La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Trop souvent nous avons vu Wall Street vider les compagnies en puisant dans leurs liquidiqué et leur capital et en affaiblissant les communauté par la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Trop souvent nous avons vu Wall Street vider les compagnies en puisant dans leurs liquidiqué et leur capital et en affaiblissant les communauté par la."— Transcription de la présentation:

1

2 Trop souvent nous avons vu Wall Street vider les compagnies en puisant dans leurs liquidiqué et leur capital et en affaiblissant les communauté par la destruction demplois et la fermeture dentreprises. Nous avons besoin dun nouveau model qui investit dans les travailleurs et investit dans les communautés. Leo Gerard, président des Métallos

3 Ceux qui choisissent eux- mêmes de changer lhistoire et le cours des événements ont lavantage sur ceux qui décident dattendre passivement les résultats du changement. Père José María Arizmendiarrieta

4 Contexte Début de la Grande Récession - Décembre 2007 taux de chômage : 8.8% Fin de la Grande Récession - Juillet 2009 taux de chômage 16.5% Taux de chômage en 2011 ~16%

5 Contexte Stagnation des salaires – Part des travailleurs dans le revenu national :

6 Lexemple Mondragon Père José María Arizmendiarrieta Université Polytechnique Ulgor 50 ans plus tard… La Corporation Cooperative Mondragon Plus de membres Ventes de $24 milliards

7 Mondragon - Emploi

8 Mission & valeurs Admission ouverte Organisation démocratique Souveraineté de la main-d'œuvre Le capital considéré comme instrumental et subordonné Participation dans la gestion Solidarité des salaires Inter-coopération Transformation sociale Universalité Éducation

9 La main dœuvre est préalable et indépendante du capital. Le capital est seulement le fruit de la main dœuvre, et ne pourrait pas avoir existé si la main dœuvre nétait pas déjà là. La main dœuvre est supérieure au capital, et mérite une plus grande considération. Abraham Lincoln

10 Pour créer des emplois et des communautés durables on doit élargir la définition de la valeur au-delà du profit

11 Pour soutenir ce modèle, on doit sassurer dune relation dynamique entre les travailleurs et les gestionnaires enracinée dans un partenariat qui prend en compte à la fois les besoins des travailleurs-propriétaires en tant que propriétaires et ceux des travailleurs-propriétaires en tant que travailleurs.

12 Cest un modèle basé sur le pragmatisme, lautonomie, la propriété et la démocratie

13 Principes partagés Lélection démocratique des dirigeants selon la règle dun membre, un vote. La propension à promouvoir, choisir (et élire) des dirigeants parmi la base. Lemphase sur léducation, la formation et la réalisation collective. La préoccupation pour la communauté. La coopération avec des entités similaires et/ou affiliées.

14 Pourquoi une coopérative syndiquée? Dans une coopérative traditionnelle, la capacité des travailleurs à tenir les gestionnaires responsables au jour-le-jour est limitée et indirecte La majorité des travailleurs peuvent limiter les droits de la minorité Le syndicat donne accès à des coûts inférieurs (pour plus de bénéfices) à une pension, une assurance santé et des programmes déducation

15 Pourquoi des employés propriétaires? Être propriétaire accorde un avantage compétitif Augmente la motivation des employés Augmente la productivité des lemployés Augmente la créativité des employés Améliore rentabilité de lentreprise Améliore le service à la clientèle Enracine lentreprise, les emplois et le capital

16 Le modèle Tous les travailleurs possède une part égale basée sur un travailleur, une part, un vote Tous les travailleurs-propriétaires sont membres de lassemblée générale qui se rencontre au moins une fois par année Lassemblée générale élit un conseil dadministration basé sur un travailleur, une part, un vote Le conseil dadministration devrait avoir une majorité de travailleurs- propriétaires dépendamment de la loi sur les coopératives en vigueur

17 Le modèle Les directeurs sont élus pour des mandats de quatre ans et doivent être des travailleurs-propriétaires de la coopérative Aucun gestionnaire ne peut être à la fois membre du conseil dadministration ou membre du comité syndical Le conseil dadministration choisit/embauche les gestionnaires à linterne ou à lexterne de lentreprise, dépendamment des besoins

18 Le modèle Les gestionnaires sont nommés pour un mandat de quatre ans et doivent être des travailleurs-propriétaires de la coopérative Aucun gestionnaire ne peut être en même temps sur le conseil dadministration ou membre du comité syndical Comme chez Mondragon, aucun gestionnaire ne peut être nommé pour plus de deux termes consécutifs dans un même poste

19 Le modèle Les travailleurs-propriétaires sont protégés, dans leur rôle en tant que employés exécutants, par un comité syndical qui négocie une convention collective avec les gestionnaires, soit le modèle du Conseil social de Mondragon Le comité syndical sert aussi dinfrastructure de communication entre les travailleurs et les gestionnaires dans les activités quotidiennes Aucun membre du comité syndical ne peut être aussi sur le conseil dadministration ou gestionnaire

20 Le modèle Trois groupes séparés mais égaux : Conseil dadmin. Gestionnaires Comité syndical Travailleurs- propriétaires

21 Propriété et financement Étant donné les besoins en capital de démarrage, des formules hybrides de propriété et dinvestissement peuvent être considérés Les modèles hybrides devraient être cohérents avec les principes coopératifs Deux modèles hybrides: les Corporations C et les entreprises collectives pour former des sociétés à responsabilité limitée (SRL)

