La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène de la criminalité organisée? Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène de la criminalité organisée? Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène."— Transcription de la présentation:

1 Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène de la criminalité organisée? Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène de la criminalité organisée? Chantal Fredette, M.Sc criminologue Agent de planification, de programmation et de recherche Direction des services professionnels et des affaires universitaires Centre dexpertise sur la délinquance des jeunes et les troubles de comportement Agent de planification, de programmation et de recherche Direction des services professionnels et des affaires universitaires Centre dexpertise sur la délinquance des jeunes et les troubles de comportement

2 L'hérédité, c'est ce à quoi croit un homme jusqu'à ce que son fils devienne un délinquant Henri Louis Mencken, écrivain américain

3 Gangs composés de jeunes noirs immigrants victimes de racisme et de discrimination sociale Les années 1970 Gangs composés de jeunes immigrants qui se confrontent dans des altercations violentes Les années 1980 Gangs multiethniques impliqués dans une criminalité lucrative Les années 1990 Lévolution des gangs de rue? Gangs multiethniques impliqués dans une criminalité organisée Les années 2000 Le problème appartient uniquement à quelques quartiers « chauds » de Montréal Le problème appartient uniquement à quelques quartiers « chauds » de Montréal Le problème nappartient quà Montréal Le problème nappartient quà Montréal Le problème appartient à la grande région de Montréal Le problème appartient à la grande région de Montréal Les gangs sont une préoccupation provinciale Les gangs sont une préoccupation provinciale

4 Une problématique statique? Les gangs criminels, quels quils soient, sont un phénomène évolutif La problématique des gangs de rue se transforme Des groupes mieux organisés Des membres plus âgés Des alliances plus fréquentes avec les groupes associés traditionnellement au crime organisé Des territoires dactivités plus étendus

5 Un sujet médiatique? Le traitement spectaculaire du phénomène des gangs de rue et des problématiques qui y sont associées (criminalité, violence, exploitation sexuelle,…) Augmente le sentiment dinsécurité de la communauté citoyenne et des intervenants appelés à œuvrer auprès des contrevenants, mineurs et adultes Sert la cause des délinquants les plus engagés et actifs qui profitent de limage de toute-puissance véhiculée pour mieux intimider Ne peut rendre compte de lensemble des dynamiques possibles et des tendances variées et variantes de phénomènes aussi complexes que sont ceux des gangs criminels et de la délinquance

6 Un phénomène abstrait? Il est impossible dévaluer avec justesse la nature et, conséquemment, lampleur du phénomène des gangs il nexiste aucune définition commune des termes gang, membre de gangs et activité de gangs et ce, à travers le monde il nexiste aucun instrument de mesure valide les états de situation canadiens et québécois repose sur la cueillette de renseignements policiers, plutôt que sur des données probantes Les statistiques officielles (Déclaration uniforme de la criminalité – Statistiques Canada) ne distinguent pas les crimes commis par les contrevenants membres de gangs de ceux commis par les non-membres

7 Des problèmes éthiques? Les acteurs sociaux, correctionnels, judiciaires et communautaires perçoivent très différemment les gangs et, sans doute encore plus, leurs membres Ampleur du phénomène est nettement surestimé La mise en place de politiques et de programmes efficaces dépend de la fidélité et de la validité des connaissances mises à la disposition les acteurs sociaux et les décideurs politiques La menace posée par les gangs isole les contrevenants des institutions essentielles à leur intégration sociale Influence les interventions qui, à leur tour, crées linverse de ce qui est attendu, soit lenlisement dans un mode de vie criminel

8 De nombreuses questions Avons-nous erré dans la recherche de ce quest un gang et un membre de gang? Être ou ne pas être un gang ou un membre de gang réfère à une vision simpliste dune problématique pourtant beaucoup plus complexe Le « noir ou blanc » nexiste pas! Ça ressemble davantage à « pas vraiment, un peu, beaucoup, passionnément »!

9 OUINON Appartenance à un gang Conception dichotomique de lappartenance aux gangs: PROBLÈMES DACCORD INTER JUGE Jean-Pierre Guay (2007), Ph.D., professeur adjoint, École de Criminologie & Centre international de criminologie comparée, Chercheur titulaire, Institut Philippe-Pinel de Montréal Adhésion à une sous-culture criminelleUtilisation de la violenceProductivité illégale / criminalitéNiveau dengagement social Appartenir ou impliquer?

10 Des exemples de dimensions potentiellement utiles pour définir lappartenance aux gangs: une démarche conjointe CJM-IU et École de criminologie de lUdeM, Jean-Pierre Guay Évaluer pour mieux agir

11 Composition Âge des membres Durée dexistence Orientation aux valeurs Leaders identifiables Présence de règles Possession dentreprises légitimes Accès aux ressources particulières Fréquence des rencontres Roulement des membres Lien avec les autres organisations criminelles Interactions avec les autres gangs Liens avec les membres en prison Paramètres de lanalyse réseau des membres présumés Habillement Port des couleurs Tatouages des membres Symboles Évaluer pour mieux agir

12 Marginal, les gangs? Bien quils soient une menace réelle à la sécurité publique et un sérieux défi pour les organismes voués à la prévention de la criminalité marginal minorité Les gangs sont un phénomène marginal qui concerne une minorité de personnes petit nombre proportion démesurée Ce nest quun petit nombre dindividus qui sont responsables dune proportion démesurée de gestes de délinquance grave

13 Bien peu, mais beaucoup? Ce sont, règle général les contrevenants les plus engagés dans un mode de vie criminel Majoritairement de sexe masculin Âgés principalement entre 15 et 35 ans Présentant une importante délinquance cachée Traduits devant les tribunaux sous des accusations relatives à leurs conduites violentes et, très exceptionnellement, à leurs activité $ criminelle $ lucrative $ Accordent peu de crédibilité au système judicaire Ce nest pas la sévérité de la peine, mais la certitude dêtre pris Sont peu réceptifs aux interventions Doivent être soumis aux interventions de surveillance et dencadrement clinique les plus intensives

14 Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (CJM-IU) Direction des services professionnels et des affaires universitaires Centre dexpertise sur la délinquance des jeunes et les troubles de comportement Chantal Fredette Chantal Fredette, M.Sc criminologie Agent de planification, de programmation et de recherche /


Télécharger ppt "Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène de la criminalité organisée? Bandes urbaines ou gangs de rue Vers une définition du phénomène."

Présentations similaires


Annonces Google