La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LACCUMULATION DES LESIONS DE LA PEAU COMME PREDICTEUR DAGRESSIVITE INDIVIDUELLE CHEZ LES PORCS BLANCHARD Christophe CRENN Olivier DUNAND Florian TURPIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LACCUMULATION DES LESIONS DE LA PEAU COMME PREDICTEUR DAGRESSIVITE INDIVIDUELLE CHEZ LES PORCS BLANCHARD Christophe CRENN Olivier DUNAND Florian TURPIN."— Transcription de la présentation:

1 LACCUMULATION DES LESIONS DE LA PEAU COMME PREDICTEUR DAGRESSIVITE INDIVIDUELLE CHEZ LES PORCS BLANCHARD Christophe CRENN Olivier DUNAND Florian TURPIN Jean Marc

2 INTRODUCTION Agressions après regroupement de porcs intenses pendant les 24 1 ères H Agressions après regroupement de porcs intenses pendant les 24 1 ères H Nombre de lésions de la peau utilisé comme indicateur du comportement agressif Nombre de lésions de la peau utilisé comme indicateur du comportement agressif mesure rapide de lagressivité dun grand nombre de porcs mesure rapide de lagressivité dun grand nombre de porcs

3 OBJECTIFS Mesures de lagressivité individuelle de porcs (scores lésionnels) Mesures de lagressivité individuelle de porcs (scores lésionnels) Analyse large de lhéritabilité de lagression en relation avec limportance économique de la production Analyse large de lhéritabilité de lagression en relation avec limportance économique de la production 2 fermes différant en génotype, logement et management 2 fermes différant en génotype, logement et management Régression multiple contribution de la variabilité environnementale physique et sociale et le comportement Régression multiple contribution de la variabilité environnementale physique et sociale et le comportement

4 METHODE 1) Expérience 2 unités d élevage 2 unités d élevage Pour voir les effets du poids, sexe, taille de la litière, taille des groupes et de la température sur le score lésionnel 24 heures après le mélange des porcs. Pour voir les effets du poids, sexe, taille de la litière, taille des groupes et de la température sur le score lésionnel 24 heures après le mélange des porcs. Unité 1 : Observation du comportement agressif en post-sevrage de 342 porcs de race pure. Unité 1 : Observation du comportement agressif en post-sevrage de 342 porcs de race pure. Unité 2 : idem mais sur 84 porcs croisés. Unité 2 : idem mais sur 84 porcs croisés.

5 METHODE Unité 1 Unité 2 Mise bas Sevrage cage de mise bas à 4 semaines Case premier âge 45 porcs 0,34 m 2 /porc 16 ou 32 0,22 m 2 /porc Case deuxième âge 28 kg 12 porcs (10-13) 0,93 m 2 /porc kg 16 porcs 0,36 m 2 /porc Nourriture aliments mouillés 4 fois/jour de 7H à 19H pellets secs ad libitum

6 METHODE 3) Protocole de mélange expérimental. Un nombre égal de porcs a été sélectionné de 2 cases de premier âge non adjacente pour former un groupe expérimental comprenant un seul sexe. Un nombre égal de porcs a été sélectionné de 2 cases de premier âge non adjacente pour former un groupe expérimental comprenant un seul sexe. Mélange entre 9 et 12 heures et formation de lots de 12 porcs. Mélange entre 9 et 12 heures et formation de lots de 12 porcs. Introduction simultanée de tous les porcs dans une case propre. Introduction simultanée de tous les porcs dans une case propre. Dans lunité 1, avant lentrée en cage expérimental, on a enregistré: Dans lunité 1, avant lentrée en cage expérimental, on a enregistré: le numéro, le numéro, le poids, le poids, le sexe, le sexe, la lignée génétique, la lignée génétique, la taille du groupe expérimental, la taille du groupe expérimental, la température. la température.

