie linvestissement NON Les retombées de même quune mesure de lemploi ne considèrent pas lutilité de linvestissement ne considèrent pas les opportunités : « ne commettons pas lerreur domettre ce quon ne voit pas », Bastiat 1850

30 30 Mythe 3 : Revenus fiscaux et parafiscaux justifient les dépenses gouvernementales Les revenus fiscaux et parafiscaux justifient linvestissement du gouvernement ? Rentabilité financière : réels flux monétaires Rentabilité économique: sintéresse à la valeur pour lensemble de la société - indifférente à qui paie et qui reçoit le gouvernement, gestionnaire de lÉtat, arbitre entre la rentabilité financière (fonds pour financer dautres activités) et la rentabilité économique (ce qui est bon pour la société).

31 31 Quelques références Yvan Stringer, « Le mirage des retombées économiques », dans L'analyse coût-avantage. Défis et controverses, Gilles Gauthier et Marie Thibault éd., Paris, Économica, 1993, chapitre 10, p Gregersen, H., Contreras, A., « Évaluation économique des impacts des projets forestiers », Organisation des Nations Unies pour lalimentation et lagriculture, Rome, Lebègue, D., et al., « Révision du taux dactualisation des investissements publics », Le Plan, Commissariat général du Plan, 2005, 112 pages. Bastiat, F., Oeuvres complètes, Sophismes économiques – petits pamphlets II, Tome 5, Édition Guillaumin, – édition originale 1863.

32 32 Comparaison des méthodes - Exemples Forêt privée Avec contribution de lÉtat Avec investissement privé Forêt publique Avec contribution de lÉtat

33 33 Forêt privée avec contribution État Projet dinstallation dune plantation Investissement 5 000$ - 20 % par le propriétaire ; 80 % par lÉtat via les agences. Les revenus associés à la vente de bois sélèvent à $. Lagence et le syndicat des producteurs de bois perçoivent une part des revenus de la vente dans le processus, mais ne sont pas considérés dans cet exemple.

34 34 Analyse financière Point de vue : Propriétaire Coûts : Capitaux propres. 20 % de linvestissement. Revenus : Revenus nets de la vente de bois. 100 % Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour le propriétaire Questions : Est-ce que les revenus tirés de la vente de bois (une fois actualisés) excèdent les dépenses engendrées ? Note : la taxe foncière est indépendante de linvestissement. Elle nest donc pas considérée dans lanalyse.

35 35 Analyse financière Point de vue : État (Gouvernement) via les agences Coûts : Capitaux investis par lÉtat. 80 % de linvestissement. Revenus : Taxes, impôt et autres cotisations fiscales Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour lÉtat Questions : Vaut-il la peine de financer les investissements en forêt privée si aucun (peu) revenus ne sont perçus de la vente de bois ?

36 36 Analyse économique Point de vue : Entreprise Coûts : Capitaux investis par lentreprise. 100 % de linvestissement. Revenus : Revenus nets de la vente de bois. 100 % Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour lentreprise Questions : Est-ce que les revenus issus dans la plantation excèdent à la fois les sommes investies et ce qui aurait été perçu sans investissements ? Est-ce que lentreprise sest enrichi à faire cette plantation ?

37 37 Analyse économique Point de vue : Société Coûts : Capitaux investis par la société (État, entreprises). 100 %. Revenus : Revenus nets de la vente de bois. 100 % + revenus des autres agents (travailleurs, entreprises) + revenus des autres avantages - Valeur de la forêt naturelle. *Les taxes et impôts nont pas à être considérés Taux dactualisation : Taux dégressif (équité intergénérationnel) Questions : Est-ce que les sommes investies en Fpr sont créateurs de richesse pour la société ? Est-ce quelles produisent davantage que ce qui aurait été obtenu sans investissements ?

38 38 Retombées économiques Point de vue : Société Dépenses : Capitaux investis par la société (propriétaire, État) Retombées : Rémunération des travailleurs et des entreprises (directs), fournisseurs et des fournisseurs de ceux-ci (indirects), re-dépense en bien de consommation (induits), revenus fiscaux et parafiscaux. Taux dactualisation : Non Questions : Quel est le portrait de lactivité économique qui découle de linstallation et de lentretien de la plantation ? Quel est le nombre demploi généré par les dépenses en Fpr ? Quels sont les impacts directs, indirects et induits générés par les dépenses en Fpr ?