22 Propriété et financement Les corporations C (taxées séparemment de leur propriétaires): Permet aux investisseurs de posséder des parts et de siéger au conseil dadministration Les règlements internes, les politiques et les procédures doivent toutefois suivre le modèle coopératif Les actionnaires externes peuvent nuire à la structure coopérative

23 Propriété et financement Entreprise collective pour former une SRL: Les propriétaires dune SRL incluent des investisseurs externes et les travailleurs-propriétaires dune coopérative La coopérative demeure de la propriété des travailleurs La structure peut créer un deuxième niveau de bureaucratie

24 Propriété et financement Les deux modèles hybrides permettent de gérer un processus de rachat des parts externes Les investisseurs externes peuvent requérir une action privilégiée (« golden share ») comme condition pour investir et/ou simpliquer Une action privilégiée peut conférer aux investisseurs un véto sur certaines décisions de la coopérative, tel que vendre ou non lentreprise Toute action privilégiée devrait avoir des limitations spécifiques et une disposition de temporisation qui coïncide habituellement avec le terme de linvestissement

25 Culture Une composante clé pour la viabilité à long terme du modèle La clé est de développer une culture de propriété qui est cohérente avec la mission et les valeurs du modèle Trouver un équilibre entre le conflit et la cooptation Formation sur le travail et la gestion dans un environnement coopératif La reddition de comptes, à tous les niveaux, est la clé du succès

26 Convention collective Couvre les items traditionnels tels que les salaires, les heures et les conditions de travail Requiert plus de flexibilité pour sadapter aux changements de lentreprise/du marché qui affectent les travailleurs en tant que propriétaires Pour les coopératives avec plusieurs unités de négociation, un comité conjoint peut être formé Sinon, un contrat maitre avec des accords locaux séparés peut être négocié

27 Convention collective Couvre: Les classifications demplois, les taux de rémunération, les politiques de vacances/maladie et les autres avantages Les avantages collectifs tels que lassurance santé et la pension Les processus pour de postulation demplois, la planification, le temps supplémentaire, etc. Les procédures de résolution des griefs et darbitrage Le processus de collecte des cotisations syndicales Lengagement des gestionnaires et du comité syndicale darriver à un accord mutuellement acceptable pour toute modification à la convention collective

28 Convention collective Généralement, la convention collective et les règlements internes jouent deux rôles distincts: les règlements internes affectent tous les employées également, et peuvent être amendés annuellement lors de lassemblée annuelle

29 Règlements internes Un accord de fonctionnement qui détermine comment les parts sont distribuées, votées et transférées Rend explicite la mission et les valeurs de la coopérative Établit les rôles et responsabilités de chaque entité au sein de la coopérative Établit les processus pour changer la structure de la coopérative Établit comment les profits sont retenus et/ou distribués Établit la période de probation des nouveaux travailleurs et le processus pour convertir les travailleurs en travailleurs-propriétaires

30 Règlements interne, suite… Des politiques et procédures qui sappliquent à tous les travailleurs-propriétaires de la coopérative Procédures pour ceux à lextérieur de lunité de négociation Provision permettant aux employés non-membres dune unité de négociation daccéder aux avantages collectifs négociés par le comité syndical Appui au processus de négociation collective Déclaration de solidarité – les travailleurs à lextérieur de lunité sengage à verser léquivalent de leur cotisation à lorganisation caritative ou le syndicat de leur choix

31 Règlements internes Lorsque la convention collective et les règlements internes se contredisent, la convention collective est le document légalement contraignant qui prévaut, assujetti aux lois applicables

32 Compensation Les salaires seront lunité de base de la compensation Les méthodes de payement variées telles que le partage des profits, les avantages et les bonus sont en accord avec les principes de base Le système de Mondragon où 85% de la compensation est sous forme de salaire et 15% sous forme de paie variable (basé sur les profits et la performance) peut servir de modèle aux coopératives syndiquées

33 Education et formation Deux principes de base Permettre aux travailleurs-propriétaires dacquérir les capacités pour performer efficacement au travail Permettre aux travailleurs-propriétaires dacquérir les capacités pour performer en tant que propriétaires et gestionnaires de lentreprise Sujets touchés Opérations et sécurité Compréhension des états financiers Processus de décision déquipe Soutien aux frais de scolarité

34 Transformation sociale Cet objectif peut être décrit comme « lévolution positive dun milieu de travail équitable »

35 Transformation sociale La convention collective renforce la coopération et la démocratie dans le milieu de travail La convention collective rend les partis plus responsables et protège les droits des travailleurs Devenir membre dun syndicat ouvre de nouvelles opportunités pour les travailleurs- propriétaires et leur donne accès à des ressources partagées Les coopératives de travailleurs créent pour les membres dun syndicat lopportunité demplois et de carrières plus gratifiants tout en leur permettant de toucher une part des profits La propriété collective peut atténuer la menace constante de mises-à-pied et de fermeture dentreprises La participation financière dans une entreprise permet aux travailleurs-propriétaires de partager la liberté et la responsabilité de cette participation Une seule catégorie de propriétaire mène à une plus grande productivité et satisfaction au travail

36 Ajouter une convention collective à une propriété collective représente le meilleur des deux mondes Transformation sociale Ajouter une convention collective à une propriété collective représente le meilleur des deux mondes Transformation sociale


Télécharger ppt "Trop souvent nous avons vu Wall Street vider les compagnies en puisant dans leurs liquidiqué et leur capital et en affaiblissant les communauté par la."

Présentations similaires


Annonces Google