7 METHODE 4) Score des lésions (LS). LS avant le mélange et LS 24 heures après le mélange. LS avant le mélange et LS 24 heures après le mélange. 2 observateurs pour 48 porcs et bonne corrélation. 2 observateurs pour 48 porcs et bonne corrélation. Pour lévaluation des lésions, le corps est divisé en 3 parties: lavant, le milieu et larrière. Pour lévaluation des lésions, le corps est divisé en 3 parties: lavant, le milieu et larrière. Observation continue avec une vidéo sur une période de 24 h après le mélange par un observateur sur 342 porcs pour lunité 1 et sur 84 porcs pour lunité 2. Observation continue avec une vidéo sur une période de 24 h après le mélange par un observateur sur 342 porcs pour lunité 1 et sur 84 porcs pour lunité 2. La durée des agressions réciproques ou non réciproques a été enregistrée. La durée des agressions réciproques ou non réciproques a été enregistrée. Seulement les comportements entraînant des blessures sont retenus. Seulement les comportements entraînant des blessures sont retenus. Lidentité de linitiateur, du gagnant et du perdant était notée si cétait clair. Lidentité de linitiateur, du gagnant et du perdant était notée si cétait clair.

8 METHODE 5) Analyse statistiques. Agresseur/agressé : 3catégories : Agresseur/agressé : 3catégories : ceux restant pendant le combat ceux restant pendant le combat ceux se retirant à la fin du combat ceux se retirant à la fin du combat ceux qui attaquent sans combat ceux qui attaquent sans combat Les effets physiques et environnementaux sur le score lésionnel est examiné dans lunité 1. Les effets physiques et environnementaux sur le score lésionnel est examiné dans lunité 1.

9 RESULTATS 1) Variabilité phénotypique du comportement et lésions de la peau. lésions de la peau. Les porcs passent plus de temps aux combats réciproques qu à être agressé ou à agresser dautres porcs Les porcs passent plus de temps aux combats réciproques qu à être agressé ou à agresser dautres porcs

10 RESULTATS 2) Covariables physiques et environnementales déterminant les lésions de peau. Les facteurs Les facteurs Taille de groupe (10 à 13 / lot) Température ambiante Taille de litière disponible à la naissance Genre et lignée génétique Nont pas deffet significatif sur les lésions de peau Le poids vif est hautement corrélé aux lésions de la peau (P<0.001) Le poids vif est hautement corrélé aux lésions de la peau (P<0.001) Augmentation de 2 % de lésions pour chaque kilo de poids corporel Augmentation de 2 % de lésions pour chaque kilo de poids corporel Lidentité à un lot influence significativement les lésions de peau Lidentité à un lot influence significativement les lésions de peau

11 RESULTATS 3) Estimation des lésions de la peau à partir des variables comportementales et des attributs porcins. 1. Unit 1 Un modèle initial incorpore 7 variables comportementales Un modèle initial incorpore 7 variables comportementales Temps passé aux combats réciproques Temps passé à être agressé par dautres porcs Temps passé à agresser dautres porcs Proportion des combats réciproques initiés Proportion des combats gagnés Proportion des combats perdus Poids vif des Porcs

12 RESULTATS 3) Estimation des lésions de la peau à partir des variables comportementales et des attributs porcins. 1. Unit 1 Un modèle initial incorpore 7 variables comportementales Un modèle initial incorpore 7 variables comportementales Temps passé aux combats réciproques (r = 0.488) Temps passé à être agressé par dautres porcs (r = 0.248) Temps passé à agresser dautres porcs Proportion des combats réciproques initiés Proportion des combats gagnés Proportion des combats perdus Poids vif des porcs Affectent significativement les lésions de la peau Affectent significativement les lésions de la peau

13 RESULTATS 3) Estimation des lésions de la peau à partir des variables comportementales et des attributs porcins. 1. Unité 1 La durée passée à agresser dautres porcs est significativement corrélée aux lésions de la peau (r=0.283) et également à la durée passée dans les combats réciproques (r=0.520) LS = x (Temps aux combats réciproques) x (Temps à être agressé) x (poids vif)