39 39 Forêt privée avec investisseur privé A.La contribution de lÉtat est remplacée par un investisseur privé (prêteur) B.La contribution de lÉtat est remplacée par un investisseur privé via une entente de partenariat

40 40 Analyse financière - Investisseur prêteur Point de vue : Propriétaire Coûts : Capitaux propres. 20 % de linvestissement. Revenus : Revenus nets de la vente de bois. 100 % - Intérêts Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour le propriétaire Questions : Est-ce que les revenus excèdent les dépenses engendrées ? Subvention ou prêteur privé ?

41 41 Analyse financière - Investisseur prêteur Point de vue : Investisseur (prêteur) Coût : Prêt au propriétaire. 80% de linvestissement. Revenus : Intérêts Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour linvestisseur Questions : Est-ce que le niveau de risque de linvestissement en forêt privée est plus ou moins élevé par rapport aux autres options ?

42 42 Analyse financière - Investisseur partenaire Point de vue : Propriétaire Coûts : Capitaux propres. 20 % de linvestissement. Revenus : Quote-part (%) sur les revenus nets de la vente de bois Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour le propriétaire Questions : Est-ce que les revenus excèdent les dépenses engendrées ?

43 43 Analyse financière - Investisseur partenaire Point de vue : Investisseur (partenaire) Coûts : Capitaux propres investis dans lexécution. 80 % de linvestissement. Revenus : Quote-part (%) sur les revenus nets de la vente de bois Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour linvestisseur Questions : Est-ce que la rentabilité de linvestissement en forêt est aussi ou plus intéressante que les autres options dinvestissement (forestier ou autres) ?

44 44 Forêt publique avec contribution de lÉtat Projet dinstallation dune plantation Investissement 5 000$ % par lÉtat. Les revenus associés à la vente de bois sélèvent à $.

45 45 Analyse financière Point de vue : État (Gouvernement) Coûts : Capitaux investis par lÉtat. 100 % de linvestissement. Revenus : Revenus nets de la vente de bois (redevance) + Taxes, impôt et autres cotisations fiscales Taux dactualisation : Fixe ; taux dintérêt en vigueur pour le gouvernement Questions : Est-ce que les revenus générés par la plantation rapportent plus que ce quil en a coûté pour les générer (revenus > dépenses) ? Est-ce que le flux financier généré par la plantation est plus ou moins important que celui généré par des investissements dans dautres secteurs ?

46 46 Analyse économique Point de vue : Société Coûts : Capitaux investis par la société (propriétaire, État). 100% Revenus : 100 % des revenus de la vente de bois (redevance) + Revenus des autres agents (travailleurs, entreprises) + Revenus des autres avantages - Valeur de la forêt naturelle *Les taxes et impôts nont pas à être considérés Taux dactualisation : Taux dégressif (équité intergénérationnel) Questions : Est-ce que les sommes investies sont créateurs de richesse ? Est-ce que les bénéfices économiques générés par linvestissement forestier <> que ceux générés par un investissement dans un autre secteur ?

47 47 Retombées économiques Point de vue : Société Dépenses : Capitaux investis par lÉtat. Retombées : Rémunération des travailleurs et des entreprises (directs), fournisseurs et des fournisseurs de ceux-ci (indirects), re-dépense en bien de consommation (induits), revenus fiscaux et parafiscaux. Taux dactualisation : Non Questions : Quel est le portrait de lactivité économique qui découle de linstallation et de lentretien de la plantation ? Quel est le nombre demploi généré par les dépenses en Fpu ? Quels sont les impacts directs, indirects et induits générés par les dépenses en Fpu ?

48 48 Synthèse - Fpr avec contribution de lÉtat

49 49 Synthèse - Fpr avec Investisseur privé

50 50 Synthèse - Fpu avec contribution de lÉtat

51 51 Synthèse Analyse Fpr plus complexe que Fpu Le point de vue est important Nature des coûts et des revenus Rentabilité = efficacité vs retombées = portrait

52 52 Question ?


Télécharger ppt "1 Lévaluation financière et économique de la foresterie ? Comment la mesurer ? Quelle méthode utiliser ? Dans quelles situations ? Mélissa Lainesse, Économiste,"

Présentations similaires


Annonces Google