La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programmes de maîtrise et de doctorat en démographie Fécondité et famille Cours 10 Séance du 18 mars 2014 Benoît Laplante, professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programmes de maîtrise et de doctorat en démographie Fécondité et famille Cours 10 Séance du 18 mars 2014 Benoît Laplante, professeur."— Transcription de la présentation:

1

2 Programmes de maîtrise et de doctorat en démographie Fécondité et famille Cours 10 Séance du 18 mars 2014 Benoît Laplante, professeur

3 Sylvia T. Wargon, Demography in Canada in the Twentieth Century [2002], p. 18.

4 Problèmes La stratification se conçoit bien dans les sociétés qui sont différenciées et qui reconnaissent leur structure. La société « méritocratique » contemporaine ne voit pas, occulte ou nie ses structures. Les comportements liés à la fécondité et à la famille ne sont plus reliés de manière claire à la position sociale. C. Hakim : les choix sont liés aux conceptions (idées, valeurs), mais les conceptions et les choix ne sont pas liés à la position sociale. En principe, en démographie, la stratification peut être à la fois un objet détude (la reproduction intergénérationnelle de la société et de ses structures) et un cadre explicatif.

5 Plan La structure dans les sociétés différenciées Le lien entre la structure et le comportement lié à la fécondité et la famille: les Noirs de Philadelphie au début du 20 e siècle La structure des sociétés modernes (industrielles) Le « style de vie » dans les sociétés contemporaines (postindustrielles) Les difficultés théoriques et pratiques de lusage de la structure comme cadre explicatif

6 La structure dans les sociétés différenciées La structure sociale peut être fondée sur différents critères dont chacun sert à fonder une hiérarchie : la race, le sexe, lâge ou la différence sociale proprement dite. Les différences qui fondent la structure sociale peuvent être « de fait » ou « de droit ».

7 La structure dans les sociétés différenciées Lesclavagisme est un exemple de structure inégalitaire non méritocratique fondée en droit Lesclavage se réalise dans : dans la différence de condition – on est esclave, affranchi ou libre – et dans la différence de rapport – on est esclave (propriété) ou maître (propriétaire).

8 La structure dans les sociétés différenciées La justification des inégalités fondées en droit Le pouvoir Le droit du plus fort (par exemple celui de la guerre) justifie que le vaincu soit la propriété du vainqueur. La nature Les esclaves sont esclaves ou sont devenus esclaves parce quils sont intrinsèquement serviles.

9 La structure dans les sociétés différenciées La justification des inégalités fondées en droit « (…) La nature veut marquer dans les corps la différence entre hommes libres et esclaves : ceux des seconds sont robustes, aptes aux travaux indispensables, ceux des premiers sont droits et inaptes à de telles besognes, mais adaptés à la vie politique (laquelle se trouve partagée entre les tâches de la guerre et les tâches de la paix). Pourtant le contraire, aussi, se rencontre fréquemment : tels ont des corps d'hommes libres, tels en ont l'âme. Il est, en effet, manifeste que si les hommes libres se distinguaient par le corps seul autant que les images des dieux, tout le monde conviendrait que les autres mériteraient de les servir comme esclaves. Et si cela est vrai du corps, une telle distinction est encore plus juste appliquée à l'âme. Mais il n'est pas aussi facile d'apercevoir la beauté de l'âme que celle du corps. » Aristote, Les Politiques, I, chapitre IV, 1254 a et 1254 b, trad. P. Pellegrin, Garnier-Flammarion, 1990, pp et pp

10 La structure dans les sociétés différenciées Exemples de structures inégalitaires non méritocratiques fondées en droit La Rome antique Différence de condition Plébéiens, chevaliers, patriciens La féodalité du Moyen-Âge européen Différence de condition Serf ou seigneur Différence de rapport Vassal ou suzerain L « ancien régime » Différence de condition Roturier, noble LInde Les castes

11 La structure dans les sociétés différenciées Le système des castes de lInde Le système des castes de lInde combine deux systèmes de division de la société La division théorique en varnas (« couleurs », états), qui mêle pouvoir et religion La division en groupes socio-professionnels, les jatis.

12 La structure dans les sociétés différenciées Le système des castes de lInde La division théorique en varnas (« couleurs », états) mêle le pouvoir et la religion : le Brahmane est le prêtre; le Kshatriya est membre de la classe des rois (ou guerriers); le Vaishya est éleveur-agriculteur, mais dans lusage moderne il est surtout marchand; les Shudras étaient les serviteurs non libres; et les intouchables nexistent pas en principe. Seuls les trois premiers groupes, dits « deux fois nés », ont des droits religieux étendus.