14 RESULTATS 3) 3) Estimation des lésions de la peau à partir des variables comportementales et des attributs porcins Unité 2 Corrélations significatives entre : LS et temps passé aux combats réciproques (r=0.251) LS et temps passé à être agressé (r=0.195) Temps passé aux combats réciproques et temps passé à agresser dautres porcs

15 RESULTATS 4) Relation entre LS et autres caractéristiques de combats réciproques LS est significativement corrélée à la fréquence des combats réciproques (r=0.397 pour Unit 1) (r=0.221 pour Unit 2) (r=0.221 pour Unit 2) à la moyenne de la durée des combats (r=0.388 pour Unit 1) (r=0.253 pour Unit 2) (r=0.253 pour Unit 2) Les porcs qui passent un temps élevé aux combats réciproques ont tendance à initier et à gagner une plus grande proportion de ces interactions. La proportion des combats initiés et celle des combats gagnés sont corrélées significativement.

16 RESULTATS 5) Relation entre les comportements agressifs et le poids corporel (Unit 1) Il existe une corrélation négative entre le temps passé à être agressé et le poids vif (r=-0.218)

17 RESULTATS 6) Relation entre les combats réciproques et le fait dêtre agressé. Il existe une corrélation positive significative entre le temps passé aux combats réciproques et la durée à être (r=0.167)

18 DISCUSSION Lésions de la peau: mesure des résultats dagression Lésions de la peau: mesure des résultats dagression Combats réciproques et le fait dêtre agressé sont significativement déterminants dans les lésions de la peau 24h après mélange. Unit 1: durée/porc: Combat 53.6 s / 5.91 lésions Agression 7.1 s / 4.96 lésions Agression 7.1 s / 4.96 lésions => les 2 contribuent en même proportion aux lésions. NB: nbre de lésions/sec: 6 fois > pour lagression

19 DISCUSSION Localisation des lésions Localisation des lésions Durant les combats réciproques: tête, cou, épaules => Plus de combats réciproques que dagressions: plus grande prortion de lésion de peau sur le 1/3 ant du corps Unit 1: corrélation positive significative entre lésions à l avt du corps et temps de combat. corrélation positive significative entre lésions à l avt du corps et temps dagression. corrélation positive significative entre lésions à l avt du corps et temps dagression. NB: les coefficients de corrélation ne sont pas importants ( pas dexclusivité de la localisation des lésions en fonction de linteraction )

20 DISCUSSION Durée des combats Durée des combats = meilleur mesure du comportement Importantes lésions: prolongement du combat, reflète un comportement agressif ( porc gagnant combats les initie et engage des combats de longue durée ) => Victoire ou défaite dun combat influence lengagement et la réussite ultérieurs => Eventuel perdant tend à se battre avec le même opposant pour essayer de gagner ( explication de leffet du succès sur les lésions )

21 DISCUSSION Relation poids vif / lésions Relation poids vif / lésions Il existe une corrélation positive entre poids vif et agression Dimorphisme sexuel au moment de la puberté: augmentation des agressions des mâles entiers Augmentation des lésions de peau chez les porcs plus lourds ( pas dû à la durée ) Les porcs plus combat avec dautres porcs plus lourds Lésions plus importantes dues à lanatomie de ces individus ( grandes canines… ) plutôt qua une augmentation du comportement agressif

22 CONCLUSION Cette étude suggère que le score lésionnel peut être utile comme mesure de la durée des agressions traumatisantes physiquement Cette étude suggère que le score lésionnel peut être utile comme mesure de la durée des agressions traumatisantes physiquement Large variabilité phénotypique dans le comportement agressif et le score lésionnel (quantité disproportionnée de lésions par rapport à une minorité de la population) Large variabilité phénotypique dans le comportement agressif et le score lésionnel (quantité disproportionnée de lésions par rapport à une minorité de la population) LS déterminé par rapport à : la durée engagée des combats réciproques LS déterminé par rapport à : la durée engagée des combats réciproques la durée à être agressé la durée à être agressé le poids vif le poids vif Statistiquement, localisation des lésions : partie antérieure combats réciproques partie postérieure être agressé partie postérieure être agressé

23 MODELE Pour sélectionner sur base du LS : Il faut connaître lhéritabilité de lagressivité : P=M+G+Up+Ut M:Moyenne du nombre de lésions par porc G:Race, Effet paternel, Effet maternel, Sexe, Poids Up:Taille des cases, Densité doccupation, Contacts entre lots, Conception des bâtiments, Distribution de lalimentation et qualité… Ut:Température, Saison, Maladies, Stress, Manipulations…

24 PRATIQUE VETERINAIRE Assurer une surface disponible correcte (Norme=1m²/100kg PV) Assurer une surface disponible correcte (Norme=1m²/100kg PV) Observer la localisation des lésions Observer la localisation des lésions Repérer les agresseurs Repérer les agresseurs Séparer les porcs à lésion/Retirer les agresseurs Séparer les porcs à lésion/Retirer les agresseurs Mélanger au post-sevrage le plus tôt possible Mélanger au post-sevrage le plus tôt possible Éviter de séparer les nichées Éviter de séparer les nichées Lors des mélanges : Tranquilliser les animaux Lors des mélanges : Tranquilliser les animaux En une seule fois En une seule fois Supprimer leffet olfactif Supprimer leffet olfactif Détecter dès les premières bagarres et soigner les lésions Détecter dès les premières bagarres et soigner les lésions Coupe de dents et de queue Coupe de dents et de queue Éviter les facteurs de stress Éviter les facteurs de stress Disposer des jouets dans les cases Disposer des jouets dans les cases Vérifier les modalités dadministration de nourriture Vérifier les modalités dadministration de nourriture Exiger de léleveur une proximité et des contacts répétés avec les animaux Exiger de léleveur une proximité et des contacts répétés avec les animaux

25 CRITIQUES Disparité des 2 unités Disparité des 2 unités Implication des facteurs génétiques ? Implication des facteurs génétiques ? Non prise en compte des paramètres denvironnement et de management délevage, de l effet entre lots, des agressions non traumatiques Non prise en compte des paramètres denvironnement et de management délevage, de l effet entre lots, des agressions non traumatiques Technique détude non standardisée. Répétabilité ? Technique détude non standardisée. Répétabilité ? Etude paramètre par paramètre aurait été plus judicieuse Etude paramètre par paramètre aurait été plus judicieuse Etude limitée aux agressions traumatisantes physiquement Etude limitée aux agressions traumatisantes physiquement

26 BIBLIOGRAPHIE The fighting behaviour of piglets mixed before and after weaning in the presence or absence of a sow The fighting behaviour of piglets mixed before and after weaning in the presence or absence of a sow Christopher A. Parratt a, Kathryn J. Chapman b, Christine Turner c, Philip H. Jones d,,, Michael T. Mendl d and Bevis G. Miller d a b c d d a b c d d Individual aggressiveness of pigs can be measured and used to reduce aggression after mixing Individual aggressiveness of pigs can be measured and used to reduce aggression after mixing Hans W. Erharda, b,, Michael Mendla, 1 and Doranne D. Ashleyc ab a1cab a1c Mixing at young ages reduces fighting in unacquainted domestic pigs Mixing at young ages reduces fighting in unacquainted domestic pigs Anton D. Pitts,, a, Daniel M. Wearya, Edmond A. Pajorb and David Frasera a ba a ba Alimentation automatisée des porcs en finitionAlimentation automatisée des porcs en finition Effet du rationnement, du sexe et du statut hiérarchique sur des paramètres descriptifs du comportement alimentaire et sur le niveau dagressivité P. LEVASSEUR (1), Valérie COURBOULAY (1), Marie-Christine MEUNIER-SALAÜN (2), P. TRESPEUCH (3), M. LE DENMAT (1)


Télécharger ppt "LACCUMULATION DES LESIONS DE LA PEAU COMME PREDICTEUR DAGRESSIVITE INDIVIDUELLE CHEZ LES PORCS BLANCHARD Christophe CRENN Olivier DUNAND Florian TURPIN."

Présentations similaires


Annonces Google