13 La structure dans les sociétés différenciées Le système des castes de lInde La division en groupes socio-professionnels, les jatis. On naît et on meurt dans son jati. Le jati détermine loccupation, les alliances possibles, les divinités auxquelles on rend un culte et les règles de pureté auxquelles on est soumis.

14 La structure dans les sociétés différenciées Lesclavage et le servage en Occident Lesclavage Lesclave est la propriété de son maître. Il na pas de personnalité juridique. Il ne peut pas être propriétaire. Il ne peut pas contracter et donc ne peut pas se marier. Il ne peut pas transmettre un héritage et na pas de descendance légitime. Le servage Il sagit dun statut intermédiaire entre lesclavage et la liberté Il se développe vraisemblablement à partir du statut de « coloni » de lAntiquité Le serf est attaché à la terre quil habite. Il ne peut être vendu quavec elle. Il a une personnalité juridique. Il peut être propriétaire et porter témoignage. Il peut contracter et donc se marier. Il peut avoir une descendance légitime et transmettre un héritage.

15 La structure dans les sociétés différenciées Lesclavage, le mariage et la filiation Dans lAntiquité, lesclave ne peut pas se marier et la relation de filiation entre lesclave et son enfant na pas de valeur juridique. Lesclavage moderne reprend ces principes dans les colonies anglaises dAmérique. Dans les colonies espagnoles, on impose au contraire aux maîtres de traiter les esclaves en chrétiens pour tout ce qui touche au mariage et à la filiation.

16 William Edward Burghardt Du Bois Selon Wikipédia

17 William Edward Burghardt Du Bois Selon Wikipédia

18 William Edward Burghardt Du Bois Selon Wikipédia

19 William Edward Burghardt Dubois, The Philadelphia Negro, A Social Study [1899].

20

21

22 La structure des sociétés modernes

23 Selon Karl Marx La structure sociale est fondée sur les rapports de production. Dans la société capitaliste, la différence fondamentale distingue le travail du capital, les travailleurs vendant leur travail au capitaliste qui possède les outils de production.

24 La structure des sociétés modernes Selon Max Weber La classe Ordre économique Répartition des biens et spécialement de la propriété Le statut Ordre social Répartition du prestige (honneur) et « règles de respectabilité » Le parti Sphère du pouvoir Association formée en vue de laction sociale

25 Lebenschancen « Life chances » en jargon sociologique anglo- américain, mais « Life prospects » daprès le dictionnaire. Perspectives de vie

26 La structure des sociétés modernes Selon Pierre Bourdieu La Distinction, critique sociale du jugement [1979] La société est un espace dont les axes sont le capital économique et le capital culturel. Il y a isomorphie de lespace social et de lespace des styles de vie. La distinction est le processus par lequel on marque les différences de classe dans les styles de vie.

27 La structure des sociétés modernes Selon Louis Dumont Homo hierarchicus (étude du système des castes indien) Homo aequalis I et II (étude du monde occidental moderne) Holisme: primauté de lordre social subordination de lindividu Hiérarchique Individualisme Primauté de lindividu Égalité théorique des individus (en principe héritée du christianisme) Forte différenciation économique qui contredit légalité de principe

28 La structure sociale et les styles de vie En général Le problème du prestige Dans nos sociétés, dans quelle mesure est-il distinct du succès économique? On constate le maintien des distances de classe pour les alliances. Mais on constate également la disparition des règles de respectabilité et La disparition de la « distinction » comme stratégie de légitimation ou de construction de lidentité de classe: la consommation somptuaire plutôt que le goût comme marque du capital économique; le capital culturel se marque par la diversité de la consommation plutôt que par la restriction à ce qui est « très » culturel.

29 La structure sociale et les styles de vie En matière de vie sexuelle, reproductive et familiale Le respect des conventions nest plus une marque de classe. On a pu penser que les « unions irrégulières » étaient le propre des classes inférieures. La chose ne tient plus aujourdhui, en tout cas dans les pays marqués par la « deuxième transition démographique ». Plus généralement, la société contemporaine permet le choix, ce qui réduit le lien entre la position sociale et le comportement. Le choix est contraint par les ressources et par la loi, mais pas par les normes explicites ou implicites de la respectabilité.

30 Les difficultés théoriques et pratiques de lusage de la structure comme cadre explicatif Le problème de lobservation de la structure Le problème de la structure des sociétés contemporaines

31 Les difficultés théoriques et pratiques de lusage de la structure comme cadre explicatif Le problème de lobservation de la structure Les catégories socio-professionnelles Porteuses dinformation sur la structure sociale dans les (rares) pays où la nomenclature officielle est fondée sur la réalité sociale. En France, la nomenclature est élaborée par lINSEE en collaboration avec les organismes paritaires. Pas très utiles dans les pays où les nomenclatures sont développées afin de gérer les besoins de main-dœuvre. Cest le cas du Canada

32 Les difficultés théoriques et pratiques de lusage de la structure comme cadre explicatif Le problème de lobservation de la structure Lapproche dErik Olin Wright Très pertinente Correspond relativement bien à la structure actuelle, sauf pour les problèmes posés par le sexe et par lexclusion. La mesure se fait par un petit nombre de question et se prête à lusage dans un sondage. Très peu utilisée.

33 Lapproche dErik Olin Wright

34

35 Le problème de lobservation de la structure Les solutions approximatives Les échelles de prestige Le gradient Très populaire en santé publique Les indicateurs Éducation et revenu Avoir ou on un emploi Marques dexclusion

36 Les transformations récentes de la structure Plusieurs transformations importantes et de nature très différente La plus fondamentale La disparition progressive de la différence sexuelle La tertiarisation de léconomie Si avancée que la distinction des trois secteurs ne sert plus à construire la classification des industries La fin des « 30 glorieuses » [ou la fin du fordisme] Une transformation de la perception de la structure plutôt que de la structure elle-même Lapparition de la pauvreté et de lexclusion comme problèmes sociaux

37

38 Kevin Phillips, American Theocracy [2006], p

39

40 La structure des sociétés contemporaines La toupie dHenri Mendras

41 La structure des sociétés contemporaines Lémergence de la femme comme sujet de la société La position des femmes dans la structure sociale nest plus nécessairement liée à celle de leur père ou époux. Quelle est la position sociale dun couple non homogène/homogame?

42

43

44 La structure des sociétés contemporaines Thèmes typiques de la recherche contemporaine Lappariement des conjoints La dynamique des relations entre le travail, les unions et les naissances La dynamique de la pauvreté Surtout sous langle de la vulnérabilité, très présent en Amérique latine « Children outcomes » Perd de sa popularité, mais encore important. Certains thèmes appartiennent autant à la sociologie quà la démographie Transmission intergénérationnelle Mobilité intergénérationnelle Mobilité intragénérationnelle

45 La structure des sociétés contemporaines Problèmes typiques de la recherche contemporaine Le paradoxe est que ces questions sont abordées du point de vue des structures ou de celui des approches micro-économiques sans que la différence ne soit toujours très claire… Au Canada, létude de ces questions à partir de vrais critères de stratification ou de vraies catégories socio-professionnelles nest pas facile parce que linformation sur les occupations ne permet pas nécessairement de le faire. Les critères de stratification « lourds » et disponibles (éducation, type demploi, etc.) ne renvoient pas toujours facilement à un vrai classement social. On a rarement linformation sur lorigine sociale et encore plus rarement de manière suffisante pour reconstruire les trajectoires sociales. La fluidité des trajectoires professionnelles individuelles rend difficile la mesure de la position sociale.

46 La stratification et lexclusion À proprement parler, la stratification nest pas une théorie mais plutôt une approche, comme lapproche biographique (ou des « parcours de vie ») est une approche plutôt quune théorie. Cest une réalité presque immédiate Souvent « occultée », mais ça cest autre chose. On peut faire des théories de la structure sociale, mais lidée de structure sociale nexige pas quon en fasse lhistoire. Si nécessaire, on fait lhistoire des théories, mais pas lhistoire de lidée elle-même.

47 La stratification et lexclusion Une question récurrente: Linégalité est-elle juste? Les réponses positives: Fait de nature au sens dAristote Conséquence du pouvoir Mérite Thèse dE. Todd: léducation supérieure est aujourdhui la principale source dinégalité sociale et la répartition des ressources quelle induit tend à être perçue (surtout par ceux qui en profitent) comme juste. La réponse peut être négative


Télécharger ppt "Programmes de maîtrise et de doctorat en démographie Fécondité et famille Cours 10 Séance du 18 mars 2014 Benoît Laplante, professeur."

Présentations similaires


Annonces Google